L'Avenir Pour Tous http://www.avenirpourtous.fr Pour la réécriture de la loi Taubira Wed, 28 Jun 2017 19:00:04 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.7.5 http://www.avenirpourtous.fr/wp-content/uploads/2016/07/Logo-LAVT-110x110.png L'Avenir Pour Tous http://www.avenirpourtous.fr 32 32 PÉTITON ANTI-PMA POUR TOUTES http://www.avenirpourtous.fr/2017/06/petiton-ccne/ Tue, 27 Jun 2017 07:26:30 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6004 PMA Marchande et Anonyme, sans homme ni père.

Pour que le Comité consultatif national d’éthique

préserve notre humanité

une et… éthique

 

Ce mardi 27 juin, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) rendra un avis, attendu depuis 2013, sur l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) avec donneurs anonymes de sperme aux femmes seules et aux couples de femmes.

Le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, s’est engagé dans son programme présidentiel à instituer cette double ouverture, après que sera rendu l’avis du CCNE.

Son nouveau président, Jean-François Delfraissy, a déjà prévenu : « Il y aura des positions claires qui ne feront sûrement pas l’unanimité (…) et pourront déclencher des anti-corps de part et d’autre ». Et  il invite scientifiques et décideurs à désormais regarder les relations entre l’humanité et la nature non plus en terme de « maîtrise du vivant » mais de « co-évolution ».

Dès lors il est clair que l’avis sur la PMA sera favorable, ouvrant ainsi un principe légal de « co-évolution » inédit dans l’histoire de l’Humanité : celui de la reproduction humaine individuelle, marchande et anonyme, par l’achat, la location ou l’échange sur internet (appli « Just a baby ») de semences reproductives, d’embryons humains mais aussi d’utérus féminins. En effet, une semaine après, le mardi 5 juillet, la Cour de Cassation rendra des arrêts vraisemblablement favorables à la GPA – qui n’est d’autre qu’une forme de PMA – pour les couples d’hommes et les couples homme-femme.

C’est l’ouverture de la reproduction anonyme et marchande pour tous.

L’ouverture de la PMA aux femmes seules, en couples ou non, c’est donc avant tout le principe d’effacement de la sexuation humaine naturelle. En effet, et comme le terme « médicalement » l’indique, la Procréation Médicalement Assistée ne devrait s’appliquer qu’aux personnes stériles en couple, et non aux couples stériles naturellement. La PMA est conçue pour soigner une pathologie, pas pour permettre de se reproduire individuellement. Sauf à abolir l’ordre naturel dual de procréation et à ouvrir par là-même un processus légal de mutation de l’espèce humaine.

Cette mutation a pour première victime l’enfant.

Cette mutation se réalise par l’anonymat et la libre disposition des gamètes du géniteur paternel devenu donneur anonyme. L’enfant se voit ainsi dépossédé juridiquement de sa filiation paternelle, soit sans remplacement pour les femmes seules, soit au profit d’une autre femme dans les couples lesbiens. Ainsi la PMA anonyme et marchande ne peut être considérée comme un droit positif pour la société.

A l’égalité reproductive sociale revendiquée par les femmes et les homosexuels adultes se heurte une inégalité biologique de naissance discriminatoire pour l’être le plus faible, qui de ce fait a un intérêt supérieur à être protégé en priorité : l’enfant.

L’ouverture de la PMA aux femmes seules, en couples ou non, c’est donc ouvrir en réalité une nouvelle Procréation Marchande et Anonyme. Cette reproduction individuelle par semences anonymes permet toutes les modifications biogénétiques  et in fine met l’Humain sur le marché de la trans-humanité.  Avec, à terme, une autre inégalité insupportable pour les enfants, qui le sera encore plus quand ils seront adultes : celle entre enfants « augmentés » et enfants biologiques. L’Humanité se divisera donc en deux espèces (spéciation). Cela s’appelle plus communément de l’eugénisme : les sur-humains augmentés (trans-humains) auront donc tous les moyens de dominer l’immense masse de sous-humains mortels (biologiques).

Aussi, au vu de la gravité de ces conséquences validées par nombre de spécialistes médicaux et transhumains (1), nous appelons solennellement le Conseil consultatif national d’éthique à le rester en refusant l’ouverture du principe de procréation individuelle sans le sexe opposé, que ce soit en couple ou seul.

Nous appelons solennellement le Conseil consultatif national d’éthique à préserver l’éthique et l’unité de l’Humanité en refusant, avec le refus d’étendre la PMA aux femmes seules, en couples ou non, d’étendre le principe d’une reproduction individuelle, marchande et anonyme, par l’échange, l’achat ou la location de semences,  d’embryons ou d’uterus humains.

Nous appelons le Conseil consultatif national d’éthique à maintenir la sexuation biologique de notre humanité en réservant la Procréation Médicalement Assistée aux couples atteints de stérilité pathologique.

Enfin, dans l’intérêt supérieur de l’enfant, nous demandons au Conseil consultatif national d’éthique de lever l’anonymat des gamètes pour tout type de PMA et dans tous les couples hommes-femmes.

Nous appelons pour cela l’ensemble des femmes, homosexuelles ou pas, à ne pas laisser instrumentaliser leur désir légitime de maternité par le marché reproductif et transhumain mondial. Nous leur demandons d’accepter généreusement de devenir mères sans ouverture de la PMA anonyme et marchande, par l’insémination de gamètes issu d’un homme, le géniteur, qui sera connu et juridiquement le père biologique de l’enfant.

Dans les couples de femmes unies officiellement, la conjointe de la mère biologique sera ainsi la co-éducatrice à part entière de l’enfant, avec délégation d’autorité parentale de droit du géniteur paternel et extra-conjugal. L’enfant retrouvera ainsi son droit fondamental à sa double filiation maternelle ET paternelle.

En acceptant de préserver le principe de filiation biologique et en renonçant aux modes de procréation marchands et anonymes – et donc transhumains – les femmes et les homosexuels deviendront alors les premiers défenseurs de l’unité et de la dignité de l’Humanité – et de l’intérêt supérieur de leurs enfants.

 

SIGNER LA PÉTITION :

Déjà signé par :
Virginie Tellenne, Paris,
Emanuel Tranchant, Nantes,
François Rose, Marseille,
Jean Paul Chaudy, Lyon,
Tristan de Carné, Paris,
Jean Jacques Campan, Sevres,
Aimery Fustier, Ecully,
Cecile Drubay,
Jean-Paul Schneider, Bures-sur-Yvette,
Joseph Bodard, Paris,
Arnaut Menonville, Bourg la Reine,
CHristiane Lelièvre, Paris,
Jean François Iung, Paris
Xavier Bongibault, Neuilly-Plaisance

 

 

]]>
Lettre de Virginie Tellenne à Emmanuel Macron http://www.avenirpourtous.fr/2017/06/lettre-de-virginie-tellenne-a-emmanuel-macron/ Mon, 26 Jun 2017 10:04:52 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=5993

Paris, mercredi 10 mai 2017

Monsieur le Président,

Permettez-moi de vous adresser toutes mes félicitations pour votre élection à la présidence de la République, même si je n’ai ni fait campagne, ni voté pour vous. Mais désormais vous êtes le président de tous les Français, et par l’onction du suffrage universel, vous êtes devenu mon président. Comme vous nous l’avez dit le soir de votre victoire, vous avez la responsabilité de rassembler l’ensemble des Français, et surtout ceux qui ont d’autres convictions que les vôtres. Aussi, en vous remerciant de ce moment d’écoute que vous m’avez consacré ce matin,  je vous écris pour vous demander un rendez-vous à l’Elysée, comme vous m’y avez incitée lors de notre rapide rencontre.

En effet, la providence a voulu que je puisse me présenter à vous, lorsqu’à la sortie de la messe de Saint-Pierre du Gros Caillou, accompagnant une de vos voisines rue Cler, je me suis soudainement retrouvée devant vous. J’étais là en simple citoyenne électrice qui, par ailleurs, a pu rassembler avec l’aide de l’Eglise en 2013, et représenter médiatiquement durant quelques mois nombre de vos concitoyennes et concitoyens – dans une proportion qui n’a d’égale que votre score de 66% dimanche soir.

De novembre 2012 au 26 mai 2013, ce sont 64 % des Français (sondage Ifop, mai 2013) que j’ai eu l’honneur de rassembler et de représenter dans un mouvement de société qui ne discriminait personne, mais incluait des personnes homosexuelles et des couples de même sexe pour contester en nombre le volet filiation de la loi Taubira. J’ai pu alors m’en expliquer personnellement au président Hollande avant le vote de la loi, le 25 janvier 2013, via l’union civile. Hélas sans succès, comme vous le savez. Après la reprise en main institutionnelle du mouvement citoyen, c’est à la tête de L’Avenir pour Tous que j’ai pu préciser qu’avec l’union civile égale en mairie nous ne touchions ni au principe de mariage homosexuel, ni à la parenté d’intention, du moment qu’elle ne se substitue pas par principe et hors sexuation au droit à sa filiation biologique de l’enfant.

Comme je vous l’ai dit ce matin, à l’Avenir pour Tous nous ne combattons ni les couples de même sexe, ni les familles de cœur, ni le choix de vie des personnes : nous souhaitons sortir de l’anonymat des origines sur l’acte de naissance, en créant un statut protecteur pour les conjoints non géniteurs qui élèvent et aiment leurs enfants en parents d’intention. Avec le même amour, le mêm cœur.

En fait, et comme le pape François l’a exprimé dans Laudato Si, nous agissons pour préserver, comme pour toutes les espèces vivantes, la loi écologique de procréation naturelle de l’être humain. Elle ne pourra se maintenir, et nous, nous en expliquer, que dans l’apaisement et la sérénité.

C’est bien de cela que je souhaiterais m’entretenir avec vous car le débat depuis 2013 a été littéralement détourné dans les caricatures et les  violences — venant tant des extrêmes de droite catholique qui m’ont exclue du mouvement pour exclure avec moi l’union et les droits des homosexuels comme des familles différentes,  que des associations de défense LGBTI les plus radicales, qui n’écoutaient pas la différence fondamentale que je portais avec les intransigeants du mariage homme-femme. Cette violence injuste, que vous avez vous-même reconnue à l’encontre du peuple des manifs « méprisé » et interdit de s’exprimer, s’est manifestée par des mois d’injures et de diffamations publiques à notre encontre, de la part d’anonymes comme de personnalités en vue, et s’est soldée par l’expulsion de ma famille de notre appartement de 32 ans de vie.

Je serai demain encore au tribunal pour avoir été traitée de « pute » en direct par un animateur connu. L’affaire sera plaidée par l’ancien bâtonnier, Me Pierre-Olivier Sur, devant la XVIIème chambre du TGI de Paris, dont vous avez précisé dans votre lettre aux LGBTI  que les magistrats sont bien formés contre la haine anti-LGBTI. Ils sauront ainsi discerner que rien dans mes propos ni dans mon comportement de préservation de la filiation génitrice des enfants n’a jamais constitué la moindre homophobie envers les personnes homosexuelles, et que l’insulte dont j’ai fait l’objet ne peut m’être adressée « pour rire », sans mépriser tous ces citoyens et toutes ces citoyennes au nom desquels je m’exprime : ils sont sincèrement attachées aux valeurs de respect de l’enfant et de toutes les familles. Ils sont sincèrement ouverts aux couples homosexuels.

Avec l’espoir que suscitent votre jeunesse, votre souplesse, votre famille atypique autant que votre élection hors norme,  les Français pressentent que s’ouvre une nouvelle ère démocratique où la violence, l’injure et l’insulte ne seront plus un mode d’expression acceptable dans le champ politique, et encore moins lorsque les adversaires s’affronteront sur leurs convictions.

Ces Français et leurs familles, qui ont massivement voté pour vous malgré leur forte divergence de fond sur la filiation de l’enfant, souhaitent aujourd’hui apaiser le débat et échanger avec leur nouveau chef d’Etat.

C’est pourquoi je vous renouvelle ma demande d’un entretien. J’ai bon espoir que le président du dialogue et de la réconciliation que vous voulez être saura répondre positivement, comme ce matin, à ma sollicitation. Je serais heureuse, et nombre de Français avec moi, de pouvoir vous présenter l’action de l’Avenir pour Tous et notre travail d’information auprès des personnes croyantes et agnostiques comme des familles « traditionnelles », en ce qui concerne l’équilibre à trouver entre les droits des enfants et ceux des adultes, dont les personnes LGBTI, dans leurs diversité de genres et de modes de vie.

Dans l’espérance de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à mes vœux de réussite pour votre quinquennat, de paix et de prospérité pour notre pays et à mes sentiments sincères et bienveillants pour notre République.

Virginie Tellenne,

Déléguée générale de L’Avenir pour Tous

]]>
PMA: le Comité d’éthique rend son avis mardi http://www.avenirpourtous.fr/2017/06/pma-le-comite-dethique-rend-son-avis-mardi/ Thu, 22 Jun 2017 18:26:42 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=5991 santé | éthique | femmes | médecine | société
Paris, France | AFP | jeudi 22/06/2017 – 18:47 UTC+2 | 329 mots

Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) rendra mardi son avis très attendu sur la PMA (procréation médicalement assistée), qui concerne notamment les couples de femmes, a-t-il annoncé jeudi.

Début juin, cet organe consultatif avait indiqué qu’il rendrait son avis avant la fin du mois.

« Il y aura des positions claires », l’avis du Comité sur cette question polémique « ne fera sûrement pas l’unanimité » et pourrait « déclencher des anticorps de part et d’autre », avait alors prévenu le professeur Jean-François Delfraissy, président du CCNE depuis janvier.

La PMA, qui désigne l’ensemble des techniques médicales destinées à aider les couples infertiles à avoir un enfant, telles que la fécondation in vitro ou le don de sperme, est aujourd’hui interdite en France aux mères célibataires et aux couples lesbiens.

Un groupe de travail du Comité d’éthique planche sur cette question depuis deux ans.

Six Français sur dix (61%) seraient favorables à l’ouverture de la PMA aux couples de femmes, une hausse de six points par rapport à 2014, selon un sondage publié en mars.

Par ailleurs, 50% des Français se disent favorables à la gestation pour autrui (GPA), 7 points de plus qu’en 2014, selon ce baromètre réalisé par BVA pour la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) des ministères des Finances, des Affaires sociales et de l’Emploi.

La question de la GPA, interdite en France, sera incluse dans l’avis que rendra le Comité d’éthique.

En Marche !, le mouvement d’Emmanuel Macron, s’est prononcé en mai pour l’ouverture de cette pratique à « toutes les femmes », par un tweet de son porte-parole.

Le président de la République s’était montré plus prudent pendant la campagne.

Dans un courrier aux associations LGBT daté du 16 avril, il expliquait qu’il attendrait « que le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) ait rendu son avis (…), pour pouvoir construire un consensus le plus large possible », tout en se disant « favorable » à une loi ouvrant la PMA « aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires ».

BC/pr/alu/phc

© Agence France-Presse

]]>
APPEL À LA RÉSISTANCE ! http://www.avenirpourtous.fr/2017/06/appel-a-la-resistance/ Mon, 19 Jun 2017 13:41:54 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=5975

Paris, dimanche 18 juin 2017

RALLUMONS LA FLAMME

DE

LA RÉSISTANCE !

L’Avenir pour Tous prend acte des résultats des élections législatives et de la composition de la nouvelle Assemblée nationale. C’est malheureusement sans surprise que La République En Marche obtient une large majorité absolue de 350 députés, donnant au président Macron les pleins pouvoirs.

L’Avenir pour Tous met en garde les citoyens qui, sans doute, n’étaient pas assez informés. Le gouvernement d’Emmanuel Macron peut désormais mettre en marche sans délai le programme avec lequel il a été élu : fin de la filiation biologique, ouverture du marché de l’humain, au travers de ses gamètes, par l’ouverture de la PMA aux femmes célibataires et aux couples de femmes. Le CCNE rendra son avis sur la PMA — et donc la GPA — avant la fin du mois.

Pour autant L’Avenir pour Tous reste déterminé à faire vivre la flamme de la résistance. Le taux historique d’abstentions (près de 57%) révèle le peu de confiance que les Français ont dans cette représentation parlementaire. Cette défiance vient en partie de ce que l’élite politique est démissionnaire en ce qui concerne la défense de l’Humain et de la nation, à commencer par la défense de la filiation biologique homme et femme de chaque individu.

La flamme de la résistance ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. Seul mouvement de défense de la filiation biologique homme et femme de chaque individu, quelle que soit la forme de famille dans laquelle il voit le jour,L’Avenir pour Tous vous invite à vous joindre à son action de résistance.

Face à la crise de représentation parlementaire sans précédent à laquelle est aujourd’hui confronté notre pays, l’urgence première est d’organiser une véritable représentation populaire et citoyenne. C’est ce rôle que, grâce à votre soutien, L’Avenir pour Tous jouera dans les mois à venir.

La filiation humaine a perdu une bataille, celle de la représentation politique, mais n’a pas perdu la guerre, celle de la défense des origines biologiques.

Nos consciences sont plus fortes que leurs idéologies mondialistes et mercantiles, et que l’Intelligence Artificielle qui n’en a pas.

C’est pourquoi en ce 18 juin 2017, nous invitons tous les Français, où qu’ils se trouvent, à s’unir à L’Avenir pour Tous dans l’action de la filiation homme-femme par l’union civile. Face à notre humanité Homme-Femme en péril de disparition, restez pleinement vivants et

Entrez en résistance,

REJOIGNEZ L’AVENIR POUR TOUS

Nos besoins sont mensuels. N’hésitez pas à mensualiser votre don en cochant la case : « Récurrence de l’action (mensuel) » sur le terminal de paiement Paypal.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. 1 personne 

Montant : 30 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. Couple.

Montant : 40 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion réduite à L’Avenir pour Tous (-25 ans, chômeurs, étudiants). 1 personne 

Montant : 15 €




Pour faire un don ou adhérer par voie postale, merci de remplir ce bulletin et de nous le retourner accompagné de votre règlement à : L’Avenir pour Tous – 9 rue du Docteur Finlay – 75015 Paris

L’Avenir pour Tous est une association loi de 1901 ayant pour objet la défense des droits de l’enfant et de chaque personne, par la restauration de ses origines biologiques, de la filiation et du mariage homme-femme.
L’Avenir pour Tous propose pour cela l’instauration d’une alliance civile égale pour les couples de même sexe mais qui ne changera pas la filiation des enfants.

Le but est de restaurer le droit de filiation, « intérêt supérieur » des enfants, afin de faire échec à l’ouverture des modes de reproduction marchands,( PMA, GPA, clonage), qui conduisent à la pratique eugéniste de sélection des personnes.
C’est pour cela que sa devise est depuis 2012 : « Tous nés d’un homme et d’une femme dans nos diversités »

Pour garantir son indépendance, L’Avenir pour Tous n’est financé par aucun parti politique ni institution.
Seuls votre engagement et votre générosité lui permettront de déployer une campagne de la filiation primordiale pour 2017.

Tous les dons et adhésions donnent droit à une déduction fiscale de 66%*.
* Déduction fiscale de 66%* du montant de votre versement dans la limite de 20% des revenus imposables. (cinq pour mille du chiffre d’affaire pour les entreprises)

]]>
Quels parents légaux pour les enfants nés d’une mère porteuse? La Cour de cassation en débat http://www.avenirpourtous.fr/2017/06/quels-parents-legaux-pour-les-enfants-nes-dune-mere-porteuse-la-cour-de-cassation-en-debat/ Sat, 17 Jun 2017 17:08:24 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=5972 AFP | mardi 30/05/2017 – 12:40
Paris, France

La Cour de cassation a examiné mardi matin six dossiers portant sur la reconnaissance légale de deux parents français pour les enfants nés d’une mère porteuse à l’étranger, et non plus du seul père biologique, comme c’est le cas aujourd’hui.

« Les enfants ne peuvent être les victimes innocentes de la décision de leurs parents » de recourir à l’étranger à une GPA (gestation pour autrui), alors que cette pratique est interdite en France, a plaidé devant la plus haute juridiction française Me Patrice Spinosi.

Il représente un couple d’homosexuels élevant un enfant, âgé de dix ans désormais, né d’une mère porteuse en Californie.

Si le père biologique de cet enfant est depuis peu reconnu en France, ce n’est pas le cas de son conjoint, qui a formulé une demande d’adoption, sans succès jusqu’ici.

« On ne saurait laisser un enfant évoluer dans une même famille avec une parentalité à deux vitesses », a estimé Me Spinosi.

Le premier avocat général Philippe Ingall-Montagnier, représentant le ministère public, a soutenu la demande d’adoption, qui est selon lui « dans l’intérêt total de l’enfant. »

Dans une autre affaire, un couple hétérosexuel demande la transcription en France de l’état-civil établi en Ukraine pour ses jumelles, nées d’une GPA. L’acte de naissance porte le nom des deux parents français et non celui de la mère porteuse.

Au regard du droit français, c’est « fantaisiste », a cette fois objecté le premier avocat général, invoquant un principe de droit romain selon lequel la mère est la femme qui accouche. Et ne peut donc être la mère « d’intention », celle qui souhaite fonder une famille et qui élève l’enfant.

L’avocate Françoise Thouin-Palat, a dénoncé une situation « absurde »: les fillettes, nées en 2011, se retrouvent orphelines de mère, avec leur père pour seul parent légal. Au nom de « l’intérêt supérieur de l’enfant », elle a appelé la Cour de cassation à faire preuve de « détermination » pour « stabiliser au plus vite » la situation juridique de ces jumelles, sans passer par la procédure complexe de l’adoption.

La première chambre civile de la Cour de cassation rendra ses décisions le 5 juillet.

La France a été plusieurs fois condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme pour ses réticences à donner un état civil aux enfants nés de GPA.
aue/jf/gf
© Agence France-Presse

]]>
PMA: le Comité d’éthique rendra un avis avant fin juin http://www.avenirpourtous.fr/2017/06/depeches-afp/ Sat, 17 Jun 2017 14:57:27 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=5965 santé | éthique | médecine | femmes | bébé | société

Paris, France | AFP | mercredi 07/06/2017 – 19:05 UTC+2 | 516 mots

Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) rendra « avant la fin du mois de juin », un avis très attendu sur la PMA (procréation médicalement assistée), notamment pour les couples de femmes, a annoncé mercredi son président, Jean-François Delfraissy.

« Il y aura des positions claires », l’avis du Comité sur cette question extrêmement polarisante « ne fera sûrement pas l’unanimité » et pourrait « déclencher des anticorps de part et d’autre », a prévenu le spécialiste du sida et des maladies infectieuses, au cours d’une conférence de presse.

La PMA, qui désigne l’ensemble des techniques médicales destinées à aider les couples infertiles à avoir un enfant, telles que la fécondation in vitro ou le don de sperme, est aujourd’hui interdite en France aux mères célibataires et aux couples lesbiens.

Un groupe de travail du Comité d’éthique planche sur cette question depuis deux ans et sa réflexion « est arrivée à maturité », a estimé le Pr Delfraissy, qui a pris la tête de cet organe consultatif en janvier.

Six Français sur dix (61%) seraient favorables à l’ouverture de la PMA aux couples de femmes, une hausse de six points par rapport à 2014, selon un sondage publié en mars.

Par ailleurs, 50% des Français se disent favorables à la gestation pour autrui (GPA), 7 points de plus qu’en 2014, selon ce baromètre réalisé par BVA pour la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques des ministères sociaux (Drees).

La question de la GPA, interdite en France, sera incluse dans l’avis que rendra le Comité d’Éthique.

En Marche!, le mouvement d’Emmanuel Macron s’est prononcé en mai pour l’ouverture de cette pratique à « toutes les femmes », par un tweet de son porte-parole.

Le président de la République s’était montré plus prudent pendant la campagne.

Dans un courrier aux associations LGBT daté du 16 avril, il expliquait qu’il attendrait « que le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) ait rendu son avis (…), pour pouvoir construire un consensus le plus large possible », tout en se disant « favorable » à une loi ouvrant la PMA « aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires ».

Au cours de l’année 2017, le Comité d’éthique devrait également rendre des avis sur les questions soulevées par les neuro-sciences, par le vieillissement de la population et par les flux migratoires, a ajouté le Pr Delfraissy au cours de la conférence de presse.

L’organisme a par ailleurs lancé de nouveaux groupes de travail sur l’intelligence artificielle, sur la question du consentement et sur les organes « imprimés » en 3D.

Le médecin de formation a expliqué vouloir davantage intégrer la société civile dans les réflexions du comité, en collaboration avec les experts, et renforcer la coopération avec d’autres comités d’éthique à l’étranger. Sur l’intelligence artificielle, un groupe de travail commun avec le Canada sera ainsi créé.

Le Comité d’éthique a également présenté mercredi son rapport « Biodiversité et santé », dans lequel il invite scientifiques et décideurs à ne plus regarder les relations entre l’humanité et la nature en termes de « maîtrise du vivant », mais en termes de « co-évolution », a expliqué l’un des rapporteurs, Michel Van-Praët, professeur émérite au Muséum national d’Histoire naturelle et spécialiste de biologie marine.

abb/ial/sd

© Agence France-Presse

]]> Questionnaire – Egalité homme-femme et filiation des enfants http://www.avenirpourtous.fr/2017/06/questionnaire-egalite-homme-femme-et-filiation-des-enfants/ Mon, 05 Jun 2017 16:08:51 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=5945

Tous nés d’un homme et d’une femme dans nos diversités

Lundi 5 juin 2017

Questionnaire en vue des législatives

Quel avenir pour l’égalité de filiation

et de naissance des enfants

face à la politique d’égalité reproductive 

des adultes d’Emmanuel Macron ?

OBJET : Questionnaire de 8 items à remplir ici, ou à télécharger en version papier ici.
REFERENCES :
Programme reproductif et génésique En Marche consultable ici
Programme écologique de la filiation de L’Avenir pour Tous consultable ici

Madame la candidate,
Monsieur le candidat,

Le nouveau président de la République française, Emmanuel Macron, a un programme très complet, et énoncé sur plusieurs supports, en ce qui concerne l’égalité reproductive entre les femmes et les hommes, par l’ouverture de la procréation marchande pour tous et dans tous les cas : célibataires, couples homme-femme ou couples d’hommes et de femmes.

Les principales mesures annoncées concernent la légalisation de la PMA avec géniteur anonyme pour toutes les femmes et la reconnaissance de la mère ou d’un deuxième « père » non biologique, effaçant le/la géniteur/trice par une filiation d’intention hors sexe, pour la GPA.

Emmanuel Macron a nommé Marlène Schiappa secrétaire d’Etat à l’égalité des femmes et des hommes pour la PMA, tandis que c’est la Cour de Cassation qui se prononcera le 5 juillet prochain sur la filiation d’intention pour la GPA. Cette filiation non biologique existe pour les couples de femmes depuis la loi Taubira d’adoption plénière homosexuelle, ou filiation d’intention hors sexe. Elle sera alors rendue universelle avec son ouverture pour les femmes seules, les couples d’hommes et les couples homme-femme infertiles, ou refusant de porter l’enfant, pour le faire porter par GPA.

Il s’agit donc de mettre en place un nouveau paradigme reproductif marchand importé des institutions supra-nationales (ONU, OMS, UE, …). Comme tel, il donnera lieu à une police d’application, avec des opérations aléatoires de contrôles et de dénonciations publiques des entreprises et des particuliers ne respectant pas les normes « anti-homophobie », c’est-a-dire n’appliquant pas la doxa reproductive, sexuelle et génésique LGBTQI.

Ce sont les nouvelles bases de notre Humanité.

Sans les moindres publicité ni débat dans la campagne, sont ainsi clairement définis les moyens du remplacement de la procréation naturelle – et gratuite – entre l’homme et la femme par des «droits» et actes reproductifs individuels – et payants – permettant l’obtention marchande d’enfant par l’appropriation de gamètes dissociées des géniteurs biologiques. On assiste à la disparition juridique de la filiation biologique combinée avec la mise dans le commerce de gamètes et embryons anonymes. C’est bien la mutation de l’espèce humaine qui s’opère sous nos yeux aveugles, dans l’inversion de son principe reproductif.Cette mutation a été mise en marche par la loi Taubira du 17 mai 2013 qui en inversant le principe de filiation biologique universelle, défait l’unité de l’Humanité. Pour autant, elle n’assure pas une égalité sociale entre les femmes et les hommes. Ces derniers sont laissés pour compte dans la Procréation Marchande Anonyme et individuelle avec géniteur inconnu (PMA) et l’on verra le 5 juillet si le conjoint non géniteur dans les couples d’hommes aura ou non accès à la reproduction par Gestation Pour Argent anonyme (GPA).

Le grand absent est donc l’enfant : l’ensemble de ces propositions entraîne un conflit d’intérêt majeur avec ses droits de filiation. Ni le respect du schéma biologique de sa naissance, ni la connaissance de ses géniteurs homme et femme, ni l’inscription de ses géniteurs homme et femme sur son acte de naissance, ni le respect du principe d’éducation de l’enfant par ses géniteurs père et mère, sauf cas fortuit ou de force majeure… Rien n’est conservé et tout est désormais occulté par un principe législatif exactement inversé : les parents sont par principe des éducateurs se servant sur un marché mondial de gamètes et d’embryons anonymisés. Ils ne sont plus les géniteurs, par principe effacés dans l’anonymat du dossier d’engendrement.

Ce programme des droits reproductifs individuels hors sexe organise placidement le dépassement humain de l’état de nature dans la transhumanité. Les plus grands spécialistes, croyants comme athées, font le même constat et, pour la plupart, en déplorent les conséquences pour les enfants. C’est le cas de Laurent Alexandre, spécialiste incontesté du transhumanisme : ce non-croyant annonce jusque dans les milieux les plus catholiques que le but est bien la mutation génétique des enfant.

Pourtant une large majorité de Français (64%, sondage Ifop mai 2013, 54% Ifop septembre 2015) avait nettement fait le choix de conserver la seule filiation biologique des enfants PAR l’égalité sociale des couples de même sexe, dans une union civile biologique, c’est-à-dire sans filiation autre que biologique : de janvier à mai 2013 ils l’ont dit par millions dans la rue, puis par la victoire de la droite à toutes les élections intermédiaires, et enfin explicitement, aux primaires de la droite et du centre remportées à 66% par François Fillon, le seul candidat constant depuis janvier 2013 à vouloir rétablir la filiation biologique universelle.

Cependant, en mai 2013, une campagne médiatico-judiciaire sans précédent, alliée à de vives dissensions internes, a eu raison de l’unité du mouvement populaire; en 2017, une nouvelle campagne médiatico-judiciaire à charge, alliée à de vives dissensions internes, a eu raison de la probité et de l’élection de François Fillon; et enfin, l’échec retentissant du débat d’entre-deux tours a permis, à dessein, une large élection du programme reproductif et génésique d’Emmanuel Macron. Aujourd’hui, même Les Républicains ont abandonné toute défense de la filiation-procréation biologique de l’enfant, au profit de la même « égalité » reproductive homme-femme. Quant au FN, il n’aborde pas plus le sujet et sert avant tout de « boomerang » en faveur de la majorité absolue – et reproductive – d’Emmanuel Macron.

Aujourd’hui, seul L’Avenir pour Tous continue de proposer dans son programme proFiliation écologique la solution largement majoritaire et visible en janvier et mars 2013 prônant l’égalité des personnes hommes et femmes et des couples (homme-femme, d’hommes, de femmes) par l’égalité de la filiation et de la naissance homme-femme de leurs enfants.

Face au programme En Marche vers l’inversion ontologique de l’Humanité, nous souhaiterions, Madame, Monsieur le candidat(e), connaître votre position sur les propositions d’Emmanuel Macron, afin de savoir si le président de la République et son nouveau gouvernement auront la majorité nécessaire pour appliquer cette avancée du marché de la reproduction individuelle hors sexe; ou si, au contraire, vous protégerez à l’Assemblée nationale les droits des enfants à connaître leurs géniteurs, par principe leurs parents. Vous avez compris que nous attendons de savoir si vous défendrez l’écologie homme-femme nationale de notre Humanité, face à l’économie reproductive mondiale du transhumanisme.

Nous vous remercions de nous informer de votre intention de vote sur leshuit propositions issues du programme d’Emmanuel Macron ainsi que sur les deux contre-propositions de L’Avenir pour Tous que vous trouverez dans notre questionnaire.

Vos résultats, ou leur absence, seront publiés via l’ensemble de nos supports de communication (mails à 400 000 contacts, site internet, réseaux sociaux, réunions publiques…) afin d’informer au mieux les Français sensibilisés qui avaient défilé avec nous, mais qui sont aujourd’hui largement sous-informés et démobilisés sur ce sujet vital.

Nous sommes par ailleurs désireux de vous rencontrer pour approfondir vos réponses. Nous vous remercions de nous indiquer si vous souhaitez ou non cette rencontre.

En vous remerciant de votre envoi indispensable pour éclairer le choix de nos concitoyens sur cette mutation sans précédent dans l’histoire de la France et de l’Humanité,veuillez agréer, Madame, Monsieur le candidat(e), l’assurance de nos sentiments citoyens et républicains.

Virginie Tellenne
Déléguée générale de L’Avenir pour Tous
9, rue du Docteur Finlay – 75015 Paris
virginie.tellenne@avenirpourtous.fr
06 09 62 00 31
]]>
Laurent Alexandre sur l’eugénisme et l’intelligence artificielle http://www.avenirpourtous.fr/2017/06/laurent-alexandre-sur-leugenisme-et-lintelligence-artificielle/ Mon, 05 Jun 2017 14:22:57 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=5943

Si le témoignage de ce scientifique, spécialiste et professionnel incontesté

du transhumanisme, vous a convaincu,

n’hésitez plus, adhérez à L’Avenir pour Tous.

Nos besoins sont mensuels. N’hésitez pas à mensualiser votre don en cochant la case : « Récurrence de l’action (mensuel) » sur le terminal de paiement Paypal.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. 1 personne 

Montant : 30 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. Couple.

Montant : 40 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion réduite à L’Avenir pour Tous (-25 ans, chômeurs, étudiants). 1 personne 

Montant : 15 €




Pour faire un don ou adhérer par voie postale, merci de remplir ce bulletin et de nous le retourner accompagné de votre règlement à : L’Avenir pour Tous – 9 rue du Docteur Finlay – 75015 Paris

L’Avenir pour Tous est une association loi de 1901 ayant pour objet la défense des droits de l’enfant et de chaque personne, par la restauration de ses origines biologiques, de la filiation et du mariage homme-femme.
L’Avenir pour Tous propose pour cela l’instauration d’une alliance civile égale pour les couples de même sexe mais qui ne changera pas la filiation des enfants.

Le but est de restaurer le droit de filiation, « intérêt supérieur » des enfants, afin de faire échec à l’ouverture des modes de reproduction marchands,( PMA, GPA, clonage), qui conduisent à la pratique eugéniste de sélection des personnes.
C’est pour cela que sa devise est depuis 2012 : « Tous nés d’un homme et d’une femme dans nos diversités »

Pour garantir son indépendance, L’Avenir pour Tous n’est financé par aucun parti politique ni institution.
Seuls votre engagement et votre générosité lui permettront de déployer une campagne de la filiation primordiale pour 2017.

Tous les dons et adhésions donnent droit à une déduction fiscale de 66%*.
* Déduction fiscale de 66%* du montant de votre versement dans la limite de 20% des revenus imposables. (cinq pour mille du chiffre d’affaire pour les entreprises)

]]>
Rejoindre L’Avenir pour Tous http://www.avenirpourtous.fr/2017/06/rejoindre-lavenir-pour-tous/ Mon, 05 Jun 2017 14:19:34 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=5941
L’Avenir pour Tous est une association loi de 1901 ayant pour objet la défense des droits de l’enfant et de chaque personne, par la restauration de ses origines biologiques, de la filiation et du mariage homme-femme.
L’Avenir pour Tous propose pour cela l’instauration d’une alliance civile égale pour les couples de même sexe mais qui ne changera pas la filiation des enfants.

Le but est de restaurer le droit de filiation, « intérêt supérieur » des enfants, afin de faire échec à l’ouverture des modes de reproduction marchands,( PMA, GPA, clonage), qui conduisent à la pratique eugéniste de sélection des personnes.
C’est pour cela que sa devise est depuis 2012 : « Tous nés d’un homme et d’une femme dans nos diversités »

Pour garantir son indépendance, L’Avenir pour Tous n’est financé par aucun parti politique ni institution.
Seuls votre engagement et votre générosité lui permettront de déployer une campagne de la filiation primordiale pour 2017.

Tous les dons et adhésions donnent droit à une déduction fiscale de 66%*.
* Déduction fiscale de 66%* du montant de votre versement dans la limite de 20% des revenus imposables. (cinq pour mille du chiffre d’affaire pour les entreprises)

Nos besoins sont mensuels. N’hésitez pas à mensualiser votre don en cochant la case : « Récurrence de l’action (mensuel) » sur le terminal de paiement Paypal.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. 1 personne 

Montant : 30 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. Couple.

Montant : 40 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion réduite à L’Avenir pour Tous (-25 ans, chômeurs, étudiants). 1 personne 

Montant : 15 €




Pour faire un don ou adhérer par voie postale, merci de remplir ce bulletin et de nous le retourner accompagné de votre règlement à : L’Avenir pour Tous – 9 rue du Docteur Finlay – 75015 Paris

]]>
RÉSISTANCE ! http://www.avenirpourtous.fr/2017/06/rejoignez-nous/ Fri, 02 Jun 2017 19:11:50 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=5931

Si ce message de Virginie Tellenne vous a convaincu, n’hésitez plus, adhérez à L’Avenir pour Tous.

Nos besoins sont mensuels. N’hésitez pas à mensualiser votre don en cochant la case : « Récurrence de l’action (mensuel) » sur le terminal de paiement Paypal.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. 1 personne 

Montant : 30 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. Couple.

Montant : 40 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion réduite à L’Avenir pour Tous (-25 ans, chômeurs, étudiants). 1 personne 

Montant : 15 €




Pour faire un don ou adhérer par voie postale, merci de remplir ce bulletin et de nous le retourner accompagné de votre règlement à : L’Avenir pour Tous – 9 rue du Docteur Finlay – 75015 Paris

L’Avenir pour Tous est une association loi de 1901 ayant pour objet la défense des droits de l’enfant et de chaque personne, par la restauration de ses origines biologiques, de la filiation et du mariage homme-femme.
L’Avenir pour Tous propose pour cela l’instauration d’une alliance civile égale pour les couples de même sexe mais qui ne changera pas la filiation des enfants.

Le but est de restaurer le droit de filiation, « intérêt supérieur » des enfants, afin de faire échec à l’ouverture des modes de reproduction marchands,( PMA, GPA, clonage), qui conduisent à la pratique eugéniste de sélection des personnes.
C’est pour cela que sa devise est depuis 2012 : « Tous nés d’un homme et d’une femme dans nos diversités »

Pour garantir son indépendance, L’Avenir pour Tous n’est financé par aucun parti politique ni institution.
Seuls votre engagement et votre générosité lui permettront de déployer une campagne de la filiation primordiale pour 2017.

Tous les dons et adhésions donnent droit à une déduction fiscale de 66%*.
* Déduction fiscale de 66%* du montant de votre versement dans la limite de 20% des revenus imposables. (cinq pour mille du chiffre d’affaire pour les entreprises)

]]>