L'Avenir Pour Tous http://www.avenirpourtous.fr Pour la Procréation Naturellement Assistée Tue, 18 Jun 2019 13:40:40 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.7.13 http://www.avenirpourtous.fr/wp-content/uploads/2019/04/cropped-Logo-Avenir-Pour-Tous-32x32.png L'Avenir Pour Tous http://www.avenirpourtous.fr 32 32 PMA & GPA anonymes – Européennes, l’heure du choix de notre humanité ! http://www.avenirpourtous.fr/2019/05/pma-gpa-anonymes-europeennes-lheure-du-choix-de-notre-humanite/ Fri, 24 May 2019 21:04:53 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7333

PMA & GPA anonymes et marchandes

PROFITEZ DES ÉLECTIONS EUROPÉENNES POUR ENVOYER UN SIGNAL FORT À EMMANUEL MACRON !

 

Paris, vendredi 24 mai 2019 
J-2 avant le scrutin européen

Chers amis,

Comme vous le savez, les élections européennes auront lieu ce dimanche 26 mai 2019. Elles seront de nouveau national, avec une circonscription unique, et non plus huit, comme depuis 1999.

Nous avons interrogé l’ensemble des têtes de listes et chefs de partis sur leurs positions ET solutions face à l’ouverture d’un marché de la reproduction artificielle par la légalisation des PMA et GPA sans père et mère géniteurs, et ce pour toute personne seule, femme d’abord, mais homme ensuite, en couple ou non, et sans aucune raison médicale.


Mais à cette heure, aucun candidat n’a répondu à notre interpellation sur Twitter : notre compte y a été bloqué pour ces envois, il nous est donc difficile de vous communiquer les résultats ! Nous ne manquerons pas de le faire dès que nous aurons des retours.

Comme nous l’entendons régulièrement et faussement annoncé, certains nous rétorquent que les PMA-GPA ne seraient pas de la compétence du parlement européen. Or c’est bien en son sein, comme dans toutes les instances européennes et onusiennes, que se joue un lobbying exacerbé pour faire adopter des textes renforçant l’idéologie genrée du planning familial, s’appuyant sur les homosexuels LGBT et les féministes.


Derrière les principes d’égalité des genres jusqu’à ceux des droits sexuels et reproductifs, le but n’est autre que la modification de nos identité et procréation sexuées par un vaste marché mondial de gamètes devenant données numériques germinales.

Surtout, c’est Emmanuel Macron lui-même qui, en s’engageant personnellement dans la campagne, a décidé de faire de ce scrutin un débat national, y incorporant ipso facto tous les sujets d’actualité immédiate. Dont celui de la modification de notre procréation biologique, importée de l’Union Européenne.

Le projet de loi de « bioéthique » universalisant les PMA-GPA pour tout individu, sans géniteur mais avec un marché mondial de semences anonymes, abrogeant pour cela le principe selon lequel « la femme qui accouche est la mère« , sera bien présenté en Conseil des Ministres dès le scrutin terminé.

Dimanche 26 mai, nous vous demandons d’envoyer un signal fort à Emmanuel Macroncontre sa politique européiste de la reproduction artificielle asexuée, concurrençant  gravement notre humanité biologique sexuée.

C’est bien pour cela qu’Emmanuel Macron a choisi comme tête de liste Nathalie Loiseau qui affirmait en campagne : « Je suis pour la PMA pour toutes et pour une GPA éthique. Je suis contre la marchandisation des corps. Mais je ne vois pas pourquoi on se préoccupe de la marchandisation des corps quand il s’agit de GPA et qu’on ne se demande pas dans quelles conditions travaille une ouvrière du Bangladesh qui a 12 ans« .

Alors en conscience, faites le bon choix !

DIMANCHE 26 MAI 2019

VOTEZ CONTRE LA « RENAISSANCE » DE LOISEAU-MACRON ET REJOIGNEZ L’AVENIR POUR TOUS !

Depuis 7 ans et la tête des manifestations millionnaires de 2012-2013, Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous ont compris, expliqué et dénoncé le processus actuel

– d’abrogation du principe sexué de la filiation biologique (loi Taubira, 17 mai 2013) et
– de relativisation de la procréation biologique des parents géniteurs par
la reproduction de parents d’intention avec les semences de « donneurs anonymes »

pour laisser la place à un marché

– de semences et d’embryons humains, et bientôt transgéniques, voire artificiels, pour
la reproduction individuelle techno-numérique, faisant muter l’espèce humaine par modifications génétiques et constitution de banques mondiales de données d’ADN germinaux (DatADN) augmentant l’Intelligence Artificielle autonome.

Ne se contentant pas de contester verbalement, sans rien proposer face à cette réalité transhumaine, L’Avenir pour Tous vous invite depuis 7 ans à résister concrètement par :

– un projet de société inédit et solidaire de Procréation Naturellement Assistée (PNA) consistant à absolutiser la procréation biologique des parents géniteurs dans toutes les formes de familles, y compris homosexuelles (statut d’union civile) ou monoparentales
=> c’est le choix de la co-parentalité des parents éducateurs, de même sexe ou non, mais ne pouvant pas procréer naturellement l’enfant désiré, qui décident de demander l’aide des père et mère géniteurs de l’enfant, pour effacer les « donneurs anonymes ».

La PNA a un statut pour les homos : l’union civile co-parentale.

Le choix de la PNA pour les couples de même sexe, les couples homme-femme infertiles et les célibataires consiste à renoncer aux « donneurs anonymes » pour choisir de se mettre d’accord avec les parents géniteurs, seuls inscrits dans l’acte de naissance, tandis que eux, les parents qui ont voulu l’enfant sans le procréer, sont inscrits dans le livret de famille.

Ce projet de co-parentalité est décidé par tous les parents, éducateurs et géniteurs, en amont de la fécondation, agrégeant leurs filiations biologique ET filiations d’intention sans substitution des unes par les autres.

En supprimant ainsi les donneurs et les semences anonymes sans effacer les parents d’intention, L’Avenir pour Tous vous propose un projet de société bioHumain qui bloque le marchandisation de la reproduction et l’avancée de notre mutation.
L’ordre sexué naturel est rétabli dans des familles infertiles, qui font en conscience le choix des droits de leur enfant et de l’écologie humaine.

Pour continuer de vous expliquer la situation et de renforcer notre projet de Procréation Naturellement Assistée, pour continuer d’informer pour mobiliser
contre
 le projet d’extension de la PMA-GPA par notre projet d’extension de la PNA à toutes les personnes,

L’Avenir pour Tous a besoin de votre soutien.

Avec 1000 adhérents à 10 € par mois (soit 3€40 après déduction fiscale), nous serons prêts pour proposer ces amendements lors de  la discussion parlementaire qui s’ouvre dans 15 jours, et en mesure de vous représenter efficacement auprès des politiques.

Nous vous en remercions  dès maintenant !

]]>
Communiqué de presse – L’Avenir pour Tous demande le transfert de Vincent Lambert en centre spécialisé http://www.avenirpourtous.fr/2019/05/7267/ Wed, 22 May 2019 07:45:44 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7267

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Après la décision de la cour d’appel de Paris de reprendre l’alimentation et l’hydratation de Vincent Lambert, L’Avenir pour Tous demande qu’il soit transféré dans un centre dédié
à son état de vie, dans l’attente de la décision
du Comité International des Droits des Personnes Handicapées (ONU)

Paris, mardi 21 mai 2019

L’Avenir pour Tous se félicite de ce que la cour d’appel de Paris, saisie par les parents de Vincent Lamberta fait droit à la demande de reprise de la nutrition par le Comité international des Droits des Personnes Handicapées (CIDPH) de l’ONU, conformément à l’avis du Défenseur des Droits, mais contre l’avis du gouvernement, et notamment de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.
Celle-ci avait avancé que l’avis consultatif du CIDPH ne liant pas la France, il fallait appliquer la décision des médecins d’arrêter l’alimentation et l’hydratation de Vincent Lambert.

Ce retournement de décision était espéré par L’Avenir pour Tous, qui a préféré se tenir loin des  manifestations de joie exhubérante, par respect pour la personne de Vincent Lambert et de ses proches.

Pour autant, c’est une véritable satisfaction que de savoir que l’alimentation et l’hydratation ont repris ce jour, et devront se poursuivre au minimum 6 mois, mais sans doute plusieurs années, si de nouveaux recours (comme cela semble se profiler), sont engagés par les uns ou les autres.

Au contraire du gouvernement français, d’Agnès Buzyn et du tribunal administratif, la cour d’appel assure que la demande du CIDPH est contraignante.

La cour a ainsi jugé  que la nécessité de « respecter les mesures provisoires demandées par le Comité international des droits des personnes handicapées » justifiait la reprise des soins et l’arrêt de la sédation. Les 3 et 17 mai, ce comité de l’ONU avait en effet demandé par deux fois à la France de surseoir à l’arrêt des traitements, dans l’attente d’un examen du dossier sur le fond par ses experts. 

La France avait alors répondu au CIDPH que « la remise en cause de la décision d’arrêt des traitements, par une nouvelle suspension qui priverait d’effectivité le droit du patient à ne pas subir d’obstination déraisonnable, [n’était] pas envisageable« . 

La cour a juridiquement estimé qu’en ne garantissant pas que Vincent Lambert soit alimenté et hydraté comme le réclamait le comité de l’ONUl’État a commis une « voie de fait«  c’est-à-dire, en droit administratif, « une action de l’administration réalisée sans droit » et qui porte atteinte « à la liberté individuelle ou entraîne l’extinction d’un droit de propriété », s’appuyant sur l’art.2 de la Convention Européenne des droits de l’Hommequi consacre le droit à la vie.  

La cour d’appel juge donc que ce droit à la vie est une liberté individuelle supérieure. Elle est en contradiction avec la décision de la CEDH qui avait admis qu’il n’y avait pas d’atteinte à la vie dans l’arrêt de l’alimentation de Vincent Lambert, car l’on était en situation d’obstination déraisonnable.

Nous sommes donc bien devant une revalorisation de la définition de la vie qui va dans le sens de ses défenseurs : compte tenu de l’état non plus végétatif mais pauci-relationnel de Vincent Lambert, l’arrêt de nutrition porte atteinte à sa liberté individuelle dès lors qu’il n’y a plus d’obstination déraisonnable.

A 5 jours des élections européennes, la cour d’appel de Paris, juge des personnes et des libertés individuelles, a rendu une décision éminemment politique sur la valeur de la vie humaine.

Et ce quoi qu’en disent Emmanuel Macron et nombre d’autres élus qui se défendent de toute récupération politique.

Mais surtout, à un mois de la loi de bioéthique, il semble que la fin de vie se réinvite dans son périmètre, au côté du début de vie, avec l’universalisation de la PMA sans géniteurs et la filiation de GPA sans gestatrice.

Car cette décision judiciaire associée aux démonstrations de liesse de la « remontada » portent en elles un véritable risque pour la maintien de la fin de vie naturelle : depuis hier soir, de plus en plus de voix se lèvent pour remettre en cause la loi Claeys-Léonetti, qui ne serait pas adaptée aux tétraplégiques pauci-relationnels, notamment par :

– Les réseaux catholiques, représentés par la mère et le père, (Fondation Lejeune, Manif pour Tous…) qui, défendant la supériorité absolue de la vie, réfutent  les directives anticipées et la sédation terminale demandée par le mourant;

– Les militants pro-euthanasie représentés par la femme et le neveu (ADMD, gouvernement et medias), qui estiment que chacun doit pouvoir décider de sa mort de façon rapide par euthanasie active.

L’Avenir pour Tous met donc en garde contre la conflictualisation montante entre ces deux camps idéologiques qui, en récusant tous deux la loi Léonetti-Claeys, va réintroduire la fin de vie dans la loi de bioéthique, pour avancer subrepticement vers une légalisation masquée de l’euthanasie.

Pour apaiser le débat et humaniser le sort de Vincent Lambert qui repart pour de longs mois, voire des années d’attente sur son sort,  L’Avenir pour Tousdemande à ce qu’il soit transféré dans un établissement de soins appropriés à son état reconnu hier par la cour d’appel, non plus en fin de vie avec obstination déraisonnable mais comme pauci-relationnel en attente de l’avis du CIDPH.

L’Avenir pour Tous invite chacun à s’informer sur la rédaction des directives anticipées et du choix de la personne de confiance : ceci devrait être systématiquement proposé par les médecins traitants et les milieux hospitaliers, mais de façon non définitive.

Enfin L’AVenir pour Tous appelle à sortir du dualisme mortifère entre les deux camps intégristes, religieux comme athée : le débat sur la valeur de la vie humaine ne doit plus être confisqué par des dogmatiques au service des gouvernants, et au final, du marché de la vie artificielle.

Ce débat fondamental doit être sorti des idéologies et rendu aux premiers concernés : À TOUS LES FRANCAIS.

Contacts

Virginie Tellenne – 06 09 62 00 31
virginie.tellenne@avenirpourtous.fr

Xavier Bongibault – 06 69 51 82 55
xavier.bongibault@avenirpourtous.fr

]]>
Communiqué de presse – L’Avenir pour Tous demande la grâce présidentielle pour Vincent Lambert http://www.avenirpourtous.fr/2019/05/communique-de-presse-lavenir-pour-tous-demande-la-grace-presidentielle-pour-vincent-lambert/ Mon, 20 May 2019 13:40:19 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7256

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’Avenir pour Tous appelle
le président de la République
à maintenir la vie de
Vincent Lambert en établissement spécialisé.

Paris, lundi 20 mai 2019

Après 10 ans de procédure de la part des parents de Vincent Lambert, les médecins ont suspendu ce lundi 20 mai 2019 l’alimentation et l’hydratation de cet infirmier accidenté en 2008, pour le placer en sédation terminale. Et ce malgré la demande de sursis du Comité international des droits des personnes handicapées (CIDPH) de l’ONU, qui a renouvelé sa demande vendredi 17 mai, mais dont l’avis ne lie pas la France, a précisé la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

L’Avenir pour Tous se joint à l’appel des parents de Vincent Lambert et de très nombreux français, dont tous les handicapés mentaux et physiques lourds, pour demander au président de la République Emmanuel Macron sa grâce présidentielle pour celui d’entre eux qui est entré aujourd’hui dans le couloir de la mort.

Il faut l’en sortir pour le remettre dans des couloirs adaptés à son état de vie.

Car s’il est un grand tétraplégique, il n’est pas en fin de vie, ni dans le coma. Il déglutit, s’endort le soir et se réveille le matin. Et a pleuré dimanche en voyant sa maman.

Alors que Vincent Lambert est en soins palliatifs, il existe en France au moins sept établissements de soins appropriés à son état EVC-EPR (état végétatif chronique-état pauci-relationnel) disposés à l’accueillir aux frais de ses parents.Si ces établissements existent et soignent 1 700 cérébrolésés dans le même état que Vincent Lambert, pourquoi n’a-t-il pas, lui, le droit d’y être transféré ?

Aujourd’hui personne ne peut connaître la volonté de Vincent Lambert, puisqu’il n’avait pas rédigé de directives anticipées, ni désigné de personne  de confiance avant son accident, survenu après la loi Léonetti de 2005.  L’épouse et un neveu, proches de l’ADMD, ont obtenu l’arrêt de l’alimentation, tandis que les parents, proches de l’Eglise, ont déposé les recours de la dernière chance, et demandent au président le transfert médical de leur enfant.

Chaque partie de la famille a des objectifs divergents devant une question politique majeure sur la fin de vie, à quelques semaines de la loi de bioéthique qui, déjà, inverse la nature du début de vie, avec les PMA sans père ni mère géniteurs, et la filiation de GPA sans mère génitrice-gestatrice.

Aujourd’hui s’invite, dans la réalité de notre société et le débat politique, la question de savoir qui doit décider de la vie ou de la mort, hors fin de vie et directives anticipées :
– les père et mère qui veulent faire vivre leur enfant en centre spécialisé pour soulager ce handicap,
ou
– l’épouse et l’Etat qui veulent sédater un handicapé incapable de s’exprimer, mais dont le comportement n’est pas végétatif, s’il tourne la tête, cligne des yeux et pleure !

Ce 20 mai, les médecins et le gouvernement, avec l’aval du Conseil d’Etat et de la CEDH, et contre celui du CIDPH de l’ONU et d’une minorité des juges de la CEDH, transgressent le droit français hors fin de vie et directives anticipées en parlant d’« obstination déraisonnable », dans un but qui semble clair : faire pression sur la loi bioéthique pour y glisser vers l’euthanasie, alors qu’elle en a été écartée à la suite des Etats Généraux de la Bioéthique. 

L’AVenir pour Tous appelle à ouvrir le débat sur la rédaction des directives anticipées qui doivent prendre un statut plus contraignant, mais pas définitif.

L’Avenir pour Tous réitère sa demande de grâce au président Macron, qui s’honorera d’accéder à la demande des citoyens participants aux Etats Généraux de la Bioéthique, mais aussi de rassurer les 20 % de français handicapés qui ne souhaitent pas devenir la nouvelle variable d’ajustement du marché de la vie artificielle.

Dans le doute, Monsieur le président de la République, laissez Vincent Lambert partir avec ses parents pour une nouvelle vie, et permettez à son épouse de divorcer et de refaire, elle aussi, sa vie !

Virginie Tellenne – 06 09 62 00 31
virginie.tellenne@avenirpourtous.fr

Xavier Bongibault – 06 69 51 82 55
xavier.bongibault@avenirpourtous.fr
]]>
L’euthanasie rejoint les PMA-GPA en cette fin de campagne européenne http://www.avenirpourtous.fr/2019/05/leuthanasie-rejoint-les-pma-gpa-en-cette-fin-de-campagne-europeenne/ Fri, 17 May 2019 09:47:42 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7276

Paris, vendredi 17 mai 2019

L’INACCEPTABLE MISE À MORT DE VINCENT LAMBERT À REIMS

MARLÈNE SCHIAPPA FAIT UN PAS DE PLUS VERS LA GPA SUR BFMTV

L’EUTHANASIE REJOINT LA PMA SANS GÉNITEURS ET LA GPA EN CETTE FIN DE CAMPAGNE EUROPÉENNE !

Chers amis de L’Avenir pour Tous,

Alors que nous entrons dans la dernière ligne droite de la campagne pour les élections européennes, qui se dérouleront dimanche 26 mai prochain, la décision invraisemblable de mettre fin lundi 20 mai à l’alimentation du tétraplégique Vincent Lambert, – ce qui le condamne à mort dans un pays où celle-ci est interdite ! – rejoint, dans l’actualité, la légalisation de la reproduction artificielle par le dépôt de la loi bioéthique avec PMA anonyme et GPA.

Ces deux sujets sont liés dans la conception, sacrées ou rentabilisées, que l’on a de la vie donc de la mort humaines. Cela nous engage sur la façon dont nous envisageons notre Humanité alors que l’Etat-marchand et sa loi ont décidé d’en disposer : notre Humanité doit-elle rester biologique, et alors nous nous engageons à résister avec le programme de coParentalité de L’Avenir pour Tous, ou accompagnons-nous sciemment notre mutation artificielle en laissant faire et en abandonnant le plus faible ?

En 2008, Vincent Lambert est victime d’un accident de voiture à la suite duquel il entre en état végétatif, mais depuis, il respire seul, déglutit, s’endort le soir et se réveille le matin.

La semaine dernière, après des années de recours de ses parents, jusqu’à la CEDH et  l’ONU, le CHU de Reims annonçait son intention d’interrompre l’alimentation et l’hydratation de Vincent Lambert à partir du lundi du 20 mai, alors qu’il n’est pas en fin de vie, que ses parents souhaitent s’occuper de lui et le laisser vivre, et que des centres spécialisés sont prêts à l’accueillir.

Les parents de Vincent Lambert avaient déposé en début de semaine un ultime recours auprès du Défenseur des Droits, Jacques Toubon. Celui-ci affirme ce soir qu’il ne lui « appartient pas » de trancher. Maîtres Jean Paillot et Jérôme Triomphe, les avocats des parents dénoncent « un coup de force de l’Etat » et « une violation manifeste du droit ».

Cette décision révoltante pose la question du rôle de l’État. Alors qu’il est soumis au marché mondial, l’État peut-il prendre la main sur la volonté de la mère, sur les  consciences de chacun, en ce qui concerne de mettre fin à la vie d’autrui, alors qu’il n’y a pas d’acharnement déraisonnable ?

Entrons-nous dans un régime de dégagement des 1500 grands cérébrolésés, physiques et mentaux, dès le lendemain du départ de Jean Vanier, qui a consacré sa vie aux handicapés mentaux ?

La réponse de L’Avenir pour Tous est claire : NON !

NOUS RELAYONS ICI L’APPEL DE LA MÈRE DE VINCENT LAMBERT À L’ENTOURER DEVANT LE CHU DE REIMS POUR DEMANDER LE MAINTIEN DE L’ALIMENTATION DE SON FILS,

CE DIMANCHE 19 MAI À 15 HEURES !

Dans le même temps, invitée de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi matin sur BFMTV, Marlène Schiappa a confirmé que le projet de loi dit bioéthique d’extension de la PMA anonyme à toutes femmes serait présenté fin juin-début juillet.

Elle a réaffirmé sa volonté de voir rembourser cet acte – non médical – par la sécurité sociale. L’Etat financera avec votre argent la reproduction artificielle, sur un marché ouvert à tout personne, dès lors asexuée, et à la concurrence du marché mondial des semences anonymes, des tris génétiques et des data numériques des GAFAM/BATX.
Ce sont eux qui prendront le contrôle de la vie humaine.

Alors qu’elle est accueillie sur la chaîne que va diriger dès le dépôt de loi bioéthique Marc-Olivier Fogiel, grand promoteur de la GPA pour tous, la secrétaire d’Etat à l’Egalité, présente pour honorer la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, a montré une évolution certaine vers la GPA : elle qui s’y opposait du fait de la marchandisation des corps s’est, ce matin, dite à l’écoute de tous, dont les enfants nés de GPA et violentés par les propos hostiles, et sensible aux arguments avancés par Marc-Olivier Fogiel dans son livre.

Ces deux sujets primordiaux de la procréation et de la fin de vie, dès lors administrées par l’Etat, nous invitent à une prise de conscience de ce qui est en train de se produire dans l’ignorance générale, voire dans le déni de cette réalité !

Aussi la gravité de la situation sur notre existence vitale, et la configuration politique du scrutin nous poussent à vous délivrer une consigne de vote claire :

Le 26 mai, dites NON à
la Renaissance de LOISEAU – MACRON !

Voilà, s’il en était encore besoin, une preuve de la nécessité de vous informer en temps réel sur l’évolution gouvernementale en matière de mutation de la vie naturelle en vie artificielle, et de vous mobiliser sur ces sujets si graves, avec des images et des contenus innovants.

L’Avenir pour Tous doit pouvoir continuer cette campagne d’information unique pour vous, et vous appelle à prendre part à cette mobilisation en soutenant activement notre association, elle-même unique. 

Vos soutiens nous permettent de réaliser ce travail d’analyse, de synthèse, de globalisation et de conception des réponses, indispensables à une résistance efficace.

Nous comptons sur vous et vous en remercions dès maintenant !

1 000 adhérents à 10 € par mois (3€40 après déduction fiscale) permettront à L’AVenir pour Tous d’avoir les moyens nécessaires de survivre pour faire une campagne d’information et de mise en place de ses propositions alternatives à la loi de PMA sans géniteurs, discutée à partir de juillet 2019.

Vous pouvez également nous adresser vos soutiens financiers par voie postale à :
L’AVENIR POUR TOUS – 9, rue du Dr Finlay – 75015 Paris

Tous les jeudis soirs de mai, juin et juillet, Virginie Tellenne vous propose une présentation de l’actualité très fluctuante des PMA-GPA-Euthanasie, et du programme très constant de L’Avenir pour Tous :
• l’extension de notre procréation avec géniteurs, dans toutes les formes de familles, en concurrence non-marchande des PMA sans géniteurs et GPA.
• Quant à la fin de vie, nous en restons à la loi Léonetti-Claeys, pour exiger qu’elle soit appliquée !
Par ailleurs, Virginie Tellenne sera en conférence à Nancy,
le lundi 27 mai à 18 heures.
Vous êtes les bienvenus pour venir vous informer, pour pouvoir vous-même informer vos proches,  en vous inscrivant ici.
]]>
Révolution de notre procréation : INFORMEZ-VOUS LES 16, 18 ET 23 MAI ! http://www.avenirpourtous.fr/2019/05/revolution-de-notre-procreation-informez-vous-les-16-18-et-23-mai/ Tue, 14 May 2019 11:36:11 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7304

INVITATION

Paris, mardi 14 mai 2019

Chers amis de L’Avenir pour Tous,

C’est en juillet que la loi dite bioéthique de révolution de la procréation humaine sera déposée en Conseil des Ministres.

A quelques semaines de cette disruption inédite dans l’histoire de l’Humanité, L’Avenir pour Tous vous invite à venir vous informer

les jeudi 16 mai, samedi 18 mai, et jeudi 23 mai à 19 h, 
lors de 3 réunions privées animées
par Virginie Tellenne (Frigide Barjot)

Virginie est une spécialiste exceptionnelle du sujet : elle y consacre sa vie à plein temps depuis mai 2012. Mais elle est surtout la représentante la plus légitime du projet alternatif qu’elle portait déjà à la tête des manifestations nationales qu’elle avait initiées, de septembre 2012 à mai 2013, et dont 3 atteignirent ou dépassèrent le million de participants pacifiques en moins de 9 mois. Ce fait citoyen et politique est sans précédent dans notre histoire de France.

Virginie vous présentera donc notre programme de co-parentalité, qui s’appuie sur le statut d’union civile mais est viable dans le mariage genré, élaboré de façon transparente et constante par elle et Xavier Bongibault depuis 7 ans.

Il consiste très simplement à étendre la procréation entre les hommes et les femmes dans toutes les nouvelles formes de familles qui le souhaitent, en concurrence non-marchande de l’importation du marché de la reproduction tech-numérique mondiale, et payante pour tous.

Mais remboursée par la Sécu, donc bien avec vos deniers !

Cette mutation de notre condition humaine, préquelle de la loi Taubira intervenue dans l‘ordre social du mariage et de la filiation le 17 mai 2013, sera accomplie dans l’ordre vital de la fécondation par la loi bioéthique 2019, qui contient de nombreuses mesures pour cela, dont l’ouverture de la PMA-GPA sans père ni mère géniteurs pour tous.

C’est l’ouverture obligée vers la modification de l’ADN et la collecte des data génétiques qui rendent intelligente l’Intelligence Artificielle (IA) jusqu’à sa singularité, qui effacera la nôtre si vous n’en prenez pas conscience dès aujourd’hui.

Virginie annonçait en mai 2013 à Lyon ce funeste accomplissement, devenu inéluctable du fait, ce 5 mai 2013, du refus public, par une minorité téléguidée dans sa radicalisation, de l’union civile homosexuelle. Notre égérie la demandait depuis le début du mouvement, et elle lui avait été concédée par les autorités ecclésiales pour protéger le mariage, institution de la seule filiation et procréation entre l’homme et la femme géniteurs de leurs enfants.

Il lui était « seulement » demandé de l’annoncer publiquement au vote de la loi Taubira. Vous connaissez tous la suite…jusqu’à l’entrevue avec le pape François sur ce même sujet de l’union civile, qu’il a bénie avec Virginie, lui lançant un sonore : « Claro que si ! » Son choix fut confirmé urbi et orbi en septembre 2016 dans le livre Politique et Société : « C’est une union civile. Il n’y a pas d’autre voie. Faisons comme ça ! »

Aucun projet alternatif aux PMA-GPA sans géniteurs,
sauf celui de L’Avenir pour Tous !
Vous avez pu remarquer que depuis mai 2013, et la création de L’Avenir pour Tous, les associations laïques et les partis politiques apparus dans l’espace public en effacement de Frigide Barjot, expulsée puis mise au placard médiatique, ne proposent en place des PMA-GPA rejetées, aucune solution technique ni légale pour étendre notre filiation-procréation biologique chez les personnes concernées par la nouvelle loi contestée. Même ceux en campagne européenne n’abordent pas le sujet pour les personnes vivant en familles stériles ou monoparentales, pourtant reconnues dans la parenté depuis longtemps; mais surtout, aucun représentant public, confessionnel, laïc, politique ou citoyen, ne veut émettre de solution alternative aux PMA-GPA, pour les familles homoparentales, pourtant reconnues dans la parenté par la loi Taubira !
Comme en mai 2013, il est parfaitement contreproductif de leur refuser ainsi des enfants qui naissent déjà par PMA ou GPA à l’étranger, au motif réfutable que leur situation de vie ne leur permet pas de les concevoir naturellement ! Alors même que la loi technumérique de bioéthique est importée en France justement pour effacer cet engendrement naturel et les fabriquer, sans peine mais très chèrement, par le marché mondial des PMA-GPA pour tous.  Ce refus unanime de moyens de procréer cachant en fait le refus d’enfants et de familles, conduit à encourager encore plus les personnes concernées par la loi Taubira à n’utiliser que cette unique reproduction marchande, devenue de fait monopolistique par le refus de la co-parentalité en 2019après celui de l’union civile en 2013.

Mais à combattre uniquement par le NONen refusant jusqu’aux moyens de gagner concrètement, on conduit à diviser son propre camp (comme depuis mai 2013), et surtout à obtenir l’exact résultat inverse de celui annoncé publiquement.

D’où l’alternative du programme innovant, gratuit et rassembleur de L’Avenir pour Tous, remis dans le contexte politico-historique de l’évolution de notre humanité et de notre mouvement de résistance française.

Il vous sera présenté par Virginie durant une heure et sera suivi de questions-réponses, dans l’écoute, la bienveillance et la compréhension mutuelles. A l’issue de cette présentation-débat, une collation tirée du sac permettra de partager amicalement vos points de vue, vos encouragements et plus si entente.

Aussi, je vous invite vivement à venir ne serait-ce que pour vous informer et avoir une idée claire de cette révolution de notre condition humaine, pour pouvoir vous décider en conséquence !

Ces réunions auront lieu les jeudi 16, samedi 18 et jeudi 23 mai à 19h00,
à 
L’Avenir pour Tous, 9 rue du Docteur Finlay, 75015 Paris.
Boissons et collation tirées du sac.

Merci de vous inscrire par  mail à contact@avenirpourtous.fr, nous vous enverrons les codes d’entrées et un peu de documentation liminaire par retour.

Je compte sur vous,
l’histoire de notre Humanité ne repassera pas !

Arnaut Menonville
Président de L’Avenir pour Tous
1 000 adhérents à 10 € par mois (3€40 après déduction fiscale) permettront à L’AVenir pour Tous d’avoir les moyens nécessaires de survivre pour faire une campagne d’information et de mise en place de ses propositions alternatives à la loi de PMA sans géniteurs, discutée à partir de juillet 2019.
Vous pouvez également nous adresser vos soutiens financiers par voie postale à :
L’AVENIR POUR TOUS – 9, rue du Dr Finlay – 75015 Paris
]]>
Mai 2013-2019 : 6 ANS DE DÉFENSE DE LA PROCRÉATION HOMME-FEMME DANS TOUTES LES FORMES DE FAMILLES http://www.avenirpourtous.fr/2019/05/mai-2013-2019-6-ans-de-defense-de-la-procreation-homme-femme-dans-toutes-les-formes-de-familles/ Wed, 08 May 2019 11:57:58 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7307

MAI 2013- MAI 2019
6 ANS D’ENGAGEMENT POUR
LA PROCRÉATION ENTRE HOMME ET FEMME 
DANS TOUTES LES FORMES DE FAMILLES

Paris, mercredi 8 mai 2019

Chers amis,

En ce jour de Victoire, et au lendemain des 2 ans d’élection d’Emmanuel Macron, nous voulons vous rappeler que le président de la République a été élu, entre autres raisons, pour achever la révolution de la procréation humaine initiée par le vote de la loi Taubira le 23 avril 2013, et sa promulgation le 17 mai 2013, pour la Journée internationale de lutte contre l’homophobie, par François Hollande (6 mai 2012).

En transformant le mariage entre l’homme et la femme, pour le rendre a-sexué entre deux hommes ou deux femmes, cette loi a abrogé le principe de la filiation biologique ancestrale, et de la transmission de la vie par les corps et les sexes, comme code vital de toute notre humanité homme et femme.

Cela n’a été possible que parce que, malheureusement, notre mouvement des manifs, trois fois millionnaires, s’est divisé précisément sur les moyens de maintenir cette filiation biologique : Virginie Tellennne, alors Frigide Barjotproposait dès l’origine de l’étendre aux couples homosexuels par l’union civile procréative sexuée, au lieu de les inclure dans le mariage reproductif a-sexué. Mais vous êtes encore trop nombreux à ne pas savoir ce qui s’est passé, pour bien comprendre comment ne pas recommencer !

En incluant les couples de même sexe dans la procréation homme-femme par une union civile co-parentale, sans toucher au mariage procréatif de l’homme et la femme, Virginie Tellenne et aujourd’hui L’Avenir pour Tousfont  barrage à la filiation d’intention et de même sexe entre deux hommes ou deux femmes. Mais ils ne font pas barrage aux couples homos, qui sinon choisissent les PMA-GPA sans géniteurs pour leurs enfants. Car il s’agit de restaurer la filiation biologique entre les deux géniteurs de l’enfant né dans le couple homo, donc sans exclure ces nouvelles familles reconnues par la loi Taubira. Il faut qu’elles puissent choisir la Co-Parentalité avec les parents géniteurs plutôt que les FIV-PMA-GPA sans parents géniteurs, pour nous protéger tous du bouleversement de la procréation artificielle.

En début de mouvement (novembre 2012), les réseaux laïcs d’Eglise – à part Alliance Vita – et les évêques, avaient tous accepté, explicitement ou non, (« l’homosexualité n’est pas le problème »), cette procréation sexuée via l’union civile de Frigide BarjotLe choix de cette personnalité non-issue des réseaux d’Eglise et placée à la tête du mouvement pluraliste en reconnaissant de fait les couples homoparentaux avec les géniteurs de l’enfant, valait reconnaissance de l’union civile : exit le mariage homo et les PMA et GPA anonymes.

Il était ainsi prévu entre Ludovine, porte-parole des réseaux d’Eglise, et Virginie, porte-parole de la population, que Frigide Barjot pousserait l’union civile au vote de la loi (23 avril), et avant la promulgation (17 mai), pour faire pression sur le Conseil constitutionnel. Les AFC avaient aussi une proposition de loi d’union civile avec Antoine Renard. Les principaux politiques de droite se déclaraient pour l’union civile, et la porteront aux présidentielles, de Nicolas Sarkozy à François Fillon en passant par Marine Le Pen.

Dimanche 5 mai 2013, place Bellecour : « Je ne suis pas venue dans une manifestation CONTRE l’union civile, alors je m’en vais !« 

Malheureusement, le scénario prévu ne s’est pas déroulé ainsi. Pourtant, Virginie Tellenne avait pris soin de commander un sondage à l’Ifop, donnant l’union civile à 54% et la loi Taubira à 36% !

Poussées par le processus de radicalisation organisé au vote de la loi, les têtes de réseaux laïcs ont brusquement changé de position, refusant de laisser promouvoir  l’union civile par Frigide Barjot et la partie gayfriendly des manifs. Elles ont invoqué la contestation par une minorité radicale, et ont suivi elles-même ce refus. Les medias ont  amplifié la radicalisation montée de toutes pièces, en parlant très peu de l’union civile alors qu’elle était majoritaire dans le pays et même dans la base du mouvement, et toujours de l’abrogation, demande clivante archi-minoritaire dans le pays, mais aussi dans la base du mouvement. 

Ce dimanche 5 mai 2013 à Lyon, les agitateurs passent donc à l’acte, forçant par les huées et leurs banderoles le départ de l’union civile et de sa représentante, Virginie Tellenne-Frigide Barjot. Les exécuteurs furent donc les radicaux extérieurs au mouvement : Printemps Français, GUD et FN, qui rejoignaient par leurs huées et invectives celles des réseaux LGBT, sur des bases inverses. Les extrêmes préparaient ensemble le passage du marché des PMA-GPA anonymes, qui s’annonce 6 ans après sur tous les medias.

Devant cette situation de putsch interne et pour continuer de protéger la filiation sexuée par l’union civile, Virginie Tellenne a préféré quitter la scène, puis le 26 mai, le mouvement. Avec Xavier Bongibault, elle s’en est allée construire un Avenir pour Tous de sauvegarde de la filiation biologique et la procréation sexuée pour tous, par co-parentalité.

Voyez ici le film des événements.

Mercredi 8 mai 2019 : devant la propagande qui s’intensifie pour les PMA-GPA marchandes, L’Avenir pour Tous, tout en comprenant parfaitement que les réseaux laïcs d’Eglise ne puissent être eux-mêmes les promoteurs de l’union civile co-parentale, continue de leur demander d’accepter d’en débattre ensembleplutôt que de l’exclure définitivement.

Tout simplement parce que le refus des PMA-GPA anonymes pour tous, sans proposition parallèle et alternative de la procréation sexuée pour tous, conduit la population à soutenir ces mêmes PMA-GPA marchandes ! Il est temps, à deux mois de la loi les instituant, d’ouvrir ensemble et à nouveau le débat sur les solutions des uns et des autres, qu’il faut absolument agréger pour empêcher un tournant transhumain irréversible pour notre Humanité.

Aussi, L’Avenir pour Tous demande la reprise de dialogue des anciens porte-parole par le débat commun, puisque notre objectif l’est aussi.

Pour ce faire, nous vous invitons à soutenir notre demande de reprise de dialogue à
L’Avenir pour Tous, pour atteindre 1000 adhérents à 10 €/mois, et donner ainsi
les moyens de faire entendre cette demande politique auprès des réseaux laïcs
et des pouvois publics.

 

Marlène Schiappa a confirmé le dépôt de la loi en juillet en affirmant que le consensus était acquis dans la population avec un sondage – introuvable – de l’Ifop qui donnerait soit-disant 70% de personnes favorables aux PMA-GPA sans géniteurs pour toute femme !

Prouvez à Marlène SchiappaDeDébat que, contrairement à ce qu’elle croit, les PMA-GPA sans géniteurs ne sont pas un « non-débat » ! Ne vous laissez pas confisquer à nouveau votre parole, comme il y a 6 ans.

Soutenez dès maintenant L’Avenir pour Tous et sa coParentalité des pères et mères géniteurs et sociaux.

Devant l’importance de la campagne qui s’ouvre, nous faisons aussi appel à vous afin d’organiser des réunions dans vos cercles personnels (amis, familles, voisins, associations, paroisses…). Il est très simple de réunir chez vous 10-15 personnes (et plus encore…) afin que Virginie Tellenne et Xavier Bongibault viennent vous présenter un exposé avec projection d’un heure, sur les enjeux d’Humanité du débat historique qui s’ouvre. Mais encore plus, pour vous faire comprendre les propositions pour les combattre, que L’Avenir pour Tous formule seule depuis la tête des manifs en 2013 au projet de loi de Bioéthique.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Virginie au 06 09 62 00 31.
Si vous ne pouvez pas organiser de réunion mais que vous souhaitez assister à une de nos réunions, merci de remplir ce formulaire afin que nous vous tenions informés des évènements près de chez vous
Nous vous remercions d’emblée de votre soutien et comptons sur votre mobilisation massive.
Virginie Tellenne                                                                                                             Xavier Bongibault
]]>
PMA-GPA : LA CAMPAGNE EST LANCÉE par le Premier Ministre, après un mois de communication par ses principaux ministres http://www.avenirpourtous.fr/2019/05/pma-gpa-la-campagne-est-lancee-par-le-premier-ministre-apres-un-mois-de-communication-par-ses-principaux-ministres/ Wed, 01 May 2019 12:41:11 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7321

Changement de la reproduction humaine par PMA-GPA anonymes :

Après un mois de promotion masquée,
le Premier ministre Edouard Philippe lance
la campagne officielle pour JUILLET.
Mobilisez-vous à 
L’Avenir pour Tous
dès maintenant !

Paris, mercredi 1er mai 2019

Chers amis,

Le mois d’avril a été marqué par une séquence de communication gouvernementale sans précédent en faveur des Procréation Médicalement Assistée (PMA) anonymes et Gestation Par Autrui (GPA). Cette longue série a été conclue ce lundi 29 avril par le Premier ministre Edouard Philippe, qui a annoncé pour juillet le dépôt de la loi dite bioéthique (voir rappel des faits en fin de mail). C’est bien elle qui fera muter la procréation humaine entre personnes physiques, de sexuée corporelle à genrée marchande, par la mise sur le marché, national et mondial, des semences et des embryons, et de leurs génomes germinaux.

La longue promotion non-dite pour la GPA et la cacophonie gouvernementale sur le contenu et la date de la PMA laissent craindre que la loi de juillet comprendra bien les deux filiations d’intention, par PMA et GPA. Mais surtout qu’elle sera débattue au cœur de l’été, au moment où toute mobilisation se révèle impossible du fait des vacances.

Lancement de la campagne antiPMA-GPA anonymes et proCoparentalité de L’Avenir pour Tous

C’est pourquoi L’Avenir pour Tous répond à la mobilisation gouvernementale par le lancement de la campagne citoyenne antiPMA-GPA anonymes, par celle informative de la Procréation Naturellement Assistée par CoParentalité, dès ce mercredi 1er  mai. Nous ne devons pas chômer dans le temps qui nous est imparti pour informer un maximum de Français de la réalité de l’objectif invisible, comme Virginie Tellenne le disait de la filiation cachée dans le mariage pour tous en 2013.

1- Donner à L’Avenir pour Tous les moyens financiers d’informer

La mission première de L’Avenir pour Tous est celle d’information pour rétablir la vérité sur tous les mensonges, non-dits et pièges tendus, comme nous vous les résumons plus bas. C’est ce premier combat qui doit être gagné.

Écrasés par la propagande ambiante, les Français sont sommés d’être favorables à la PMA/GPA, en avalant des sondages positifs, mais qui n’expliquent absolument pas la réalité de la situation. Notre rôle consiste à informer des réels dangers de la reproduction artificielle sur l’humanité sexuée elle-même, et des manœuvres politiques de clivage communautariste pour faire passer la loi par désertion du peuple violenté.

Or ce travail d’information (organisation de réunions, impression de tracts, envois de mails, mise en place de pétitions,…) nous mobilise à plein temps, comme depuis 6 ans, et a un coût important. Ce travail doit maintenant redoubler pour que nous puissions être suffisamment nombreux pour nous faire entendre en juillet. Il nous faut 1000 adhérents à 10 euros par mois pour être efficaces. Nous comptons donc sur votre généreux engagement pour pouvoir optimiser notre travail dès aujourd’hui…

2- Donner à L’Avenir pour Tous un espace pour informer

Les medias étant les caisses de résonnance du pouvoir techno-mondialisé, aucune place publique n’est offerte à L’Avenir pour Tous pour exprimer, face à la PMA anonyme, son projet alternatif de procréation naturellement étendue par coParentalité des personnes. Or il s’agit de la SEULE possibilité de sauvegarde de la procréation entre hommes et femmes, dans toutes les formes de familles existantes désormais.

Depuis 6 ans, le refus systématqiue des medias de laisser L’Avenir pour Tous informer sur la CoParentalité, exactement comme pour l’Union Civile en 2013, allié au
• refus systématique des réseaux laïcs d’Eglise de laisser L’Avenir pour Tous dans des réunions communes informer sur la CoParentalité, exactement comme pour l’Union Civile en 2013, et au
• refus systématique de tous les partis politiques de soutenir dans leurs programmes électoraux la CoParentalité, comme l’Union Civile en 2013,
ce triple refus laisse donc TOUTE PLACE PAR DEFAUT aux PMA/GPA anonymes et à l’avancée inéluctable du marché techno-mutant.

Le silence assourdissant de la droite LR comme RN durant ce mois d’avril de promotion des PMA-GPA en dit long sur la stratégie globale adoptée. Le refus (ou abrogation) du projet contesté sans une proposition alternative en fait une promotion cachée supplémentaire, dans le contexte médiatique actuel. 
Exactement comme depuis 60 ans…

Aussi, devant cette pénurie et l’importance de la campagne qui s’ouvre, nous faisons appel à vous afin d’organiser des réunions dans vos cercles personnels (amis, familles, voisins, associations, paroisses…). Il est très simple de réunir chez vous 10-15 personnes (et plus encore…) afin que Virginie Tellenne et Xavier Bongibault viennent vous présenter un exposé avec projection d’un heure, sur les enjeux d’Humanité du débat historique qui s’ouvre. Mais encore plus, pour vous faire comprendre les propositions pour les combattre, que L’Avenir pour Tous formule SEULE depuis 2013.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Virginie au 06 09 62 00 31.
Si vous ne pouvez pas organiser de réunion mais que vous souhaitez assister à une de nos réunions, merci de remplir ce formulaire afin que nous vous tenions informés des évènements près de chez vous.

Nous vous remercions d’emblée de votre soutien et comptons sur votre mobilisation massive.

Virginie Tellenne                                                                                                             Xavier Bongibault

Mardi 2 avril : GPA – Toute la presse fait écho du fait qu’une grand-mère accouche de sa petite-fille avec les gamètes de son fils et de la sœur de son mari, aux USA.

Mercredi 10 avril : GPA – Avis de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) légalisant l’inscription de la mère ou du père d’intention – celle ou celui qui commande la GPA – dans l’acte de naissance de l’enfant : celle qui accouche n’est plus la mère !

Lundi 15 avril : pour le lundi saint, le symbole spirituel et rayonnant dans le monde de la maternité, humaine et sacrée, de notre humanité sur laquelle repose sa civilisation occidentale, la Mère de Dieu, flambe avec Notre-Dame de Paris.

Mardi 23 avril : GPA – Déclaration en dernière page de Libération du secrétaire d’Etat auprès du ministre catholique de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, Gabriel Attal, favorable à une GPA « éthique » avec son conjoint – qui n’est autre que le directeur de campagne de la tête de liste européenne LaRem Nathalie Loiseau.

Mardi 23 avril La Croix publie un sondage BVA commandé par le ministère de la Santé selon lequel 65 % des français sont favorables à la PMA anonyme pour les couples de femmes (on ne sait pas pour les femmes seules, ce qui change tout et est prévu dans la loi !) et 60 % pour la GPA (!). Ces deux chiffres font immédiatement dire aux associations proPMA-GPA que le sujet fait consensus en France, alors que personne n’en est réellement informé !

Mercredi 24 avril : GPA – Nomination à la tête de BFM TV du promoteur le plus médiatique de la GPA, Marc-Olivier Fogiel, pour en avoir effectué deux aux USA avec son conjoint.

Vendredi 26 avril : PMA – Agnès Buzyn, ministre de la Santé, annonce sur BFM TV que la PMA « qui ne pose aucun problème éthique à la différence de la GPA qui marchandise le corps de la femme », sera déposée avec la loi de bioéthique en juin ou juillet (?) en Conseil des Ministres.

Lundi 29 avril : PMA+GPA – Nathalie Loiseau, tête de liste LaRem qui se dit catholique, traitée d’homophobe par les LGBT, rappelle dans Tétu son soutien constant aux PMA et GPA éthiques.

Lundi 29 avril : PMA – Le Premier Ministre Edouard Philppe, sortant du séminaire du Grand Débat, annonce, avec les mesures aux aidants familiaux et aux pensions impayées, que la PMA sera déposée en conseil des ministres en juillet. C’est une double surprise, pour les Gilets Jaunes qui n’avaient pas du tout cette priorité, et pour L’Avenir pour Tous qui se la voyait refuser lorsque LAVT incluait la loi de bioéthique dans les consultations sur la transition écologique, ou sur le referendum d’inititive citoyenne (RIC).

]]>
Compte-rendu Démocratie et Citoyenneté http://www.avenirpourtous.fr/2019/03/7153/ Sat, 23 Mar 2019 15:07:37 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7153

COMPTE-RENDU
Débat du 28 février 2018
sur le thème de Démocratie et Citoyenneté

Ligne générale : transparence, respect, dialogue pérenne
– la démocratie n’est pas assez représentative
– les élus ne respectent pas leurs promesses de campagne : il faut en finir avec les promesses non tenues après élection

 

Exemples de décisions prises contre la demande du peuple :
– 2005 : Constitution européenne rejetée à 55% et appliquée par traité de Lisbonne
-2013 : Opposition majoritaire à la loi Taubira avec demande d’union civile sans changement de la filiation sexuée représente 68% de la population. La loi est votée  modifiant la filiation sexuée et entraînant l’ouverture d’une reproduction sans sexes, est votée après rejet interne dans le mouvement de la sexuation de l’union civile.Cela signaifie que les familles hmosparentales et donc les homosexuels sont rejetés.

 

Propositions
– mesures pour instaurer un dialogue entre els diverses communautés, cathos, homos, , musulmans, juifs.  et obtenir un respect des citoyens entre eux. Il faut sortir des communautarismes et des conflits excités par le smedias et le spolitiques qui ne respectent pas leurs pormesses de campagne.
=> multiplier ce type de débats régulièrement après le Grand Débat, avec la possibilité de la mise en place d’États généraux annuels de la citoyenneté.
– mettre en place des outils informatiques de vote avec toute la porblématqiue du contrôle des palte-formes et des algorithmes (Cf : Les Etats Généraux de la Bioethqiue, Le CESE, le Grand Débat et le Vrai Débat, tous confiés à Cap Collectif !)
– sortir des débats trop souvent techniques ayant pour but d’embrouiller les citoyens

– rendre le résultat des référendums impératifs

Réponses aux questions posées


– Suppression du non-cumul des mandats locaux-nationaux, mais instauration d’un non cumul dans le temps (pas plus de deux mandats). Cette solution soulève une large majorité mais ne fait toutefois pas l’unanimité.

– Instaurer une dose de proportionnelle de 20% aux législatives ou une proportion qui ne rende pas les chambres ingouvernables.

– Ne par réduire le nombre de députés ni sénateurs compte tenu de l’augmentation démographique et de la désertification rurale, mais suppression du CESE, ou fusion avec le Sénat.

– Pas de vote obligatoire sauf si bulletins blancs et nuls pris en compte, avec ajournement du vote si blancs + nuls supérieurs à 50%.
Problème de liberté de conscience pour les opposants au suffrage universel (monarchistes, libertaires, libéraux censitaires).

 

– Pour un engagement de chacun dans la société :
– Soumettre l’ensemble des citoyens à l’IRPP, même pour une somme symbolique. Contestation du fait que l’on paye déjà la TVA et que l’IRPP à 1 euro coûte très cher.

– Mise en place d’un Referendum d’Initiative Citoyenne à 500 000 pétitionnaires.


– Elargissement du Referendum d’Initiative Partagée à 5% du corps électoral et 10% des parlementaires.

– Elargissement des RIC et RIP aux sujets touchant à la vie humaine (procréation et fin de vie, formes des familles).

 

– Soumettre la loi de bioéthique 2019 à un Referendum d’Initiative Citoyenne ou Partagée ainsin que l’aletrenative de co-parentalité pour conserver la porcréationnetre homme et femme dans toutes les familles et ne pas assigner une reproduction techno-numerique aux homosexuels, célibataires et couples stériles.

 

– Responsabiliser les parents afin qu’ils s’engagent dans l’éducation de leurs enfants.

– Faire payer les parents d’enfants posant problème à la société sans toutefois nécessairement retenir l’idée de la suppression des allocations familiales 

– Réquisitionner les chômeurs pour les travaux d’intérêt notamment écologiques.

Sur l’immigration
– Préférer l’assimilation à l’intégration forcée de cultures différentes, source de communautarismes
– Exiger la pratique de la langue, soumise à un examen

– Développer une vraie coopération internationale
– Revoir les obligations d’asile

 

En conclusion, il a été constaté l’immense précipice entre les souhaits rapportés ici des citoyens et la réalité du pouvoir politique. Cela tient au fait que les demandes des citoyens, que les politiques inscrivent dans leurs professions de foi pour se faire élire, ne sont pas réalisées du fait de la réalité du pouvoir qui n’est plus qu’économique et numérique; les medias étant chargés de faire voter pour le bon candidat.

C’est lié au fait que la vie naturelle est de plus en plus modifiée en vie artificielle par les biotechnologies numériques : elles tirent la croissance en rendant artificiel donc payant (finances) ce qui était naturel donc gratuit.
Ce processus s’effectue aux dépends de la vie huamine naturelle et de son organisation sociale, et politiuque : la démocratie qui est en train de disparaître sous le poids des modifs technologiu

Merci de faire parvenir ce CR à votre netourage et à vos proches.

]]>
« LE VRAI DÉBAT » – La PMA avec auto-conservation ovocytaire largement rejetée http://www.avenirpourtous.fr/2019/03/le-vrai-debat-la-pma-avec-auto-conservation-ovocytaire-largement-rejetee/ Sat, 23 Mar 2019 14:55:15 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7146 LE VRAI DÉBAT

UNE MAJORITÉ DES CITOYENS
CONTRE LA PMA ANONYME

LE GOUVERNEMENT REPORTE
À NOUVEAU LE PROJET DE LOI
SANS DOUTE EN 2020

 

Chers amis,
Du 2 au 4 mars, nous vous avons invités à vous mobiliser sur la consultation Le vrai débat organisée par Cap collectif pour une partie des Gilets jaunes, alors que dans le même temps, ce même Cap Collectif organisait la consultation voulue par Emmanuel Macron, Le Grand Débat national, qui se clôture le 15 mars prochain.
Quoique cette similitude de fournisseurs puisse être surprenante et en laisse plus d’un songeur sur la collusion des intervenants, nous avons souhaité exprimer notre vision lors de cette consultation sur la révolution de notre procréation. Il est de notre devoir, afin d’informer et de conscientiser un maximum de Français, de nous emparer de tous les espaces de discussion offerts. Car les medias nous sont, comme vous le savez, totalement bloqués sur nos propositions.
Or les résultats des votes pour lesquels vous vous êtes mobilisés sont sans appel.

Avec 2 jours de vos votes nous avons fait passer le refus de la PMA de gamètes anonymes à 79,49 % DES VOTANTS DEFAVORABLES.
Le consensus contre est atteint.

Conclusion : Emmanuel Macron a toujours dit, relayé en cela par son gouvernement, que le débat sur la PMAnonyme pour toutes devra  être dépassionné, et que celle-ci ne serait pas votée sans consensus des citoyens. Or le consensus existe, contre la PMAnonyme pour toutes.
Sans information des citoyens, la PMA anonyme pour toutes est rejetée de façon très clivante (46/43) dans la socitété non militante. Dès que l’information sur cette méthode, avec le choix d’une possibilité alternative, est donnée, son rejet atteint un fort consensus (80%)
Voici donc les propositions alternatives que L’AVenir pour Tous préconise pour pallier cette procréation clivante et rejetée si la population est informée
Dans le même temps que ces résultats, nous apprenions le lundi 4 mars 2019 de Marc Fesneau, ministre des relations avec le parlement, que le projet de loi d’extension de la PMA anonyme à toute femme allait subir, après le report de 2018 du à la crise des Gilets Jaunes, un nouveau report au Parlement, sans doute en 2020. Pour autant, le dépôt du projet de loi en Conseil des ministres est maintenu en juin 2019.
Ce temps supplémentaire est donc indispensable pour continuer notre travail d’information et de substitution, pour nous rapprocher du consensus anti-PMA anonyme qui s’esquisseIl permettra, si ce n’est son retrait, du moins une possibilité de développer nos solutions alternatives. Tout ceci ne sera pas possible sans votre mobilisation et votre soutien.
Car la démocratie ne provient pas des dirigeants politiques qui travaillent à la croissance techno-numérique concentrée entre les mains d’une élite mondiale, répartie entre les GAFAM et les BATX. La révélation du financement par Bayer-Monsanto, mais aussi Google ou Microsoft, du parti proche de LREM au Parlement européen, le prouve aisément.

La démocratie ne peut venir que des citoyens informés et décidés à se faire entendre des politiques pour obtenir un véritable choix sur leur procréation bioéthique,sans être manipulés ni contraints d’accepter la seule reproduction techno-numérique,face à la reconnaissance procréative des familles homoparentales et des célibataires que permet la fécondation in vitro avec semences anonymes.

De ce fait, il n’est plus possible de nier la réalité de l’homosexualité et des familles homoparentales, alors même que l’on découvre la place majeure, et concentrée à sa tête, de l’homosexualité masculine dans notre Eglise, comme le démontrent les dernières révélations  du livre-choc Sodoma, et du procès du cardinal Barbarin.

Dès lors, nous devons être toujours plus nombreux et actifs à soutenir nos propositions de procréation biohumaine, pour ce que la démocratie est la loi du plus grand nombre, face à l’oligarchie du petit nombre de l’élite, qui détient de plus en plus de pouvoirs en concentrant des techniques de l’Intellgence Artificielle toujours plus performantes, avec le financement issu de la vente de nos données numériques récoltées par ces techniques NBIC.

C’est dans cet objectif d’efficacité démocratique que nous vous invitons à participer aux deux prochaines actions de débat public, qui réalisent votre soutien démocratique au sujet de la procréation bioéthique, via L’AVenir pour Tous.

]]>
Compte-rendu Transition écologique et bioéthique http://www.avenirpourtous.fr/2019/03/7151/ Sat, 23 Mar 2019 12:02:55 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7151

COMPTE-RENDU
Débat du 3 mars 2019
sur le thème de Transition écologique et bioéthique

Pour aider la « transition écologique », chacun peut agir à son niveau personnel et familial, mais le contrôle du réchauffement climatique dépend prioritairement des grandes industries mondiales chinoises (30% des émission CO2) et américaines (15% des émissions CO2) que tous les gouvernements soutiennent pour tirer la croissance économique et financière de la transition techno-numérique.
Or le domaine où les citoyens peuvent être les plus efficaces reste notre propre procréation, en mutation bio-tech-numérique totale, car totalement invisibilisée.
En commençant par ce grand débat.

LE CONSTAT

  • La France est responsable de 1% des émissions mondiales de CO2

Tout le monde s’accorde cependant à dire que chaque individu doit agir pour restreindre ses émissions de CO2 car le problème est mondial et très préoccupant (300 millions de morts sur la planète, une situation irréversible si on ne limite pas le réchauffement sous 2°C)

  • Mais le lien entre réchauffement climatique et activité de l’homme reste, pour certains, à prouver scientifiquement

  • – D’autres soutiennent que la logique du profit capitaliste s’appliquant aux nouvelles technologies qui s’immiscent, contrôlent et remplacent des pans entiers de la vie humaine et naturelle concentre la richesse financière entre les personnes qui produisent ces technologies NBIC (Gafam/USA-Batx/CHine). Elles sont donc concentrées  chez les deux pays les plus pollueurs, qui sont doublement polluants : dans l’utilisation des énergies fossiles pour leur production industrielle mais aussi pour le stockage et l’alimentation des datacenters. Les USA et la Chine sont lancés dans une  compétition sans merci pour le contrôle de l’Intelligence Artificielle intelligente, qui déterminera le détenteur du pouvoir absolu sur la population humaine à partir de 2050.
  • C’est donc cette logique concurrentielle du profit des NBIC qui rend impossible de sauvegarder la vie naturelle et la planète, sauf à diminuer drastiquement la croissance mondiale avec celle de la production de données numériques, qui nourrissent cette industrie numérique de transition bio-techno-capitaliste. Cette production de données en expansion croissante est particulièrement profitable aux dirigeants qui les captent, car les ressources data sont émises gratuitement par l’ensemble des personnes utilisatrices de leurs réseaux, s’en dessaisissent sans se voir rétrocéder le produit de leur exploitation sur un marché bi-face à destinations d’autres entreprises, et pas des personnes émettrices directement bénéficiaires ! Le profit est exclusif pour ceux qui exploitent et perfectionnent les NBIC. L’infinité et la gratuité des data sont donc des causes très importantes de la grande difficulté à réguler le réchauffement climatique dû à cette transition économique.La croissance est une mystique pour éviter pauvreté et chômage. Mais l’objectif des possédants-dirigeants des NBIC, qui détiennent désormais le capital au-delà des budgets des nations – et pour 26 d’entre eux la majorité de la richesse mondiale – est donc bien de contrôler les citoyens dépossédés de leurs identités à travers leurs données, et qui n’ont pas d’autres alternatives pour vivre, ou survivre (agriculteurs, gilets jaunes) que de participer à cette économie en pleine numérisation-dépossession-exploitation. Ils défilent dans des marches pour le climat et le pouvoir d’achat, tout en continuant de donner  gratuitement leurs données qui alimentent leur perte d’autonomie et la montée de régimes autoritaires (algorithmes comme RGPD européen tout est incompréhensible pour les citoyens). Parallèlement, la production d’énergies renouvelables avec production de données en faveur de la sauvegarde de la planète s’inscrit dans le même modèle capitaliste (capitalisme vert numerisé).
  • C’est pour encourager ce profit financier à destination des dirigeants numériques que tout apparaît opaque : les citoyens ne comprennent pas la technicité croissante et sont doublement dépossédés, sans redistribution équitable notable (hausse des taxes, des impots, baisse des retraites, de la SS et des allocations sociales).Alors que la population humaine est en forte hausse démographique (9,7 mds en 2050 contre 7,7 Mds en 2019),  et très inégalement répartie, les pays producteurs de richesses économiques et de pollution maximale ont une démographie en baisse (Chine, USA, Europe) tandis que les pays les plus peuplés, avec une forte pollution (Inde), ont une démographie galopante (sauf la Chine avec 2,4 mds d’africains, 1,6 mds d’indous, 1,3 mds de chinois (stable), 400 millions aux USA (baisse),  726 millions d’européens (baisse) en 2050).En 2100 il y aura 11 mds d’humains sur la planète mais à ce rythme de croissance techno-numerique et démographique, la température aura progressé entre 2° et 4°c, ce qui aura des effets destructeurs irréversibles. Il faut arriver à contraindre le réchauffement sous les 2°. Ce ne peut se faire sans une remise en cause du modèle techno-capitaliste, avec limitation de la consommation, de la croissance, déconcentration numerique et financière, et surtout limitation de la progression de l’IA intelligente.

LES DEMANDES EMISES

  • Sur la planète
    Les consommateurs manquent totalement de transparence dans la gestion de la transition écologique tant de la part de l’État que des grosses industries : exemple avec le recyclage du papier qui devient absurde : à force d’absence de papier dans les déchets et de présence de papier recyclé – donc de faible qualité calorique – le brûlage des déchets nécessite plus de combustibles (fuel, gaz…). De plus l’industrie du papier a chuté, rendant extrêmement coûteux le nettoyage des forêts (petits arbustes qui servent à faire de la pâte à papier) ce qui fait que les particuliers ne nettoient plus leur forêt, rendant le poumon vert qu’elles sont moins efficace.
    – la nécessité d’émettre moins de CO2 passe par l’importance de mieux réguler nos consommations d’énergie et notamment de chauffage, comme notre consommation numérique.
  • S’il est important de changer nos habitudes de consommation par notre comportement quotidien, il est difficile d’avoir conscience de l’utilisation politique qui en est faite

Pour l’être humain sur la planète

  • la première écologie est celle de l’homme et de sa procréation : modifier en connaissance de cause la fécondation humaine revient à modifier l’humain lui-même et donc à augmenter les émissions de CO2.
  • Nier ce sujet de l’écologie de l’espèce humaine via sa procréation dans le grand débat conduit à laisser des millions de personnes dans l’ignorance de modifications majeures qui les concernent au premier chef, et empêche de mettre en place une procréation écologique pour toute personne.

 

Propositions

Pour les entreprises et les pays

  • Taxer les producteurs de CO2 : les GAFAM et les BATX
  • Taxer les activités les plus polluantes : le  kérosène des avions et l’essence des bateaux de plaisance.
    – Mettre en place une véritable politique du recyclage du plutonium 239
  • Pour les ménages
    – mettre en place des système plus directs et plus transparents de recyclage. L’utilisation du vrac permet notamment de réduire notre impact en déchets plastiques
    – Faire des efforts en matière d’isolation thermique
    Les pompes à chaleurs et la géothermie restent les moyens les plus écologiques de se chauffer. Il faut favoriser et accélérer leur déploiement
    – pour les couples stériles, homo ou mono, et les peronnes seules : privilégier la procréation écologique en coparentalité des geniteurs et des éducateurs, par autorité parentale partagée, en évitant la FIV avec semences anonymes en cas d’infertilité.


RÉPONSES AUX QUESTIONS POSÉES

  • Nécessité d’une prise de conscience généralisée de la réalité du drame écologique
    La transition écologique ne peut se régler par des taxes mais doit s’appuyer sur un changement des comportements et une prise de conscience généralisée. Il faut privilégier les débats et l’information médiatique qui est saturée de publicité pour des entreprises à forte empreinte carbone (automobiles, tourisme en pays lointains, objets technologiques connectés…)

  • – Si la pollution de l’air, les dérèglements climatiques et la biodiversité apparaissent être les problèmes les plus concrets, le problème de l’énergie et de son coût semble primordial
    – Limiter l’incitation à l’achat de nouveaux véhicules et favoriser le recyclage.
    – Favoriser les transports en commun, le co-voiturage, le deux roues électrique, le velo
  • Favoriser les circuits d’approvisionnement courts, raccourcis dans l’espace et responsables
  • La nécessité de stopper le nucléaire a été émise mais s’est retrouvée confrontée aux difficultés de son remplacement, l’éolien et le solaire posant le problème  du stockage de l’énergie
  • Laisser une plus grande marge de manœuvre aux ingénieurs
  • Limiter à 20°C le chauffage par les collectivités (chauffage à 24°C inutile)
  • L’arrêt du nucléaire ne résoudra pas la question du traitement des déchets nucléaires
  • Il est illusoire de faire croire à une fiscalité indépendante du budget général de l’état en raison de la règle de non-affectation des recettes qui interdit l’affectation d’une recette à une dépense déterminée.

Réflexion  sur l’écologie englobant planète et population, impactée par l’Intelligence Artificielle et les NBIC technologies

A côté de la planète, il nous semble indispensable d’intégrer l’impact NBIC sur la personne humaine puisque c’est son anthropie qui génère la modification de la vie humaine. Si cette anthropie s’applique à sa propre génétique, il est logique de l’inclure dans la réflexion sur la transition écologique.

Les techniques NBIC appliquées à la  procréation humaine, dont CrisprCas9,  réalisent la sélection embryonnaire in vitro, l’augmentation génétique par l’IA et la numérisation concomitante : c’est extrêmement énergivore et coûteux, sans parler du coût éthique.

Aussi la question même de la sauvegarde de l’Humanité passe par le respect de sa procréation génétique sans manipulation ni sélection ni édition du génome pour recherche ou modification : après la modification génétique de deux jumelles au stade embryonnaire en Chine, un moratoire planétaire vient d’être demandé par 18 chercheurs généticiens, donc l’inventeur de la méthode de modification génétique, CrisprCas9

 

Or cette application NBIC sur la procréation humaine sera permise par l’ouverture juridique à toute femme de la Fécondation In Vitro de semences anonymes, elle-même suite logique de l’ouverture du mariage procréatif aux couples de même sexe. C’est la prochaine loi de PMA pour toutes femmes, sans homme ni père, prévue dans la loi dite de bioéthique.

Cette révolution de notre procréation consiste à passer de l’embryologie naturelle in utero entre deux personnes homme et femme (insémination naturelle ou avec canule) à une embryologie in vitro entre zéro personnes humaines, faite techniquement entre des semences qui ne sont pas celles des parents éducateurs, et qui sont mises en culture en laboratoire.

Ce remplacement et cette manipulation, sans raison de stérilité, sont en eux-mêmes une atteinte à l’écologie de l’espèce humaine, et son exclusion du débat sur la transition écologique est anormale, voire dangereuse, pour des millions de citoyens, qui  sont TOUS concernés par l’évolution de leur procréation. Refuser de les informer lors du Grand Débat National nous parait contraire à son objectif.

En effet, les solutions écologiques de préservation de notre propre espèce humaine face au développement non contrôlé de l’IA et des NBIC ne sont absolument pas abordées, dès lors que le sujet même de cette mutation ne l’est pas. Or c’est tout l’enjeu de la loi bioéthique à venir qui reste caché aux yeux des  français.

Cette information et ce débat en population générale sont pourtant demandés par des scientifiques de l’INSERM. http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/2019/03/13/01016-20190313ARTFIG00184-bebes-ogm-des-scientifiques-demandent-un-moratoire.php

LA FIV généralisée à toute femme permet la fabrication d’embryons qui seront sélectionnés par l’IA, conduisant à la destruction des embryons malades (eugénisme passif) et à la modification génétique des embryons sains, pour augmentation cognitive (eugénisme actif). Cela vient donc de se produire pour la 1ère fois de l’histoire humaine en Chine, avec les bébés génétiquement modifiés qui ont défrayé la chronique. Or comme on l’a vu  la Chine est le pays le plus en pointe sur le développement des réseaux numériques (BATX) avec les Etats Unis (GAFAM), mais aussi le plus polluant. Les datacenters de ces deux pays qui regroupent des milliards de données numériques venues du monde entier ont un effet très important sur le réchauffement climatique, c’est purquoi Google a décidé d’en installer au pôle Nord. C’est pour cela, entre autres productions industrielles et technologiques, que ces deux pays se sont retirés de l’accord de Paris de la Cop21.

Dans ce cadre anthropique de la procréation humaine, il est proposé de privilégier la fécondation écologique par insémination in utero, naturelle ou mécanqiue, en coparentalité des géniteurs et des éducateurs, connus à la fécondation et reconnus dans l’acte de naissance. L’ autorité parentale sera partagée selon consensus préalable, en évitant la FIV anonyme sauf cas d’infertilité.
Et toujours sous le contrôle et information génétique et numérique des parents.

 ________

En conclusion, il a été constaté l’immense décalage entre les capacités des particuliers à changer les choses et celle des grandes industries, vertes coprises, qui ne dépendent pas des individus, mais d’elles-mêmes.

Or face au peu de volonté écologique des entreprises, il est permis de douter. Il ressort bien qu’elles sont avant tout mues par leur quête de profits sans aucune autre volonté ni écologique, ni de défense de l’Homme. Il retse une mobilisation locale à mettre en place entre citoyens non encartés.

Merci de faire parvenir ce CR à votre entourage et à vos proches.

]]>