L'Avenir Pour Tous http://www.avenirpourtous.fr Pour la réécriture de la loi Taubira Tue, 19 Jun 2018 17:51:06 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.7.10 http://www.avenirpourtous.fr/wp-content/uploads/2016/07/Logo-LAVT-110x110.png L'Avenir Pour Tous http://www.avenirpourtous.fr 32 32 États Généraux Bioéthique et PMA : continuons à défendre la vie naturelle face au marché de la reproduction http://www.avenirpourtous.fr/2018/06/etats-generaux-bioethique-et-pma-continuons-a-defendre-la-vie-naturelle-face-au-marche-de-la-reproduction/ Wed, 06 Jun 2018 13:37:32 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6641

Lundi 4 juin 2018

Remise de la synthèse des États Généraux de la Bioéthique
avant l’avis du Comité Consultatif National d’Éthique en septembre

L’AVENIR POUR TOUS SE FÉLICITE DE RÉSULTATS TRÈS ENCOURAGEANTS
POUR LE RESPECT DE L’HUMANITÉ NATURELLE SECONDÉE
PAR UNE INTELLIGENCE ARTIFICIELLE RAISONNABLE.

EMMANUEL MACRON DEVRA SE DÉTERMINER ENTRE
CETTE VOIX LÉGITIME DES CITOYENS POUR LEUR PROCRÉATION BIOLOGIQUE
ET LE MARCHÉ TRANSHUMAIN DE LA REPRODUCTION TECHNOLOGIQUE.

POUR CELA, CONTINUEZ DE SOUTENIR NOS 12 PROPOSITIONS
POUR LE RESPECT DE L’HUMANITÉ NATURELLE SECONDÉE PAR
UNE INTELLIGENCE ARTIFICIELLE RAISONNABLE

Chers amis de L’AVenir pour Tous,

Selon le calendrier des États Généraux de la Bioéthique, le rapport de synthèse du Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) sera remis ce mardi 5 juin à l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Techniques (OPECST) et à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, après la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, et avant la ministre de la Justice, Nicole Belloubet.

Malgré de nombreux dysfonctionnements et complications, la consultation mise en place sur internet par le Comité Consultatif National d’Éthique a réussi à réunir plus de 20 000 participants, ce qui en fait une des plus importantes dans le cadre d’Etats Généraux de la Bioéthique depuis 1994. Toutefois nous savons que nombre d’entre vous n’ont pu réussir à exprimer leur opinion face à la complexité de l’outil mis à disposition. Par ailleurs, nous apprenons qu’Emmanuel Macron n’a pas caché ses intentions transhumaines lors du dîner élyséen sur la PMA et les recherches génétiques, qui a eu lieu après celui sur la fin de vie et avant celui sur l’Intelligence Artificielle — les trois thèmes retenus par LAVT. Il y a déclaré le 23 mai dernier :

«Nous sommes désormais au carrefour des possibles, ouvert par la technologie, et nous pouvons désormais introduire dans la loi quelques-uns de ces possibles».

Le chef de l’État devra donc choisir en conscience entre la consultation voulue par lui, reflétant la volonté des citoyens français pour la procréation biologique, et le profit du marché transhumain de la reproduction technologique.

C’est pourquoi L’Avenir pour Tous (LAVT) vous incite fortement à continuer de vous exprimer sur les trois sujets majeurs de disparition de la vie naturelle au profit de la vie artificielle – marché de la procréation, fin de vie auto-administrée, Intelligence Artificielle et robotique exponentielles —, en lançant sa propre votation permanente. Ainsi vous pourrez bénéficier des 12 mêmes questions promues par LAVT sur le site en ligne des Etats Généraux de la Bioéthique, mais sur un formulaire plus simple, plus didactique, facilitant de fait l’exercice de votre liberté – votre droit – d’expression sur votre bien le plus précieux : votre propre existence humaine d’homme et de femme et l’avenir de nos générations futures.

N’est-ce pas la moindre des choses que vous décidiez vous-même ? Alors que les technologies NBIC modifient l’humanité biologique, la PMA pour toutes sans géniteurs (insémination avec donneur (IAD) ou FIVETE avec donneur) est une technologie NBIC de sélection et de digitalisation qui modifie directement l’humanité biologique en technologique puis numérique, tandis que la PMA avec géniteurs (Insémination Avec Géniteurs (IAG) ou FIVETE Avec Géniteurs, sans oublier les relations sexuelles) en couple infertile, en couple homo ou pour célibataires, protège l’humanité biologique de son auto-mutation.

Un rapport de l’Institut National des Etudes Démographiques qui sort étonnamment aujourd’hui rappelle que 95% des enfants conçus par PMA le sont par leurs géniteurs. Mais son ouverture à toute femme n’est prévue qu’avec des gamètes anonymes, ce qui va inverser la tendance et multiplier les sélections-manipulations de gamètes et d’embryons.

Aussi nous vous invitons, en votant sur nos 12 propositions, à favoriser la PMA avec géniteurs face à la PMA sans géniteurs qui va exploser avec le marché des gamètes/embryons puis des utérus anonymes de la GPA.

Toute la difficulté vient du fait que la PMA avec géniteurs suppose l’innovation sociétale de la co-parentalité non-conjugale : c’est la procréation 100% bio pour tous, célibataires, couples homosexuels et couples homme-femme stériles.

Il faut donc bousculer nos habitudes de penser la société pour sauver l’humanité biologique et sa civilisation.

Il faut bien comprendre que L’Avenir pour Tous est une association de citoyens hors structure institutionnelle ou gouvernementale. Elle ne peut exister que par l’adhésion à ses propositions de ceux qui veulent que se maintienne la procréation humaine entre homme et femme. Plus vous serez nombreux à soutenir nos propositions biologiquement conservatrices mais socialement innovantes sur de nouvelles organisations familiales entre géniteurs et éducateurs, pour refuser les gamètes, embryons et utérus anonymes — et ainsi sauvegarder la vie naturelle —, plus vous avez de chances que les autorités vous écoutent et abandonnent le marché de la PMA pour Toutes sans géniteurs.

Nous remettrons dans un mois une note sur les barrières éthiques que vous aurez ainsi demandées au président du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE), à l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Techniques (OPECST), au Conseil d’Etat, à tous les députés et sénateurs, aux ministres de la Santé, de la Recherche, de la Justice, au Premier ministre et au président de la République.

Cela vous laisse le temps pour voter et argumenter dans le sens du maintien de la vie naturelle pour tous, protégée par la régulation de la vie artificielle.

L’exercice de votre expression et le nombre de vos réponses sont donc primordiaux face à la position des pouvoirs publics qui se dessine jour après jour (avis favorable du CCNE sur la PMA sans géniteurs en juin 2017, dîner des « possibles technologiques » sur la PMA sans géniteurs à l’Elysée le 23 mai 2018, rapport de l’INED sur la PMA globale le 4 juin 2018…)

Nous vous signalons que vous pouvez vous exprimer même si vous l’aviez déjà fait sur le site officiel des Etats Généraux, et ajouter les commentaires que vous souhaitez.

Le choix est désormais entre votre volonté de survie humaine et le marché mondial de la reproduction technologique et numérique. Merci infiniment de votre engagement de citoyens, d’hommes et de femmes.

]]>
COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Etats Généraux de la Bioéthique et PMA : le choix sera entre la voix des Français et le marché de la reproduction http://www.avenirpourtous.fr/2018/06/communique-de-presse-etats-generaux-de-la-bioethique-et-pma-le-choix-sera-entre-la-voix-des-francais-et-le-marche-de-la-reproduction/ Mon, 04 Jun 2018 14:00:14 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6598

Lundi 4 juin 2018

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Remise de la synthèse des États Généraux de la Bioéthique
avant l’avis du Comité Consultatif National d’Éthique en septembre
L’AVENIR POUR TOUS SE FÉLICITE DE RÉSULTATS TRÈS ENCOURAGEANTS
POUR LE RESPECT DE L’HUMANITÉ NATURELLE SECONDÉE
PAR UNE INTELLIGENCE ARTIFICIELLE RAISONNABLE.

EMMANUEL MACRON DEVRA SE DÉTERMINER ENTRE

CETTE VOIX LÉGITIME DES CITOYENS POUR LA PROCRÉATION BIOLOGIQUE

ET LE MARCHÉ TRANSHUMAIN DE LA REPRODUCTION TECHNOLOGIQUE.

Selon le calendrier des États Généraux de la Bioéthique, le rapport de synthèse du Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) sera remis ce mardi 5 juin à l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Techniques (OPECST) et à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, après la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, et avant la ministre de la Justice, Nicole Belloubet.

Malgré de nombreux dysfonctionnements et complications, la consultation mise en place sur internet par le Comité Consultatif National d’Éthique s’est achevée le 30 avril dernier et a réuni plus de 20 000 participants, sans compter les nombreux débats en régions. Cela en fait une des plus importantes dans le cadre d’États Généraux de la Bioéthiquedepuis 1994. Ce résultat aurait été bien supérieur si nous n’avions pas été saisis d’un nombre considérable de demandes d’aide au vote, les personnes n’ayant pu réussir à exprimer leur opinion face à la complexité de l’outil mis à disposition. Nous avons dû assurer plus de 600 procurations.

Les résultats n’en sont pas moins incontestables. Les dizaines de milliers de français s’étant longuement exprimé par plus de 833 000 votes et 64 980 arguments, défendent massivement la vie naturelle, sans rejeter la « vie digitale » de l’intelligence artificielle, mais, logiquement, désirant la garder subordonnée à leur existence.

L’Avenir pour Tous a résumé les thématiques de la consultation pour ou contre la mutation technologique par les technologies NBIC (Nano, Bio, Informatique et Cognitives) dans les trois domaines fondamentaux de « glissement » de la vie naturelle en artificielle — procréation, fin de vie et intelligence artificielle-robotique — et par 12 propositions synthétiques : 5 gouvernementales et 7 alternatives non-gouvernementales.
Sans surprise, le thème le plus important et massivement voté est celui de la procréation : elle commande tout l’avenir de l’Humanité biologique qui est directement modifiée par les technologies NBIC (cf. Dr L. Alexandre in l’Express, 1/6/2018).

Plus simplement, tout le monde sait que lorsque l’on change le mode de reproduction d’une espèce, on change toute l’espèce avec lui.

C’est ce qu’accomplit la PMA pour toutes sans géniteurs : l’ouverture d’un marché de gamètes et embryons se substituant aux géniteurs, marché en face duquel L’Avenir pour Tous propose trois pistes alternatives pour étendre la procréation biologique à tous.

Ces trois propositions alternatives ont été les plus votées des propositions non-gouvernementales pour ce thème prioritaire de « Procréation et société », à laquelle correspond la vie artificielle « Intelligence artificielle et robotique ».

  • Procréation : préserver la procréation et sa filiation naturelles pour tout enfant né entre un homme et une femme, père et mère biologiques, dans tout cadre parental duo, homo, mono.

– Refuser la PMA marchande anonyme du gouvernement Macron consistant à « ouvrir l’AMP aux femmes seules et aux couples de femmes » Cette proposition gouvernementale a obtenu 6358 voix dont 5703 contre (89,7%). Voir ici.

– Préférer une « procréation d’amitié » à une « procréation d’argent » : c’est la co-parentalité bioéthique, sans anonymat ni manipulation de gamètes et d’embryons, pour toute personne en espérance d’enfant, qu’elle soit célibataire, en couple homos ou en couple homme-femme stériles. Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 2077 votes dont 1619 pour (77,9%). Voir ici.

– Toujours inscrire les géniteurs homme et femme de tout enfant dans son acte de naissance, dans tout cadre parental, duo, homo, mono. Ce qui rétablit la filiation biologique en levant l’anonymat pour tout enfant, sans remettre en cause l’accouchement sous X. Pour les couples de même sexe, la co-parentalité qui restaure la filiation biologique, s’inscrit dans un contrat d’Union Civile. Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Constat et enjeux » : elle obtenu 2117 votes dont 1978 pour (93,4%). Voir ici.

– Mettre en place des structures publiques de co-parentalité entre les parents d’enfants à naître non désirés (embryons surnuméraires, fœtus en gestation) et des couples ou des personnes désirant devenir parents et n’en ayant pas la possibilité naturelle (célibataires, couples homos, couples homme-femme stériles). Cette proposition de L’Avenir pour Tous est une des plus favorables des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 567 votes dont 520 pour (91,7%). Voir ici.

  • Conscience et comportements des intelligences humaine et artificielle : limiter la croissance de l’Intelligence Artificielle des robots à leur subordination à la personne humaine et augmenter l’humanité des hommes et des femmes en interaction croissante avec l’Intelligence Artificielle des robots.

– Mettre en place une Intelligence Artificielle « bonne », et non pas «forte», pour qu’elle soit véritablement au service de l’Humain et contribue à ce qu’il soit moralement meilleur. Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Intelligence Artificielle et robotisation », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 947 votes dont 937 pour (98,9%). Voir ici.

Défendre l’interdiction du statut légal des robots et l’inclusion d’une norme de « bienveillance » des robots dans le plan d’expansion « AI for Humanity ». Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus favorable des non-gouvernementales dans le thème « Intelligence Artificielle et robotisation », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 221 votes dont 221 pour (100%). Voir ici.

 

 

Devant la majorité très nette qui se dessine pour ces alternatives au marché de la reproduction et de la manipulation génétique, et devant la demande de 2000 personnes de continuer à voterL’Avenir pour Tous (LAVT) poursuit les termes du débat sur
  • procréation naturelle ou marché de la reproduction,
  • fin de vie en soins palliatifs ou auto-administrée,
  • Intelligence Artificielle et robotique en croissance exponentielle ou subordonnée à l’humanité biologique,

 

 

Ainsi les personnes le désirant pourront bénéficier des 12 mêmes questions promues par LAVT dans le cadre de la consultation, mais sur un formulaire plus simple, plus didactique, facilitant de fait l’exercice de la liberté – le droit – d’expression de chacun sur leur bien le plus précieux : leur propre existence humaine d’homme et de femme.

 

C’est la moindre des choses que les Français comprennent cet enjeu fondamental d’auto-mutation et décident en conscience de l’avenir existentiel de leurs enfants.
Alors que les technologies NBIC modifient l’humanité biologique, la PMA sans géniteurs (insémination avec donneur (IAD) ou FIVETE avec donneur) est une technologie NBIC de sélection et de digitalisation qui modifie directement l’humanité biologique en technologique puis numérique, tandis que la PMA avec géniteurs (Insémination Avec Géniteurs (IAG) ou FIVETE Avec Géniteurs) en couple infertile, en couple homo ou pour célibataires, protège l’humanité biologique de son auto-mutation.

 

La PMA avec géniteurs suppose l’innovation sociétale de la co-parentalité non-conjugale : c’est la procréation 100% bio pour tous, célibataires, couples homosexuels et couples homme-femme stériles.

 

Nous remettrons avant l’été une note sur les résultats de ces propositions alternatives au président du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE), à l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Techniques (OPECST), au Conseil d’Etat, à tous les députés et sénateurs, aux ministres de la Santé, de la Recherche, de la Justice, ainsi qu’au Premier ministre et au président de la République.

 

L’Avenir pour Tous fera ainsi valoir la volonté des citoyens de maintenir leur vie naturelle protégée par la régulation de la vie artificielle. Or Emmanuel Macron n’a pas caché ses intentions transhumaines lors du dîner élyséen sur la PMA et les recherches génétiques, qui a eu lieu après celui sur la fin de vie et avant celui sur l’Intelligence Artificielle — les trois thèmes retenus par LAVT. Il y a déclaré le 23 mai dernier :

 

« Nous sommes désormais au carrefour des possibles, ouvert par la technologie, et nous pouvons désormais introduire dans la loi quelques-uns de ces possibles ».

 

Le chef de l’État devra donc choisir en conscience entre la consultation voulue par lui, reflétant la volonté des citoyens français pour la procréation biologique, et le profit du marché transhumain de la reproduction technologique.

 

Sa décision sera doublement significative du degré de disparition de la démocratie, cette fois visiblement liée à celle de notre Humanité biologique.

 

Informations et relations presse : Xavier au 06 69 51 82 55
]]>
http://www.avenirpourtous.fr/2018/05/6561/ Sat, 26 May 2018 12:49:16 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6561

La consultation des États Généraux de la Bioéthique s’est clôturée le lundi 30 avril 2018 à minuit après un week-end de votes particulièrement pénible et démotivant. Vous avez été près de 600 personnes à donner une procuration à L’Avenir pour Tous.

Malgré une grande difficulté structurelle et technique de procéder aux votes, ce qui a conduit à une faible participation (20 000 participants sur 46 millions d’électeurs), votre mobilisation a été réelle pour construire des barrières bioéthiques efficaces face à l’émergence de la vie artificielle posthumaine, ou plutôt inhumaine. Comprenez que sans une définition claire et la mise en place réelle de ces barrières bioéthiques, le remplacement de la vie naturelle a déjà commencé. C’est l’objet-même de toute la législation en cours depuis l’abolition de la barrière première qu’est la filiation biologique avec la loi Taubira, suivie au Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) d’un avis positif sur la procréation marchande anonyme (PMA) et au Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) d’un vote ultra-majoritaire sur l’euthanasie. Notre pronostic vital collectif est en jeu, par l’augmentation exponentielle de l’Intelligence Artificielle du robot.

 

A- PROCRÉATION-DÉBUT DE VIE

Préserver la procréation et sa filiation naturelles pour tout enfant entre homme et femme, père et mère biologiques, dans tout cadre parental duo, homo, mono.

– Refuser la PMA marchande anonyme du gouvernement Macron consistant à « ouvrir l’AMP aux femmes seules et aux couples de femmes », avec spermatozoïdes, ovocytes et embryons anonymes ; ils ont ainsi disponibles sur un marché potentiel de 35 millions d’individus, soumis à sélection et surtout à modification et neuro-augmentation génétiques, ce qui modifie le génome humain. Le séquençage de l’ADN permet sa numérisation pour augmenter l’Intelligence Artificielle et faire advenir le robot conscient et destructeur de notre Humanité.
Cette proposition gouvernementale a obtenu 6358 voix dont 5703 contre (89,7%) et 1247 arguments

Préférer une « procréation d’amitié » à une « procréation d’argent » : c’est la co-parentalité bioéthique, sans anonymat ni manipulation de gamètes et d’embryons, pour toute personne en espérance d’enfant, que ce soit les célibataires, les couples homos ou les couples homme-femme stériles.
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 2077 votes dont 1619 pour (77,9%) et 214 arguments

Toujours inscrire les géniteurs homme et femme de tout enfant dans son acte de naissance, dans tout cadre parental, duo, homo, mono. Ce qui rétablit la liation biologique en levant l’anonymat pour tout enfant, sans remettre en cause l’accouchement sous X. Pour les couples de même sexe, la co-parentalité qui restaure la filiation biologique, s’inscrit dans un contrat d’Union Civile.
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Constat et enjeux » : elle obtenu 2117 votes dont 1978 pour (93,4%) et 231 arguments

Mettre en place des structures publiques de co-parentalité entre les parents d’enfants à naître non désirés (embryons surnuméraires, fœtus en gestation) et des couples ou des personnes désirant devenir parents et n’en ayant pas la possibilité naturelle (célibataires, couples homos, couples homme-femme stériles).
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est une des plus favorables des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 567 votes dont 520 pour (91,7%) et 31 arguments

B- FIN DE VIE

Préserver la mort naturelle pour toute personne

Défendre le principe d’interdiction de mise à mort de l’Humain;
Cette proposition gouvernementale a obtenu 4914 voix dont 4272 pour (86,9%) et 606 arguments

Refuser le principe de suicide assisté, même encadré;
Cette proposition gouvernementale a obtenu 4217 voix dont 3556 contre (83,4%) et 587 arguments

Refuser le principe d’euthanasie, même encadré;
Cette proposition gouvernementale a obtenu 3838 voix dont 3311 contre (86,2%) et 405 arguments

Favoriser l’extension des soins palliatifs dans tous les hôpitaux;
Cette proposition gouvernementale a obtenu 1014voix dont 984 pour (97%) et 75 arguments

Mettre en place un bilan des dérives sur l’euthanasie, comme l’illustre le cas du petit Alfie Evans, interdit d’être soigné en Italie par le juge britannique.
Cette proposition gouvernementale a obtenu 1153 voix dont 1143 contre (99,1%) et 46 arguments

C- VIE ARTIFICIELLE ET ROBOTS

Limiter la croissance de l’Intelligence Artificielle des robots à leur subordination à la personne humaine et augmenter l’humanité des hommes et des femmes en interaction croissante avec l’Intelligence Artificielle des robots.

Défendre l’interdiction du statut légal des robots et l’inclusion d’une norme de « bienveillance » des robots dans le plan d’expansion « AI for Humanity »;
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus favorable des non-gouvernementales dans le thème « Intelligence Artificielle et robotisation », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 221 votes dont 221 pour (100%)

Mettre en place une Intelligence Artificielle « bonne », et non pas «forte», pour qu’elle soit véritablement au service de l’Humain et contribue à ce qu’il soit moralement meilleur;
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Intelligence Artificielle et robotisation », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 947 votes dont 937 pour (98,9%) et 15 arguments

Mettre en place, au niveau international, un droit imprescriptible à la déconnexion.
Cette proposition citoyenne est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Intelligence Artificielle et robotisation », rubrique « Constat et enjeux» : elle obtenu 658 votes dont 652 pour (99,1 %) et 30 arguments

Vous pouvez continuer de voter via un formulaire de L’Avenir pour Tous que vous trouverez ci-dessous :

 

]]>
Après Valeurs, le débat entre le Dr Laurent Alexandre et Virginie Tellenne s’approfondit sur Twitter http://www.avenirpourtous.fr/2018/05/laurent-alexandre-confirme-les-intuitions-de-virginie-tellenne-sur-twitter/ Tue, 22 May 2018 14:28:28 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6523 A la suite du débat dans Valeurs Actuelles du 19 avril 2018 , Laurent Alexandre et Virginie Tellenne ont poursuivi leur controverse sur Twitter. Vous trouverez ci-dessous les tweets de Laurent Alexandre, médecin impliqué comme business angel dans la post-humanité : il est donc toujours  ironique vis-à-vis de la déléguée générale de LAVT,  ce qui en dit long sur la véracité des propositions de cette dernière; pour autant, le chef de file médiatique des post-humains a liké les intuitions de Virginie Tellenne quant à l’implication de la PMA, hétérologue ou non, dans le processus de constitution d’une Vie et d’une Intelligence Artificielle dominatrice de l’Humain. nous sommes en pleine réalité de l’évolution de biologique à numérique, mais pour la première fois de l’histoire de l’Humanité, de par, non pas une sélection naturelle, mais une sélection personnelle de l’Humain pour lui-même.

cela a commencé par un tir groupé du 20 avril pour la sortie de Valeurs Actuelles, ici avec Anne-LAure de baexker

Lien du tweet : https://twitter.com/dr_l_alexandre/status/987313390220726272

Lien du tweet de LA le 20 avril 2018 RT le 1er mai  https://twitter.com/dr_l_alexandre/status/987329390882279424

Lien du tweet de VT retweeté par LA  https://twitter.com/FrigideBarjot/status/988398094038523905

 

Lien du tweet liké par Laurent Alexandre : https://twitter.com/Casquedor11/status/992014743064981505

 

Lien du Tweet liké par Laurent Alexandre : https://twitter.com/NathItha12/status/995231391280500736

 

Lien du Tweet liké par Laurent Alexandre : https://twitter.com/NathItha12/status/995236079908347904

 

Lien du Tweet de Laurent Alexandre : https://twitter.com/dr_l_alexandre/status/997185972839305217

 

Lien du Tweet liké par Laurent Alexandre : https://twitter.com/l_houssin/status/997391737336356864

Lien du Tweet de Laurent Alexandre : https://twitter.com/dr_l_alexandre/status/997384899484041216

 

Lien du Tweet de Laurent Alexandre : https://twitter.com/dr_l_alexandre/status/997519986859106305

 

Lien du Tweet de Virginie Tellenne : https://twitter.com/dr_l_alexandre/status/997384899484041216

]]>
Découvrez le programme de L’Avenir pour Tous issu de la consultation des États Généraux de la Bioéthique http://www.avenirpourtous.fr/2018/05/programme-de-lavenir-pour-tous-issu-de-la-consultation-des-etats-generaux/ Thu, 10 May 2018 14:09:10 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6521

La consultation des États Généraux de la Bioéthique s’est clôturée le lundi 30 avril 2018 à minuit après un week-end de votes particulièrement pénible et démotivant. Vous avez été près de 600 personnes à donner une procuration à L’Avenir pour Tous.

Malgré une grande difficulté structurelle et technique de procéder aux votes, ce qui a conduit à une faible participation (20 000 participants sur 46 millions d’électeurs), votre mobilisation a été réelle pour construire des barrières bioéthiques efficaces face à l’émergence de la vie artificielle posthumaine, ou plutôt inhumaine. Comprenez que sans une définition claire et la mise en place réelle de ces barrières bioéthiques, le remplacement de la vie naturelle a déjà commencé. C’est l’objet-même de toute la législation en cours depuis l’abolition de la barrière première qu’est la filiation biologique avec la loi Taubira, suivie au Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) d’un avis positif sur la procréation marchande anonyme (PMA) et au Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) d’un vote ultra-majoritaire sur l’euthanasie. Notre pronostic vital collectif est en jeu, par l’augmentation exponentielle de l’Intelligence Artificielle du robot.

 

A- PROCRÉATION-DÉBUT DE VIE

Préserver la procréation et sa filiation naturelles pour tout enfant entre homme et femme, père et mère biologiques, dans tout cadre parental duo, homo, mono.

– Refuser la PMA marchande anonyme du gouvernement Macron consistant à « ouvrir l’AMP aux femmes seules et aux couples de femmes », avec spermatozoïdes, ovocytes et embryons anonymes ; ils ont ainsi disponibles sur un marché potentiel de 35 millions d’individus, soumis à sélection et surtout à modification et neuro-augmentation génétiques, ce qui modifie le génome humain. Le séquençage de l’ADN permet sa numérisation pour augmenter l’Intelligence Artificielle et faire advenir le robot conscient et destructeur de notre Humanité.
Cette proposition gouvernementale a obtenu 6358 voix dont 5703 contre (89,7%). Voir sur le site en cliquant ici.

Préférer une « procréation d’amitié » à une « procréation d’argent » : c’est la co-parentalité bioéthique, sans anonymat ni manipulation de gamètes et d’embryons, pour toute personne en espérance d’enfant, que ce soit les célibataires, les couples homos ou les couples homme-femme stériles.
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 2077 votes dont 1619 pour (77,9%). Voir sur le site en cliquant ici.

Toujours inscrire les géniteurs homme et femme de tout enfant dans son acte de naissance, dans tout cadre parental, duo, homo, mono. Ce qui rétablit la liation biologique en levant l’anonymat pour tout enfant, sans remettre en cause l’accouchement sous X. Pour les couples de même sexe, la co-parentalité qui restaure la filiation biologique, s’inscrit dans un contrat d’Union Civile.
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Constat et enjeux » : elle obtenu 2117 votes dont 1978 pour (93,4%). Voir sur le site en cliquant ici.

Mettre en place des structures publiques de co-parentalité entre les parents d’enfants à naître non désirés (embryons surnuméraires, fœtus en gestation) et des couples ou des personnes désirant devenir parents et n’en ayant pas la possibilité naturelle (célibataires, couples homos, couples homme-femme stériles).
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est une des plus favorables des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 567 votes dont 520 pour (91,7%). Voir sur le site en cliquant ici.

B- VIE ARTIFICIELLE ET ROBOTS

Limiter la croissance de l’Intelligence Artificielle des robots à leur subordination à la personne humaine et augmenter l’humanité des hommes et des femmes en interaction croissante avec l’Intelligence Artificielle des robots.

Défendre l’interdiction du statut légal des robots et l’inclusion d’une norme de « bienveillance » des robots dans le plan d’expansion « AI for Humanity »;
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus favorable des non-gouvernementales dans le thème « Intelligence Artificielle et robotisation », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 221 votes dont 221 pour (100%). Voir sur le site en cliquant ici.

Mettre en place une Intelligence Artificielle « bonne », et non pas «forte», pour qu’elle soit véritablement au service de l’Humain et contribue à ce qu’il soit moralement meilleur;
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Intelligence Artificielle et robotisation », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 947 votes dont 937 pour (98,9%). Voir sur le site en cliquant ici.

Mettre en place, au niveau international, un droit imprescriptible à la déconnexion.
Cette proposition citoyenne est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Intelligence Artificielle et robotisation », rubrique « Constat et enjeux» : elle obtenu 658 votes dont 652 pour (99,1 %). Voir sur le site en cliquant ici.

C- FIN DE VIE

Préserver la mort naturelle pour toute personne

Défendre le principe d’interdiction de mise à mort de l’Humain;
Cette proposition gouvernementale a obtenu 4914 voix dont 4272 pour (86,9%). Voir sur le site en cliquant ici.

Refuser le principe de suicide assisté, même encadré;
Cette proposition gouvernementale a obtenu 4217 voix dont 3556 contre (83,4%). Voir sur le site en cliquant ici.

Refuser le principe d’euthanasie, même encadré;
Cette proposition gouvernementale a obtenu 3838 voix dont 3311 contre (86,2%). Voir sur le site en cliquant ici.

Favoriser l’extension des soins palliatifs dans tous les hôpitaux;
Cette proposition gouvernementale a obtenu 1014voix dont 984 pour (97%). Voir sur le site en cliquant ici.

Mettre en place un bilan des dérives sur l’euthanasie, comme l’illustre le cas du petit Alfie Evans, interdit d’être soigné en Italie par le juge britannique.
Cette proposition gouvernementale a obtenu 1153 voix dont 1143 contre (99,1%). Voir sur le site en cliquant ici.

Vous pouvez continuer de voter via un formulaire de L’Avenir pour Tous que vous trouverez ci-dessous :

 

]]>
VOTER SUR LE SITE DES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA BIOÉTHIQUE http://www.avenirpourtous.fr/2018/04/voter/ Fri, 27 Apr 2018 11:32:59 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6475

VOTEZ POUR CONSTRUIRE L’INDISPENSABLE BARRIÈRE ÉTHIQUE AUX DÉRIVES DU TRANSHUMANISME !

– Si vous n’êtes pas encore inscrit :

  • Lisez la notice d’inscription éditée par L’AVenir pour Tousen cliquant ici;

 

  • Visionnez la vidéo de l’explication de Virginie Tellenne (15′), en cliquant ici.

Si vous n’avez pas le temps, ou n’arrivez pas à voter, vous pouvez nous donner procuration par écrit à contact@avenirpourtous.fr

– Si vous êtes déjà inscrit sur le site des États Généraux de la Bioéthique, nous vous proposons ces votes a minima de maintien de la vie et de la mort naturelles, dans une conscience transcendante pour tout individu, dans tout cadre de vie parental :
1/ Générations futures : préservez la procréation naturelle pour tout enfant entre homme et femme, dans tout cadre parental duo, mono, homo.
  • Votez CONTRE la proposition de PMA artificielle du gouvernement Macron –Ouvrir l’AMP aux femmes seules et aux couples de femmesen cliquant ici;

 

  • Votez POUR la 1ère proposition indispensable de LAVT, concernant la procréation et la filiation de l’enfant – Inscrire les géniteurs homme et femme de tout enfant dans son acte de naissance dans tout cadre parentalen cliquant ici;

 

  • Votez POUR la 2ème proposition indispensable de LAVT, concernant la procréation bio des parents – Préférer une procréation bioéthique co-parentale, sans anonymat ni manipulation des gamètes et des embryons dans tout cadre parentalen cliquant ici;

 

  • Votez POUR la 3ème proposition indispensable de LAVT, concernant les embryons surnuméraires et l’avortement – Demander la mise en place de structures publiques de co-parentalité entre les parents d’enfants à naître non désirés (embryons surnuméraires, fœtus en gestation) et des couples ou des personnes désirant devenir parent et n’en ayant pas la possibilité naturelleen cliquant ici.

 

2/ Fin de vie : préservez la mort naturelle pour toute personne

  • Votez POUR le principe d’interdiction de mise à mort de l’Humain, en cliquant ici;

 

  • Votez CONTRE le principe de suicide assisté, même encadré, en cliquant ici ;

 

  • Votez CONTRE le principe d’euthanasie, même encadré, en cliquant ici ;

 

  • Votez POUR l’extension des soins palliatifs dans tous les hôpitaux, en cliquant ici;

 

  • Votez POUR un bilan des dérives sur l’euthanasie, comme l’illustre le cas du petit Alfie Evans, interdit d’être soigné en Italie par le juge britannique, en cliquant ici.

 

3/ Conscience, sentiments, psychisme et intelligence : augmenter l’humanité des hommes et des femmes en interaction croissante avec l’Intelligence Artificielle des robots. C’est le Plan « Mercy for Humanity » de LAVT.

  • Votez POUR demander une Intelligence Artificielle « bonne », et non pas «forte», pour qu’elle soit véritablement au service de l’Humain et contribue à ce qu’il soit moralement meilleur, en cliquant ici;

 

  • Votez POUR la mise en place internationale d’un droit imprescriptible à la déconnexionen cliquant ici.

 

(Si vous n’arrivez pas à vous inscrire ou à voter, contactez-nous au 06 09 62 00 31. Nous vous assisterons par téléphone ou nous nous déplacerons chez vous.)

4/ Je soutiens L’Avenir pour Tous dans sa démarche bioéthique de rassemblement avec les réseaux traditionnels catholiques sur la ligne respectueuse de la diversité des personnes et des familles initiée par le pape François (Laudato Si et Amoris Lætitia), pour qu’ensemble, ils soient à nouveau un contre-poids efficace à la mutation en vie artificielle que réalisent la politique En Marche vers la vie artificielle d’Emmanuel Macron. (Extension de la filiation d' »intention » artificielle, ouverture de la PMA artificielle, réflexion sur la GPA « éthique », révision de la loi Claeys-Leonetti, plan de 1,5 mds « AI for Humanity » sans réflexion sur les limites éthique sur la « singularité » technologique, mais avec fusion des données privées et publiques …), les votes du CCNE (vote pour la PMA artificielle – 27 juin 2017) et du CESE (vote pour l’euthanasie et le suicide assistée – 10 avril 2018).


 Je contribue à l’autonomie de L’Avenir pour Tous par le financement de cet indispensable rassemblement des consciences humaines, en cliquant ici :

]]>
Que va devenir l’homme 1.0? http://www.avenirpourtous.fr/2018/04/que-va-devenir-lhomme-1-0/ Thu, 19 Apr 2018 10:53:42 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6450

À lire dans Valeurs actuelles n°4247 du jeudi 19 avril 2018

Virginie Tellenne et Laurent Alexandre : des regards croisés et opposés sur nos urgences bioéthiques.

Bébés à la carte, extension de la PMA, cerveaux transformés: les manipulations offertes par la technique nous poussent à nous interroger sur ce qui constitue notre nature humaine. Débat

Le 30 avril prochain, la consultation publique des états généraux de la bioéthique s’achè- vera. Au regard de la participation, les Français sont-ils bien conscients des enjeux qui s’y discutent? De ses gamètes à ses neurones, l’homme est appelé à être transformé, manipulé, vidé de son essence. Porte-parole des manifestations contre la loi Taubira jusqu’en mai 2013 sous le pseudonyme de “Frigide Barjot” et, depuis, déléguée générale de l’association L’Avenir pour tous, Virginie Tellenne plaide pour la préservation d’une filiation biologique dans toutes les familles, point de vue que l’on retrouve dans son livre l’Humain plus fort que le marché (Salvator). Dans la Guerre des intelligences (JC Lattès), paru récemment, le chirurgien urologue et neurobiologiste Laurent Alexandre, cofondateur du site Internet Doctissimo et actuel président de DNAVision, une entreprise de séquençage d’ADN, décrit les manipulations à venir sur le cerveau pour réduire les inégalités et faire face à l’intelligence artificielle. Fatalistes? Prédictives? Deux visions bien particulières et édifiantes qui s’accordent sur un point: la mobilisation des Français sur ces sujets fondamentaux reste encore trop faible.

Alors que des états généraux de la bioéthique ont été lancés par le Comité consultatif national d’éthique (CCNE), quelles vous paraissent être les urgences en la matière?

Laurent Alexandre Tout d’abord, le dépistage embryonnaire, sur lequel on est coincé car on a tellement développé le dépistage de la trisomie 21 que cela va devenir compliqué d’empêcher les parents d’obtenir des “bébés à la carte”. Ensuite, l’autre sujet primordial concerne les neurosciences. Certes, nous avons encore un peu de temps pour nous pencher sur les interrogations qu’elles suscitent car leurs premiers effets significatifs sont pour 2030. Toutefois, on ne va pas attendre la veille de la commercialisation des implants cérébraux d’Elon Musk pour entamer un débat mature sur ces sujets. Cela nécessitera plusieurs années car l’opinion publique va changer, l’intelligence artificielle va se développer, la compétition intellectuelle s’intensifier… Et, in fine, à tort ou à raison, des gens se feront contaminer par l’idée qu’il n’est pas possible que leurs petits-enfants soient laissés seuls face à l’intelligence artificielle, avec des capacités intellectuelles traditionnelles. Il n’existe pas de solution simple, unique et pérenne car les avis seront très changeants. Il y a peu de sujets sur lesquels nous n’avons pas été fluctuants. Par exemple, au sujet de la pilule contraceptive, l’opposition était majoritaire au milieu du XXe siècle. Puis on l’a acceptée, et aujourd’hui peu de Français sont contre. Il y a ainsi eu une migration de l’opinion puis un consensus.

LAURENT ALEXANDRE : “QU’EST-CE QUI EST BIEN OUMAL? DES QUESTIONS POUR LESQUELLES NOUS N’AVONS PASDE RÉPONSES. »

Virginie Tellenne Ce n’est pas la réalité de l’opinion : de plus en plus de femmes se “déchimisent” et abandonnent d’elles-mêmes la pilule médicamenteuse au vu des risques vasculaires, notamment. Il y a un réel retour au bio, à la régulation naturelle. On constate même une baisse de 30 % de la consommation de ce contraceptif. Cela rejoint évidemment ce qui pour nous, à L’Avenir pour tous, est la priorité absolue, la procréation et la société. C’est une révolution monumentale de notre humanité qui se joue avec l’ouverture de la procréation médicalement assistée aux célibataires, aux femmes seules ou à des couples de femmes. C’est le contrôle de la vie naturelle et donc de l’évolution de la population humaine qui est en jeu. Car qui contrôle la vie a le pouvoir suprême. Avec la suppression des hommes, personnes physiques, on ouvre le marché de la sélection de gamètes (spermatozoïdes et ovules), d’embryons et des modifications génétiques de ceux-ci avec le séquençage ADN. Les Français sont invités à se prononcer sur cette révolution à travers une consultation en ligne sur le site des états généraux de la bioéthique, mais elle reste confidentielle. Ils ne sont que 2000 pour 46 millions d’électeurs à avoir voté sur cette nouvelle reproduction qui engage définitivement l’avenir existentiel de leurs enfants. C’est beaucoup trop peu. Car si les neurosciences sont une problématique qui paraît très lointaine à la plupart des gens, la sélection des embryons, elle, est déjà en cours.

L. A. En effet, avec le dépistage de la trisomie 21. C’est là un eugénisme négatif, très violent. Or, s’il est accepté, cela montre bien que la société est prête à accepter l’eugénisme positif…

V. T. Je ne suis pas d’accord, car, faute d’information réelle, le débat ouvert aujourd’hui par les pouvoirs publics n’est pas saisi par la société. Celle-ci n’en comprend pas l’enjeu, car on n’explique pas aux femmes qu’avec la reproduction qui risque de s’imposer, tout être humain pourra se reproduire individuellement par tout moyen. Ce sont les textes internationaux des droits reproductifs et sexuels qui l’imposent en France. Et surtout, on tait le fait qu’il y a deux types de PMA (procréation médicalement assistée). La première, appelée AMP (assistance médicale à la procréation) “homologue”, permet de pallier l’infertilité et utilise les gamètes des géniteurs, qui de fait sont les parents, en couple ou non. C’est cela la filiation biologique. La seconde, la PMA, “hétérologue”, a recours aux spermes, ovocytes ou embryons déjà fécondés, anonymisés, sélectionnés, congelés, manipulés, de tiers donneurs — ce que se garde bien de préciser le CCNE. Les parents ne sont plus les géniteurs. Changer radicalement le mode de reproduction et de filiation de la société, c’est verser dans le transhumanisme. Mais comme l’interview menée par la rédaction de Valeurs actuelles le révélait, le président du CCNE, le Pr Delfraissy, résume l’éthique à l’évolution de la société et des avancées technologiques, et ne sait pas ce qui est bien ou mal. Il faut que les Français osent s’emparer de ces sujets, d’autant qu’à l’issue de ces états généraux, le président Macron va proposer une loi, qui semble déjà écrite et actée: celle de l’ouverture de l’AMP hétérologue, sur laquelle le CCNE a déjà donné un avis favorable!

VIRGINIE TELLENNE : « CHANGER LE MODE DE FILIATION, C’EST VERSER DANS LE TRANSHUMANISME. »

Les normes ou barrières posées sont-elles suffisantes?
L. A. Qu’est-ce qui définit la dignité humaine ? Qu’est- ce qui est bien, qu’est-ce qui est mal? Qu’est-ce qui semblera bien ou mal dans le futur? Quelles sont les lignes rouges? Autant de questions pour lesquelles il n’y a pas de réponses. Car on constate que, dans le passé, des choses qui furent trouvées bonnes sont aujourd’hui considérées comme ignobles. Il est faux de penser que les gens bien intentionnés ont une vision pérenne du bien et du mal, tant cette vision est mouvante, surtout à propos de la morale sexuelle. Cette variation dans l’espace et dans le temps des normes éthiques est troublante et doit nous inciter à la prudence. D’autant qu’une norme éthique consensuelle n’est pas forcément une bonne norme éthique, comme le révèle l’eugénisme contre les handicapés en Allemagne qui avait rencontré peu d’opposants, à l’exception du clergé protestant et des familles de handicapés. Nous sommes sur un toboggan transgressif car la technologie le permet et nous allons avoir du mal à obtenir un consensus durable sur ce qui est bien et ce qui est mal. Nous avons bâti la religion chrétienne sur l’idée que la dignité était plus forte chez les fragiles, les handicapés et les malades: il n’est pas sûr que cette posture reste tenable. À l’échelle mondiale, nous sommes la seule religion qui estime que notre dignité dépend de notre fragilité.

V. T. Et c’est cette fragilité qui est notre force. Le débat est vraiment posé, c’est un problème de conscience. Le geste héroïque du colonel Beltrame le souligne: tout abandonner pour rentrer dans la plus grande des fragilités, sacrifier sa vie pour en sauver une autre dont on ne sait rien est source de fécondité et fortifie les êtres humains et la nation entière. Et c’est cette conscience humaine de la sacralité de toute vie, issue de notre culture chrétienne, qu’il faut absolument conserver comme garde-fou essentiel. C’est là que se situe la ligne rouge. Mais c’est devenu compliqué car l’opinion française aujourd’hui, je le redis, ignore que la vie naturelle est en train de muter dans différents domaines en vie artificielle. Les nano et biotechnologies sont tellement puissantes qu’elles ont effacé les limites entre l’animal, l’humain et le non-vivant. Ce qui reste, c’est la conscience transcendante face à la conscience transhumaine.

l’homme, pour certains, un animal doté d’une conscience produite par ses neurones, pour d’autres donnée par Dieu…

L. A. Effectivement, avec les NBICs [nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives], il n’y a désormais plus de frontières entre la chimie, la biologie, la vie et l’âme. Il faut l’assumer, c’est une réa- lité. Nous allons fabriquer de l’âme artificielle, des cellules humaines en éprouvette. À partir du moment où nous aurons ce pouvoir que nous ne pourrons pas inter- dire, la question est de savoir comment gérer le rodage d’Homo deus. Mais cette interrogation, effectivement, mobilise peu de gens. Et compte tenu de l’accélération technologique, l’Église, notamment, ne peut pas mettre cent cinquante ans à dialoguer sur ce sujet, en particulier sur le fait que l’âme, comme la conscience, est produite par les neurones. Or les chrétiens pensent que l’âme n’est pas produite par le corps mais par une entité supérieure. Cela les empêche de réfléchir aux nouvelles technologies. Les manipulations d’embryons constituent un sujet important, mais celles commises sur le cerveau le sont encore plus à mes yeux. En e et, les acquis que l’on pensait liés au milieu social, par exemple la lecture, sont en fait génétiques. C’est pour- quoi l’école et l’environnement ne vont pas réduire les inégalités intellectuelles. On a alors le choix entre main- tenir des inégalités intellectuelles très fortes ou faire des manipulations génétiques. Celles-ci seront alors particulièrement utilisées dans les pays non judéo- chrétiens et utilitaristes au sens de John Stuart Mill, comme les pays asiatiques, selon lesquels tout ce qui est bon pour le confort est moral. Nous allons donc nous retrouver face à un dilemme géostratégique peu évident à résoudre.

V. T. Si tout est chimique et neuronal, même l’âme, et que l’on peut augmenter les capacités intellectuelles, alors il faut d’urgence augmenter les capacités morales et sentimentales! Ce sera la solution de l’amour éternel dans le couple et de la paix dans la société! Dire que tout est chimique, même l’âme, c’est manifester un manque de respect envers les croyants et admettre qu’une petite minorité demain sera divine, car elle concentrera tous les pouvoirs de Dieu : celui de donner la vie, d’augmenter l’intelligence, de faire mourir leur mort, mais pas celle des pauvres biohumains croyants…

“UNE PETITE MINORITÉ DEMAIN SERA DIVINE, CAR ELLE CONCENTRERA TOUS LES POUVOIRS DE DIEU.”

Sur quelles valeurs se fonder en ce cas, face à toutes ces évolutions?
L. A. Nous changeons de morale comme nous changeons de chemise. Il est très difficile d’essayer de construire une morale pérenne, surtout quand on est Homo deus et qu’on prend des décisions qui engagent massivement le futur par les modifications génétiques. Il faudra donc un consensus politique mondial sur quelques valeurs clés pour y remédier.

V. T. Dans ce cas, est-ce que la valeur clé peut être la personne humaine ?

L. A. Selon les points de vue, cela pourra être la personne humaine ou bien la personne humaine modifiée…

Laurent Alexandre, avec cet effacement des frontières entre l’âme, la conscience et la biologie, vous semblez mettre sur le même plan les intelligences humaine et artificielle…
L. A. Elles sont toutefois distinctes. L’intelligence artificielle, aujourd’hui, ne possède pas de conscience artificielle. Les IA n’ont pas conscience d’elles-mêmes ou d’autonomie: on est loin d’avoir ce qu’on appelle des “IA fortes”. Mais auront-elles la même structure mentale que la nôtre ou seront-elles différentes ? Il est très difficile aujourd’hui d’avoir un avis rationnel fondé à ce sujet.

V. T. Je relève, en tout cas, qu’il y a actuellement plus de chercheurs en intelligence artificielle que de chercheurs en cancérologie en France. Cela pose question… Pourquoi met-on plus d’argent pour éliminer du vivant que pour le préserver? Deux cent vingt mille avortements par an, 220 000 embryons surnuméraires dont on ignore le sort, mais aucune structure pour mettre en relation tous ces enfants à naître non désirés et les quelque 800 000 couples infertiles qui rencontrent de plus en plus de difficultés pour adopter à l’étranger. Et d’un autre côté, l’intelligence artificielle en pleine expansion est, faute de réelle information, toujours perçue comme une sorte de science-fiction. Il suffit de voir l’absence de votes en la matière dans les états généraux de bioéthique. Dans cette ignorance des Français, il va se développer un business considérable venant de l’étranger, dont certains acteurs sulfureux sont déjà invités dans le programme des états généraux: à Lyon, une journée de réflexion autour de la reproduction artificielle était, en effet, organisée par une clinique espagnole venue faire sa promotion de vente de PMA… Face à ce marché de l’humain en pleine mutation trans- humaniste, je soutiens, depuis l’origine des manifs, une union civile coparentale des géniteurs et des éducateurs. Plus d’anonymat des gamètes, plus de tiers donneur. Ainsi, je propose sur le site des états généraux de préférer à la PMA sans homme, une procréation qui responsabilise toutes les parties, pour les familles homo comme monoparentales.

Finalement, quelle est votre définition de l’homme?

L. A. L’homme 1.0 est le premier animal capable de se modifier lui-même et va construire l’homme 2.0. Et nous, derniers représentants de cet homme 1.0, avons la responsabilité de faire en sorte que la transition s’effectue bien.

V. T. L’homme est un animal doué d’amour, de foi et de raison. Mais encore faut-il qu’il reste sociable et donc s’insère dans une société où il comprend ce qui s’y passe. Cet être unique, rationnel et intelligent doit pouvoir exiger que sa conscience transcendante soit protégée face à l’avenir vertigineux qui s’offre à lui. Alors, on se débranche quand? •

Propos recueillis par Anne-Laure Debaecker

]]>
DÉCOUVREZ CE QU’IL ADVIENDRA SI ON NE CONSTRUIT PAS UNE BARRIÈRE ÉTHIQUE AUX DÉRIVES DU TRANSHUMANISME http://www.avenirpourtous.fr/2018/04/decouvrez-ce-quil-adviendra-si-on-ne-construit-pas-une-barriere-ethique/ Wed, 04 Apr 2018 10:32:28 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6411 L'Express - Éditorial du 14 mars 2018

Demain, la déconnexion entre plaisir, sexe, amour et reproduction sera totale.

L’homme judéo-chrétien se construit traditionnellement sur ses faiblesses et l’inéluctabilité de la mort, tandis que les transhumanistes veulent supprimer les limites de l’humanité grâce aux vertigineuses technologies NBIC. La mort de la mort, l’augmentation des capacités humaines, la suppression du risque et la colonisation du cosmos sont les objectifs de l’Homme-Dieu transhumaniste.

Cette philosophie qui se développe en Californie et en Asie a d’immenses conséquences sur notre rapport à l’amour. Au 20e siècle, les transhumanistes – qui ne s’appelaient pas encore comme cela – ont déjà bouleversé notre reproduction. La Bible condamnait les femmes à endurer les douleurs de l’enfantement jusqu’à ce que la péridurale et le planning familial révolutionnent leur statut, la maternité et l’organisation de la famille.

Les enfants nés sans sexe auraient un avantage important

Demain, la déconnexion entre plaisir, sexe, amour et reproduction sera totale: tout deviendra modulaire, choisi et industrialisé. Sélection et modi cations génétiques des embryons, sexe virtuel et robot-sexe, utérus arti ciel, enfants produits par des couples du même sexe, bébés avec trois parents puis sans parents vont industrialiser amour, sexe et procréation. Les transhumanistes convaincront l’opinion que la naissance est trop hasardeuse et que le bébé à la carte est plus rationnel: le tri des embryons par fécondation in vitro, favorisé par le désir d’enfant parfait qui habite beaucoup de parents, deviendra une étape de toute grossesse raisonnable. Le premier bébé à deux mamans et un papa a vu le jour en 2016 à New York. Les enfants nés sans sexe auraient un avantage important face aux enfants naturels. Sélectionnés et optimisés par de puissantes intelligences arti cielles (IA), ils béné cieraient de capacités supérieures et d’une espérance de vie allongée.

L’homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, veut que des fusées colonisent le cosmos pour y installer 1000 milliards d’humains. Cela poussera au développement de l’utérus arti ciel: la dynamique démographique actuelle ne peut produire 1000 milliards d’astronautes de façon traditionnelle. La technologie va aussi permettre aux homosexuels d’avoir des enfants biologiques porteurs des gènes des deux parents et sans GPA, qui n’aura été qu’une étape de courte durée.

Tout ce qu’il y a de plus intime chez nous sera industrialisé

Les NBIC vont transformer ce qu’il y a de plus intime chez nous, en industrialisant le sexe, l’orgasme et l’amour – ce que le Viagra a commencé à faire : l’industrie des robots sexuels se développe déjà au Japon. Le cybersexe se développera au croisement de la robotique, de l’IA et de la réalité virtuelle comme le casque Oculus de Facebook. Progressivement, il sera possible de tomber amoureux d’un robot comme dans le lmHer. Dans quelques décennies, la procréation aura été fragmentée en plusieurs participants : plusieurs parents, le généticien et l’utérus arti ciel, dont le premier prototype a été testé en 2017 chez le mouton.

Le sexe ne va pas disparaître, mais il ne servira plus à faire des bébés. Nous vivons une révolution de l’amour, mais la technologie ne le tue pas. Elisabeth Badinter a raison de dire que l’instinct maternel n’existe pas, mais qu’il se construit. La maman de 2018 qui maîtrise sa procréation et la taille de sa famille grâce à la technologie aime beaucoup plus ses enfants que les aristocrates de la cour de Versailles qui abandonnaient leur progéniture à de lointaines nourrices. Nous devons toutefois réguler notre folie technologique, mais les bioconservateurs sont inaudibles depuis leur échec à bloquer l’inévitable mariage gay : il faudra pourtant un contre-pouvoir aux transhumanistes, sinon Bienvenue à Gattaca deviendra réalité.

Docteur Laurent Alexandre

C’est pourquoi nous vous invitons à vous exprimer de façon massive et ciblée sur le site des États Généraux de la Bioéthique. Pour cela nous vous proposons de :

– Si vous n’êtes pas encore inscrit sur le site des États Généraux:

  • Lire la notice d’inscription sur le site, éditée par L’AVenir pour Tousen cliquant ici. Vous trouverez dans la notice les liens de connection aux différentes propositions : celle pour la PMA hétérologue du gouvernement, et celles alternatives deL’AVenir pour Tous.
– Si vous êtes déjà inscrit sur le site des États généraux :
  • Voter CONTRE la proposition du gouvernement – Ouvrir l’AMP aux femmes seules et aux couples de femmesen cliquant ici;
  • Voter POUR la 1ère proposition de L’AVenir pour Tous(concernant l’enfant) – Inscrire les géniteurs homme et femme de tout enfant dans son acte de naissance dans tout cadre parentalen cliquant ici;
  • Voter POUR la 2ème proposition de L’AVenir pour Tous(concernant les adultes) – Préférer une procréation bioéthique co-parentale, sans anonymat ni manipulation des gamètes et des embryons dans tout cadre parentalen cliquant ici.

(Si vous n’arrivez pas à vous inscrire ou à voter, contactez-nous à contact@avenirpourtous.fr

ou au 06 09 62 00 31. Nous vous assisterons par téléphone ou nous nous déplacerons chez vous.)

  • Donner les moyens à L’Avenir pour Tous de former cette barrière éthique de la procréation-filiation 100% bio, pour l’aider à continuer son travail de décryptage, deconscientisation des chrétiens et des citoyens, et depropositions concrètes pour que l’Église de France ait la totalité des arguments de négociation avec le président de la République, Emmanuel Macron, qui a pris, avec le plan de développement de l’Intelligence Artificielle AI for Humanity, une longueur d’avance.

Je soutiens L’Avenir pour Tous dans sa démarche de constituer une barrière bioéthique de rassemblement contre l’ouverture de la reproduction artificielle que réalise la PMA hétérologue, anonyme et marchande pour toutes; je contribue à l’existence et à l’autonomie de l’association par le financement de cet indispensable rassemblement,

 

 

]]>
Contre la PMA hétérologue, anonyme et marchande : prenez la parole pour construire votre propre barrière éthique ! http://www.avenirpourtous.fr/2018/04/contre-la-pma-heterologue-anonyme-et-marchande-prenez-la-parole-pour-construire-votre-propre-barriere-ethique/ Wed, 04 Apr 2018 09:53:36 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6394

CONSULTATION CITOYENNE SUR LE SITE DES
ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA BIOÉTHIQUE

VOUS N’AVEZ QUE JUSQU’AU 30 AVRIL
POUR CONSTRUIRE UNE BARRIÈRE BIOÉTHIQUE
FACE À LA MUTATION DE NOTRE PROCRÉATION
EN REPRODUCTION TRANSHUMAINE

(sans homme ni père, effacés et remplacés par des semences ou des embryons anonymes, sélectionnés et prochainement modifiables génétiquement)

Chers amis,

L’AVenir pour Tous (LAVT) vous invite donc à vous prononcer d’urgence sur le site etatsgenerauxdelabioethique.fr, en ce tournant historique de notre humanité. Puis à encourager tous vos entourages à en faire de même !

Expliquez-leur que la mutation de la « procréation assistée » de médicale à commerciale, avec l’ouverture de la PMA pour toute femme sans homme,ou PMA hétérologue, ne peut se faire qu’en établissant un marché public (CECOS des hôpitaux publics) et privé (cliniques privées, internet) des gamètes et des embryons congelés et anonymes, donc déconnectés de leurs émetteurs. Ces cellules reproductives deviennent dès lors sélectionnables physiquement (eugénisme actif s’ajoutant à l’eugénisme passif d’élimination pré-implantatoire ou pré-natale) et surtout augmentables génétiquement (transmutation).

Tout ceci est fort sérieusement décrit par de nombreux spécialistes scientifiques ou de sciences humaines, dont l’un des « pères » d’Amandine, premier bébé PMA (1982), le Pr Jacques Testart, la philosophe du corps Sylviane Agacinski ou le grand spécialiste de l’Intelligence Artificielle (IA), le Dr Laurent Alexandre

(La guerre des Intelligences, JC Lattès, 2017,

L’Express, 14 mars 2018)

C’est un fait incontestable :

la PMA hétérologue pour tous est transhumaine.

C’est pourquoi nous vous invitons à vous exprimer de façon massive et ciblée sur le site des États Généraux de la Bioéthique. Pour cela nous vous proposons de :

– Si vous n’êtes pas encore inscrit sur le site des États Généraux:

  • Lire la notice d’inscription sur le site, éditée par L’AVenir pour Tousen cliquant ici. Vous trouverez dans la notice les liens de connection aux différentes propositions : celle pour la PMA hétérologue du gouvernement, et celles alternatives deL’AVenir pour Tous.

– Si vous êtes déjà inscrit sur le site des États généraux :
  • Voter CONTRE la proposition du gouvernement – Ouvrir l’AMP aux femmes seules et aux couples de femmesen cliquant ici;
  • Voter POUR la 1ère proposition de L’AVenir pour Tous(concernant l’enfant) – Inscrire les géniteurs homme et femme de tout enfant dans son acte de naissance dans tout cadre parentalen cliquant ici;
  • Voter POUR la 2ème proposition de L’AVenir pour Tous(concernant les adultes) – Préférer une procréation bioéthique co-parentale, sans anonymat ni manipulation des gamètes et des embryons dans tout cadre parentalen cliquant ici.

(Si vous n’arrivez pas à vous inscrire ou à voter, contactez-nous à contact@avenirpourtous.fr

ou au 06 09 62 00 31. Nous vous assisterons par téléphone ou nous nous déplacerons chez vous.)

  • Donner les moyens à L’Avenir pour Tous de former cette barrière éthique de la procréation-filiation 100% bio, pour l’aider à continuer son travail de décryptage, deconscientisation des chrétiens et des citoyens, et depropositions concrètes pour que l’Église de France ait la totalité des arguments de négociation avec le président de la République, Emmanuel Macron, qui a pris, avec le plan de développement de l’Intelligence Artificielle AI for Humanity, une longueur d’avance.

Je soutiens L’Avenir pour Tous dans sa démarche de constituer une barrière bioéthique de rassemblement contre l’ouverture de la reproduction artificielle que réalise la PMA hétérologue, anonyme et marchande pour toutes; je contribue à l’existence et à l’autonomie de l’association par le financement de cet indispensable rassemblement,

 

 

]]>
ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA BIOÉTHIQUE – Invitation à débattre à Versailles le jeudi 5 avril à 20h30 http://www.avenirpourtous.fr/2018/03/etats-generaux-de-la-bioethique-invitation-a-debattre-a-versailles-le-jeudi-5-avril-a-20h30/ Sat, 31 Mar 2018 13:14:54 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6385

Samedi 31 mars 2018

Chers amis,

Fabien Bouglé, président de Versailles Famille Avenir et conseiller municipal issu des manifs de 2013, invite, de façon inédite depuis 5 ans, Virginie Tellenne, déléguée générale de L’Avenir pour Tous (Frigide Barjot, ex-porte-parole principale des 3 manifs des 17 novembre 2012, 13 janvier et 24 mars 2013) à un débat sur le changement de la procréation humaine organisée par les États Généraux de la Bioéthique

ce jeudi 5 avril à 20h30 au Franco Belge à Versailles.

Après Saint-Pierre du Gros Caillou avec les AFC, c’est à nouveau un signe fort de rassemblement avec les réseaux traditionnels contre la PMA hétérologue pour toute femme, en couple ou seule. Cette PMA marchande, anonyme, sans homme ni père, est transhumaine en cela qu’elle ne respecte pas le schéma biologique humain. Elle sera certainement ouverte par la loi de bioéthique de façon « éthique » et universelle donc pour chaque individu, si nous ne nous rassemblons pas pour nous y opposer de façon humaniste, avec la proposition d’une solution nouvelle pour les couples de même sexe et les célibataires qui veulent être parents (1).

Nous vous invitons donc chaleureusement à venir assister à cet échange : il est important en ce qu’il réalisera le rassemblement indispensable entre un défenseur de la procréation biologique dans la famille PME (père-mère-enfant) traditionnelle, et la fondatrice des manifs de 2013 qui demandait déjà l’extension de la procréation biologique PME dans les familles d’un nouveau genre.

La déléguée générale de L’Avenir pour Tous est en effet depuis novembre 2012 la porte-parole naturelle des couples de même sexe qui, n’étant pas naturellement procréatifs, souhaitent tout de même devenir parents et rester responsables de notre Humanité, (1)en conservant la procréation et la filiation biologiques de leurs enfants dans une procréation bio par co-parentalité des géniteurs (effacés comme parents par la loi Taubira) et des éducateurs (érigés comme parents par la loi Taubira). Cette restauration des parents géniteurs est l’union civile co-parentale. La co-parentalité est aussi la solution bio pour les célibataires.

Si vous souhaitez comprendre ce que cela signifie, pourquoi proposer cela et comment le réaliser concrètement en partenariat avec les puissants réseaux traditionnels, sans céder rien de vos convictions personnelles, nous vous invitons vivement à venir assister à ce débat, lui aussi d’un genre nouveau.

Il participe de la restauration de l’intégrité et de la dignité de tout le genre humain. Et de notre démocratie.

Belles fêtes de la Résurrection,

Xavier Bongibault,
Délégué général adjoint de L’Avenir pour Tous

Chers amis,

Dans le cadre des Etats-Généraux de la Bioéthique, nous vous proposons de nous retrouver à Versailles pour une rencontre

Virginie Tellenne (Frigide Barjot)
Avenir pour Tous !


et


Fabien Bouglé
Versailles Familles Avenir


sur le thème


Pourquoi et comment nous mobiliser face aux enjeux des Etats-Généraux de la Bioéthique ?


Retrouvons-nous au Franco Belge

(3 Rue Pourvoierie à Versailles)


à Versailles le jeudi 5 avril 2018,
à partir de 20h30

ON NE LACHE RIEN !
L’équipe de Versailles Familles Avenir

]]>