Actualités – L'Avenir Pour Tous http://www.avenirpourtous.fr Pour la Procréation Naturellement Assistée Fri, 11 Oct 2019 17:13:41 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.7.14 http://www.avenirpourtous.fr/wp-content/uploads/2019/04/cropped-Logo-Avenir-Pour-Tous-32x32.png Actualités – L'Avenir Pour Tous http://www.avenirpourtous.fr 32 32 Virginie Tellenne présente sa proposition de coparentalité sur Radio Notre Dame http://www.avenirpourtous.fr/2019/10/virginie-tellenne-presente-sa-proposition-de-coparentalite-sur-radio-notre-dame/ Fri, 04 Oct 2019 21:50:44 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7549

]]>
http://www.avenirpourtous.fr/2019/10/7574/ Fri, 04 Oct 2019 15:46:54 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7574

 

Vendredi 4 octobre 2019

Irruption fracassante de la GPA dans la loi PMA !

DÉCOUVREZ SUR RADIO NOTRE-DAME LA SOLUTION IRRÉFUTABLE DE L’AVENIR POUR TOUS !

Et mobilisez-vous en signant  la pétition d’un militant de l’UNITÉ des défenseurs de LA PROCÉATION ENTRE HOMMES ET FEMMES

 

Chers amis,

Cette nuit, contre tout attente,  l’Assemblée Nationale a voté un amendement reconnaissant la double filiation d’enfants nés par GPA à l’étranger. Ce vote anticipait la décision de la Cour de Cassation qui a validé cet après-midi, après 15 ans de procédure, la filiation d’intention des deux emblématiques enfants Mennesson, nés par GPA en 2000 en Californie, avec leur mère d’intention. Celle-ci, affectée d’une malformation utérine, n’est pas celle qui a accouché. Il faut savoir que la filiation des enfants nés de GPA avec le père biologique est validée depuis 2015 par la Cour de Cassation, après une décision de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) de 2014 condamnant la France.

Fidèle à la défense de la filiation/fécondation biologique, L’AVenir pour Tous ne s’oppose pas à la transcription du père biologique.

En revanche, la décision d’effacer la mère qui accouche par la seule mère d’intention, de façon législative et jurisprudentielle, va permettre à la Garde des Sceaux de publier une circulaire permettant de transcrire intégralement les actes de naissance des enfants nés de GPA à l’étranger.

L’AVenir pour Tous s’y oppose, car cela revient à effacer la mère gestatrice en validant la location d’utérus d’une autre femme; mais aussi à acheter des ovocytes anonymes !

Fidèle à la défense de la filiation/fécondation biologique, L’AVenir pour Tous préconise, plutôt que de refuser les enfants aux couples ne pouvant pas les avoir entre eux, de demander l’aide d’une amie solidaire, qui sera la mère gestatrice de l’enfant et sera reconnue comme telle dans l’acte de naissance, avec la mère biologique (qui donne les ovules) non gestatrice et le père biologique. Le partage d’autorité parentale et la garde des enfants étant convenus avant la fécondation dans une convention de coParentalité passée devant notaire.

Alors que le gouvernement clame sur tous les tons ne pas vouloir ouvrir la GPA, le  voilà qui l’inclut dans la loi de PMA sans père biologique ! Ce qui est parfaitement cavalier, mais au fond logique puisque la GPA est une PMA sans mère biologique, avec location d’utérus. C’est bien dans cette optique que les députés ont déjà adopté la fécondation artificielle par double don de sperme et d’ovocyte anonymes

Fécondation artificielle en laboratoire et délocalisation de la gestation sans père ni mère biologiques, voilà que tout le cadre de l‘industrialisation de notre procréation se met en place, pour mieux atteindre notre génome et le modifier.

Face à cette actualité aussi brûlante qu’historique, Virginie Tellenne était ce matin l’invitée de Marie-Ange de Montesquieu dans l’émission Rencontre sur Radio Notre-Dame. Elle a pu expliquer sa solution de co-parentalité des parents biologiques AVEC les parents d’intention, leur solidarité permettant de faire barrage aux tris et modifications OGM des bébés. Cette solution est donc irréfutable pour former une barrière humaine et solidaire face au marché eugénique.

Cette solution doit être doublée par le rassemblement de tous les leaders des manifs millionnaires de 2013,afin d’incarner publiquement cette barrière humaineet solidaire, face à la course folle des PMA et GPA légalisées sans l’avis des citoyens. C’est l’appel vibrant qu’a lancé Virginie Tellenne à Ludovine de La Rochère à travers les auditeurs de Radio Notre-Dame.

Cet appel au rassemblement de tous les défenseurs de la procréation biologique, conjugale des parents biologiques ET coparentale avec les parents d’intention, trouve écho chez les militants : Paul Charlot, un citoyen marcheur de 2013, nous a fait parvenir sa pétition, que nous vous invitons à signer en masse :

pour l’Unité de TOUS les représentants de 2013 réclamant un père et une mère biologiques dans toutes les familles !

 

Soutenir par voie postale. Pour effectuer votre soutien par chèque, téléchargez le formulaire de soutien en cliquant ici.​ Vous pouvez également envoyer votre chèque à L’AVenir pour Tous – 9, rue du Dr Finlay – 75015 Paris, accompagné de vos NOM, Prénom, Courrier électronique et Numéro de téléphone sur papier libre.

]]>
Interview de Virginie Tellenne par l’AFP sur sa non-participation à la manifestation du 6/10 http://www.avenirpourtous.fr/2019/10/interview-de-virginie-tellenne-par-lafp-sur-sa-non-participation-a-la-manifestation-du-610/ Tue, 01 Oct 2019 09:27:47 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7570

De cette interview il ne restera dans la dépêche AFP parue le 4/10/2019 que ce passage, dans lequel, fait répétitif, le journaliste ne cite pas l’Avenir pour Tous, ni la constance du positionnement de Virginie Tellenne.

*L’ancienne porte-parole médiatique de la Manif pour tous Virginie Tellenne, alias Frigide Barjot, n’a pas été conviée au cortège, puisqu’elle défend un modèle de coparentalité, alliant PMA et conservation du lien avec le père biologique, que rejettent les autres organisations.*
« Si vous divisez par deux le podium, vous divisez la rue par 10« , prédit la déléguée générale de l’Avenir pour tous.
_______
Pour mémoire, la première manifestation « Tous nés d’un homme et d’une femme dans toutes les familles » du 17 novembre 2012, emmenée par Virginie Tellenne-Frigide Barjot, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng avait réuni 200 000 personnes à Paris pour un parcours de 3 km de Denfert-Rochereau à la place Vauban, mais aussi 40 000 personnes à Lyon, des milliers à Toulouse et Rennes.
La manifestation du 6 octobre 2019 qui touche la procréation sans homme ni femme, et sans les représentants actuels de L’Avenir pour Tous, Virginie Tellenne, Xavier Bonibault et Laurence Tcheng, alors porte-parole médiatiques, donc sans la considération des familles homos et monoparentales voulant avoir leurs enfants entre homme et femme extra-conjugaux, est prévue du Sénat à Montparnasse sur 1,5 km.

La manifestation du 17 novembre 2013 s’était monté contre la première partie de la législation modifiant notre procréation humaine, celle qui touchait la forme de la famille par le mariage et l’adoption, mas pas encore la procréation elle-même, en débat actuel à l’Assemblée nationale.

Lire l’article du Monde.

]]>
CONTRE LA PMA SANS PÈRE BIOLOGIQUE POUR TOUTES, DÉCOUVREZ LES PROPOSITIONS DE L’AVENIR http://www.avenirpourtous.fr/2019/10/contre-la-pma-sans-pere-biologique-pour-toutes-decouvrez-les-propositions-de-lavenir/ Tue, 01 Oct 2019 09:15:41 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7547

Mardi 1er octobre 2019

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Moi je voudrais conscientiser sur ce qui va arriver : un marché eugénique. Donc un peu de conscience pour fortifier notre âme et rester tous nés d’un homme et d’une femme. »

Virginie Tellenne – Frigide Barjot le 25 septembre sur CNEWS

DÉCOUVREZ LES PROPOSITIONS CONCRÈTES DE VIRGINIE TELLENNE
DANS LA VIDÉO CI-DESSOUS

FACE À LA PMA POUR TOUTES

SANS PÈRE BIOLOGIQUE

NOUS N’AVONS QUE NOS CONSCIENCES :

SOUTENEZ NOMBREUX

NOTRE PROPOSITION ALTRUISTE de PMA POUR TOUTES

AVEC PÈRE BIOLOGIQUE

Chers amis,
Le 25 septembre dernier, jour de son anniversaire et lendemain de l’ouverture des débats sur la loi de bioéthique à l’Assemblée nationale, Virginie Tellenne-Frigide Barjot était l’invitée de Jean-Marc Morandini sur CNews.

Elle a pu développer sa proposition altruiste de coparentalité qui consiste en une PMA pour toutes, mais avec le père géniteur connu avant la fécondation.

Cette Procréation Médicalement Assistée pour toutes devient dès lors une Procréation Naturellement Assistée pour tous.

L’objectif recherché est à la fois simple et fondamental pour œuvrer en conscience contre le marché eugénique de la reproduction artificielle. Là où la loi dite de bioéthique, avec l’extension de la PMA sans père biologique, propose d’étendre une procréation artificielle à toutes les femmesL’AVenir pour Tous propose d’étendre en même temps la procréation biologique à tous.
Ainsi, en conscience, nous aurons le choix de rester tous nés d’un homme et d’une femme dans la diversité des familles françaises.
En conscience, afin de nous aider à informer les Français de cette seule solution qui respecte à la fois les droits de l’enfant et les droits de ses parents, nous vous remercions de soutenir notre proposition pour que nous puissions sérieusement alerter les Français depuis le podium du 6 octobre prochain.

Soutenir par voie postale. Pour effectuer votre soutien par chèque, téléchargez le formulaire de soutien en cliquant ici.​ Vous pouvez également envoyer votre chèque à L’AVenir pour Tous – 9, rue du Dr Finlay – 75015 Paris, accompagné de vos NOM, Prénom, Courrier électronique et Numéro de téléphone sur papier libre.
]]>
PMA ANONYME POUR TOUTES VOTÉE : L’AVENIR POUR TOUS APPELLE À SOUTENIR LA PMA PÈRE/MÈRE BIOS POUR TOUTES http://www.avenirpourtous.fr/2019/09/pma-anonyme-pour-toutes-votee-lavenir-pour-tous-appelle-a-soutenir-la-pma-peremere-bios-pour-toutes/ Fri, 27 Sep 2019 08:49:23 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7539

Vendredi 27 septembre 2019

LA LOI DE PMA POUR TOUTES SANS PÈRE, MÈRE DE LA TRANSHUMANITÉ, A ÉTÉ VOTÉE AUJOURD’HUI EN PREMIÈRE LECTURE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE

L’AVENIR POUR TOUS appelle à l’UNITÉ des hommes et des femmes, pour légaliser aussi une PMA UNIVERSELLE DES PÈRE ET MÈRE GÉNITEURS  : en couple, mais aussi par COPARENTALITÉ pour les couples homos, stériles et pour les célibataires !

Chers amis,

Ce vendredi 27 septembre 2019 est un nouveau jour historique dans la disparition légale de notre procréation humaine.

Les députés ont voté aujourd’hui à 13 heures, par 55 voix contre 17 – sur 577 députés ! – l’article 1er de la loi de bioéthique qui étend la PMA marchande et anonyme à toutes les femmes, sans père ni mère géniteurs de l’enfant. En d’autres termes, ils ont voté une loi de fécondation sans êtres humains, universalisant l’accès mercantile aux semences anonymes et à l’embryon in vitro. Sans la maîtrise des personnes contrôlant leur fécondation s’ouvre l’accès aux futures manipulations génétiques et au séquençage numérique de l’ADN des semences, comme des embryons. Et les data génétiques seront les semences du futur être artificiel.

Face à cela, et depuis les manifs millionnaires de 2012-2013 rassemblées par compréhension de la société, L’Avenir pour Tous et Virginie Tellenne, porte-parole des citoyens alors accueillis par les réseaux d’Eglise, développent des propositions concrètes et efficaces : depuis l’union civile de 2012-13, et malgré son éviction du mouvement quelle avait construit avec,  Virginie Tellenne veut toujours contrer la fécondation artificielle par celle humaine des parents géniteurs, homme et femme, de l’enfant des femmes seules et en couples.

Pour ce faireL’Avenir pour Tous a adressé à tous les députés de la commission bioéthique, chargés d’arrêter les amendements débattus dans l’hémicycle, une contribution expliquant ses projets d’amendements pour ouvrir un statut de coparentalité des parents géniteurs et éducateurs, pour les couples homos, stériles et pour les célibataires.

C’est le seul moyen de rétablir la fécondation et la filiation biologiques des enfants de ces familles par :

1/L’égal accès à la PMA des DEUX GÉNITEURS extra-conjugaux (respect de l’Humanité Homme-Femme) qu’à celle des deux donneurs anonymes, seuls retenus par la loi de PMA votée (capitalisme reproductif)
Il faut pour cela lever l’interdiction de l’insémination avec sperme frais (art. 1244-3 du Code de la Santé Publique) Cette insémination directe chez le gynécologue, en présence du père géniteur ou du géniteur connu, limite d’autant le champ des inséminations et fécondations in vitro avec sperme anonyme, trié et séquencé.
2/ La reconnaissance de la filiation d’intention du co-parent éducateur, mentionnée dans le livret de famille, et effectuée par une convention de coparentalité devant notaire avant fécondation, avec les parents géniteurs incrits dans l’acte de naissance.
Ces deux mesures de fond portées par L’AVenir pour Tous – fécondation identifiée et filiation co-parentale – font l’objet d’un refus absolu de la part de toutes les autorités publiques :
– le Comité Consultatif National d’Ethique (2018),
– la mission parlementaire Touraine-Breton (2019),
– la commission de la loi bioéthique,
– les députés de gauche
– les députés de droite.
Mais le blocage le plus grave vient des réseaux laïcs d’Eglise sensés défendre avant toute chose la fécondation humaine face à son marché artificiel. Ils refusent de recevoir et d’écouter L’AVenir pour Tous – toujours pas invitée à prendre la parole sur le podium du 6 octobre – qui veut réhabiliter le père géniteur chez les femmes vivant sans lui. Et ainsi la fécondation bio universelle.
Devant cet aveuglement des pouvoirs et institutions publiques, Virginie Tellenne met en garde contre cette autoroute laissée ouverte, par démolition de la frontière humaine, au marché de la fécondation marchande. Tous les protagonistes refusant la coparentalité des parents géniteurs et éducateurs deviennent, par là-même, responsables de cette promotion explicite comme masquée.Une fois n’est pas coutume depuis 7 ans, Virginie Tellenne a pu exposer ses arguments successivement sur LCI et sur CNEWSà la faveur du démarrage de l’examen de la loi.

Virginie Tellenne est reçue par Audrey Crespo Mara sur LCI le jour de l'ouverture de 
la discussion de l'article 1 de la loi de PMA anonyme pour toutes, le 24 septembre 2019


 

Le jour de son anniversaire, Virginie Tellenne est reçue par Jean-Marc Morandini sur CNews 
pour la suite de la discussion de l'article 1, ce mercredi 25 septembre 2019


Devant la gravité de cette situation, Virginie Tellenne vous invite à vous rassembler à L’AVenir pour Tous. Elle ne peut compter que sur votre compréhension et votre soutien pour exister, et diffuser son message au-delà du refus des autorités. Merci de l’aider à étendre la fécondation biologique de tout enfant dans toutes formes de familles, pour construire la seule frontière humaine à la post-humanité.

Soutenir par voie postale. Pour effectuer votre soutien par chèque, téléchargez le formulaire de soutien en cliquant ici.​ Vous pouvez également envoyer votre chèque à L’AVenir pour Tous – 9, rue du Dr Finlay – 75015 Paris, accompagné de vos NOM, Prénom, Courrier électronique et Numéro de téléphone sur papier libre.

]]>
PMA anonyme pour tous à l’Assemblée. Ce 24 sept. L’AVenir pour Tous vous invite au débat à 20h30 http://www.avenirpourtous.fr/2019/09/pma-anonyme-pour-tous-a-lassemblee-ce-24-sept-lavenir-pour-tous-vous-invite-au-debat-a-20h30/ Sun, 22 Sep 2019 08:31:30 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7536

Dimanche 22 septembre

A l’occasion de l’ouverture de la discussion du projet de loi de PMA ANONYME

pour toutes SANS père à l’Assemblée Nationale

L’AVENIR POUR TOUS

VOUS INVITE À UNE

CONFÉRENCE EXCEPTIONNELLE

organisée par les AFC de Saint-Léon et les éditions Téqui
avec, pour la première fois depuis 7 ans,

Virginie Tellenne (Frigide Barjot),

déléguée générale de L’AVenir pour Tous

le mardi 24 septembre à 20h30

au Théâtre de Saint-Léon

11, place du Cardinal-Amette, 75015 Paris – M° Motte-Piquet

RSVP par SMS : 06 09 62 00 31

Lors de cette conférence, inédite depuis 2013 dans le Théâtre de sa paroisse Saint-Léon, Virginie Tellenne vous présentera le projet de L’AVenir pour Tous auquel elle travaille depuis septembre 2012 et les manifs millionnaires de 2012-2013 « Tous nés d’un Homme et d’une Femme« : résister au marché eugénique de notre humanité homme-femme.

Alors à la tête des manifs, elle s’opposait à la loi Taubira parce que cette loi changeait la FILIATION sexuée entre le père et la mère biologiques de l’enfant.
Pour empêcher ce changement ontologique de filiation, annonciateur du changement de fécondation, donc de notre espèce, et pour faire adhérer la population solidaire des couples de même sexe, Virginie Tellenne, Xavier Bonibault et Laurence Tcheng préconisaient alors aux évêques et aux réseaux laïcs de l’Eglise une union civile spécifique pour les couples homos, dont les enfants naissent d’un des conjoints unis et du père ou de la mère de sexe opposé extra-conjugal(e).
Cette union civile
 sauvegarde la FILIATION sexuée des enfants, donc notre humanité sexuée.

L’union civile est par nature co-parentale.

Les évêques firent droit à cette proposition en mettant le trio Virginie-Xavier-Laurence, représentants de la société civile, en haut des podiums pour rassembler les foules. La promesse des manifs millionnaires alors réunies en 2013 sur cette compréhension de la filiation/procréation biologique préservée était : « Tous nés d’un Homme et d’une Femme, dans toutes les formes de familles »

Mais les réseaux laïcs d’Eglise se ravisant au vote de la loi Taubira, le projet d’union civile de Virginie Tellenne a brusquement été refusé en mai 2013, neuf mois après le début du mouvement unitaire société civile-Eglise catholique, ce qui a provoqué l’exclusion de l’ouverture aux familles coparentales et de L’Avenir pour Tous de La Manif pour Tous.

7 ans plus tard, le projet de loi de PMA anonyme pour toutes sans père biologique accomplit la loi Taubira, effaçant pour toute femme la FÉCONDATION sexuée des enfants, pour la remplacer par des FÉCONDATIONS asexuées en laboratoire, avec semences congelées anonymes, tri des embryons et séquençage des ADN.

CE QUI EST TRÈS GRAVE, C’EST QUE LA LOI de PMA ANONYME SANS PÈRE INTERDIT DE DEMANDER L’AIDE DES PÈRE ET MÈRE BIOLOGIQUES EXTRA-CONJUGAUX, COMME LE DEMANDAIT DÉJÀ VIRGINIE TELLENNE EN 2013 AVEC L’UNION CIVILE !

Le statut de coparentalité entre parents biologiques et conjoints éducateurs reste toujours la demande de L’AVenir pour Tous pour rétablir la filiation biologique de tout enfant né de toute femme. Et donc de son père biologique connu.

Car ce qui est l’enjeu, c’est que la loi de PMA étende la fécondation de semences anonymes pour toutes, sans père biologique, ce qui réalise la mutation totale de la fécondation humaine, sans homme ni femme humains, par produits reproductifs accessibles sur un marché désormais mondial, et remboursé par la Sécurité Sociale en France : c’est donc une politique d’Etat.

Ce qui est l’enjeu, c’est que la demande de L’AVenir pour Tous de fécondation sexuée pour toutes réalise la protection totale de la fécondation humaine par la reconnaissance des familles coparentales, qui le sont dans la vie réelle depuis la loi Taubira.
Nous ne pouvons en aucun cas les renier, d’autant moins qu’elles procréent entre homme et femmeet permettent d’éviter la modification de notre fécondation sexuée en une fécondation anonyme en labo.

Ce mardi 24 septembre 2019 à 20h30, Virginie Tellenne, déléguée générale de L’Avenir pour Tous pourra, pour la première fois depuis 7 ans, expliciter ses propositions.

Mais elle sera  entourée de personnes ne partageant pas sa position, et pour certaines, y étant très hostiles. Le but recherché étant l’unité des représentantsnotamment en vue du 6 octobreil faudra éviter toute manifestation d’hostilité envers les propositions de Virginie Tellenne sur l’extension de la PMA AVEC père de l’enfant, pour éviter de diviser un peu plus le mouvement des citoyens. Ce qui fait passer ipso facto la loi de PMA anonyme SANS père du marché eugénique !

Si les citoyens inquiets vont manifester contre une loi mondiale sans demander de solutions maintenant la filiation/fécondation sexuée (coparentalité) pour les familles concernées et soutenues par la majorité (77%), il faut s’attendre au résultat inverse de la demande revendiquée. En l’absence de demande des père et mère bios à réinscrire dans la loi et l’acte de naissance de chaque enfant en dehors du couple, les manifestants seront considérés par la majorité des citoyens comme hostiles aux familles homo ou monoparentales. Or ce sont ces familles qui peuvent devenir les remparts de la bioHumanité si nous demandons ensemble que la loi de PMA anonyme organise l’extension de la fécondation entre homme et femme, seuls ou en couples homos, ou stérilesLes marcheurs la refusant deviendront, contre leur gré, les accélérateurs de la loi de fécondation anonyme, et en labo, pour toutes  !

Pour éviter ce double échec, démocratique et humanitaire, nous vous attendons nombreux ce mardi 24 septembre 2019 à 20h30, dans l’écoute et la bienveillance, pour soutenir les propositions de L’Avenir pour TousEt à défaut, pour plébisciter la demande d’unité sur le podium du 6 octobre, seul moyen de retrouver les foules de 2013 !

Ouvrons enfin le Vrai Débat pour la survie de notre Humanité homme et femme, c’est-à-dire pour l’extension de la filiation bio de l’enfant de toute femme, seule et en couple.
Par extension, par coparentalité, de la PMA pour toutes, AVEC père !

]]>
48H POUR LA FILIATION ET LA PROCRÉATION ENTRE HOMME ET FEMME http://www.avenirpourtous.fr/2019/09/48h-pour-la-filiation-et-la-procreation-entre-homme-et-femme/ Thu, 05 Sep 2019 09:25:37 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7507

Jeudi 5 septembre 2019

VOTRE SOUTIEN EST

INDISPENSABLE

À LA FILIATION & LA PROCRÉATION

ENTRE L’HOMME ET LA FEMME

POUR TOUT ENFANT

Coparentalité entre célibataires, père et mère géniteurs connus de l’enfant

Chers amis,

 

  • validée par le Comité Consultatif National d’Ethique le 25 septembre 2018 après 4 mois d’Etats Généraux de la Bioéthique, dont les résultats furent jetés à la  poubelle, notamment  notre  demande  d’extension  de   la procréation à toute femme AVEC le père géniteur extra- conjugal de l’enfant,  proposition validée à 77% des participants,
  • en mission d’information législative du 30 octobre au 7 novembre 2018 concluant à une  vaste extension de la reproduction à toute femme SANS le  père géniteur extra-conjugal de l’enfant;
  • adoptée en conseil des ministres le 24 juillet  dernier;

  • depuis le 27 août en commission spéciale,  qui  a  refusé, comme toutes les autres instances publiques, d’auditionner L’AVenir pour Tous (LAVT) et sa demande d’extension de la procréation à toute femme AVEC  le  père géniteur extra-conjugal de l’enfant;

    la légalisation de la  PMA/FIV anonyme pour  femmes seules et en couples, SANS le  père géniteur  extra- conjugal de l’enfant, remplacé par  des  semences- produits anonymes, sera au ur du débat législatif et médiatique à partir du 24 septembre prochain. Dans l’hémicycle mais aussi dans la rue !

Pour lutter, cette fois pour gagner, contre ce  principe  historique de modification structurelle et techno-marchande de notre fécondation, ce qui modifie de ce fait toute notre humanité sexuée, L’AVenir pour Tous (LAVT) a décidé de mettre en place une campagne véritable d’information et de rassemblement pour éviter, à l’occasion de LA MANIFESTATION DU 6 OCTOBRE PROCHAIN, le clivage de l’opinion que nous avons vécu  en 2013, et qui nous a fait perdre.

A l’occasion du match-retour de la loi Taubira, L’Avenir pour Tous vous invite à le  gagner en demandant publiquement  de  réinscrire le père géniteur de l’enfant, conjugal ET extra- conjugal, dans la loi de fécondation pour tous !

Cela passe, pour les couples de femmes et les célibataires par l’acceptation du géniteur extra-conjugal, en plus du géniteur conjugal pour les couples stables. C’est le seul moyen d’évacuer l’anonymat des gamètes-produits en retrouvant l’universalité  de  la filiation biologique et génétique de tous les enfants.

Et ce sera le signe de la reconquête de notre UNITÉ entre hommes et femmes !

Pour être efficace, une telle campagne pour  le  rassemblement  de la victoire doit être financée par tous ceux qui souhaitent ainsi être représentés avec cette nouvelle offre de fécondation entre l’homme et la femme, conjugale (90% des naissances) ET extra- conjugale (1% des naissances). Il faut faire exister cette offre structurelle vitale par une demande chiffrée de  1  000 adhérents à 10 € par mois, en faveur de l’association qui la porte, L’AVenir pour Tous.

Si 1 000 personnes acceptent de souscrire une adhésion  bienfaitrice de 10 € par mois ou 120 € par an (soit 3,40 € par mois ou 40,80 par an après déduction fiscale), nous serons en mesure de monter une résistance nouvelle nettement plus crédible et solide qu’en 2013, car elle sera

  • fondée sur l’extension de  la  fécondation entre l’homme  et  la femme dans toutes les formes de familles,
  • et de ce fait vaste et structurellement financée.

C’est pourquoi nous lançons l’opération 48 heures pour la filiation et la procréation entre l’homme et la femme, afin de récolter les fonds nécessaires : les premiers  bénéficiaires en  seront,  comme depuis 2012-13, les enfants à naître d’un  homme  et  d’un femme, leurs père et mère géniteurs.

C’est à ce trio vital, qui doit rester universel, que  nous consacrons notre activité à temps plein depuis 7 ans.

En ce jour anniversaire de la  première  réunion  vraiment  unitaire à Paris,

le 5 septembre 2012, et tandis que  se  prépare  à  Lyon, aujourd’hui, 5 septembre 2019, une manif SANS L’Avenir pour Tous, nous ne pouvons compter que sur vous pour retrouver notre unité de 2012 pour une humanité homme et femme durable, et vous en remercions infiniment.

Vous pouvez également effectuer une promesse de don par retour de ce mail ou par appel vocal ou SMS au 06 69 51 82  55, en indiquant vos nom,  prénom, code postal,  ville et montant de votre promesse de don.

Nous vous enverrons un formulaire de soutien.

D’avance, merci pour les enfants et notre Humanité homme- femme !

]]>
Contribution de l’Avenir pour Tous à la loi de PMA anonyme pour toutes http://www.avenirpourtous.fr/2019/09/contribution-de-lavenir-pour-tous-a-la-loi-de-pma-anonyme-pour-toutes/ Wed, 04 Sep 2019 17:09:46 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7500

LOI DE BIOÉTHIQUE 2019
instituant le principe universel d’une PMA pour toute femme, seule ou en couple, avec donneurs anonymes remplaçant les géniteurs connus

LOI DE BIOÉTHIQUE 2019

PROPOSITIONS ALTERNATIVES de L’AVenir pour Tous
instituant, à égalité avec le principe universel du donneur anonyme,
le principe universel d’une PMA avec
GENITEUR CONNU EXTRA-CONJUGAL
dans UN STATUT DE CO-PARENTALITÉ
des pères et mères géniteurs ET des pères et mères éducateurs
pour les enfants désirés et conçus dans les couples de femmes, les couples stériles et par les célibataires.

Coparentalité entre célibataires, père et mère géniteurs connus de l’enfant

Cette note explicite et finalise

1/ La demande de 2012 d’extension de la filiation biologique aux couples de même sexe unis, revendiquée et proposée à l’Eglise et aux réseaux laïcs d’Eglise par Virginie Tellenne-Frigide Barjot, en amont et comme base du mouvement de contestation au principe d’un mariage asexué se substituant au mariage procréatif biologique entre l’homme et femme.

De 2012 jusqu’au vote de la loi Taubira le 23 avril 2013, placée, avec sa demande d’union civile coparentale se substituant au mariage asexué, à la tête du mouvement de rassemblement des citoyens par l’Eglise et les réseaux laïcs d’Eglise, Virginie Tellenne-Frigide Barjot demandait l’instauration d’une union civile co-parentale pour préserver la filiation et la fécondation biologique des enfants.

Les premiers tracts de 2012, rédigés par Virginie Tellenne-Frigide Barjot et acceptés par l’Eglise via ses réseaux laïcs, mentionnaient explicitement cette demande, qui sera rejetée par l’Eglise et ses réseaux laïcs entre le vote et la promulgation de la loi, contraignant Virginie Tellenne à partir fonder L’AVenir pour Tous (LAVT) avec les représentants des citoyens homos et hétérosexuels,  Xavier Bongibault et Laurence Tcheng.

2/ La demande de L’AVenir pour Tous (LAVT) d’extension de la fécondation sexuée par co-parentalité votée à 77,7% sur le site des Etats Généraux de la Bioéthique à partir du 13 février 2018 : Préférer une procréation co-parentale, sans anonymat ni manipulation des gamètes et des embryons.

La consultation du Comité Consultatif National d’Ethique a fait l’objet par L’AVenir pour Tous d’une étude synoptique des différents sujets touchant à la disparition de la procréation sexuée entre personnes hommes et femmes.
Voici le résultat en ce qui concerne la proposition d’extension de la fécondation sexuée par coParentalité de L’AVenir pour Tous (LAVT).

Enfin à l’occasion des réunions locales des espaces de réflexion éthique régionale, Virginie Tellenne, déléguée générale de L’AVenir pour Tous (LAVT) a pu exposer son projet d’extension de la procréation sexuée par coParentalité lors d’une réunion citoyenne de « contre-expertise » animée par le Pr Emmanuel Hirsch

CONSTAT

La croissance exponentielle des NanoBioInformatiques et Cognitives (NBIC) technologies dirigée par les GAFAMI américains et les BATX chinois ont profondément modifié le pouvoir politique premier, désormais mondial, économique et financier, en créant des structures institutionnelles supra-nationales ( (ONU, FMI, OMS, UE). Cette puissance techno-éco-numérique, sous la faculté totipotente de l’argent finançant et exploitant la recherche scientifique, duplique et transmute la vie humaine biologique en vie artificielle. Or qui contrôle l’évolution de la vie humaine a le pouvoir absolu, et transforme la société et l’environnement en conséquence.


Ce pouvoir passe en priorité par la modification de la fécondation humaine en reproduction artificielle avec édition et numérisation du génome.
Or qui change le mode de fécondation d’une espèce change l’espèce elle-même.

Cette nouvelle structure de fécondation s’est importée en France depuis la fin du principe juridique de filiation sexuée biologique par l’institutionnalisation du mariage reproductif asexué, ou genré de la loi Taubira du 17 mai 2013.

Consécutivement aux progrès biotechnologiques, on a ainsi fait sauter le cadre juridique de ce qui était jusqu’alors l’unique procréation sexuée, dont la protection tenait au principe de filiation – qui intéresse l’enfant, fils ou fille – légale biologique, qui prenait acte de ce que l’enfant a pour parents ses géniteurs.

Ce principe de filiation avait un pendant de parenté – qui intéresse les adultes, père et mère – qui postulait que les parents  étaient les géniteurs de leur enfant. Une exception était faite en cas de défaillance des parents géniteurs (anonymat à la naissance, mort ou incompétence post-natale) remplacés légalement par des parents éducateurs sans être géniteurs, et l’on parlait alors de parentalité – qui intéresse les parents adoptifs.
Le principe nouveau institué par la loi Taubira  postule que les parents éducateurs sont désignés parents légaux dès avant la fécondation : c’est la parenté ou filiation d’intention.
Si cette filiation d’intention remplace la filiation biologique, la fécondation interviendra donc de façon artificielle avec des semences anonymes remplaçant les géniteurs connus, mises à cet effet à disposition du corps médical, ou des personnes elles-mêmes, notamment sur internet. C’est la base d’un marché mondial de la fécondation post-humaine qui se joue ainsi.

En effet les NBIC technologies ont permis depuis 1940 de nouveaux modes de conception appelés Aide à la Procréation Médicale (AMP) et aujourd’hui Procréation Médicalement Assistée (PMA) jusqu’à permettre la conception d’embryons humains en laboratoire par Fécondation In Vitro (FIV, 1977 en GB et 1983 en France avec Amandine).

Ces méthodes nouvelles de fécondation avec gamètes anonymes, par insémination ou in vitro, ont poussé la législation mondiale (ONU/OMS, UE, CEDH…) à remplacer le principe de filiation biologique de l’enfant en filiation d’intention, effaçant les géniteurs de l’enfant et s’attachant à la conception par PMA des semences anonymisées, avec ou sans location d’utérus : avec, ce sera la GPA.
La filiation d’intention de la FIV anonyme remplaçant la filiation sexuée des géniteurs homme et femme individualise la reproduction, multiplie les formes de familles et fait entrer l’humanité dans l’ordre techno-marchand numérisé :

la PMA/FIV anonyme est la mère de la post-Humanité.

Acte de naissance et livret de famille justifiant les modes de fécondation par PMA et GPA anonymes

Cette nouvelle législation mondiale de la fécondation sera accomplie, sans adoption plénière devant les tribunaux, par la loi de bioéthique en discussion devant ce Parlement : outre le fait que sera donc reconnue une co-filiation de même sexe effaçant le principe mâle-femelle de la constitution sexuée de notre humanité, elle va permettre la constitution d’un immense stock de gamètes et d’embryons librement accessibles au tri biologique, au séquençage numérique et à la manipulation génomique, vers le soin medical dans un premier temps, que nous appelons de nos vœux,  mais faute de barrières bioéthiques des citoyens conscients de cette évolution, vers l’augmentation post-humaine in fine. (cf. écrits du Dr Laurent Alexandre, porte-parole du camp transhumain)

En  dehors de toute déontologie éthique au niveau mondial, l’augmentation eugéniste  sera inéluctable, comme cela s’est produit fin 2018 en Chine avec les petites Nana et Lulu, ou au Japon avec l’injection de cellules humaines dans des embryons de singes.

Outre la modification génétique par la technique de Crisper-Cas9, le séquençage (l’édition du codage de l’ADN) de millions de génomes permet  la collecte de millions de données numériques, qui forment déjà nos jumeaux numériques. Avec l’apparition de l’utérus artificiel, apparaîtra un nouvel Être Artificiel dans lequel on pourra télécharger ces milliards de nos données numériques retraitées.  D’abord robot, cyborg, ce clone/être artificiel sera doté d’une conscience intelligente artificielle (IA) qui supplantera très rapidement celle de l’Humain.

Ce sera la « singularité » technologique, que certains prévoient pour 2050, voire avant.

C’est pour éviter de passer du soin trans-humain à l’augmentation post humaine que  L’Avenir pour Tous demande une fédération des citoyens t des élus pour des barrières à trois niveaux :
– une prise de conscience généralisée,
– l’affirmation de principes bioéthiques clairs,
– la demande d’une législation nouvelle.

PRISE DE CONSCIENCE GÉNÉRALISÉE

Encore maîtres de nos consciences intelligentes humaines, et mobilisés, après les Etats Généraux de la Bioéthique, pour demander de soumettre la loi de Bioéthique 2019 à un Referendum d’Initiative Citoyenne (RIC), L’Avenir pour Tous demande que la loi déclare bioéthique le fait que les nouveaux modes de procréation, qui peuvent éradiquer des maladies mortelles mais aussi modifier l’être humain, respectent l’unicité et l’unité du genre humain, l’intégrité de la nature biologique humaine, et donc la dignité sociale de toute personne humaine. Ce qui ne signifie pas ne pas l’améliorer, médicalement et socialement…

Ceci est applicable à la destination des données médicales du Dossier Médical Partagé (DMP).


PRINCIPES BIOÉTHIQUES CLAIRS

L’intégrité de notre espèce humaine et de chaque personne repose sur le respect des droits humains biologiques de l’enfant à avoir une conception non manipulée génétiquement, à connaître et à être si possible élevé par ses deux parents géniteurs vivants, homme et femme, en conjugalité ou non, cohabitants ou non, comme par ses co-parents éducateurs,  non-géniteurs, conjugaux ou non, cohabitants ou non.

De la même façon, doivent être respectés les droits humains biologiques et sociaux de tout adulte à être parent (parenté) même si sa fertilité est défaillante ou son mode de vie affectif non-procréatif (homosexualité, célibat).

C’est cette égalité des droits humains de l’enfant avec ceux de ses parents biologiques et/ou sociaux, qui est bioéthique.

NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ALTERNATIF

Concrètement, pour contrôler à terme les modifications génétiques et le séquençage ADN des génomes germinaux contenus dans les semences et l’embryon des premiers jours, nous demandons que dans toutes les formes de familles et de couples soit possible, à égalité de choix avec le don anonyme,  un mode de procréation bio-responsable, qui ne sépare pas les gamètes des géniteurs, qui ne les anonymise pas, et pour laquelle la loi permette la double inscription à l’Etat Civil  des parents éducateurs et des géniteurs connus ; par leur enfant et par ses parents d’intention.

Acte de naissance et livret de famille des enfants nés en coParentalité

Il s’agit de rendre égal l’accès juridique aux géniteurs connus, à égalité avec les  gamètes et embryons anonymes,  afin de restreindre les fécondations sélectives et/ou les « augmentations » génétiques et les duplications numériques vers une espèce post-humaine.

1/ Nous demandons qu’en alternative de l’extension à toute femme de la fécondation par  tiers donneur anonyme soit instituée l’extension à toute femme de la fécondation par le parent géniteur extra-conjugal. Le géniteur connu extra-conjugal sera inscrit dans l’acte de naissance de l’enfant.

Ce nouveau statut de géniteur connu extra-conjugal suppose que soit levée l’interdiction des art. 1244-3 et 7 du Code de Santé Publique interdisant l’insémination médicale de semences fraîches par géniteur connu.


2/ Nous demandons que le conjoint non géniteur soit inscrit dans le livret de famille et donc que soit créé un statut du co-parent social permettant une égalité de droits avec les parents géniteurs.

A l’instar de la déclaration de filiation co-maternelle anticipée, nous demandons que soient déclarées à l’Etat Civil les filiations des géniteurs et des éducateurs par déclaration de co-parentalité enregistrée devant notaire, avec l’accord intuitu personae de tous les parents et de leurs conjoints, avant la fécondation.

La déclaration commune de Co-parentalité déterminera les droits et obligations de chacun, les géniteurs extra-conjugaux pouvant renoncer à l’autorité parentale, mais pouvant disposer d’un statut de parrain/ marraine, selon une co-parentalité à géométrie variable  (simple inscription dans l’acte de naissance, droit de visite, mandat d’éducation, délégation ou partage de l’autorité parentale, garde alternée …).

3/ Pour ce faire, nous demandons que soit mise en place une structure publique parallèle aux CECOS et à l’ASE qui permette de mettre en contact des personnes humaines,  hommes et femmes solidaires entre eux et responsables vis-à-vis de leur enfant et de l’environnement ; et non plus seulement des gamètes congelés et anonymisés, congelés dans de l’azote liquides, pour être vendus et manipulés génétiquement ; ou bien encore des enfants abandonnés et non-adoptables.

Ces personnes adultes, solidaires et responsables, apporteront intuitu personae leur concours à la procréation de leur enfant, à
– des couples hétéros infertiles
– des couples homos ou lesbiens
– des hommes ou à des femmes célibataires qui auront décidé en amont de la conception de ce choix de procréation et éducation solidaires.

En co-Parentalité, la Procréation Médicalement Assistée par FIV avec ou sans transfert d’embryons sera réservée, indépendamment des formes de couples, aux seuls cas de stérilité médicalement constatée, après qu’aient été épuisées toutes les possibilités de fécondation naturelle ou par insémination médicale.

Nous demandons par ailleurs que la co-Parentalité puisse s’appliquer : 

  • aux embryons surnuméraires des couples ou co-parents qui n’ont plus de projet parental
  • aux fœtus des femmes enceintes qui ne désirent pas leur enfant et qui peuvent ainsi  permettre à un couple stérile, homo ou à un/e célibataire de devenir parents.La coPArentalité peut pallier éthiquement, avec un consentement librement éclairé de chacun, l’IVG ou l’accouchement sous X.
  • aux enfants difficilement adoptables.

Par cette co-parentalité optionnelle, nous voulons pouvoir éviter à l’espèce humaine, par une prise de conscience indispensable,  de dépasser la ligne rouge de l’eugénisme par manipulation génétique et collecte numérique des ADN des gamètes et embryons, et préserver ainsi en amont son génome héréditaire.

La co-parentalité, respectant les droits de l’enfant à être fécondé, élevé et à connaître ses parents biologiques et les droits de tout adulte à fonder une famille (art. 9 charte du planning familial de l’OMS), est la vraie frontière éthique à la post-humanité, qui sinon va diviser l’humanité en deux espèces hostiles, l’élite des sur-humains tout-puissants et une masse de sous-humains réduits à l’inhumanité.

 

]]>
PMA/FIVanonyme Vs CoParentalité : Roselyne BACHELOT (LCI) Vs Virginie TELLENNE (LAVT) sur LCI http://www.avenirpourtous.fr/2019/08/7492/ Thu, 29 Aug 2019 08:19:08 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7492

PMA/FIV anonyme pour toutes

Vs CoParentalité des géniteurs+éducateurs

Enfin le Vrai Débat est engagé !

ce mardi 27 août

entre Roselyne BACHELOT (LCI) et Virginie TELLENNE (LAVT)

En attendant d’autres contradicteurs de premier plan !

Paris, jeudi 29 août 2019

Chers amis,

Ce mardi 27 août, la commission spéciale de la loi bioéthique de l’Assemblée Nationale auditionnaient

1/ les représentants des associations LGBT, militant activement pour la loi de PMA anonyme pour femmes seules et en couples de tout sexe,

2/ puis ceux des réseaux institutionnels catholiques (LMPT, VITA, AFC…), s’opposant intégralement au projet de loi PMA anonyme pour toutes.

3/ Le mouvement des citoyens L’Avenir pour Tous (LAVT) n’était, quant à lui, pas convié à s’exprimer, malgré sept ans de travaux d’analyse, d’information et de propositions, et une demande explicite de sa direction à la commission spéciale de l’Assemblée Nationale (lettre de demande d’audition sur le site www.avenirpourtous.fr).

Pendant ce temps, Virginie Tellenne-Frigide Barjot, citoyenne engagée depuis 2011 pour maintenir les fécondation-filiation-éducation de l’enfant entre l’homme et la femme, dans toutes les familles, conjugales et extra- conjugales, et Roselyne Bachelot, ex-ministre de l’Ecologie, de la Santé, des Solidarités et de la Cohésion nationale du RPR-UMP-LR, devenue propagandiste média, ouvraient sur LCI le débat de fond sur le changement disruptif de notre fécondation, de sexuée à asexuée, d’humaine à transhumaine.

Virginie Tellenne en a profité pour expliquer clairement son action depuis 2012, et son projet pour 2019 : amender la loi Taubira-PMA/FIVanonyme pour permettre l’extension de la fécondation homme-femme à toutes les femmes (puis les hommes), en couples ou non, de  façon conjugale et extra-conjugale.

L’Avenir pour Tous innove ainsi avec, pour les femmes vivant sans homme :

1/ Dès avant la fécondation, la reconnaissance des géniteurs connus extra-conjugaux, père ou mère géniteurs, puisque le double don anonyme, spermatozoïde et ovocyte, est autorisé !

2/ La légalisation de la CoParentalité des géniteurs  et  des  éducateurs, puisque le cadre conjugal homme-femme de la filiation biologique a sauté avec la loi Taubira et que sa suppression est confirmée par la loi PMA/FIV anonyme.

Avec la coParentalité, la filiation biologique de l’enfant est rétablie, et les co-parents sont tous solidaires pour permettre l’épanouissement intégral, génétique, épigénétique, intellectuel et affectif, de l’enfant.

Ces propositions sont fondamentales pour l’intégrité  de  l’enfant et de notre Humanité durable : en effet, jusqu’à aujourd’hui, pour protéger l’intégrité du couple Homme-Femme et de la (fiction de la) filiation biologique de leur enfant, la PMA/FIV anonyme pour stérilité excluait la coParentalité, qui suppose plus de deux parents légaux pour les couples stériles ou homos. Et des parents géniteurs extra-conjuggaux, et  non cohabitants pour les célibataires.

Actuellement la situation filiative qui se rapproche le plus de la coParentalité, avec trois filiations à l’état civil, deux des géniteurs et une de l’éducateur, est l’adoption simple. Mais l’adoption simple est post-natale, révocable, et subordonnée à la défaillance des géniteurs dans l’éducation de leur  enfant. A la différence de l’adoption  simple,  la  coParentalité concerne la fécondation : naturelle, par insémination, par FIV des géniteurs extra-conjugaux.

Pour la fécondation par PMA avec géniteurs connus, il n’existe aujourd’hui que la celle des géniteurs conjugaux et, depuis 1994, l’anonymat des gamètes de substitution, qui est la base du marché des gamètes et des embryons.

Pour les fécondations extra-conjugales, l’anonymat est ABSOLU car le géniteur connu est interdit sous peine d’une amende de 30 000 euros si le gynécologue procède à l’insémination avec sperme frais. (art. L1244-3 et 7 du Code de la Santé Publique).

Le sperme et les ovocytes doivent être anonymes et donc congelés, pour être réservés aux couples stériles : c’est la logique de la préservation du couple et de la filiation (pseudo) biologique de l’enfant.

Or, le projet de loi bioéthique de PMA/FIV anonyme procède à l’ouverture de la PMA extra-conjugale, et lève pour cela un nombre considérable d’interdits sur les gamètes anonymes en vue de la fécondation in vitro, avec le double don anonyme et l’auto-conservation de gamètes, et l’anonymat du donneur maintenu toute l’enfance jusqu’à 18 ans. Pour renforcer cette extension de l’anonymat des gamètes, la loi ne prévoit aucunement de lever l’interdiction légale de PMA avec sperme frais du géniteur connu extra-conjugal.

La loi de PMA/FIV pour toutes étend l’anonymat extra-conjugal, mais pas le géniteur connu extra-conjugal. Pourtant c’est le seul moyen, hors relation sexuelle, que l’enfant des femmes vivant seules ou  en couples de même sexe ait un PÈRE génétique  et  éventuellement légal !

Avec la loi de PMA/FIV anonyme extra-conjugale effaçant et le  cadre conjugal et la filiation biologique de l’enfant y afférant, cette interdiction de fécondation par géniteur extra-conjugal, qui protégeait et le cadre conjugal et la filiation biologique de l’enfant y afférant, devient absurde : dès lors que l’extension extra-conjugale de la  fécondation par gamètes anonymes est légalisée, l’interdiction du géniteur connu extra-conjugal n’a plus lieu d’être !

Sauf à instituer de façon discrétionnaire et discriminatoire pour les enfants et tous les êtres humains, l’universalité de la PMA/FIV anonyme, au détriment de la fécondation sexuée, sexuelle ou naturellement assistée entre homme et femme connus : si les père et mère géniteurs de l’enfant, disparaissent notre humanité homme et femme disparaît aussi !

C’est pourquoi L’Avenir pour Tous, à la différence des LGBT et des LMPT demande, avec l’extension de la PMA/FIV avec semences anonymes, la même extension de la PMA/FIV avec géniteur connu, et avec elle, l’institution des filiations biologique et  d’intention  de l’enfant par contrat de coParentalité devant notaire.

POUR RÉSUMER

Après ce visionnage et les auditions à l’Assemblée Nationale, nous vous rappelons les TROIS différentes demandes en présence de la loi de PMA/FIV anonyme universelle :

Macron/LGBT/Roselyne Bachelot et tout élu politique de gauche =>

  • tout enfant par PMA/FIV de semences anonymes pour toutes, suppression du père ou du géniteur connu de l’enfant pour les femmes célibataires ou en couples de tout sexe, et demain de la mère génitrice et gestatrice pour tout homme (PMA/FIV anonym et GPA).

Il s’agit avant tout de l’ouverture du cadre universel des achats/tris de gamètes et d’embryons et des manipulations et numérisations génétiques ultérieures.

C’est la fécondation 2.0, mère de la transhumanité.

LMPT, VITA, AFC, Eglise et tout élu politique de droite =>

  • aucun enfant pour les femmes seules ou en couples de femmes : ni par fécondation naturelle, ni par PMA de père géniteur connu, ni par PMA anonyme.

Mais ces 3 modes de fécondation restent OUVERTS EXCLUSIVEMENT au profit du couple homme-femme conjugal.

Il s’agit avant tout du rejet total de la loi PMA pour toutes, anonyme ou avec père extra-conjugal, laissant donc le marché  de  la  PMA/FIV anonyme aux couples de même sexe et aux célibataires, soit 23 millions de consommateurs de 18 à 43 ans pour les femmes parturiantes, de 18 à 37 ans pour les femmes donneuses anonymes et de 18 à 59 ans pour les hommes donneurs anonymes.

Ce rejet total de la PMA pour les femmes et les couples  de  femme est le support nécessaire de la fécondation 2.0, mère de la transhumanité

LAVT/Virginie Tellenne =>

  • tout enfant pour toute femme et tout homme, mais conçu avec le père/mère géniteur/trice connus pour tout enfant, par fécondation naturelle, PMA de semences fraîches et coParentalité pour les couples stériles ou de même sexe, et pour les célibataires. Des milliers de familles vivent ainsi, et des dizaines

Il s’agit d’enrichir la loi de PMA/FIV anonyme pour toutes par des amendements à la , sans supprimer le donneur anonyme, mais en demandant le choix des fécondations, en levant l’interdiction du géniteur connu à la fécondation, et en instituant un contrat de coParentalité légalisant la coexistence des filiations biologiques et sociales des co- parents géniteurs et éducateurs.

C’est la fécondation 1.0 extra-conjugale, mère de l’Humanité durable.

Les deux états civils stylisés ci-dessous vous  expliquent  comment disparaissent juridiquement les parents géniteurs dans l’acte de naissance de la loi Taubira depuis 2013, repris dans la loi de PMA anonyme de 2019.

Dans la dernière illustration ci-dessous, vous comprenez la  proposition  juridique développée par LAVT/Virginie Tellenne lors du débat avec LGBT/Roselyne Bachelot. pour reconnaître tous les parents légaux, géniteurs et éducateurs. C’est la seule solution réaliste pour rétablir la filiation biologique et le père des enfants, sans refuser leurs enfants aux couples de même sexe.

POUR FAIRE EXISTER CETTE DEMANDE DANS LE DÉBAT PUBLIC

1/ devant les élus députés et sénateurs, et la commission spéciale « bioéthique »;

2/ devant les citoyens lors de la manif du 6 octobre, afin qu’ils  ouvrent les yeux et se mobilisent contre leur propre disparition de parents géniteurs au profit du marché des embryons triés et des génomes numérisés;

L’Avenir pour Tous a besoin de votre soutien. Ce soutien n’est pas une adhésion pleine et entière à la CoParentalité, mais votre demande explicite à l’expression publique de cette solution À CÔTÉ des réseaux institutionnels catholiques LMPT, VITA, AFC… qui eux limitent la fécondation aux géniteurs connus conjugaux.

Y ajouter L’AVenir pour Tous et la fécondation des géniteurs connus extra-conjugaux est le seul moyen d’obtenir un rassemblement digne de ceux de 2012/2013 ! Et cette fois efficace…

Merci à vous pour nos générations futures et  notre  Humanité durable et solidaire.

]]>
Lettre de demande d’audition à la commission spéciale relative à la bioéthique de l’Assemblée nationale http://www.avenirpourtous.fr/2019/08/lettre-de-demande-daudition-a-la-commission-speciale-relative-a-la-bioethique-de-lassemblee-nationale/ Sat, 24 Aug 2019 08:51:30 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7497

Samedi 24 août 2019

Mesdames et messieurs les membres de la commission parlementaire de révision de la loi de bioéthique,

L’AVenir pour Tous (LAVT) est une association de citoyens créée en octobre 2012, initialement à la tête du collectif d’associations qui a mobilisé des millions de français de novembre 2012 à mai 2013 contre l’abolition du principe sexué du mariage, réalisée par la création d’une double filiation de même sexe, SANS LA FILIATION BIOLOGIQUE DE SEXE OPPOSÉ, effaçant la double filiation sexuée des enfants des couples homosexués.

Ce fut l’ouverture du mariage avec adoption plénière de la Loi Taubira, dite de mariage pour tous, ou de même sexe, concurrençant le mariage sexué. A aucun moment de son porte-parolat, Frigide Barjot, aujourd’hui déléguée générale de L’Avenir pour Tous pour cette raison, n’a refusé leur famille aux couples

homos, ni leur parents géniteurs à leurs enfants.

Depuis la promulgation de cette loi en mai 2013, LAVT est devenue une structure citoyenne autonome qui poursuit le même objectif de proposition de filiation sexuée pour tout enfant au-delà du couple homme-femme stable, dans toute forme de familles. Depuis 5 ans, LAVT est la seule association à la promouvoir par un mode de conception et d’éducation co-parental dédié aux familles structurelle- ment non sexuées ou stériles : les familles homoparentales, les familles monoparentales ou les couples pathologiquement stériles. Cette approche constante depuis 2012 devient arrive à maturité avec l’ouverture du débat devant votre commission, incluant une loi d’AMP sans géniteur pour toute femme seule ou en couple lesbien. C’est pourquoi L’Avenir pour Tous, en l’absence d’espace d’expression depuis 5 ans, prend les devants en vous demandant de pouvoir vous exposer sa réflexion et ses propositions, et notamment les propositions d’amendements que nous sommes en train de rédiger.

En effet, la légitimité des propositions de L’Avenir pour Tous s’origine démocratiquement dans le mouvement populaire d’il y a 5 ans. Déjà en 2012, en tant que porte-parole principale du collectif d’associations soutenu par le vaste mouvement citoyen y adhérant, notre déléguée générale Virginie Tellenne, alias Frigide Barjot, en avait défini les bases par son slogan générique sur la procréation sexuée : « tous nés d’un homme et d’une femme ». La pluralité des associations et la masse des manifestants, homo comme hétérosexuels, en couples comme célibataires, hommes comme femmes, en incarnaient concrètement l’universalité.

Le collectif alors animé par Virginie Tellenne défendait non pas la famille sexuée unique, mais l’unique procréation sexuée des géniteurs, pour tout enfant et dans tout type de familles. Pour ce faire, Virginie Tellenne proposait le 25 janvier 2013 au président de la République François Hollande de remplacer le principe de mariage asexué Taubira par un statut dédié aux couples de même sexe, et totalement équivalent en droits d’union et d’éducation au mariage sexué des couples homme-femme :

l’union civile co-parentale, toujours promue par LAVT aujourd’hui, respecte la filiation d’intention des éducateurs, et la filiation biologique de l’enfant avec ses géniteurs . Ainsi sont respectés les droits universels à une procréation non manipulée dans les couples de même sexe, comme par toute personne. Par ce statut fondé sur la sexuation homme-femme, la conjugalité homosexuée respecte la procréation et l’éducation sexuée de ses enfants et l’identité sexuée de toute l’humanité homme-femme. L’enfant et notre humanité sont gardés à l’abri des mutations génétiques rendues possibles par la libre disposition des gamètes et embryons anonymes. LAVT propose ainsi de réduire le risque d’avènement d’une entité biotechno-numérique augmentée, et, sans cette barrière éthique concrètement définie, potentiellement supérieure aux êtres humains.

Cette hypothèse est largement explicitée par les spécialistes de l’Intelligence Artificielle, et a été soulevée lors des Etats Généraux de la Bioéthique 2018 organisés par le Comité Consultatif National

d’Ethique (CCNE). A cette occasion, L’Avenir pour Tous a proposé comme barrière éthique à cette occurrence biotechno-numérique, un modèle de procréation assistée qui préserve la procréation-filiation non manipulable pour tout enfant, par l’extension de la PMA des géniteurs avec co-parentalité des conjoints éducateurs, en concurrence de la PMA/FIV de gamètes et embryons des donneurs anonymes.

Cette proposition a été la plus votée (plus de 2000 votes et 78% de oui) des propositions citoyennes du chapitre « Procréation et société »; elle a été reprise aussi bien dans la synthèse générale (pp. 80 à 82) que dans le rapport (pp. 133) du CCNE sur la consultation nationale qui a réuni plus de 20 000 personnes sur internet du 12 février au 30 avril 2018. http://www.avenirpourtous.fr/2018/06/preferer-une-procreation-bioethique-co-parentale-sans-anonymat-ni-manipulation-des-gametes-et-des-embryons-etude-synoptique/

Par ailleurs Virginie Tellenne a pu exposer cette proposition le 11 avril 2018 devant l’Espace de Réflexion Ethique Régional d’Ile de France, lors d’une conférence « Contre-expertise » animée le Pr Emmanuel Hirsch https://youtu.be/ZPNqEzxbyzc

Mais aussi face au porte-parole de la vison transhumaine des nouvelles technologies, le Dr Laurent Alexandre

L’Avenir pour Tous constate aujourd’hui que personne n’aborde le débat de l’extension de l’AMP à toute femme sous cette problématique majeure de la modification de la procréation sexuée dans une autre conception remettant en cause notre nature biologique et notre génome héréditaire.

Au vu de l’ensemble de ces arguments L’Avenir pour Tous sollicite donc, auprès de vous, une audition. Notre démarche est motivée par un souci de pluralisme des débats et des solutions citoyennes constamment énoncées depuis 2012 jusqu’à aujourd’hui.

Cette audition de L’AVenir pour Tous est attendue par un grand nombre de français qui ne se reconnaissent ni dans les positions des associations LGBT effaçant la procréation sexuée, ni dans celles des LMPT et associés, qui la conservent uniquement pour les couples homme-femme, sans la proposer aux familles homoparentales, monoparentales ou hétéroparentales stériles. Or nous savons que nombre d’entre elles sont très soucieuses, mais non encadrées juridiquement, pour ne pas participer à un marché de gamètes triés et manipulables avec les risques majeurs ci-dessus mentionnés.

Dans l’attente d’une réponse positive et d’une grande partie de nos concitoyens réduits au silence de- puis 7 ans, nous vous prions de croire, à l’assurance de notre sincère et fidèle considération.

Virginie Tellenne, déléguée générale

Xavier Bongibault, délégué général adjoint

Laurence Tcheng, co-fondatrice

]]>