Actualités – L'Avenir Pour Tous http://www.avenirpourtous.fr Pour la réécriture de la loi Taubira Mon, 26 Nov 2018 17:04:42 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.7.11 http://www.avenirpourtous.fr/wp-content/uploads/2016/07/Logo-LAVT-110x110.png Actualités – L'Avenir Pour Tous http://www.avenirpourtous.fr 32 32 Le Programme 2018 http://www.avenirpourtous.fr/2018/11/le-programme-2018/ Mon, 26 Nov 2018 13:04:06 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6932 L’OBJECTIF

Rétablir la seule filiation biologique de l’enfant avec ses parents géniteurs dans son acte de naissance en créant un statut parental dans le livret de famille pour le parent d’intention non géniteur

L’AVenir pour Tous (LAVT) milite contre l’anonymat des gamètes pour TOUS les couples, homme-femme comme femme-femme ou homme-homme et pour toute personne.
L’Avenir pour Tous (LAVT) milite pour un statut de coparentalité dans toutes les formes de familles qui ne peuvent procréer par conjugalité sexuée : couples stériles, couples de même sexe, célibataires.

Dans toutes les formes de familles, faire reconnaître le droit imprescriptible de l’enfant à son intégrité génétique humaine par le maintien de sa procréation biologique entre ses géniteurs homme et femme connus avant sa fécondation, et l’établissement de sa filiation juridique par sa filiation biologique contre une filiation artificielle de l’adulte qui efface ses origines biologiques (filiation d’intention dans acte de naissance, PMA de gamètes anonymes, GPA).

Les géniteurs ne doivent pas être effacés par le double remplacement, génétique d’une part du tiers-donneur et social d’autre part, de l’éducateur. Les parents géniteurs doivent être reconnus juridiquement avec le parent social dans les couples stériles comme dans les couples de même sexe.

Seule cette mesure permet de faire barrage à la source à la disparition de l’identité de sexe, à l’ouverture du marché de la reproduction humaine, à la manipulation et à la sélection des gènes d’intelligence des gamètes et des embryons, naturels d’abord et synthétiques bientôt, au séquençage de l’ADN par et dans l’Intelligence Artificielle (#IA),  à la fusion des neurones humains et artificiels dans l’Uterus Artificiel (#UA)

Car la mutation de l’Etre Humain (#EH) en Etre artificiel (#EA) est programmée de longue date et avance avec l’explosion des technologies NBIC (NanoBioInformatiqueCognitives).
Cette mutation détermine des enjeux stratégiques et économiques mondiaux incalculables, dont le marché des gamètes et embryons transformés pèse des milliards d’euros.
Qui contrôle cette nouvelle vie technologique contrôle la planète et l’humanité.

L’Avenir pour Tous s’oppose ainsi, et modestement mais sûrement, à la mutation génético-eugénique de notre espèce humaine dans cette post-humanité que va valider juridiquement la loi de « bioéthique » 2019 !

LE PROGRAMME

Au niveau international
Inscription de l’égalité de la filiation homme-femme des enfants dans la Déclaration universelle des Droits de l’Humanité afin d’empêcher les modes de reproduction marchands et d’abolir la GPA au niveau mondial.

• Au niveau national
Inscription dans la Constitution du principe de filiation biologique homme-femme dans le respect de l’article 16-4 du code civil

Pour l’enfant,
Réécriture de l’acte de naissance selon la naissance biologique de l’enfant, avec une ligne “père” et une ligne “mère”, sans avoir à “choisir le sexe du parent”, comme actuellement.
Inscription du co-parent social dans le livret de famille

Pour les couples homme-femme,
Restriction de l’adoption plénière aux enfants orphelins nés et ayant perdu leurs deux parents biologiques par décès, par abandon ou par destitution de l’autorité parentale.
Inscription des parents géniteurs  dans l’acte de naissance, quand ils sont connus ou en laissant une mention de ceux-ci s’il sont inconnus.
Suppression de la PMA de gamètes anonymes (avec tiers donneur)
Promotion de la PMA avec géniteurs par insémination médicale, FIV avec geniteurs,
Promotion et création de l’éducation en CoParentalité (délégation-partage de l’autorité parentale non révocable)

Pour les couples de même sexe,
remplacement de l’adoption plénière de l’enfant né par PMA ou GPA de gamètes à l’étranger par  un statut de co-parent non géniteur inscrit dans le le livret de famille (Cf. plus haut).
Les droits d’union et d’éducation, égaux à ceux du mariage, seront préservés dans un statut d’union civile avec le parent biologique géniteur de l’enfant.

Il s’agit que les couples de même sexe prennent conscience que la “filiation d’intention” qui fait des adultes non géniteurs les parents biologiques des enfants, déconnecte l’enfant de ses géniteurs.
C’est la mesure fondamentale de respect de l’ordre naturel de l’humanité sexuée et de blocage du marché des PMA-GPA de gamètes anonymes, individuelles et marchandes.

Pour toutes les personnes seules,
Suppression de l’adoption plénière par des célibataires, pour rétablir la double filiation sexuée et empêcher l’extension de la reproduction marchande par PMA-GPA pour femmes et hommes seuls.
Promotion de la procréation sexuée par insémination naturelle, médicale ou par FIV avec le co-parent connu avant la fécondation pour toute personne.

• Au niveau politique
L’Avenir pour Tous appelle à la résistance active par plusieurs mesures :
1/ Supprimer les termes d’“abrogation” et la mobilisation contre les personnes, qui s’entendent comme la suppression des droits d’union et d’éducation des couples homosexuels. C’est une discrimination dans l’égalité sociale des couples qui génère l’accusation justifiée d’homophobie, arme politique incontourbable. Dès lors, pour compenser l’homophobie établie par des revendications discriminatoires, les revendications reproductives conduisent à l’effacement par une demande mediatisée martelée, à l’intégrité génétqiue de la conception des enfants.
C’est donc bien l’«abrogation» qui appelle à la procréation eugénqiue par l’extension  de la PMA marchande  de gamètes et embryons anonymes, qui fait disparaître la dualité sexuée homme-femme. C’est cette disparition qui ouvre un droit « artificiel » à l’enfant et le marché de sa manipulation dans la posthumanité.
2/ Soutenir en les diffusant les demandes validées lors des Etats Généraux de la Bioéthique, qui constituent ce programme
3/ Signer la Charte de soutien à la CoParentalité

4/ Soutenir et financer une plate-forme concrète de CoParentalité  : #NotreBébéBio

5/Adhérer à l’Avenir pour Tous et militer pour son programme de procréation protégée.

]]> #AsilePourAsia – 50.000 signatures : on continue jusqu’à la victoire ! http://www.avenirpourtous.fr/2018/11/asilepourasia-50-000-signatures-on-continue-jusqua-la-victoire/ Fri, 23 Nov 2018 17:41:20 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6898 PÉTITION #ASILEPOURASIA 
PLUS DE 50 000 SIGNATAIRES ET
AUCUN PAYS N’A OFFICIELLEMENT PROPOSÉ L’ASILE À ASIA BIBI !
CONTINUONS LA MOBILISATION JUSQU’A

100 000 !

POUR SIGNER LA PÉTITION, CLIQUER ICI

Le mercredi 31 octobre dernier, après 9 années de captivité, Asia Bibi est acquittée. Nous apprenons le samedi 3 novembre que face à la pression du parti islamiste Tehreek-e-Labaik Pakistan (TLP), qui demande la pendaison d’Asia Bibi pour blasphème contre Mahommet, le gouvernement pakistanais et son premier ministre Imran Khan acceptent le maintien en prison et la révision de la décision d’acquittement d’Asia Bibi, rendue par la Cour Suprême.

Le dimanche 4 novembre nous lançons notre pétition citoyenne #AsilepourAsia. Le lendemain, la maire de Paris se déclare prête à aider et à accueillir Asia Bibi et sa famille en France. Mercredi 6 novembre, c’est au tour du gouvernement, par la voix de son ministre des Affaires étrangères de proposer d’accorder l’asile à Asia Bibi et sa famille. Cette demande est immédiatement suivie de la nouvelle de sa libération.Notre pétition vient de dépasser les 15 000 signataires…

Jeudi 7 novembre nous apprenons par Anne-Isabelle Tollet, la journaliste et porte-parole officielle d’Asia Bibi depuis 9 ans, présidente du Comité international Asia Bibi, qu’Asia Bibi a bien quitté sa prison de Multan pour l’aéroport d’Islamabade mais qu’elle stationne toujours au Pakistan. La réaction des Islamistes qui ont déjà bloqué le pays à la suite de son acquittement, continue d’éveiller notre inquiétude. Alors qu’il avait été question dans un premier temps qu’Asia Bibi parte pour la Grande-Bretagne, ce pays a finalement refusé sa venue le 12 novembre dernier.

Et nous apprenons dans Le Point de ce mercredi 22 novembre, que, de l’aveu même de l’avocat d’Asia BibiSaif-ul-Mulook, aucun pays occidental n’a officialisé de proposition d’#AsilePourAsia.

C’est pourquoi tant qu’Asia Bibi et sa famille ne seront pas en sécurité, nous continuons la pétition #AsilepourAsia, qui, avec plus de 50 000 signataires, deviennent autant de soutiens dans ces heures hautement périlleuses.

  • J’annonce la nouvelle à mes proches
          => en partageant ce mail à mes carnets d’adresses
=> en publiant la pétition sur les réseaux numériques (Facebook, Twitter, Instagram…) au moyen de ce lien : https://www.change.org/p/asilepourasia
  • Je permets à L’Avenir pour Tous de continuer son travail de mobilisation efficace en participant aux frais engagés depuis le 3 novembre dernier et qui ont permis d’atteindre ce résultat.
    À titre d’exemple, une mise en avant sur Change présentant la pétition à 10 000 personnes supplémentaires coûte 200 euros, un envoi par mail à 100 000 personnes coûte 50 euros.

POUR PARTICIPER AUX FRAIS DE LA CAMPAGNE, CLIQUER ICI

Vous pouvez également participer aux frais d’envois en nombre en envoyant un don par chèque à :
L’Avenir pour Tous – Pétition #AsilePourAsia
9, rue du Docteur Finlay – 75015 Paris.

MERCI POUR VOTRE SOUTIEN !

]]>
URGENT : Asia Bibi a été libérée ce soir ! Merci aux 21 000 mobilisés, demandons #AsilePourAsia http://www.avenirpourtous.fr/2018/11/urgent-asia-bibi-a-ete-liberee-ce-soir-merci-aux-21-000-mobilises-demandons-asilepourasia/ Thu, 08 Nov 2018 11:32:42 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6867  

PÉTITION #ASILEPOURASIA 

 

AVEC PLUS DE DE 21.000 SIGNATAIRES en 3 jours 

 

ASIA BIBI A ÉTÉ LIBÉRÉE CE SOIR ! 

 

AIDONS LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE À L’ACCUEILLIR AVEC SA FAMILLE EN FRANCE !

 

Chers amis,

Nous apprenons ce soir qu’Asia Bibi a été libérée aujourd’hui et serait dans un avion dont la destination est gardée secrète. Nous nous en réjouissons et transmettons à tous ceux qui se sont mobilisés depuis son acquittement nos plus sincères remerciements ; pour autant, ne sachant pas où elle va atterrir et afin de préserver sa sécurité et celle de sa famille, nous maintenons notre demande d’#AsilePourAsia. Cette mère de famille chrétienne innocente est un symbole de foi et de résistance pour tous les chrétiens qui sont persécutés par les « talibans » islamistes, au Pakistan et dans le monde.

Nous nous félicitons que la pétition citoyenne lancée ce dimanche 4 novembre à 14h. ait atteint, malgré de très faibles moyens, plus de 21 000 signataires : nous voyons qu’elle a eu un impact important en suscitant de très nombreuses réactions dans le monde politique, intellectuel et religieux, depuis la maire de Paris Anne Hidalgo, interpellée sur Twitter dès lundi 5 novembre, aux différents responsables des Républicains qui étaient destinataires du texte, emmenés par Michèle Alliot-Marie jusqu’au Parlement européen. Pour aboutir aujourd’hui à l’offre d’accueil officiel de la France formulée par le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à l’Assemblée Nationale. Sans parler de la tribune d’intellectuels de tous bords, des époux Badinter à Luc Ferry, paru dans le Figaro du jour, ni du communiqué ce matin des évêques de France, réunis en prière et en assemblée plénière à Lourdes.

La mobilisation ainsi levée depuis dimanche avec notre demande d’#AsilePourAsia en France, et dans d’autres pays d’Europe, a provoqué une pression populaire tout à fait bénéfique à cette libération aussi inattendue que pleine d’espérance.

Afin de ne pas laisser retomber l’élan auquel nous avons pu modestement contribué, et qui a conduit à l’annonce ce soir de l’avocat d’Asia Bibi, nous vous invitons, tant que son sort ne sera pas définitivement fixé, à continuer de demander #AsilePourAsia. Et au-delà d’elle, à vous manifester pour toutes les victimes, chrétiennes ou non, du fanatisme islamique.

Nous vous remercions donc des actions concrètes que vous pourrez faire pour continuer d’informer l’opinion de cette incroyable nouvelle, ainsi que de la demande de son accueil par la France. La protection de la famille réfugiée d’Asia Bibi est assurée par la mobilisation occidentale.

POUR SIGNER LA PÉTITION #ASILEPOURASIA, CLIQUER ICI

  • J’annonce la nouvelle à mes proches
    • en partageant ce mail à vos carnets d’adresses
    • en publiant la pétition sur les réseaux numériques (Facebook, Twitter, Instagram…) au moyen de ce lien : https://www.change.org/p/asilepourasia
  • Je permets à L’Avenir pour Tous de continuer son travail de mobilisation victorieuse en participant aux frais engagés depuis dimanche dernier et qui ont permis d’atteindre ce résultat. À titre d’exemple, une mise en avant sur Change présentant la pétition à 10 000 personnes supplémentaires coûte 200 euros, un envoi par mail à 100 000 personnes coûte 50 euros.

POUR PARTICIPER AUX FRAIS ENGAGÉS POUR LA PÉTITION #ASILEPOURASIA, CLIQUER ICI

Vous pouvez également participer aux frais de promotion de la pétition en envoyant un don par chèque à : L’Avenir pour Tous – Pétition #AsilePourAsia 9, rue du Docteur Finlay – 75015 Paris.

MERCI POUR VOTRE SOUTIEN !

 

]]>
D’après l’AFP, la chrétienne Asia Bibi libérée mais toujours au Pakistan http://www.avenirpourtous.fr/2018/11/la-chretienne-asia-bibi-liberee-mais-toujours-au-pakistan/ Thu, 08 Nov 2018 10:35:10 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6859 Islamabad, Pakistan | AFP | jeudi 08/11/2018 - 10:03 UTC+1 | 771 words ajoute déclarations de responsables pakistanais by Sajjad TARAKZAI / Gohar ABBAS

La Pakistanaise Asia Bibi, libérée de prison dans la nuit de mercredi à jeudi suite à son acquittement par la Cour suprême, se trouve désormais dans un « endroit sûr » mais toujours dans le pays.


« Elle est toujours au Pakistan », a indiqué à l’AFP un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Muhammad Faisal, alors que certains médias avaient fait état d’un départ immédiat dans la nuit pour l’étranger.

« Elle se trouve dans un endroit sécurisé au Pakistan », a ajouté M. Faisal lors d’un point presse en milieu de journée.


« #AsiaBibi a quitté la prison et a été transférée dans un endroit sûr! Je remercie les autorités pakistanaises », avait auparavant tweeté le président du Parlement européen, Antonio Tajani, ajoutant l’attendre « dès que possible avec son mari et sa famille » à Bruxelles.


La vie de Mme Bibi, condamnée à mort pour blasphème en 2010 et acquittée la semaine dernière est considérée comme en grave danger dans le pays du fait des extrémistes islamistes qui rejettent le verdict de la Cour suprême.


Sa famille avait sollicité ces derniers jours l’aide de plusieurs pays occidentaux pour les accueillir. Son sort a suscité une grande mobilisation dans les pays occidentaux ces dernières années.


L’annonce de sa libération a d’ores et déjà provoqué la fureur des milieux islamistes radicaux qui appellent de longue date à son exécution. Une grande manifestation est prévue jeudi à Karachi, la grande ville du sud du Pakistan. D’autres pourraient suivre vendredi.


Le Tehreek-e-Labaik Pakistan (TLP), un parti religieux connu pour sa ligne particulièrement dure en matière de blasphème a indiqué qu’il allait réunir sa direction jeudi pour « analyser toute la situation », a indiqué son porte-parole Pir Ijaz Ashrafi à l’AFP.


« Je serai clair: nous avons suspendu les manifestations, nous n’y avons pas mis fin », a-t-il dit.


Le TLP était au coeur de la vague de protestation qui a suivi l’acquittement de Mme Bibi, paralysant le pays pendant trois jours la semaine dernière et poussant le gouvernement du Premier ministre Imran Khan à signer un accord controversé avec ses chefs de file.


L’exécutif s’était ainsi engagé à lancer une procédure visant à interdire à Asia Bibi de quitter le territoire et à ne pas s’opposer à un recours contre le verdict déposé par un religieux.


Ce compromis lui a valu de vives accusations de « reddition » face aux extrémistes. De nombreux observateurs ont comparé l’épisode à un autre bras-de-fer sur le blasphème en novembre 2017 entre le TLP et le gouvernement précédent, qui s’était soldé par la démission forcée d’un ministre.


« Pas une seule goutte de sang n’a été versée pendant ces trois jours et le sit-in s’est achevé par des négociations pacifiques », a justifié jeudi le secrétaire d’Etat à l’Intérieur Shehryar Khan Afridi devant le Parlement.


– Requête d’asile –


Le calvaire de Mme Bibi, ouvrière agricole chrétienne âgée d’une cinquantaine d’années et mère de famille, remonte à une dispute avec des villageoises musulmanes au sujet d’un verre d’eau en 2009. Elle avait été condamnée l’année suivante à mort pour blasphème et ses recours tous rejetés.


Son cas avait ému la communauté internationale, attirant l’attention des papes Benoît XVI et François. L’une de ses filles a rencontré ce dernier à deux reprises.


Le mari d’Asia Bibi a réclamé samedi l’asile pour sa famille aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne ou au Canada, arguant d’un trop grand danger s’ils restaient au Pakistan.


« Je demande au président Donald Trump de nous aider à partir. Après cela, je demande à la Première ministre britannique (Theresa May) de faire de son mieux pour nous aider », a déclaré Ashiq Masih dans un message vidéo. Le mari d’Asia Bibi a également sollicité l' »aide » du Premier ministre canadien Justin Trudeau.


Mercredi, une autre vidéo de M. Masih a été mise en ligne par l’association italienne catholique Aiuto alla chiesa che soffre (Aide à l’Eglise qui souffre), dans laquelle il appelle le gouvernement italien à l’aide pour les faire sortir du Pakistan, où les conditions de vie deviennent selon lui très difficiles.


Après ce message, le Premier ministre italien Matteo Salvini a tweeté qu’il ferait « tout ce qu’il est humainement possible pour garantir un avenir à cette femme ».


La France « étudie » de son côté sous quelle forme elle pourrait aider ou accueillir la chrétienne « avec (ses) partenaires européens et internationaux », a déclaré sa secrétaire d’Etat en charge de l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa.


La maire de Paris Anne Hidalgo s’est dite lundi « prête à l’accueillir » avec sa famille dans la capitale française.


ga-sjd-jf-ahe/


©️ 1994-2018 Agence France-Presse

]]>
« Frigide Barjot a raison : l’IA fabrique nos bébés » affirme le Pr Laurent Alexandre http://www.avenirpourtous.fr/2018/10/mercredi-10-octobre-2018-lexpress-chronique-de-laurent-alexandre/ Sat, 27 Oct 2018 19:11:16 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6843 L’Express – Mercredi 10 octobre 2018

Les intuitions de Virginie Tellenne-Frigide Barjot sur le lien concret entre Procréation Artificielle (PMA de gamètes et embryons triés de donneurs anonymes) et Intelligence Artificielle (IA) (algorithmes de sélection des gamètes et embryons, de modification et numérisation des génomes, d’augmentation des données neuro-génétiques dans l’IA, de pilotage des utérus artificiels, et finalement de gestation d’êtres artificiels super-conscients…) sont corroborées par l’excellent papier du Pr Laurent Alexandre publié dans l’Express du 10 octobre dernier et initialement intitulé : « Frigide Barjot a raison : l’Intelligence Artificielle fabrique nos bébés« .

Mais fort logiquement, cette chronique du promoteur omni-media de l’IA ne mentionne pas la solution biohumaine de contournement de cet eugénisme techno-numérique, solution promue par Virginie Tellenne depuis 5 ans à la tête de L’Avenir pour Tous :  proposer à la place de la PMA de semences manipulables génétiquement par l’IA, car issues de donneurs anonymes, la PMA des géniteurs père et mère biologiques inscrits sur l’acte de naissance, et ce dans les familles mono, homoparentales et même hétéroparentales stériles : l’enfant tant désiré est conçu de façon rationnelle par ses deux géniteurs en accord avec ses parents éducateurs, et il est élevé en co-parentalité solidaire entre éducateurs et géniteurs, qui ne vivent pas en communauté !
Cette proposition d’un statut de procréation sexuée dédié aux familles de structures non sexuées est porté par L’Avenir pour Tous depuis la tête des manifs de 2012-13 avec l’union civile coparentale. Ce modèle solidaire est pratiqué empiriquement depuis les années 2000 par les couples homosexuels et les célibataires en attente de conjoint qui veulent préserver le principe de procréation et d’éducation sexuées de leurs enfants et de toute l’humanitéC’est la procréation par amitié et solidarité humaines. Ces pionniers sont compris et rejoints par L’AVenir pour Tous et Virginie Tellenne-Frigide Barjot qui répète depuis 2012 que « nous sommes tous nés d’un homme et d’une femme dans nos diversités ! »
]]>
Mercredi 11 avril 2018 – États Généraux de la Bioéthique – Contre-expertise Espace de Réflexion Éthique Régional d’Île-de-France http://www.avenirpourtous.fr/2018/10/mercredi-11-avril-2018-etats-generaux-de-la-bioethique-contre-expertise-espace-de-reflexion-ethique-regional-dile-de-france/ Fri, 26 Oct 2018 15:18:15 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6835

Coup de projecteur : à côté du Pr Emmanuel Hirsch, Virginie Tellenne explique la différence fondamentale entre
  • la  PMA des géniteurs parents connus (homologue bioéthique) et
  • la PMA de gamètes de donneurs anonymes (hétérologue techno-marchande)

Dans le cadre de la consultation nationale des États Généraux de la Bioéthique organisée du 12 février au 30 avril 2018 par le Comité Consultatif National d’EthiqueVirginie Tellenne s’est exprimée lors des réunions citoyennes de « Contre-expertise » à l’Espace de réflexion éthique régionale d’Ile-de-France, présidé par le Pr Emmanuel Hirsch, qui animait la séance.

Dans la vidéo ci-dessus, la déléguée générale de L’Avenir pour Tous (LAVT) explique la différence éthique fondamentale entre :
la PMA des géniteurs parents qui est bioéthique car elle maintient la filiation biologique de l’enfant avec ses géniteurs père et mère et la procréation sexuée et protectrice de l’ADN héréditaire dans toutes les formes de familles, homo, mono ou hétéroparentales : c’est la solution préconisée par LAVT face à
la PMA de gamètes de donneurs anonymes qui est techno-marchande car elle efface l’un ou les deux parents géniteurs de l’enfant et ouvre un marché de tris et de manipulations des gamètes-embryons et de leur ADN héréditaire. La leader des manifs biohumaines de novembre 2012 à mai 2013 a eu la surprise de pouvoir s’exprimer devant un parterre de personnes a priori antagonistes mais aux objectifs convergents vers la PMA de gamètes anonymes :
la conceptrice de la filiation d’intention non biologique, la sociologue Irène Théry, un père de famille militant proGPADominique Mennesson, en procédure auprès de la Cour de Cassation, tous deux proPMAGPA de gamètes anonymes, et des membres de La Manif Pour Tous, militants anti-PMA des géniteurs parents pour les couples homos et célibatairesmais pas pour les couples homme-femme cohabitantsce qui est discriminatoire pour les homosexuels et les célibataires. La promotion publique de la PMA des géniteurs parents de LAVT étant empêchée par les militantsLMPT, seuls visibles dans un espace media public déjà promoteur de la PMA des gamètes anonymes, les couples homosexuels et les célibataires n’ont d’autre option que de choisir cette unique PMA de gamètes de donneurs anonymes ! CQFD !

Pour un véritable choix, il est donc fondamental de soutenir la solution de L’Avenir pour Tous.

]]>
http://www.avenirpourtous.fr/2018/10/6805/ Thu, 11 Oct 2018 18:24:32 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6805

Jeudi 11 octobre 2018

 Communiqué de presse

Libération du 9 octobre 2018 – Numéro spécial mobilisation pour La Manif Pour Tous

RECTIFICATIF

Non, Virginie Tellenne-Frigide Barjot  n’a pas « disparu des écrans » sans raison.

Contre son gré, et sans consulter tous les citoyens qui soutiennent la procréation universelle entre homme et femme dans les familles mono et homoparentales, elle est publiquement privée depuis 5 ans  d’exposer les solutions qu’elle porte depuis les grandes manifs réunies sous son égide en 2012-2013.

A la veille de la loi de PMAanonyme étendue à toute femme, loi consécutive à la loi Taubira, c’est à nouveau le cas ce mardi 9 octobre dans Libération.

A la tête de L’Avenir pour Tous, dont elle est déléguée générale, Virginie Tellenne diffuse depuis 5 ans à toute la presse écrite et audiovisuelle les propositions alternatives réalistes d’une procréation sexuée par PMA des géniteurs et par coparentalité des éducateurs et des géniteurs pour les familles homo et monoparentales, comme pour les couples homme-femme stériles.

L’Avenir pour Tous n’a jamais obtenu la moindre reprise sur cette  pratique pourtant existante, qui mérite d’être connue, développée et encadrée face au développement d’un marché de la reproduction tarifée et sous peu modificatrice du génome humain.

La liberté d’expression sur l’extension de la procréation sexuée préservée face à celle de la reproduction commerciale modifiée serait-elle donc menacée en France ?

Dans son édition du 9 octobre 2018, Libération consacre une large place à l’opposition à l’extension de la PMA avec gamètes anonymes aux femmes vivant sans homme. Dans une rubrique « médias » d’un sujet de 5 pages, Libération affirme lapidairement, sans autre forme d’explication et sans citer son nom civil – Virginie Tellenne, exempte de toutes les fausses accusations d’homophobie  –  que « Frigide Barjot a disparu des écrans, mais d’autres figures proches du mouvement l’ont remplacée.« 

L’Avenir pour Tous conteste cette formulation qui semble laisser entendre que Virginie Tellenne se serait retirée de son plein gré et aurait abandonné ses engagements en faveur de la défense de l’Humanité sexuée. A L’Avenir pour Tous, nous n’avons de cesse de dénoncer le manque de liberté d’expression dès lors que depuis 5 ans, aucune place n’est faite dans les médias, les paroisses, auprès des associations ou encore des partis politiques, aux propositions uniques en leur genre de PMA par insémination et FIV des géniteurs – et évidemment par relation sexuelle – et de coparentalité entre les géniteurs et les éducateurs de l’enfant. C’est ce que formulent Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous depuis 2013, sans la moindre reprise médiatique. Pourquoi ?

Cette « disparition » de Virginie Tellenne vient du refus, depuis maintenant 5 ans, des médias – à très peu d’exceptions près – de la recevoir.

De plus si d’autres personnalités de talent ont émergé dans les médias, ce qui est tout à fait profitable, en revanche le fait qu’elles soient toutes sur la position unique – celle de l’Eglise – qui réserve la procréation sexuée homme-femme aux seuls couples structurels homme-femme, sans jamais proposer de l’étendre aux couples de même sexe, aux célibataires ou aux couples stériles, en refusant tout débat sur la coparentalité, cet unanimisme public devient très problématique. Le droit à l’enfant des couples homme-femme ne s’appliquerait pas pour eux, dès lors que les mères choisissent un père géniteur à leur enfant !

Cela ne laisse plus de choix à ces catégories sociales, choyées par le marché mondial, que la seule reproduction marchande de gamètes et embryons anonymes. Ceci explique évidemment cela.

Une autre  voie pour éviter la cassure entre deux humanités concurrentes.

Pour éviter aux femmes la souffrance de ne pas avoir d’enfant, et aux enfants celle de ne pas avoir de père géniteur, pour éviter la disparition des géniteurs hommes remplacés par un marché des gamètes numérisés et la prolifération des données génétiques dans l’Intelligence Artificielle, bref pour ralentir la fabrication transhumaine de notre genre humain, et ainsi l’explosion de notre humanité en deux entités concurrentes, Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous forment une opposition citoyenne biohumaniste :

à la différence de la position unanime « sans enfant » des opposants ayant « envahis les plateaux télé, les studios radio, les sites internet » – sans parler des partis politiques –   elles proposent depuis 2012 de ne plus priver de leurs enfants les mères ou les pères vivant sans une personne de sexe opposé. Mais il n’est pas question dans le même temps de  priver ces mêmes enfants de leur père ou de leur mère biologiques : LAVT entend informer et conscientiser les citoyens sur cette procréation solidaire par PMA des géniteurs et par CoParentalité entre les parents géniteurs et éducateurs.

Ces propositions novatrices, mais totalement refusées par les médias depuis 6 ans, ne peuvent donc être connues du grand public. Il faut y voir, par la désinformation du peuple, la stratégie masquée des promoteurs du marché des « bébés à la carte » et de la reproduction technonumérique qui les fabriquera génétiquement modifiés.

Enfin cet effacement volontariste de la mouvance modérée, ouverte aux couples homosexuels ainsi qu’aux parents célibataires ou stériles, répond à la question posée par Libération à sa Une, et illustrée par une photo explicite de la seule ligne audible « pas d’enfant pour les femmes sans homme« , promue par ce journal, par ailleurs chantre des PMA/GPA marchandes :

« Sauront-ils mobiliser comme en 2013 ? »

En effet si, à l’inverse de 2012, l’opposition au projet de loi d’extension de la PMA anonyme à toute femme ne laisse aucune place aux leaders de L’Avenir pour Tous, leaders soucieux des autres formes de familles mais à qui on refuse de présenter leur solution de PMA des géniteurs et de coparentalité des éducateurs, il semble mécaniquement logique que la mobilisation de rue ne sera pas au niveau des immenses foules gayfriendly emmenées en 2013 par celle qui « a disparu des écrans » à cause de cela. Et avec ces mêmes foules, depuis.

]]>
COMMUNIQUÉ DE PRESSE — 25 septembre 2018 – LE CCNE OUVRE LE MARCHÉ DE LA REPRODUCTION TRANSHUMAINE http://www.avenirpourtous.fr/2018/09/avis-du-ccne-sur-la-pma-lavenir-pour-tous-reagit/ Wed, 26 Sep 2018 20:21:51 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6765 Changement de la reproduction humaine – Avis du CCNE

À rebours des États Généraux de la Bioéthique,

le Comité Consultatif National d’Éthique

ouvre le marché de la reproduction artificielle

et de la modification génétique 

Comme cela était prévu, ce mardi 25 septembre 2018 le Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) a rendu publique sa contribution au projet de révision des lois de bioéthique. Cet avis prenait théoriquement appui sur la consultation citoyenne des États Généraux de la Bioéthique(EGB) qui a eu lieu de janvier à mai 2018. Seules les propositions refusant l’euthanasie et le suicide assisté et demandant plus de soins palliatifs ont été entendues.

Sur la procréation, un avis bioéthique aux avancées transhumaines maximales

S’il n’est pas surprenant que le CCNE confirme son avis du 15 juin 2017 favorable à  l’extension de la PMA aux femmes seules et en couples, il est frappant qu’aucune des demandes de la consultation des États Généraux de la Bioéthique sur le sujet du changement de la reproduction humaine – sauf la levée de l’anonymat des donneurs – n’ait été prise en compte, ni reprise dans cet avis.

Plus inquiétant encore, le CCNE y rajoute une proposition non évoquée lors de la consultation, la fécondation ou le transfert d’embryons post-mortem. Ainsi la loi va permettre de donner la vie à un enfant avec un homme inconnu mais également avec un homme mort.

Il faut y ajouter l’auto-conservation ovocytaire, ce qui revient à inciter au don d’ovules et donc à enrichir le vaste marché de gamètes manipulables : les ovocytes viennent compléter l’offre de spermatozoïdes et d’embryons congelés surnuméraires.

Avec l’extension de la recherche sur l’embryon ainsi que celle du dépistage anté-natal pré-implantatoire, toute mesure formellement rejetée par les 20 000 participants aux EGB, nous avons bien la preuve que l’on entre dans un régime autoritaire de sélection embryonnaire qui vise à connaître et modifier les données génétiques tant des parents ou des donneurs (émetteurs des gamètes) que des enfants (embryons). Le tout sous couvert de loi de bioéthique !

Deux formes de modes de reproduction, l’un biohumain, l’autre transhumain

Se pose sous nos yeux grands ouverts la question de savoir ce qui reste éthique au regard de cette évolution de la reproduction, de la modification du génome et donc de toute l’espèce humaine.

Car la sélection et le tri embryonnaires, qui seront incessamment réalisés par l’Intelligence Artificielle, aboutiront à l’eugénisme de l’augmentation génétique au profit d’un être qui ne sera plus sexué homme et femme, ni constitué même biologiquement : il sera augmenté tant au niveau de ses capacités physiques (quitte à abandonner son enveloppe corporelle biologique) qu’intellectuelles (quitte à perdre sa conscience dans une Intelligence Artificielle Forte).

On assiste donc bien, avec l’aval du CCNE, à la mise en place de deux modes de reproductions donnant vie à deux types de créatures :

  • l’un naturel procréant un Etre Humain, par les corps ou la PMa des géniteurs, avec les gamètes biologiques des parents géniteurs : la BioHumanité

  • l’autre artificiel produisant un Etre Artificiel, avec la PMAnonyme et l’évolution des gamètes ou embryons aujourd’hui biologiques, mais demain artificiels : la TransHumanité.

Deux formes d’opposition face au mode de reproduction du marché transhumain

Face à cela, deux formes d’opposition sont installées depuis 2013 en France.

• La première historique est politique, unanimement soutenue par les réseaux institutionnels d’Eglise et les partis politiques socio-conservateurs : de La Manif pour Tous et ses associés aux RépublicainsUDIDebout la FrancePCD,Rassemblement National, tous défendent la procréation biologique dans le seul couple conjugal homme-femme, où la PMA ne peut être que médicale, y compris avec des dons anonymes (0,16% des naissances et 5% des PMA en 2015). 

Donc 95 % des PMA sont faites avec les gamètes des géniteurs.

Or ces associations et partis ne proposent jamais la PMA avec géniteurs pour les femmes célibataires ou en couples souhaitant avoir un enfant.

Leur seule réponse politique à la PMA pour toutes femmes est « NON » ou « on peut très bien vivre sans enfant ».

Cette opposition sans considération de la maternité des femmes vivant sans hommes crée, face au marché de la PMAnonyme du gouvernement, une discrimination sociale qui force ces femmes, sans choix d’une procréation naturelle avec géniteurs, à s’adresser automatiquement au marché de la reproduction augmentée.

Cette réponse UNANIME d’interdiction d’enfants aux femmes vivant sans hommefait de tous ses représentants officiels, associatifs et politiques, les prescripteurs par défaut du marché transhumain de la seule PMAnonyme, celui des gamètes modifiables et numérisables dans l’Intelligence Artificielle.

Dès lors, sans une information générale du public sur ce processus, se pose le grave problème du contrôle des données génétiques personnelles et de son évolution transhumaine masquée, rejetée unanimement lors des EGB.

• La deuxième opposition citoyenne est récemment née dans les manifs de novembre 2012 et janvier 2013 et se regroupe essentiellement à L’Avenir pour Tous de Virginie Tellenne-Frigide Barjot et Xavier Bongibault.

Pour éviter la souffrance des femmes sans enfants et celle des enfants sans père, pour éviter la disparition des géniteurs hommes et l’apparition du marché des gamètes numérisées et des données personnelles sur internet, bref pour ralentir la mutation transhumaine de notre genre humain, cette deuxième opposition biohumaine propose de ne pas priver les mères de leurs enfants et de ne pas priver les enfants de leur père, en informant et en conscientisant les citoyens sur la procréation par CoPArentalité.

Dans ce régime sociétal inconnu des français mais pratiqué depuis longtemps par les couples de même sexe, un homme est, en amont de la conception de l’enfant, consentant pour être le père géniteur inscrit sur l’acte de naissance, et l’éducateur avec la ou les mères, selon un degré d’intervention déterminé à l’avance. Ce projet parental solidaire, ou « procréation d’amitié » s’écrit dans un contrat de co-parentalité entre  le couple de femmes ou la femme célibataire et l’homme co-parent de l’enfant. Celui-ci sera bien « né d’un homme et d’une femme dans toutes les formes de familles », tel que la foule le demandait massivement en 2013.

La nécessité d’une mobilisation commune des deux oppositions, pour trouver un consensus de procréation biohumaine, dans l’intérêt des enfants et de toutes leurs mères.

Alors que la menace de manifestations se fait entendre si le gouvernement ne reporte pas le projet de loi, L’Avenir pour Tous tient à rappeler que la puissance des mobilisations de 2012-2013 reposait  sur la diversité populaire et citoyenne qu’incarnait, avec son projet d’union civile co-parentale, et les représentants homosexuels du mouvement, Virginie Tellenne-Frigide Barjot, porte-parole médiatique soutenue par l’organisation des réseaux institutionnels d’Eglise. De ce fait, ces réseaux s’étaient rangés explicitement derrière l’union civile co-parentale, et ce jusqu’au 13 janvier 2013 pour Alliance Vita, jusqu’au 23 avril 2013 pour la présidence de La Manif pour Tous, et enfin jusqu’au 26 mai 2013 pour les AFC.

Faute de place sur les podiums à partir du 5 mai 2013, les partisans de l’union civile co-parentale ont fondé le 26 juin 2013 L’Avenir pour Tous, qui est une association complémentaire de maintien de la BioHumanité, en ce qu’elle propose, face au refus des réseaux et partis traditionnels de la PMAnonyme, une PMA avec géniteurs pour toute femme.

Il est évident que sans cette complémentarité des positions, aucune manifestation ne pourra réellement prendre l’ampleur de celles de 2012-2013.

C’est pourquoi L’Avenir pour Tous vous invite à manifester leur volonté de prise de parole conjointe, chacun exposant le bien-fondé de sa spécificité, entre refus sans ou avec propositions, lors des prochaines manifestations.

Si cela n’est pas le cas, la ligne traditionnelle unique sera seule à défiler, radicalisant la demande des citoyens pour soutenir par défaut la demande économique du marché transhumain. Les conséquences politiques en seront, elles aussi, radicalisées.

Une mobilisation personnelle de L’Avenir pour Tous
Faute d’être admis par les medias, les paroisses et les manifs à exprimer son opposition à l’extension de la PMAnonyme à toute femme par la proposition d’extension de la procréation sexuée à toute femme – cette proposition de CoParentalité et de PMA des géniteurs étant la mieux votée des EGB – L’Avenir pour Tous tentera de vous mobiliser au mieux de ses moyens en vous informant via son fichier de 200 000 sympathisants, les réseaux numériques et sa nouvelle webTV avenirpourtous.tv, lancée ce dimanche 23 septembre 2018 en considération de l’éminence de cette évolution exceptionnelle de notre humanité.
]]>
http://www.avenirpourtous.fr/2018/07/communique-de-presse-sous-laffaire-benalla-et-la-coupe-du-monde-la-pma-et-la-gpa-en-marche-pour-tous-2/ Thu, 26 Jul 2018 15:36:34 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6747

Jeudi 26 juillet 2018

– COMMUNIQUÉ DE PRESSE –

SOUS L’AFFAIRE BENALLA,

ET LA COUPE DU MONDE…

LES PMA ET GPA EN MARCHE FORCÉE

POUR TOUS !

Derrière l’affaire Alexandre Benalla,                                le député Guillaume Chiche de la majorité présidentielle (LREM) dévoile le contenu du projet de loi Buzyn, annoncé pour septembre 2018.

Edition du rapport de synthèse des Etats Généraux de la Bioéthique du Comité Consultatif National d’Ethique (2 juillet 2018), avis du Conseil d’Etat sur la loi bioéthique (11 juillet 2018, au lendemain de la demi-finale victorieuse des Bleus (!)), annonce d’une proposition de loi de PMAanonyme ET GPA par la majorité LREM à l’Assemblée Nationale (15 juillet 2018, jour de la finale des Bleus (!)), publication de la proposition de loi (18 juillet 2018), vrai-faux retrait de la proposition de loi parlementaire redevenue projet de loi gouvernemental (19 juillet 2018), contenu du projet de loi PMA/GPA validé par le bureau exécutif LREM (23 juillet 2018)confirmation du contenu du projet de loi par la ministre de la Santé Agnès Buzyn (25 juillet 2018)  … 

Retrouvez l’intégralité de la proposition de loi au bas de ce communiqué.

Ainsi, sous la baguette présidentielle hyper-active malgré la crise élyséenne, nombre d’institutions, profitant de la victoire des Bleus, du scandale Benalla-Macron et des vacances estivales, se sont coalisées pour fait prospérer en ce mois de juillet la révolution du mode de reproduction humaine par PMAanonyme pour toute femme. Les élus LREM l’ont même renforcée par l’extension de la filiation d’intention aux mères commanditaires de GPA à l’étranger et le remboursement de l’ensemble par la Sécurité Sociale.

Les politiques de droite, comme les réseaux laïcs d’Eglise, donnent de la voix mais sans jamais émettre LA MOINDRE CONTRE-PROPOSITION face à cette reproduction marchande anonyme, qui subtilise les corps et les personnes génitrices, pour les remplacer par un marché de fécondation et gestation d’enfants par semences et embryons sélectionnés, séquençables et modifiables. Et uterus loués… A ce rythme, demain, matrices comme semences seront toutes artificielles.

Si L’Avenir pour Tous a pu se féliciter que la sortie par LeMonde.fr le 18 juillet dernier (20h) de l’ »affaire Benalla » ait semblé permettre à l’exécutif de retirer dès le jeudi 19 juillet la proposition de loi PMAnonyme du député Guillaume Chiche, sa déléguée générale Virginie Tellenne constate ce jeudi 26 juillet que c’était reculer pour mieux sauter !

Dans un télescopage qui ne doit rien au hasard, Emmanuel Macron affirme mardi 24 juillet devant la majorité députés LREM qu' »Alexandre Benalla n’est pas son amant » (sic !), laissant planer un doute évident sur son orientation homosexuelle, au lendemain du bureau exécutif de LREM arrêtant le contenu de la loi de reproduction destinée, entre autres, aux couples lesbiens et gays. Cette décision corrobore ce que Virginie Tellenne annonçait dès le 17 novembre 2012.

Six ans plus tard, à l’automne 2018, la PMAanonyme pour toutes sera donc bioéthique, déposée en septembre par le gouvernement après l’avis du CCNE (qui s’y est déjà déclaré favorable en juin 2017) et comprendra en plus de la double filiation entre femmes sans homme, l’extension de cette filiation d’intention à la GPA faite à l’étranger et le remboursement de l’ensemble par la Sécurité Sociale – ce qui confirme l’abrogation de la filiation biologique des enfants, insitutionnalisée en mai 2013 par la loi Taubira d’adoption plénière par les couples de même sexe.

A l’issue de cette séquence politique, on constate le profond mépris des pouvoirs publics pour les travaux des citoyens réalisés durant 6 mois lors de la consultation des Etats Généraux de la Bioéthique, qui concluaient exactement à l’inverse de ces récentes décisions : les Français consultés ont largement rejeté la PMAanonyme et lui préfèrent des contre-propositions opposées au projet gouvernemental, qui a été profondément renforcé lundi 23 juillet au soir par le parti présidentiel, faisant écho à la proposition de M.Chiche, aux propos intimes d’Emmanuel Macron et à l’avis prescripteur du Conseil d’Etat.

CONTRE-PROPOSITIONS DE L’AVENIR POUR TOUS

Devant la non-information manifeste des Français sur cette avancée au pas de charge, les citoyens étant tous subjugués par le mondial et désormais par la crise Benalla-Macron, L’Avenir pour Tous appelle les Français à redoubler de vigilance : ils doivent faire émerger une nouvelle demande sociétale en se rassemblant dès maintenant sur le CONTRE-PROJET à cette légalisation de la PMAanonyme et de la filiation non biologique des enfants nés de GPA :

Comme en 2012-13 avec le statut d’union civile des couples de même sexe face au mariage reproductif homosexuel,

Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous proposent face aux PMAanonyme et GPA pour tousla solution réaliste et humaniste qui reconnaît à toutes les personnes le droit d’avoir des enfants dans toute forme de familles, du moment qu’elles maintiennent la filiation biologique de ceux-ci, donc la nature sexuée de notre humanité.

Il s’agit de la Co-parentalité des parents géniteurs inscrits dans l’acte de naissance de l’enfant et des parents éducateurs inscrits dans le livret de famille, par un accord prénatal qui respecte la réalité de fécondation et de gestation de l’enfant et la volonté des parents qui le désirent.

Ce contrat de co-parentalité sera passé devant notaire.

L’Avenir pour Tous invite les citoyens à prendre connaissance de ses dispositions déposées et votées massivement sur le site des Etats Généraux de la Bioéthique, et comme telles reprises dans le rapport et les synthèses du Comité Consultatif National d’Ethique, et mentionnées par le Conseil d’Etat, en cliquant ici.

Pour les faire mieux connaître, Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous lanceront prochainement une web-TV. Elle aura pour but de faire comprendre au plus grand nombre de Français les tenants et les aboutissants de cette mutation de procréation sans précédent.

SOUTENIR L’AVENIR POUR TOUS, C’EST VITAL POUR L’HUMANITÉ BIO !

L’Avenir pour Tous met à disposition des citoyens des moyens d’expression, d’argumentation et de réformes inédits face à l’explosion des technologies NBIC (NanoBioInformatiqueCognitives) qui réalisent la duplication de la vie naturelle en vie artificielle. En commençant par la reproduction marchande anonyme, épicentre de la mutation vers un être artificiel.

L’Avenir pour Tous informe les populations depuis 2013 pour étendre la filiation et la procréation sexuée à tous, au-delà du couple homme-femme, pour conscientiser les parents homosexuels et célibataires afin qu’ils donnent un père ou une mère naturels à leurs enfants.

L’Avenir pour Tous est ainsi complémentaire des partis et réseaux institutionnels qui informent depuis 1974 (IVG/FondationLejeune), 1998 (Pacs/AllianceVita), et 2013 (Mariage homo/LMPT) sur l’avancée des technologies NBIC en matière de reproduction et de post-humanité. Du fait de la Doctrine Sociale de l’Eglise (DSE) et de leur subordination à cette dernière, les réseaux de cette institution ne peuvent proposer face aux réalités NBIC que l’abrogation des lois nouvelles, sans proposition sociétale autre que la famille constituée par le couple sexué marié.

C’est donc bien le rôle spécifique de L’AVenir pour Tous,

avec l’union civile co-parentale depuis 2013,

et avec la co-parentalité entre célibataires et pour couples de même sexe depuis 2017,

de mobiliser pour encourager

1/ le couple stable, homme-femme comme de même sexe, chez tous les adultes, et

2/ la filiation naturelle de tous leurs enfants.

]]>
COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Etats Généraux de la Bioéthique et PMA : le choix sera entre la voix des Français et le marché de la reproduction http://www.avenirpourtous.fr/2018/06/communique-de-presse-etats-generaux-de-la-bioethique-et-pma-le-choix-sera-entre-la-voix-des-francais-et-le-marche-de-la-reproduction/ Mon, 04 Jun 2018 14:00:14 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6598

Lundi 4 juin 2018

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Remise de la synthèse des États Généraux de la Bioéthique
avant l’avis du Comité Consultatif National d’Éthique en septembre
L’AVENIR POUR TOUS SE FÉLICITE DE RÉSULTATS TRÈS ENCOURAGEANTS
POUR LE RESPECT DE L’HUMANITÉ NATURELLE SECONDÉE
PAR UNE INTELLIGENCE ARTIFICIELLE RAISONNABLE.

EMMANUEL MACRON DEVRA SE DÉTERMINER ENTRE

CETTE VOIX LÉGITIME DES CITOYENS POUR LA PROCRÉATION BIOLOGIQUE

ET LE MARCHÉ TRANSHUMAIN DE LA REPRODUCTION TECHNOLOGIQUE.

Selon le calendrier des États Généraux de la Bioéthique, le rapport de synthèse du Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) sera remis ce mardi 5 juin à l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Techniques (OPECST) et à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, après la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, et avant la ministre de la Justice, Nicole Belloubet.

Malgré de nombreux dysfonctionnements et complications, la consultation mise en place sur internet par le Comité Consultatif National d’Éthique s’est achevée le 30 avril dernier et a réuni plus de 20 000 participants, sans compter les nombreux débats en régions. Cela en fait une des plus importantes dans le cadre d’États Généraux de la Bioéthiquedepuis 1994. Ce résultat aurait été bien supérieur si nous n’avions pas été saisis d’un nombre considérable de demandes d’aide au vote, les personnes n’ayant pu réussir à exprimer leur opinion face à la complexité de l’outil mis à disposition. Nous avons dû assurer plus de 600 procurations.

Les résultats n’en sont pas moins incontestables. Les dizaines de milliers de français s’étant longuement exprimé par plus de 833 000 votes et 64 980 arguments, défendent massivement la vie naturelle, sans rejeter la « vie digitale » de l’intelligence artificielle, mais, logiquement, désirant la garder subordonnée à leur existence.

L’Avenir pour Tous a résumé les thématiques de la consultation pour ou contre la mutation technologique par les technologies NBIC (Nano, Bio, Informatique et Cognitives) dans les trois domaines fondamentaux de « glissement » de la vie naturelle en artificielle — procréation, fin de vie et intelligence artificielle-robotique — et par 12 propositions synthétiques : 5 gouvernementales et 7 alternatives non-gouvernementales.
Sans surprise, le thème le plus important et massivement voté est celui de la procréation : elle commande tout l’avenir de l’Humanité biologique qui est directement modifiée par les technologies NBIC (cf. Dr L. Alexandre in l’Express, 1/6/2018).

Plus simplement, tout le monde sait que lorsque l’on change le mode de reproduction d’une espèce, on change toute l’espèce avec lui.

C’est ce qu’accomplit la PMA pour toutes sans géniteurs : l’ouverture d’un marché de gamètes et embryons se substituant aux géniteurs, marché en face duquel L’Avenir pour Tous propose trois pistes alternatives pour étendre la procréation biologique à tous.

Ces trois propositions alternatives ont été les plus votées des propositions non-gouvernementales pour ce thème prioritaire de « Procréation et société », à laquelle correspond la vie artificielle « Intelligence artificielle et robotique ».

  • Procréation : préserver la procréation et sa filiation naturelles pour tout enfant né entre un homme et une femme, père et mère biologiques, dans tout cadre parental duo, homo, mono.

– Refuser la PMA marchande anonyme du gouvernement Macron consistant à « ouvrir l’AMP aux femmes seules et aux couples de femmes » Cette proposition gouvernementale a obtenu 6358 voix dont 5703 contre (89,7%). Voir ici.

– Préférer une « procréation d’amitié » à une « procréation d’argent » : c’est la co-parentalité bioéthique, sans anonymat ni manipulation de gamètes et d’embryons, pour toute personne en espérance d’enfant, qu’elle soit célibataire, en couple homos ou en couple homme-femme stériles. Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 2077 votes dont 1619 pour (77,9%). Voir ici.

– Toujours inscrire les géniteurs homme et femme de tout enfant dans son acte de naissance, dans tout cadre parental, duo, homo, mono. Ce qui rétablit la filiation biologique en levant l’anonymat pour tout enfant, sans remettre en cause l’accouchement sous X. Pour les couples de même sexe, la co-parentalité qui restaure la filiation biologique, s’inscrit dans un contrat d’Union Civile. Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Constat et enjeux » : elle obtenu 2117 votes dont 1978 pour (93,4%). Voir ici.

– Mettre en place des structures publiques de co-parentalité entre les parents d’enfants à naître non désirés (embryons surnuméraires, fœtus en gestation) et des couples ou des personnes désirant devenir parents et n’en ayant pas la possibilité naturelle (célibataires, couples homos, couples homme-femme stériles). Cette proposition de L’Avenir pour Tous est une des plus favorables des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 567 votes dont 520 pour (91,7%). Voir ici.

  • Conscience et comportements des intelligences humaine et artificielle : limiter la croissance de l’Intelligence Artificielle des robots à leur subordination à la personne humaine et augmenter l’humanité des hommes et des femmes en interaction croissante avec l’Intelligence Artificielle des robots.

– Mettre en place une Intelligence Artificielle « bonne », et non pas «forte», pour qu’elle soit véritablement au service de l’Humain et contribue à ce qu’il soit moralement meilleur. Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Intelligence Artificielle et robotisation », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 947 votes dont 937 pour (98,9%). Voir ici.

Défendre l’interdiction du statut légal des robots et l’inclusion d’une norme de « bienveillance » des robots dans le plan d’expansion « AI for Humanity ». Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus favorable des non-gouvernementales dans le thème « Intelligence Artificielle et robotisation », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 221 votes dont 221 pour (100%). Voir ici.

 

 

Devant la majorité très nette qui se dessine pour ces alternatives au marché de la reproduction et de la manipulation génétique, et devant la demande de 2000 personnes de continuer à voterL’Avenir pour Tous (LAVT) poursuit les termes du débat sur
  • procréation naturelle ou marché de la reproduction,
  • fin de vie en soins palliatifs ou auto-administrée,
  • Intelligence Artificielle et robotique en croissance exponentielle ou subordonnée à l’humanité biologique,

 

 

Ainsi les personnes le désirant pourront bénéficier des 12 mêmes questions promues par LAVT dans le cadre de la consultation, mais sur un formulaire plus simple, plus didactique, facilitant de fait l’exercice de la liberté – le droit – d’expression de chacun sur leur bien le plus précieux : leur propre existence humaine d’homme et de femme.

 

C’est la moindre des choses que les Français comprennent cet enjeu fondamental d’auto-mutation et décident en conscience de l’avenir existentiel de leurs enfants.
Alors que les technologies NBIC modifient l’humanité biologique, la PMA sans géniteurs (insémination avec donneur (IAD) ou FIVETE avec donneur) est une technologie NBIC de sélection et de digitalisation qui modifie directement l’humanité biologique en technologique puis numérique, tandis que la PMA avec géniteurs (Insémination Avec Géniteurs (IAG) ou FIVETE Avec Géniteurs) en couple infertile, en couple homo ou pour célibataires, protège l’humanité biologique de son auto-mutation.

 

La PMA avec géniteurs suppose l’innovation sociétale de la co-parentalité non-conjugale : c’est la procréation 100% bio pour tous, célibataires, couples homosexuels et couples homme-femme stériles.

 

Nous remettrons avant l’été une note sur les résultats de ces propositions alternatives au président du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE), à l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Techniques (OPECST), au Conseil d’Etat, à tous les députés et sénateurs, aux ministres de la Santé, de la Recherche, de la Justice, ainsi qu’au Premier ministre et au président de la République.

 

L’Avenir pour Tous fera ainsi valoir la volonté des citoyens de maintenir leur vie naturelle protégée par la régulation de la vie artificielle. Or Emmanuel Macron n’a pas caché ses intentions transhumaines lors du dîner élyséen sur la PMA et les recherches génétiques, qui a eu lieu après celui sur la fin de vie et avant celui sur l’Intelligence Artificielle — les trois thèmes retenus par LAVT. Il y a déclaré le 23 mai dernier :

 

« Nous sommes désormais au carrefour des possibles, ouvert par la technologie, et nous pouvons désormais introduire dans la loi quelques-uns de ces possibles ».

 

Le chef de l’État devra donc choisir en conscience entre la consultation voulue par lui, reflétant la volonté des citoyens français pour la procréation biologique, et le profit du marché transhumain de la reproduction technologique.

 

Sa décision sera doublement significative du degré de disparition de la démocratie, cette fois visiblement liée à celle de notre Humanité biologique.

 

Informations et relations presse : Xavier au 06 69 51 82 55
]]>