Actualités – L'Avenir Pour Tous http://www.avenirpourtous.fr Pour la réécriture de la loi Taubira Sun, 17 Feb 2019 22:47:26 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.7.12 http://www.avenirpourtous.fr/wp-content/uploads/2016/07/Logo-LAVT-110x110.png Actualités – L'Avenir Pour Tous http://www.avenirpourtous.fr 32 32 Parent1-Parent2 : la PMA de semences anonymes sans homme ni père se met en place activement http://www.avenirpourtous.fr/2019/02/parent1-parent2-la-pma-de-semences-anonymes-sans-homme-ni-pere-se-met-en-place-activement/ Thu, 14 Feb 2019 08:56:38 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7089 COMMUNIQUÉ DE PRESSE

« Pére » et « mére » remplacés par « parent 1 » et « parent 2 » à l’école

LE POUVOIR PRÉPARE L’ARRIVEE DE

LA PMA DE SEMENCES ANONYMES

SANS HOMME NI PÈRE

  L’AVENIR POUR TOUS PROPOSE

DE LAISSER LE CHOIX AUX PARENTS PAR

LA CO-PARENTALITÉ DES PERES ET MERES

GÉNITEURS ET ÉDUCATEURS

POUR LES FAMILLES HOMOPARENTALES,

MONOPARENTALES OU STÉRILES.

Jeudi 14 février 2019

Un amendement de la députée La République En Marche (LREM)Valérie Petit voté par l’Assemblée nationale dans le cadre du débat sur le projet de loi L’école de la confiance remplace les termes de « père » et « mère » par « parent 1 » et « parent 2 » dans les formulaires de l’éducation nationale.

Cette évolution administrative, qui s’invite subrepticement au détour d’une loi sur l’école, n’a d’autre but que de préparer le terrain au remplacement des pères et mères géniteurs par un marché de semences anonymes : c’est l’extension de la PMA avec semences anonymes à toute personne, dont le vote est prévu d’abord pour toute femme, dans le cadre de la Loi de bioéthique, et après des européennes certainement victorieuses pour Emmanuel Macron en mai 2019.

Or, dès novembre 2012, à la veille des manifs qui réuniront des millions de français pacifiques sous sa figure, Virginie Tellenne, alors Frigide Barjot, mettait les français en garde sous les sarcasmes contre cette évolution sémantique imposée par la loi Taubira. Elle expliquait l’évolution juridique de la filiation pour valider le changement bio-technique et désormais numérique de la procréation, déjà de plus en plus pilotée par l’Intelligence Artificielle (IA). Virginie Tellenne proposait déjà la seule solution de maintien d’une procréation sexuée entre hommes et femmes, pères et mères, face à ce « changement de civilisation« , de l’aveu même de Christiane Taubira. A laquelle fait écho Jean-Louis Touraine, rapporteur de la mission parlementaire sur la loi de bioéthique, qui, lui, désigne la « modification la plus importante depuis le début de la bioéthique dans notre pays« .

Suivant les étapes législatives du Mariage Pour Tous et de la PMA pour toutes, ce maintien de la structure sexuée de notre humanité, qui rétablit les père et mère  sur les documents et dans la loi, propose deux volets d’extension de la procréation naturelle :

• face au mariage pour tous, une union civile distincte du mariage sexué afin de préserver la filiation et la procréation entre l’homme et la femme, par et dans cette union civile en tout point égal par ailleurs.

• face à la PMA de semences anonymes pour toute femme, une coparentalité éthique, permettant d’étendre filiation et procréation entre homme et femme géniteurs à toutes les formes de familles. Et ce par leur présence avec les éducateurs à la fécondation (sous forme sexuée, par relation, insémination ou même FIV), l’inscription des géniteurs dans l’acte de naissance et la sécurisation des parents éducateurs unis dans le livret de famille.

Proposition de co-parentalité de L’Avenir pour Tous avec inscription des géniteurs dans l’acte de naissance et des éducateurs unis dans le livret de famille.

Avec le rapport de la mission parlementaire Touraine/Breton et les déclarations d’Agnès Buzyn, notamment au JDD, nous découvrons aujourd’hui l’étendue du changement de reproduction, accompagnée de collecte des semences, et de numérisation des données génétiques. L’ensemble convergeant dans la construction d’un être d’une autre nature que biologique. C’est bien l’Etre Artificiel que les transhumains appellent déjà « Homo Deus », de Yuval Harari à Laurent Alexandre…

Dans le contexte de ces perspectives vertigineuses, L’AVenir pour Tous appellent les opposants à la PMA de semences anonymes, re-mobilisés contre cet amendement, à préserver l’unité du mouvement sans contester les solutions inclusives des homosexuels et désormais des mono-parents, comme des couples stériles. Le rejet de l’union civile a été fatal au mariage sexué en divisant la masse des citoyens, au lieu de les conserver en leur expliquant la situation; il est donc contreproductif de critiquer médiatiquement l’alternative de la co-parentalité des géniteurs et des éducateursplutôt que de s’attaquer, unis dans la diversité comme en 2012, à la loi de reproduction artificielle de 2019. Cette attitude de division du camp bio-sexué laisse passer le marché de la reproduction artificielle et fait de ceux qui disent s’opposer à la PMA sans homme ni père les promoteurs invertis de ce marché.

Le refus d’alternative de procréation entre hommes et femmes sous prétexte que les personnes ne sont pas en couple sexué efface tout choix dans les modes de procréation pour les couples de même sexe ou pour les célibataires, leur assignant la reproduction artificielle anonyme comme mode de reproduction « naturel »!. N’ayant que le choix de ne pas avoir d’enfant, dès lors les homos et monoparents vont recourir, dans la désinformation totale du nouveau marché ouvert, aux techniques de reproduction anonyme et marchande.

Pour informer les populations sur cette révolution de notre évolution , L‘Avenir pour Tous propose deux mesures urgentes :

• Multiplier des débats entre bio-conservateurs (LMPT), bio-humains (LAVT) et transhumains (LGBT et promoteurs de l’IA).

•  Soumettre à un Référendum d’Initiative Citoyenne, le choix entre

– la loi dite de « bioéthique » et

– les propositions alternatives d’union civile et de co-parentalité.

L’Avenir pour Tous demande plus de démocratie pour la pérennité de notre humanité hommes-femme.

Contacts presse

Virginie Tellenne – Frigide Barjot – 06 09 62 00 31 – virginie.tellenne@avenirpourtous.fr

Xavier Bongibault – 06 69 51 82 55 – xavier.bongibault@avenirpourtous.fr

SOUTENIR L’AVENIR POUR TOUS

Nos besoins sont mensuels. N’hésitez pas à mensualiser votre don en cochant la case : « Récurrence de l’action (mensuel) » sur le terminal de paiement Paypal.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. 1 personne 

Montant : 30 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. Couple.

Montant : 40 €




Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion réduite à L’Avenir pour Tous (-25 ans, chômeurs, étudiants). 1 personne 

Montant : 15 €




Pour faire un don ou adhérer par voie postale, merci de remplir ce bulletin et de nous le retourner accompagné de votre règlement à : L’Avenir pour Tous – 9 rue du Docteur Finlay – 75015 Paris

]]>
Pour un Referendum d’Inititiave Citoyenne (RIC) sur le projet de loi Bioéthique – Étude synoptique du site et de la synthèse du CESE http://www.avenirpourtous.fr/2019/02/pour-un-referendum-dinititiave-citoyenne-ric-sur-le-projet-de-loi-bioethique-etude-synoptique-du-site-et-de-la-synthese-du-cese/ Mon, 11 Feb 2019 18:13:30 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7067

PROPOSITION CITOYENNE PUBLIÉE PAR DÉMOCRATIE EN DANGER DANS LA CATÉGORIE PARTICIPATION DES CITOYENS

Pour un Referendum d’Initiative Citoyenne (RIC) sur le projet de loi Bioéthique

1/Résultats de la consultation

3 021 votes sur les 31 044 participants à la consultation. La proposition est arrivée en troisième position de toutes les propositions de la consultation :

Lien vers les résultats de la proposition sur le site de la consultation : https://urlz.fr/8T4O

2/ Synthèse du CCNE

(Pages 76)

La proposition de Référendum d’Initiative Citoyenne proposé par Démocratie en Danger – L’Avenir pour Tous sur le projet de loi Buzyn-Touraine dit de bioéthique arrive en première position des propositions de la catégorie Participation des citoyens.

Voir l’extrait de la synthèse concerné : https://urlz.fr/8T58

Voir la synthèse en intégralité : https://urlz.fr/8T5c

NB : la proposition d’abrogation de la loi Taubira, demande constante de la Manif pour Tous avec laquelle L’Avenir pour Tous et Virginie Tellenne ont été, comme depuis 6 ans, amalgamés par les medias pour masquer leurs propositions de RIC sur la loi bioéthique et de co-parentalité, a été reléguée dans les « hors catégories » par le CESE. De la même façon, la proposition sur la famille, préoccupation-phare de la de La Manif pour Tous, et arrivée en 2ème position, a aussi été reléguée dan s les « hors catégorie ».

SOUTENIR L’AVENIR POUR TOUS

Nos besoins sont mensuels. N’hésitez pas à mensualiser votre don en cochant la case : « Récurrence de l’action (mensuel) » sur le terminal de paiement Paypal.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. 1 personne 

Montant : 30 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. Couple.

Montant : 40 €




Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion réduite à L’Avenir pour Tous (-25 ans, chômeurs, étudiants). 1 personne 

Montant : 15 €




Pour faire un don ou adhérer par voie postale, merci de remplir ce bulletin et de nous le retourner accompagné de votre règlement à : L’Avenir pour Tous – 9 rue du Docteur Finlay – 75015 Paris

]]>
Projet de loi dit « bioéthique » d’ouverture 
d’une reproduction biotech-numérique à toute femme sans homme
 http://www.avenirpourtous.fr/2019/02/projet-de-loi-dit-de-bioethique-douverture-%e2%80%a8dune-reproduction-bio-techno-numerique-a-toute-femme-sans-homme%e2%80%a8/ Tue, 05 Feb 2019 13:11:46 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7041

Projet de loi dit « bioéthique » d’ouverture à toute femme
d’une reproduction effaçant les géniteurs hommes et femmes
au profit d’un marché
de gamètes/embryons triés pour modification ultérieure
(projet de « PMA pour toutes », y compris les femmes en couples sexués, soit 28,8 millions de personnes de 18 à 60 ans)

Suite à l’avis du Conseil d’Etat (11 juillet 2018), du Comité Consultatif National d’Ethique-CCNE (25 septembre 2018), aux dernières déclarations de la ministre de la Santé Agnès Buzyn  (11 novembre 2018, JDD) et au rapport de la Mission parlementaire Breton-Touraine (15 janvier 2019), voici un résumé des principales dispositions prévues dans la loi ouvrant la procréation techno-numérique sans homme (PMA anonymes) à toute femme.

  • suppression du principe de filiation maternelle «celle qui accouche est la mère», pour les enfants nés de GPA à l’étranger (ouverture du principe de la GPA, selon le schéma d’ouverture de la PMA par loi Taubira)
  • création d’une double filiation de même sexe avec « déclaration commune anticipée »chez le notaire avant la PMA 
  • levée de l’interdiction de la PMA à toute femme, seule ou en couple, sans géniteur homme ou raison médicale.
    La fécondation est réalisée soit par insémination directe dans l’utérus soit par fécondation in vitro (FIV), par sélection des gamètes, fécondation de plusieurs ovules avec transfert d’embryons et congélation des embryons surnuméraires. Les gamètes congelés proviennent
    de tiers anonymes qui peuvent être rémunérés ; pas de connaissance de l’identité du géniteur homme pour l’enfant avant ses 18 ans ; la levée de l’anonymat sera de droit à 18 ans pour les enfants nés de dons effectués après la loi mais ne concernera que les informations non identifiantes (poids, taille, âge) si le tiers ayant effectué le don avant la loi n’est pas d’accord pour ouvrir le dossier d’engendrement.
  • remboursement par la sécurité sociale de toutes les formes de PMA, médicale ou non
  • levée de l’interdiction du double don d’ovocytes et de spermatozoïdes (doublement des gamètes anonymes)
  • levée de l’interdiction de lauto-conservation des ovocytes par toute femme sans raison médicale, avec conservation dans des centres privés pour augmenter l’offre
  • levée de l’interdiction de l’insémination ou de la FIV post-mortem
  • promotion du don de gamètes par campagnes medias y compris :
    • mise en place d’un plan contre l’infertilité avec consultation préventive pour tous (inciter stockage des gamètes)
    • dépistage pré-conceptionnel des adultes pour identifier les mutations génétiques et les gènes actionnables 
  • généralisation des dépistages génétiques en population générale
  • extension de la recherche sur l’embryon et sur les cellules souches embryonnaires
  • fabrication d’embryons transgéniques pour la recherche (!)
  • incitation au consentement à l’exploitation des données de santé produites afin d’enrichir la recherche en santé
    (mais aussi d’enrichir l’Intelligence Artificielle qui a besoin de tonnes de données pour dupliquer l’Etre Humain)

C’est pourquoi il faut ouvrir cette reproduction techno-numérisée à un marché potentiel de 13 millions de femmes âgées de 18 à 50 ans, dont 520 000 lesbiennes (82 000 en couples). Auxquelles il faut ajouter les conjoints des femmes en conjugalité sexuée (2/3 de femmes sont en couples), soit 9 millions d’hommes, pour un total de 22 millions d’adultes de 18 à 50 ans (chiffres INSEE, 15 janvier 2019). Si l’on étend la population jusqu’à 60 ans, puisqu’il n’y a pas d’âge limite actuel pour la PMA de couples infertiles, on atteint 17,1 millions de femmes et 11,7 millions d’hommes.
Ce qui nous donne un marché potentiel de 28,8 millions de personnes susceptibles de recourir à la fécondation par marché de gamètes anonymes et embryons sélectionnés et ipso facto numérisés par l’Intelligence Artificielle
(cf. Dr Laurent Alexandre, L’IA fabrique nos bébés, l’Express, 10 octobre 2018)

Ce projet de loi met donc en place le principe de l’universalisation de la reproduction bio-techno-numérique pour toute personne : elle permet l’interfaçage par l’intervention de l’Intelligence Artificielle dans la sélection séminale et embryologique par la numérisation des données simultanée, qui grossissent les data de la reproduction ; ce PDL réalise le cadre permissif du passage progressif de la procréation sexuée homme-femme par corps (bio-humaine), ou par insémination ou FIV des géniteurs présents par PMA  en co-parentalité, (trans-humaine, i.e sans modification de la lignée bio-humaine), à la reproduction post-humaine par un marché de gamètes et embryons sans présence des géniteurs, et donc sans contrôle sur les sélections effectuées par l’Intelligence Artificielle (IA), et donc par ceux qui la dirigent et qui travaillent à l’émergence de l’Etre Artificiel immortel (singularité artificielle contre singularité humaine).

CONCLUSION

Disruption bio-humaine par la biotech-numérisation
Cette loi dite de bioéthique réalise une disruption sans précédent de la procréation de notre Humanité bio-sexuée, en changeant de matrice procréatrice, après la fin de la matrice sociale du mariage homme-femme (loi Taubira, 17 mai 2013)

Notre procréation garante de la pérennité de la vie humaine homme-femme, ce qui définit la bioéthique pour les bio-humains que nous sommes, passe de la fécondation et gestation
en utérus humain, d’où naissent des êtres humains, à l’utérus artificiel, d’où sortira des êtres artificiels.

Nous en sommes  à l’étape intermédiaire de la fécondation artificielle (PMA pour toutes) et demain de la Gestation Par Autrui (GPA pour tous), qui sera éphémère, le temps que les data de l’IA soient toutes réunies.
L’ensemble est donc piloté par ceux qui dirigent l’Intelligence Artificielle, qui aujourd’hui optimise les biotechs médicales avec nos données de procréation instantanément numérisées, parallèlement à l’accumulation du capital mondial (Gafam/Batx).   

Protection bio-humaine par la coparentalité
En réponse, L’Avenir pour Tous propose depuis 2013 d’avoir le choix pour toute personne entre les deux matrices, humaine ou artificielle. Ce choix n’existe ni politiquement, ni médiatiquement, et donc pas juridiquement.

D’où le projet d’extension de la procréation sexuée (fécondation et gestation) avec géniteurs et gestatrice sexués,
au-delà des situations de conjugalité sexuée, pour les familles non procréatrices par nature : c’est la co-parentalité des géniteurs et des non géniteurs, tous co-parents de l’enfant (couples homos, célibataires, couples stériles)
La fécondation est réalisée par sexes ou PMA (insémination ou FIV) des géniteurs
SANS gamètes congelés anonymes.


Ce système famililal réalise l’abandon du marché des gamètes anonymes et concerne donc prioritairement les familles homoparentales, monoparentales comme les couples stériles en attente d’enfants. Mais aussi les femmes en détresse de grossesses non désirées et les embryons surnuméraires sans projet parental.

C’est ce que nous vous proposons de réaliser ensemble à L’AVenir pour Tous.

SOUTENIR L’AVENIR POUR TOUS

Nos besoins sont mensuels. N’hésitez pas à mensualiser votre don en cochant la case : « Récurrence de l’action (mensuel) » sur le terminal de paiement Paypal.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. 1 personne 

Montant : 30 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. Couple.

Montant : 40 €




Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion réduite à L’Avenir pour Tous (-25 ans, chômeurs, étudiants). 1 personne 

Montant : 15 €




Pour faire un don ou adhérer par voie postale, merci de remplir ce bulletin et de nous le retourner accompagné de votre règlement à : L’Avenir pour Tous – 9 rue du Docteur Finlay – 75015 Paris

]]>
Samedi 5 janvier 2019 – L’amalgame media avec l’abrogation http://www.avenirpourtous.fr/2019/01/samedi-5-janvier-2019-lamalgame-media-avec-labrogation/ Tue, 22 Jan 2019 19:11:50 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7028 ou comment détruire politiquement le combat protecteur de l’Humanité Homme-Femme

Gilets jaunes: Frigide Barjot a poussé les anti-mariage pour tous à truster la consultation en ligne : La spirale médiatique va amalgamer Virginie Tellenne-Frigide Barjot avec l’abrogation, demande permanente des réseaux LMPT.

Dès la clôture des résultats, et pour effacer le nôtre sur la future loi Bioéthique (sic!) qui ouvre la reproduction marchande sans géniteurs et les dépistages embryonnaires généralisés, la grande machine médiatique de l’amalgame s’est mise en branle. Peu importe que les trois premières propositions aient été déposées sous trois noms différents  (Collectif ONLR pour l’abrogation Taubira, HubAn2019 pour la politique familiale proche de La Manif Pour Tous, et Démocratie en Danger, pour un RIC sur la loi Bioéthique), tout le monde est mis dans le même sac de l’abrogation ! Et c’est  évidemment Frigide Barjot, bouc-émissaire médiatiques des véritables abrogationnistes jamais inquiétés car indispensables au marché post-humain, qui a « trusté les résultats » pour pousser l’abrogation de la loi Taubira !

Devant ses contre-vérités, Virginie Tellenne-Frigide Barjot a expliqué avoir informé les sympathisants de LAVT de la proposition du projet de loi bioéthique, véritable révolution votée en 2019,  qui serait sinon restée tout à fait ignorée, comme la consultation du CESE elle-même ! Compte-tenu de l’absence d’information publique et du nombre gigantesque des propositions, le tout cherchant à en noyer les plus importantes,  ceux qui ne prévenaient pas leurs sympathisants sur la proposition déposée n’avaient aucune chance d’obtenir des votes. 

Et c’est bien ce qui s’est passé en ce qui concerne les Gilets Jaunes : pas de propositions, pas de mobilisation, pas de votes ! 

Mais sans doute préfère-t-ils que ce soit Marlène Schiappa et Cyril Hanouna qui décident à leur place sur C8 ? 

REVUE DE PRESSE

Samedi 5 janvier – Le Nouvel Obs : « Gilets jaunes » : La Manif pour tous monopolise les propositions de la consultation nationale

Dimanche 6  janvier – Arrêt sur Image : BARJOT, LMPT : LA CATHOSPHÈRE DÉTOURNE UNE CONSULTATION SUR LES GILETS JAUNES

Dimanche 6 janvier – Huffington Post : Gilets jaunes: Frigide Barjot a poussé les anti-mariage pour tous à truster la consultation en ligne

Lundi 7 janvier – Atlantico : LE RETOUR DE LA MANIF POUR TOUS ? Consultation du Cese : Frigide Barjot reconnaît avoir mobilisé des personnes hostiles au mariage pour tous et à la PMA

Mardi 8 janvier – Le Figaro : Grand débat: des opposants au mariage pour tous en profitent pour descendre dans l’arène

Mardi 8 janvier au matin, Virginie Tellenne a pu rétablir la réalité de notre participation à la consultation du CESE, en direct par téléphone dans le Morandini Live sur CNEWS. Xavier Bongibault, délégué général adjoint de L’Avenir pour Tous a ensuite pu contrer les accusations sans fondement de Caroline Mecary contre Virginie Tellenne, et défendre notre position de co-parentalité face aux attaques de l’avocate de la reproduction marchande hors sexuation. Quelques heures plus tard, le Figaro donnait enfin les noms des initiateurs de la proposition sur l’abrogation, et disculpant Virginie Tellenne et l’Avenir pour Tous.

SOUTENIR L’AVENIR POUR TOUS

Nos besoins sont mensuels. N’hésitez pas à mensualiser votre don en cochant la case : « Récurrence de l’action (mensuel) » sur le terminal de paiement Paypal.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. 1 personne 

Montant : 30 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. Couple.

Montant : 40 €




Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion réduite à L’Avenir pour Tous (-25 ans, chômeurs, étudiants). 1 personne 

Montant : 15 €




Pour faire un don ou adhérer par voie postale, merci de remplir ce bulletin et de nous le retourner accompagné de votre règlement à : L’Avenir pour Tous – 9 rue du Docteur Finlay – 75015 Paris

]]>
À LA UNE ! Mercredi 16 janvier 2019 – Une première sur Paris Première ! http://www.avenirpourtous.fr/2019/01/a-la-une-mercredi-16-janvier-2019-une-premiere-sur-paris-premiere/ Wed, 16 Jan 2019 18:24:45 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7007 Virginie Tellenne, invitée sans polémique #ChezMoix !
Du jamais vu depuis 6 ans …

Quelques jours après la nouvelle polémique inventée pour discréditer L’Avenir pour Tous (LAVT) arrivée en 3ème position de la consultation du Conseil économique, social et environnemental (CESE) (à lire ci-dessous), Virginie Tellenne (Frigide Barjot) était invitée Chez Moix, ce nouveau « Droit de Réponse » animé par Yann Moix sur Paris Première. L’émission avait pour thème Église et sexualité avec le livre de Christine Pedotti sur le drame de la pédophiliemais aussi Eglise et radicalisation politique, avec le livre d’Henri Tincq sur  la « droitisation » des catholiques de France. Force est de reconnaître que pour la première fois depuis 6 ans, l’accueil de la leader des manifs millionnaires de novembre 2012 à mai 2013 a été chaleureux, et l’émission s’est déroulée sans incident notable.

Dans ce premier extrait, Virginie Tellenne explique comment l’ex-pouvoir universel de l’Eglise, reposant sur l’unique procréation charnelle sévèrement encadrée dans le mariage sacramentel, a été perdu en 1960 avec la pilule : en séparant sexualité et procréation, elle a supprimé la contrainte de l’homme sur la femme. Dès lors la morale sexuelle et son pouvoir de coercition sont devenus inefficaces, et même répulsifs. L’outil socio-politique du mariage indissoluble, dirigé par le mari et le prêtre, qui avait permis de coloniser la planète en croissant et multipliant, a été abandonné au profit des unions libres, puis du mariage asexué (Loi Taubira 2013). Le pouvoir vital a quitté l’Eglise bio-conservatrice pour le Marché trans-mutant.

Quelques jours après la nouvelle polémique inventée pour discréditer L’Avenir pour Tous (LAVT) arrivée en 3ème position de la consultation du Conseil économique, social et environnemental (CESE) (à lire ci-dessous), Virginie Tellenne (Frigide Barjot) était invitée Chez Moix, ce nouveau « Droit de Réponse » animé par Yann Moix sur Paris Première. L’émission avait pour thème Église et sexualité avec le livre de Christine Pedotti sur le drame de la pédophiliemais aussi Eglise et radicalisation politique, avec le livre d’Henri Tincq sur  la « droitisation » des catholiques de France. Force est de reconnaître que pour la première fois depuis 6 ans, l’accueil de la leader des manifs millionnaires de nov 2012 à mai 2013 a été chaleureux, et l’émission s’est déroulée sans incident notable.

Virginie ex-Frigide a également rappelé que les « radicaux » catholiques d’aujourd’hui le sont en ce qu’ils continuent d’exclure de la famille procréative ceux qui ont une sexualité non procréative, ce qui est inopérant dès lors que depuis la FIV (1982) et la conception par gamètes anonymes (1994), les techniques reproductives permettent de concevoir des enfants hors corps, sur un marché reproductif : il sera ouvert à tous en France, avec le dépistage pré-implantatoire, par la loi de « bioethique » (sic !) cette année. Cette radicalité religieuse, mise en scène par les medias qui ont brouillé puis supprimé le message des modérés de L’Avenir pour Tous depuis mai 2013, fait de la minorité des homos et des célibataires, uniquement représentés par les réseaux LGBT, les prescripteurs de ce marché de la reproduction sans sexe.

La radicalisation vient donc de l’exclusion des réseaux d’Eglise et des medias des nouvelles propositions sociétales (union civile, coparentalité) intermédiaires entre tout marché reproductif de l’individu asexué (réseaux LGBT) et le tout dogme de l’unique famille sexuée (réseaux LMPT). Aussi sans les propositions de LAVT,  la voie sera libre en France pour les bébés génétiquement modifiés, comme ils sont nés en Chine à l’automne dernier.

SOUTENIR L’AVENIR POUR TOUS

Nos besoins sont mensuels. N’hésitez pas à mensualiser votre don en cochant la case : « Récurrence de l’action (mensuel) » sur le terminal de paiement Paypal.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. 1 personne 

Montant : 30 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. Couple.

Montant : 40 €




Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion réduite à L’Avenir pour Tous (-25 ans, chômeurs, étudiants). 1 personne 

Montant : 15 €




Pour faire un don ou adhérer par voie postale, merci de remplir ce bulletin et de nous le retourner accompagné de votre règlement à : L’Avenir pour Tous – 9 rue du Docteur Finlay – 75015 Paris

]]>
ARTICLE DU NOUVEL OBS’ : L’AMALGAME ÇA SUFFIT ! http://www.avenirpourtous.fr/2019/01/article-du-nouvel-obs-lamalgame-ca-suffit/ Sun, 06 Jan 2019 18:44:44 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6994
CLÔTURE DE LA CONSULTATION DU CESE

L’Avenir pour Tous remercie les plus de 3000 personnes qui ont voté pour ses propositions dont celle de Démocratie en Danger  » pour un RIC sur la loi de Bioéthique « 

Virginie Tellenne et Xavier Bongibault appellent les medias et réseaux numériques à en finir définitivement avec l’amalgame anti-démocratique entre
L’Avenir pour Tous, qui promeut une union civile co-parentale,
et les divers réseaux réclamant l’abrogation de la loi Taubira
sans statut homoparental alternatif.
Chers amis,

Avec Xavier Bongibault et toute l’équipe de L’AVenir pour Tous (LAVT) nous voulons vous remercier pour votre participation nombreuse à la consultation du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) ouverte à la demande des Gilets Jaunes, mais boudée par ces derniers. Vous avez pu faire passer notre demande de Referendum d’Initiative Citoyenne de la 6ème à la 3ème place sur plus de 9 000 propositions et 30 000 votants.

Vous avez ainsi simplement fait exister une demande récurrente des Gilets Jaunes sur le RIC et une demande indispensable à l’information de tous les citoyens sur la modification irréversible de leur procréation, qui va légalement passer de sexuée entre deux personnes homme et femme à asexuée unipersonnelle pour tout citoyen. Merci à vous de soutenir ce travail profondément démocratique!

Pour ceux qui n’ont pu voter, nous rappelons que notre demande est toujours active sur le site de Change.

En revanche nous nous étonnons des reprises presse qui se focalisent sur Virginie Tellenne comme ayant forcé une action coordonnée avec La Manif Pour Tous (LMPT), alors que nous en avons été exclus pour refus de cohabitation avec notre proposition de protection de la procréation sexuée entre hommes et femmes. Nous demandons qu’elle soit étendue aux couples de même sexe unis par l’union civile, et aux célibataires devenus parents par co-parentalité avec les géniteurs père et mère de leurs enfants.

Notre projet de co-parentalité, qui existe déjà dans les faits mais sans statut légal, est rejeté par les réseaux qui ont durci la position d’origine vis-à-vis de toute autre forme de famille que celle conjugale entre l’homme et la femme au vote de la loi Taubira. Cette intransigeance soudaine après 9 mois de cohabitation acceptant l’union civile a causé le départ de la tête des manifs de Virginie Tellenne en mai 2013.Depuis ce moment, les réseaux de La Manif pour Tous refusent l’idée-même de débattre de l’union civile co-parentale de L’Avenir pour Tous comme encore dans la consultation du CESE, en poussant l’abrogation de la loi Taubira. D’ailleurs nous mettons au défi quiconque de trouver la moindre réunion réunissant Virginie Tellenne et Ludovine de la Rochère depuis mai 2013 !

Par ailleurs nous nous étonnons que cette consultation ouverte à la demande des Gilets Jaunes, qui ont des leaders en possession de fichiers bien supérieurs en nombre à ceux de L’Avenir pour Tous, n’ait en aucun moment été investie par ceux-ci pour y faire valoir leurs revendications, telles que formulées justement sur des pétitions réunissant plus de 1,5 millions de personnes ! Reprises dans cette consultation officielle directement soumise aux autorités publiques, leurs demandes auraient largement réduit à sa mesure la demande d’abrogation de la loi Taubira arrivée en tête. Mais il semble que cette demande hors-sujet largement médiatisée, a intéressé beaucoup plus que celle du débat sur la loi de Bioéthique A VENIR et parfaitement inconnue du grand public. Les journalistes sont donc bien mal fondés, en l’absence des intéressés Gilets Jaunes, à reprocher à L’Avenir pour Tous de s’être investi : ils compensent en faisant indûment porter l’abrogation sur « Frigide Barjot », ce qui permet de mieux cacher le RIC sur la loi Bioéthique et la co-parentalité, ou de leur dénier la possibilité-même de participer à la consultation du CESE !

Il faut donc croire que le but des Gilets Jaunes et des medias n’est pas d’ouvrir le « grand débat national », mais de continuer à agiter les populations dans une perspective de radicalisation du mouvement, comme cela s’est produit samedi contre Benjamin Griveaux. Tout ceci n’aura qu’un seul bénéficiaire, Emmanuel Macron, qui sera légitime à se poser en redresseur à poigne de l’ordre public, poigne retrouvée notamment grâce à des mesures sécuritaires renforcées et qui empêcheront une juste mobilisation contre la loi de Bioéthique eu printemps.

Car manifestement la spécificité et la justesse des demande de L’Avenir pour Tous, qui ont pour objectif de négocier et pacifier la société, ne doivent pas avoir voir droit de cité.

Dans un article intiutlé « Gilets jaunes » : La Manif pour tous monopolise les propositions de la consultation nationale, et publié samedi à la mi-journée sur le site du Nouvel Obs, Timothé Vilars se livre à un amalgame entre La Manif Pour Tous et L’Avenir pour Tous – Démocratie en Danger.

Outre ce qui a été rappelé plus haut, nous voulons rappeler ce qui a présidé à notre demande de RIC sur la loi Bioéthique : nous l’avions déjà déposée sur Change le 19 décembre 2018, sans avoir connaissance, en l’absence de toute communication pendant les vacances de Noël, de la consultation du CESE. Ce n’est que le 1er janvier que nous l’avons découverte, et avons décidé de demander aux 5 000 signataires de la pétition de Démocratie en Danger de reporter leur signature au CESE ainsi que sur notre précédente demande des Etats Généraux de la Bioéthique sur l’union civile co-parentale.

Dans la dernière ligne droite, voyant que les réseaux avaient déposé leur demande d’abrogation, nous nous sommes concentrés sur la proposition du Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) sur la loi Bioéthique, qui est tout à fait légitime dans le débat comme :
• une demande d’actualité des citoyens,
•fondée sur le seul sujet qui nous concerne tous en 2019 : le changement ontologique de notre procréation sexuée par une reproduction individuelle sans géniteurs (PMA pour toutes). Ce fait transhumain est totalement inédit dans l’histoire de l’humanité.

Les réseaux LMPT, ici sous diverses identités (Collectif ONLR, HubAN2019, Bouglé, Institut Justice…) n’abordent pas le sujet de la loi Bioéthique qui contient ce changement ontologique de procréation, mais grâce à leurs multiples réseaux, l’ont remplacé en tête par leur outil de destruction massive : l' »abrogation » ! Elle radicalise par l’exclusion des homosexuels de la communauté humaine procréative, permise par la maîtrise des nouvelles technologies qui elle-même s’étend par l’anonymat des gamètes aux individus célibataires. Notre humanité est pulvérisée en millions d’individus reliés entre eux par l’IA et les réseaux numériques, et plus par la sexuation procréative homme-femme.

Or c’est de cette exclusion que se servent les autres réseaux, LGBTQI, pour instrumentaliser l’homophobie au « profit » de la seule association pro-famille co-parentale, et ainsi pour discréditer la demande légitime de maintien de la procréation, pour tout enfant et dans toute forme de famille, donc pour toute notre humanité sexuée.Cette stratégie, aussi légitime semble-t-elle à ces réseaux, n’est pas celle de L’Avenir pour Tous, qui préfère une approche plus juste en terme d’actualité, de vrais débats, de solidarité sociale, de réalisme ontologique.

C’est pour cela que, contrairement à ce qu’écrit Timothé Vilars, nous rappelons que L’Avenir pour Tous, association « mère » du collectif Démocratie en Danger :

  • n’est pas une émanation de La Manif Pour Tous, mais la continuation d’un collectif lui pré-existant, le Collectif pour l’Humanité Durable, co-fondateur par Virginie Tellenne et Xavier Bongibault des premières manifs de préservation de la procréation entre l’homme et la femme sur la base de l’union civile co-parentale « tous nés d’un homme et d’une femme dans toutes les formes de familles« ;
  • n’a pas pour objectif principal de « réécrire la loi Taubira » mais de proposer une alternative éthique à l’extension de la PMA marchande de gamètes anonymes à toutes femmes, la coparentalité qui préserve la filiation et procréation sexuée des enfants. De fait le mécanisme de suppression de la filiation sexuée des enfants est empêché par cette proposition qui la restaure, sans remettre en cause les familles des personnes de même sexe;
  • L’Avenir pour Tous ne peut en aucun cas appartenir aux réseaux de l’abrogation de la loi Taubira, et ne doit plus JAMAIS être mentionnée à ce titre comme réseau de La Manif pour Tous.
Pour en finir avec les approximations et les amalgames, nous demandons à Thimothé Vilars, comme à tous les journalistes qui s’en serviront, de rétablir l’ensemble de cette vérité.
Bonne année à tous !
Virginie Tellenne – Frigide Barjot
Xavier Bongibault
]]>
Vendredi 4 janvier 2019 – Clôture de la Consultation du CESE http://www.avenirpourtous.fr/2019/01/vendredi-4-janvier-2019-cloture-de-la-consultation-du-cese/ Fri, 04 Jan 2019 18:30:36 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=7019 Le RIC pour la loi Bioéthique de l’Avenir pour Tous en 3ème position ! Merci et Bravo !

Résultats de la consultation : la proposition LAVT d’un Référendum d’Initiative Citoyenne sur la loi de Bioéthique arrive en troisième position. Amplifions le résultat lors du Grand Débat National en continuant de voter sur Change.

Du 15 décembre 2018 au 4 janvier 2019 se tenait à la suite du mouvement des Gilets Jaunes, une consultation organisée par le CESE,  ignorée du grand public, et boudée par les Gilets Jaunes, pourtant dépositaire de plus de 1,5 millions de soutiens sur Change.

Ayant pour thème, Avec ou sans gilet jaune, citoyennes et citoyens, exprimez-vous, c’est tout naturellement que L’Avenir pour Tous a décidé d’y soumettre ses deux propositions principales :

Le même jour 2 janvier, le collectif ONLR de Fabien Bouglé (élu municipal de Versailles) et de François Billot de Lochner (Liberté Politique) postait une demande d’abrogation de la loi Taubira, tandis que la proposition sur la politique familiale, issue des proches de La Manif pour Tous, s’envolait dans l’émulation.  Mais grâce à nos 5 000 signataires sur Change, et à votre mobilisation par mails, nous avons pu hissé la demande de débat sur la future loi Bioéthique (sic!) dans le trio de tête des réseaux les plus actifs !

Bravo à tous ceux qui se sont mobilisés sur cette demande de RIC bioéthique, sans céder à la radicalisation de l’abrogation de la loi Taubira, ni au détournement de sujet sur la politique familiale, les deux bien secondaires quand se présente à l’Assemblée nationale, la révolution historique de la procréation marchande pour tous.

Face à elle vous invitons à continuer de voter en faveur de cette demande d’un Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) sur le projet de loi bioéthique, en signant notre pétition : suivre ce lien pour lire et signer la pétition.

SOUTENIR L’AVENIR POUR TOUS

Nos besoins sont mensuels. N’hésitez pas à mensualiser votre don en cochant la case : « Récurrence de l’action (mensuel) » sur le terminal de paiement Paypal.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. 1 personne 

Montant : 30 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. Couple.

Montant : 40 €




Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion réduite à L’Avenir pour Tous (-25 ans, chômeurs, étudiants). 1 personne 

Montant : 15 €




Pour faire un don ou adhérer par voie postale, merci de remplir ce bulletin et de nous le retourner accompagné de votre règlement à : L’Avenir pour Tous – 9 rue du Docteur Finlay – 75015 Paris

]]>
Consultation citoyenne du CESE : 56 heures pour participer au vrai débat ! http://www.avenirpourtous.fr/2019/01/consultation-citoyenne-du-cese-56-heures-pour-participer-au-vrai-debat/ Wed, 02 Jan 2019 18:59:31 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6973

Mercredi 2 janvier 2019

CONSULTATION CITOYENNE DU CESE

L’AVENIR POUR TOUS VOUS INVITE
À DEMANDER LE VRAI DÉBAT !

 

Chers amis,

Nous tenons tout d’abord à vous présenter nos meilleurs vœux de bonheur, de santé de prospérité et d’engagements, toujours plus solides et nombreux auprès de nous, pour cette année 2019 qui commence.

Il y a tout juste un an, en janvier 2018, nous vous invitions à participer aux États Généraux de la Bioéthique (EGB2018). Votre mobilisation ne s’est pas démentie et vos propositions ont été les plus votées. Mais elles n’ont pas été retenues – loin de là – par le Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) qui les avait sollicitées !

Un an plus tard, grâce à la mobilisation des Gilets jaunes, le Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) a lancé, le 15 décembre dernier, une consultation, confidentielle – mais découverte in extremis lors de ces jours festifs – sur les aspirations du peuple français.

Cette consultation se terminant le 4 janvier 2019 à 23h59 (oui !), il nous reste moins de  55 heures pour soutenir les trois propositions d’autonomie citoyenne que nous vous demandons de voter et de faire voter massivement pour obtenir le vrai débat :
• 
Pour un Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) sur le projet de loi Bioéthique,
PMA pour toutes : préférer une procréation par co-parentalité en l’absence de conjugalité entre homme et femme
Pour un Referendum d’Initiative Citoyenne (RIC) sur la révision de la loi de 1905

Il faut dans un premier temps vous inscrire sur le site du CESE. Nous vous avons préparé à cet effet une notice explicative que vous trouverez en suivant ce lien.

Puis vous passerez au vote des trois propositions suivantes :
  • La première, Pour un Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) sur le projet de loi Bioéthique, fait suite à la pétition de Démocratie en Danger qui dépasse les 5000 signataires.

 

  • La deuxième proposition, PMA pour toutes : préférer une procréation par co-parentalité en l’absence de conjugalité entre homme et femme, fait suite à la proposition identique à celle que L’Avenir pour Tous a portée dans le cadre des États généraux de la Bioéthique et pour laquelle vous vous êtes massivement mobilisés (78% de oui sur plus de 2 000 votants)

 

  • La troisième proposition, Pour un Referendum d’Initiative Citoyenne (RIC) sur la révision de la loi de 1905, émane de Virginie Tellenne et actualise nos deux premières demandes, tout en les élargissant au domaine cultuel et laïc.

Pour plus d’informations techniques pour vous connecter et voter, vous pouvez contacter Xavier Bongibault au 06 69 51 82 55.

Pour plus d’informations sur le fond de ces trois propositions, vous pouvez contacter Virginie Tellenne-Frigide Barjot au 06 09 62 00 31.

Nous vous renouvelons nos meilleurs vœux et vous rappelons que vous n’avez plus que 55 heures pour vous faire entendre du CESE, avant d’être plus nombreux encore dans le « grand débat national » qui – nous faisons tout pour cela – devra devenir le vrai débat pour nous permettre de revenir sur les résultats méprisés de 2018.

A vous tous, courage et un grand merci !

Virginie Tellenne-Frigide Barjot

Xavier Bongibault

]]>
2018 : une année de participation active pour l’Avenir pour Tous, à renforcer avant le vote de la loi PMAGPA http://www.avenirpourtous.fr/2018/12/2018-une-annee-de-participation-active-pour-lavenir-pour-tous-a-renforcer-avant-le-vote-de-la-loi-pmagpa/ Thu, 13 Dec 2018 21:21:00 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6945

Jeudi 13 décembre 2018

Mutation de notre procréation PMA/GPA/données numériques

L’AVENIR POUR TOUS A BESOIN
DE CHACUN DE VOUS !

 

Chers amis,

À quelques jours de cette fin d’année, voici venu le temps de dresser le bilan de nos actions et réalisations en 2018, dans le grand combat qui est le vôtre depuis 2012, sur la protection de notre humanité homme et femme. Nous le menons à travers le respect de notre procréation sexuée, qui n’a de sens que par le respect de la dignité de chaque personne, enfants comme adultes, femmes et hommes.

Tout simplement parce que modifier la procréation de l’Humanité modifie l’Humanité elle-même.

L’Avenir pour Tous, nous voulons améliorer notre humanité fragile par les progrès de la science et de la médecine, mais nous voulons résister à la mutation techno-numérique dans une autre entité, trans-humaine, via une intelligence artificielle (IA) exponentielle, qui bientôt nous dépassera si nous n’agissons pas plus conscients et nombreux à L’Avenir pour Tous.

C’est pourquoi au début de cette année, nous avons tenus toute notre place dans la vaste consultation des Etats Généraux de la Bioéthique, qui englobaient les PMA et GPA, l’IA, la robotique et les données numériques, dans l’interfaçage des vies biologiques et numériques. Pour limiter cela aux soins de la vie biologique par l’aide du numérique nous avons fait entendre notre position sur la filiation universelle, celle défendue lors des manifs immenses de 2012-13 que nous animions jusqu’au 5 mai 2013 : « tous nés d’un homme et d’une femme dans toutes les formes de familles ».

Or la loi de Bioéthique qui sera déposée en mai-juin 2019 entend, pour la première fois dans l’histoire de l’Humanité, légaliser une procréation médicalement assistée (PMA tout à fait légitime entre une homme et une femme connus) désormais ouverte pour toute femme sans connaissance d’un homme. Cela se fera de la même façon, par insémination ou fécondation in vitro avec transfert d’embryons, mais avec des gamètes anonymes, très certainement vendus pour pallier un manque évident de semences pour un potentiel de 15 millions de femmes en âge de procréer.

La loi de Bioéthique permettra donc de fournir des gamètes et des embryons à un marché de la procréation qui sera en même temps un laboratoire pour la modification des génomes héréditaires, issus de ces millions de gamètes et d’embryons dissociés des corps ; ce sera aussi un immense réservoir pour la collecte des données génétiques numériques de toutes les personnes émettrices et de tous les embryons en conception. Ces données serviront certes à mieux soigner l’infertilité, mais aussi à concevoir un clone numérique de l’Etre Humain, futur Etre Artificiel aux capacités démiurgiques.

Face à cette révolution de notre espèce humaine dans sa mutation génétique et numérique,L’AVenir pour Tous propose que tout adulte reste maître de ses gamètes et de ses données génétiques, en réalisant malgré tout ces PMA pour femmes vivant sans hommeentre personnes de gré à gré : avec un père géniteur certain pour l’enfant, qui sera connu avant la conception, même hors conjugalité et non cohabitant.

C’est notre proposition constante de CoParentalité, alternative à la PMA de gamètes anonymes et marchandes, qui garantit aucun tri ni sélection des gamètes, des embryons, des génomes et de leurs données numériques alimentant les big data.

Alliée à l’union civile des couples homosexuels, la CoParentalité protège avec force, dans la fécondation entre homme et femme sans intervention du marché, la filiation biologique et génétique des enfants, comme le transfert de leurs données numériques de conception. De la même façon, les dépistages ADN qui seront proposés lors des grossesses devront être réservés au cas de pathologies héréditaires.

Compte tenu de la barrière bioéthique certaine qu’elles représentent, nos propositions ont été les plus votées des options citoyennes avec 78% des voix pour la coparentalité à la consultation des États Généraux de la Bioéthique

(2.078 Votes dont 1.620 pour (77,9%) – 401 contre (19,4%) – 57 mitigés (2,7%)).

Elle a été ainsi factuellement reprise dans les annexes et la synthèse du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) chargé d’organiser ce grand débat avec les citoyens, curieusement ignoré du grand public.

Mais comme elle rétablit le principe de filiation paternelle et maternelle pour tout enfant aussi bien dans les couples homoparentaux que dans les familles monoparentales – les deux leviers de l’ouverture du marché de la mutation et de la numérisation génétiques – notre propositiond’élargissement de la procréation sexuée en dehors de la conjugalité n’a évidemment pas été retenue ni par le CCNE ni par le gouvernement. Et plus étrangement encore, pas non plus par les réseaux institutionnels de l’Eglise (LMPT, Vita, AFC, etc…) : ces derniers refusent tout débat de rassemblement avec L’Avenir pour Tous sur nos constats et propositions. Tout en déplorant les mêmes dangers de « bébés à la carte » et de domination de l’IA via les GAFA et autres BATX chinois, les réseaux institutionnels estiment nos propositions de PMA des géniteurs et de CoParentalité tellement contraires à leurs convictions, qu’elles n’autorsient même pas d’être débattues. Ainsi la masse du public ne les connait pas et en peut pas se fédérer sur une barrière éthique concrète. Devant l’avancée patente de la législation de mutation de notre procréation, leur position s’est renforcée en 6 ans depuis notre soudaine éviction de la tête des manifs les 5 et 26 mai 2013, pour cause de rejet non négocié de l’Union Civile.

Dès lorsL’Avenir pour Tous, association non-institutionnelle indépendante née le 26 juin 2013, demeure le seul mouvement à défendre le modèle de sexuation homme-femme de l’Humanité de façon UNIVERSELLE, c’est-à-dire dans TOUTES les formes de familles : homoparentales (quelques centaines), monoparentales (quelques milliers) et hétéroparentales stériles (plus de 300 000 par an, en constante croissance). Notre démographie se ressent de cette baisse de la fertilité, mais la PMA de gamètes anonymes n’en est pas pour autant la bonne solution. L’Avenir pour Tous a bien la proposition juste pour l’enfant, ses deux géniteurs et la démographie française.

Notre voix modeste, bien qu’effacée des médias à cause de nos propositions anti-Marché reproductif et numérique, a donc représenté une partie importante des citoyens dans l’obtention du report de l’examen de la loi de Bioéthique en juin ou juillet 2019.

De plus, le mouvement des Gilets Jaunes apporte un poids supplémentaire dans ce report.

Mais en contrepartie, le contenu de la loi a été considérablement aggravé, et passé totalement inaperçu le dimanche 11 novembre dernier, masqué par les commémorations du centenaire de la victoire de 1918. Dans le JDD, la ministre de la Santé en charge de la loi, Agnès Buzyn, a dévoilé une avancée inquiétante avec la disparition du principe filiatif de « la mère qui accouche », validant le principe de filiation d’intention pour les enfants nés par GPA.Cette annonce n’a fait que confirmer notre crainte de voir remplacer les deux géniteurs père et mère, non plus seulement par des « donneurs » anonymes mais bien par des « vendeurs » de sperme et d’ovules pour faire face à la pénurie consécutive à la levée de l’anonymat, postérieure à la fécondation. Ce qui nous guette avec ce projet de PMA sans géniteurs, c’est bien l’externalisation des gamètes et embryons, avec la location d’utérus, pour une manipulation génétique et numérique non plus médicale mais eugéniste (choix du sexe, augmentation physique et cérébrale, augmentation du nombre d’embryons pour une recherche élargie au-delà du médical, etc.)

Car nous voyons bien que ces réalités se font jour de multiples façons dans le monde : de la demande d’une « transition génétique » à l’INSERM (Le Monde 11/11/2018), à la naissance des premiers bébés modifiés génétiquement en Chine, Lulu et Nana (24/11/2018) en passant par l’apparition du clone numérique de l’être humain, somme de toutes les données bio-numérisées et de tous les espoirs des chercheurs transhumains.

Avec l’approche de l’utérus artificiel, nous avançons à data exponentielles vers l’avènement du futur Etre Artificiel. Le dernier papier du Pr Laurent Alexandre est explicite en ce sens. « Fuyez les bigdata, où l’IA vous tuera ! »

Face à cela, L’Avenir pour Tous entend continuer de vous proposer une alternative bio-humaniste réaliste face à ces évolutions transhumaines, dont les prochaines étapes seront légalisées par la future loi de bioéthique – qui n’en a plus que le nom !

Il est désormais plus juste de parler d’une loi des biotechnologies, des données numériques et de l’Intelligence Artificielle. On dit aussi technologies NBIC.

Pour maintenir notre bio-humanité, sans rejeter les progrès scientifiques et sociaux à son service, ce qui fait notre unicité,  nous avons besoin d’être de plus en plus nombreux et lucides en 2019. Vous pouvez nous aider de plusieurs façons, le soutien financier étant le nerf de cetteguerre des intelligences conscience humaine renforcée contre intelligence artificielle en augmentation.

Le débat sur les réseaux numériques étant le premier moyen d’informer, nous vous remercions d’emblée pour votre générosité et votre temps sur les réseaux numériques.
Si vous désirez une initiation Twitter ou Facebook, contactez Xavier au 06 69 51 82 55.

]]>
Le Programme 2019 http://www.avenirpourtous.fr/2018/11/le-programme-2018/ Mon, 26 Nov 2018 13:04:06 +0000 http://www.avenirpourtous.fr/?p=6932 L’OBJECTIF

Rétablir la seule filiation biologique de l’enfant avec ses parents géniteurs dans son acte de naissance en créant un statut parental dans le livret de famille pour le parent d’intention non géniteur :

La Coparentalité

L’AVenir pour Tous (LAVT) milite contre l’anonymat des gamètes pour TOUS les couples, homme-femme comme femme-femme ou homme-homme et pour toute personne.
L’Avenir pour Tous (LAVT) milite pour un statut de coparentalité dans toutes les formes de familles qui ne peuvent procréer par conjugalité sexuée : couples stériles, couples de même sexe, célibataires.

Dans toutes les formes de familles, faire reconnaître le droit imprescriptible de l’enfant à son intégrité génétique humaine par le maintien de sa procréation biologique entre ses géniteurs homme et femme connus avant sa fécondation, et l’établissement de sa filiation juridique par sa filiation biologique contre une filiation artificielle de l’adulte qui efface ses origines biologiques (filiation d’intention dans acte de naissance, PMA de gamètes anonymes, GPA).

Les géniteurs ne doivent pas être effacés par le double remplacement, génétique d’une part du tiers-donneur et social d’autre part, de l’éducateur. Les parents géniteurs doivent être reconnus juridiquement avec le parent social dans les couples stériles comme dans les couples de même sexe.

Seule cette mesure permet de faire barrage à la source à la disparition de l’identité de sexe, à l’ouverture du marché de la reproduction humaine, à la manipulation et à la sélection des gènes d’intelligence des gamètes et des embryons, naturels d’abord et synthétiques bientôt, au séquençage de l’ADN par et dans l’Intelligence Artificielle (#IA),  à la fusion des neurones humains et artificiels dans l’Uterus Artificiel (#UA)

Car la mutation de l’Etre Humain (#EH) en Etre artificiel (#EA) est programmée de longue date et avance avec l’explosion des technologies NBIC (NanoBioInformatiqueCognitives).
Cette mutation détermine des enjeux stratégiques et économiques mondiaux incalculables, dont le marché des gamètes et embryons transformés pèse des milliards d’euros.
Qui contrôle cette nouvelle vie technologique contrôle la planète et l’humanité.

L’Avenir pour Tous s’oppose ainsi, et modestement mais sûrement, à la mutation génético-eugénique de notre espèce humaine dans cette post-humanité que va valider juridiquement la loi de « bioéthique » 2019 !

LE PROGRAMME

Au niveau international
Inscription de l’égalité de la filiation homme-femme des enfants dans la Déclaration universelle des Droits de l’Humanité afin d’empêcher les modes de reproduction marchands et d’abolir la GPA au niveau mondial.

• Au niveau national
Inscription dans la Constitution du principe de filiation biologique homme-femme dans le respect de l’article 16-4 du code civil

Pour l’enfant,
Réécriture de l’acte de naissance selon la naissance biologique de l’enfant, avec une ligne “père” et une ligne “mère”, sans avoir à “choisir le sexe du parent”, comme actuellement.
Inscription du co-parent social dans le livret de famille

Pour les couples homme-femme,
Restriction de l’adoption plénière aux enfants orphelins nés et ayant perdu leurs deux parents biologiques par décès, par abandon ou par destitution de l’autorité parentale.
Inscription des parents géniteurs  dans l’acte de naissance, quand ils sont connus ou en laissant une mention de ceux-ci s’il sont inconnus.
Suppression de la PMA de gamètes anonymes (avec tiers donneur)
Promotion de la PMA avec géniteurs par insémination médicale, FIV avec geniteurs,
Promotion et création de l’éducation en CoParentalité (délégation-partage de l’autorité parentale non révocable)

Pour les couples de même sexe,
remplacement de l’adoption plénière de l’enfant né par PMA ou GPA de gamètes à l’étranger par  un statut de co-parent non géniteur inscrit dans le le livret de famille (Cf. plus haut).
Les droits d’union et d’éducation, égaux à ceux du mariage, seront préservés dans un statut d’union civile avec le parent biologique géniteur de l’enfant.

Il s’agit que les couples de même sexe prennent conscience que la “filiation d’intention” qui fait des adultes non géniteurs les parents biologiques des enfants, déconnecte l’enfant de ses géniteurs.
C’est la mesure fondamentale de respect de l’ordre naturel de l’humanité sexuée et de blocage du marché des PMA-GPA de gamètes anonymes, individuelles et marchandes.

Pour toutes les personnes seules,
Suppression de l’adoption plénière par des célibataires, pour rétablir la double filiation sexuée et empêcher l’extension de la reproduction marchande par PMA-GPA pour femmes et hommes seuls.
Promotion de la procréation sexuée par insémination naturelle, médicale ou par FIV avec le co-parent connu avant la fécondation pour toute personne.

• Au niveau politique
L’Avenir pour Tous appelle à la résistance active par plusieurs mesures :
1/ Supprimer les termes d’“abrogation” et la mobilisation contre les personnes, qui s’entendent comme la suppression des droits d’union et d’éducation des couples homosexuels. C’est une discrimination dans l’égalité sociale des couples qui génère l’accusation justifiée d’homophobie, arme politique incontourbable. Dès lors, pour compenser l’homophobie établie par des revendications discriminatoires, les revendications reproductives conduisent à l’effacement par une demande mediatisée martelée, à l’intégrité génétqiue de la conception des enfants.
C’est donc bien l’«abrogation» qui appelle à la procréation eugénqiue par l’extension  de la PMA marchande  de gamètes et embryons anonymes, qui fait disparaître la dualité sexuée homme-femme. C’est cette disparition qui ouvre un droit « artificiel » à l’enfant et le marché de sa manipulation dans la posthumanité.
2/ Soutenir en les diffusant les demandes validées lors des Etats Généraux de la Bioéthique, qui constituent ce programme
3/ Signer la Charte de soutien à la CoParentalité

4/ Soutenir et financer une plate-forme concrète de CoParentalité  : #NotreBébéBio

5/Adhérer à l’Avenir pour Tous et militer pour son programme de procréation protégée.

]]>