Tous nos Vœux de Bonheur BioHumain pour 2020 !

Tous nos Vœux de Bonheur BioHumain pour 2020 !

BONNE ANNÉE ET BELLE ÉPIPHANIE
À TOUS NOS SOUTIENS !

EN 2020, NOS VŒUX BIOHUMAINS POUR VOUS ET VOS FAMILLES :

RENDRE CONCRÈTE L’EXTENSION
DE LA PROCRÉATION BIO
DES ENFANTS
ENTRE HOMMES ET FEMMES,

DANS L’UNITÉ ET LA SÉRÉNITÉ !

Paris, lundi 6 janvier 2020

Chers amis de L’Avenir pour Tous,

En ce début d’année nous tenons à vous présenter nos vœux de santé, de prospérités familiale et professionnelle, toujours dans l’engagement pour notre Humanité bio et son écologie, indissociable de celle de la planète. Nous vous formulons donc nos vœux biohumains, en face des progrès transhumains que cette année 2020, année du vote de la loi dite de bioéthique, va voir réaliser : le remplacement de principe, puis progressif dans les faits, de la procréation biologique entre hommes et femmes par la reproduction artificielle par PMA/FIV de semences-produits, sans homme ni femme.

Pour y remédier, une seule solution : l’extension INVERSE de la procréation bio avec hommes et femmes par son incarnation réelle en bébés biohumains, avec père et mèredans et en dehors du couple procréateur. C’est tout le sens proactif de votre soutien à la concrétisation de notre alternative de coparentalité.

L’AVenir pour Tous, pour 2020, nous voulons continuer de défendre, en passant à sa construction physique, un modèle où tout adulte désirant fonder une famille le fasse en restant totalement maître de sa propre procréation. Ce qui implique la présence des DEUX parents biologiques, homme et femme, à la fécondation et une éducation partagée de leur enfant avec les éventuels conjoints, ou parents non biologiques.

Nous militons pour que les père et mère biologiques, en couple ou non, restent les géniteurs connus et, si possible, les parents de leur futur enfant. Ce n’est qu’ainsi qu’ils maintiendront leurs semences et leurs embryons indisponibles au marché des mutations génétiques et de leur migration numérique par séquençage de données ADN. Notre projet pour 2020, qui ne pourra se faire sans votre indispensable soutien, est la réalisation d’une plate-forme numérique ouverte à tous les hommes et femmes désireux d’avoir un enfant, prêts à procéder par PMA/FIV anonyme légalisée, faute d’offre coparentale. Par cette offre coparentale créée par LAVT, nous souhaitons les aider à prendre conscience de l’écologie de la procréation par coparentalité, face aux transmutations irréversibles des PMA/FIVanonymes pour tous.

Il s’agit tout de même de toucher l’intégralité des personnes en âge de procréer naturellement, auxquels s’ajoutent ceux qui ne le peuvent pas : les couples stériles, les couples homos et les célibatairesdonc tout le monde ! 

Nous voulons aussi étendre l’offre coparentale aux familles avec embryons surnuméraires sans projet de naissance, ou les fœtus avec projet d’avortement de leur mère.

Pour ceux qui pensent que ces situations n’existent pas, voici un article du 5 janvier 2020 dans Ouest-France (à lire en cliquant sur la photo ci-dessus)dont les faits nous donnent raison. Oui, des couples de femmes font le choix courageux de recourir sciemment à un géniteur connu plutôt qu’à du produit anonyme. Et dès lors que l’homme existe pour la fécondation, il peut être désigné, même tardivement, le père de l’enfant. Le problème étant ici que sans encadrement préalable des volontés à la conception, les dysfonctionnements peuvent être graves, notamment sans statut pour la 2ème mère, si le père est reconnu.

D’où la nécessité de construire la convention de coparentalité.

Car la loi à venir refuse de considérer ces cas de figures du géniteur/père avec mères extra-conjugales, pourtant très nombreux chez les homos, et de plus en plus chez les célibataires.  Pour favoriser la transhumanité, la loi préfère interdire définitivement le recours à une personne, le géniteur connu extra-conjugal. La loi transhumaine ignore sciemment la coparentalité et sa procréation écologique entre hommes et femmesLa loi transhumaine généralise la reproduction par PMA/FIV de gamètes anonymes, sans une option coparentale !

Aussi en 2020, nous comptons sur vous pour nous soutenir dans ce constat et son contre-projet de coparentalité décrit plus haut, le seul qui permette l’extension de la procréation biologique à toute famille.

Pour ceux qui en douteraient, le fait d’étendre la procréation Père-Mère-Enfant (PME) aux autres formes de familles, renforce du même coup la famille PME première fondée sur le couple procréatif, car directement construite sur le schéma procréatif PME entre homme et femme. Cette famille, modèle de la procréation bio, est donc renforcée par son extension à tous !

En espérant pouvoir compter sur votre soutien pour ce projet unique de réalisation de nos convictions biohumaines,
nous vous souhaitons,  à nouveau, une excellente et constructive année 2020 !

Virginie Tellenne
Xavier Bongibault

   Send article as PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page