Bel octave de Noël et de la Sainte Famille en Martinique !

Bel octave de Noël et de la Sainte Famille en Martinique !

JOYEUX OCTAVE DE NOËL
ET DE LA SAINTE FAMILLE
EN CE DERNIER JOUR DE 2019 !

Virginie Tellenne-Frigide Barjot est à votre disposition
en déplacement en famille en Martinique !

Mardi 31 décembre 2019

Chers amis de L’AVenir pour Tous de Martinique,

C’est une grande joie en ce surlendemain de la Sainte Famille, et dernier jour de l’année 2019, de m’adresser particulièrement à vous. En effet, pour quelques jours, j’ai la chance de me trouver en famille sur votre belle île dans le charmant bourg de Sainte-Anne.

Je m’adresse à vous car vous avez pris contact avec L’AVenir pour Tous, suite à nos multiples manifestations et pétitions contre le changement procréatif et familial humain, sans homme ni femme, sans père ni mère, tous deux devenus des produits-semences anonymes.

Par nos informations, vous avez pris conscience de ce qui affecte, avec la fécondation modifiée de tous nos enfants, la structure de toutes nos familles : c’est l’identité-même de notre humanité qui en est bouleversée. Je veux profiter de ce temps exceptionnel entre 2019 et 2020, pour vous en dire plus sur l’état actuel de la loi dite de bioéthiquequi réalise ce bouleversement en ce moment, sous vos yeux, et depuis 2012 !

Cette loi de modification du principe procréatif et filiatif est la conséquence logique de la loi de modification du principe du couple procréateur parental, constitué d’un homme et d’une femme : ce fut la loi Taubira du 17 mai 2013.
Sa suite, la loi dite de bioéthique, change le principe procréatif entre l’homme et la femme par la PMA/FIV anonyme ouverte à toute femme séparée d’un homme et étendue à celle vivant avec lui sans plus de motif de stérilité. C’est le basculement de la limite de la thérapie du vivant, ou bioHumanité à l’eugénisme du fabriqué, ou transHumanité.

Cette loi dite de bioéthique a été votée en première lecture à l’Assemblée nationale le 14 octobre dernier. Elle est désormais au Sénat, devant la commission ad hoc à laquelle nous avons demandé une audition pour y proposer nos solutions alternatives, maintenant notre humanité sous contrôle bioHumain. Nous sommes toujours sans réponse à ce jour.

Or cette loi est transhumaine en ce qu’elle  abolit notre procréation sexuée entre personnes mâle et femelle par l’universalisation à toute femme et à tout couple, donc à toute famille, homo comme hétérosexuelle, des Procréations Marchandes Anonymes (PMA et GPAsans père ni mère biologiques. Ils sont remplacés par un marché de semences effaçant les personnes géniteurs biologiques en  « donneurs » anonymes, fécondant nos embryons humains in vitro (FIV) en laboratoires. L’objectif eugénique est clair dès lors que la loi libéralise dans le même texte des possiblités nouvelles demodification des embryons en chimères animal-humain et des cellules souches en gamètes, permettant la  récolte simultanée des données génétiques et biologiques ainsi produites. Cela permet d’augmenter l’Intelligence Artificielle (IA) qui animera des robots avec notre génome et ses modifications numérisées. Ceux-ci étant de plus en plus performants, nous dépassant déjà dans de nombreux domaines, ils ne tarderont pas à nous dominer avec nos propres données si nous-mêmes n’y mettons pas nos propres limites : notre conscience, notre volonté, notre procréation toujours sexuée entre l’homme et la femme dans toutes les formes de familles…

La loi dite de bioéthique est donc une loi principielle de reproduction artificielle en une autre entité de fait transHumaine. Sans que personne n’explique cela, cette loi eugénique sera discutée au Sénat en ce mois de janvier 2020, pour revenir à l’Assemblée nationale  au printemps, et y être définitivement votée avant l’été 2020.
 Pour contester cette évolution et poser nos limites constitutives de notre biohumanité, il y a deux attitudes possibles : soit l’on s’oppose au principe bioHumain de procréation familiale étendu aux célibataires et aux couples homos, ce qui encourage ces personnes humaines bénéficiaires de la loi de PMA/FIV anonyme, sans conscience des conséquences, à utiliser la méthode transHumaine qu’ouvre la loi eugénique : la reproduction artificielle de la PMA anonyme, avec son marché des gamètes et des données artificielles qui modifient notre nature humaine lors de  l’acte reproductif lui-même, dans le labo et sans utero.
 Soit l’on s’oppose au principe eugénique d’évolution et à cette reproduction transHumaine, et on propose à ces mêmes personnes humaines bénéficiaires de la loi de PMA anonyme, une alternative de procréation sexuée entre l’homme et la femme appliquée aux couples homos (l’Union civile, que je propose depuis 2013) et désormais aux célibataires, ce qui représente toute la population éligible à la nouvelle procréation. On demande au législateur de nous procréer biohumainement entre homme et femme : c’est le statut non reconnu aujourd’hui de la coparentalité des géniteurs et des éducateurs non géniteurs (conjoints homos, célibataire de sexe opposé)

Ne pouvant exposer ceci aux élus et aux institutions politiques et ecclésiales en métropole,  L’Avenir pour Tous a donc décidé d’aller à la rencontre des Français des DOM-TOM en cette nouvelle année 2020. C’est dans cet objectif que je suis présente en Martinique, et vais rencontrer votre archevêque, Mgr David Macaire en ce 31 décembre.

Je suis bien sûre à votre disposition pour répondre à toutes vos questions sur la loi dite de bioéthique, et à vous expliquer notre projet alternatif de plate-forme coparentale « Notre BébéBio« , pour étendre la procréation biohumaine entre homme et femme ne vivant pas en couple, et pour faire naître les embryons surnuméraires voués à la manipulation et les fœtus voués à l’avortement.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez me joindre

par mail : [email protected]

par téléphone : 06 09 62 00 31

Si vous souhaitez aider L’Avenir pour Tous dans sa mission d’information, de conscientisation et de propositions concrètes dans la loi, vous pouvez les faire exister en effectuant un « don pour les bébés bios pour tous »

Vous rejoindrez ainsi la communauté naissante des BioHumains défendant concrètement notre humanité durable et aimable

Belle année 2020 pour un Avenir pour Tous les humains !

Virginie Tellenne
Déléguée générale

Pour exister en défense de notre bioHumanité face à la transHumanité, L’AVenir pour Tous ne peut compter que sur vous et votre soutien. De votre soutien financier dépend entièrement l’existence économique et l’activité de ses deux fondateurs : Virginie Tellenne, elle-même soutien de sa famille comme de toutes les familles, et Xavier Bongibault, en union libre de même sexe, sans enfant.
De leur acceptation indispensable des familles diverses qu’ils forment chacun dans leur combat commun, la mère de famille mariée et le jeune homme homo en couple chaste, dépend le respect de la famille traditionnelle, incarnation de notre procréation sexuée, et le rassemblement indispensable des deux visions familiales, pour une humanité vraiment universelle, désirable et durable.
   Send article as PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page