CONTRE LA PMA ANONYME, L’UNITÉ DES MANIFS 2012-13 NE SE REFERA PAS SANS VOUS !

CONTRE LA PMA ANONYME, L’UNITÉ DES MANIFS 2012-13 NE SE REFERA PAS SANS VOUS !

CONTRE LA PMA ANONYME
SANS GÉNITEURS HOMME ET FEMME,

L’UNITÉ DES MANIFS DE 2012-13 
NE SE REFERA PAS SANS VOUS !

De droite à gauche : Frigide Barjot-Virginie Tellenne, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng, les citoyens rassembleurs des manifs millionnaires de 2012-2013 avec leur proposition de statut différent pour les familles homoparentales sans changement de filiation, plutôt que pas de familles homoparentales (LMPT). Au vote de la loi Taubira, ils ont été écartés de l’opposition institutionnelle et du débat public, à cause de leur demande, face à la PMA/FIV anonyme, d’étendre de façon universelle la fécondation homme-femme connus, aux couples de même sexe, aux couples stériles et aux célibataires. Par l’union civile co-parentale (2012-13) et la co-parentalité des géniteurs et des éducateurs (2018-19).

Paris, jeudi 8 août 2019

Chers amis de L’Avenir pour Tous,
Comme nous vous l’indiquions dans notre mail du 28 juillet dernier, le projet de loi d’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux femmes en couples ET aux femmes célibataires, sera discuté au parlement à partir du 24 septembre prochain. Toutes les femmes de 18 à 43 ans pourront attendre un enfant sans homme ni père géniteur, et même sans leurs propres ovocytes, en étant fécondées artificiellement par Fécondation In Vitro (FIV) de semences anonymes.

Ce projet de loi institutionnalise la concurrence entre notre fécondation sexuée in utero en couples d’homme-femme et une fécondation anonyme in vitro pour tout individu, seul ou en couplesans homme ou femme géniteurs connus, mais avec un marché de  gamètes et d’utérus de donneurs et gestatrices anonymes : en effet la FIV anonyme sera prochainement étendue aux hommes, par la GPA.

La PMA/FIV anonyme, jusqu’alors réservée aux couples homme-femme stériles,devient donc universelle, supplantant par cette ouverture à toute personne, seule ou en couplel’universalité précédente de la fécondation sexuée réservée aux couples homme-femme géniteurs. Cette procréation reservée aux couples géniteurs excluait de la procréation naturelle et assistée, connue et anonyme, les célibataires et les couples homosexuels. Or déjà la PMA/FIV anonyme leur était donnée, de façon universelle, dès lors qu’ils vivaient en couple et étaient stériles. La fécondation anonyme, qui ne guérit pas l’infertilité, était déjà présente et déjà transHumaine.

L’ouverture de la PMA/FIV anonyme organise donc cette concurrence de procréations, sexuée contre artificielle, en supprimant
1/la condition essentielle de la stérilité
2/le géniteur CONNU au profit  du seul donneur ANONYME !
C’est tout à fait déloyal pour notre procréation sexuée entre homme-femme connus. En effet, elle ne prévoit pas l’ouveture réciproque d’une fécondation sexuée in utero pour tout individuseul ou en couple homo ou stérile, à égalité de moyens pour le père geniteur extra-conjugal que pour la FIV avec le donneur anonyme!

La loi oblige en effet toute femme qui choisit cette fécondation médicalisée, même dans le couple homme-femme, à L’ANONYMAT ABSOLU DE CETTE FÉCONDATION. Soit c’est le conjoint, de fait, connu, soit c’est un donneur obligatoirement anonyme  ! La loi assigne donc de force la fécondation artificielle par PMA/FIV anonyme aux célibataires, aux couples homosexuels ou stériles. En d’autres termes, la loi interdit à une femme seule ou en couple, homo ou hetero, et qui le désire avec sa/son conjoint, d’avoir son enfant par PMA in utero avec le père géniteur connu de celui-ci, si elle ne vit pas avec lui : l‘insémination in utero avec géniteur connuest sanctionnée de 30 000 euros d’amendes : ça dissuade tout le corps médical !

Cette limitation de la fécondation sexuée in utero au seul couple homme-femme  par l’imposition de l’anonymat à la fécondation est aggravée par le refus, chez TOUS les partisans et TOUS les opposants à la « PMA pour toutes », politiques, médiatiques, laïcs et religieux, de la solution sexuée de l’union civile et de la co-parentalité demandée par L’Avenir pour Tous depuis 2012. Ces propositions récurrentes ont même valu leur exclusion surprise du podium et du débat public depuis 7 ans des leaders de l’époque : Frigide Barjot-Virginie Tellenne, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng. Un mois après l’expulsion des manifs à Lyon et Paris en mai 2013,  ils fondèrent L’Avenir pour Tous pour continuer, sans aucun moyen,  à promouvoir leurs solutions.

Car cette co-parentalité extra-conjugale est, par nature, le seul moyen d’étendre la procréation sexuée à tout individu, seul ou en couple ! Donc de retouver une universalité égale à celle de la FIV anonyme.

La fécondation sexuée homme-femme pour tous étant doublement réduite par la loi  et exclue par son opposition officielle, la post-Humanité par FIV anonyme est bien en marche. Mais pourquoi donc cette imposition cachée de tous ?

Tout simplement parce que la FIV anonyme est le lieu des manipulations génétiques de l’embryon humain.

Les exemples récents des bébés OGM chinois, ou des embryons « humanimaux » –  chimères de souris au Japon, ou clones de singes modifiés en Chine – en sont la preuve vivante ! Pour augmenter physiquement et intellectuellement les gènotypes des embryons,  ou pour injecter des gènes d’humains dans des embryons d’animauxil faut  OBLIGATOIREMENT féconder l’embryon par fécondation in vitro.

Donc il faut RÉDUIRE PAR LA LOI le champ d’application de  la fécondation sexuéein utero, naturelle ou médicale, entre les hommes et les femmes, seuls ou en couples et préférer un marché mondial de semences anonymes !

Notre économie étant mondialisée et numérisée par internet, le temps nous est compté ! Or aucune barrière citoyenne ne s’est constituée depuis 2013, et plus largement, depuis 1960 et la contraception.

Mais il est encore temps ! L’Avenir pour Tous vous invite donc à saisir cette ultime période de mobilisation contre la PMA/FIV anonyme  pour réussir ce que nous n’avions pas compris en 2013 :
1/monter la barrière bioHumaine entre hommes et femmes, seuls et en couples, homos et hétéros, tous réunis dans toutes nos familles diverses, pour tous leurs enfants à protéger ensemble des modifications génétiques par une fecondation in utero avec parents géniteurs connus;
C’est le vrai débat aujourd’hui occulté (comme l’était la filiation/procréation en 2012-2013)
 qu’il faut engager ensemble avec la mobilisation prévue en septembre 2019.

Maintenant que nous avons bien compris la concurrence déloyale entre les DEUX reproductionsune fécondation transHumaine mutante et une fécondation bioHumaine préservée, nous devons défendre la fécondation sexuée universelle et réussir la mobilisation bioHumaine qui avait échoué en 2013.

Ce fût à cause de l’incompréhension du fait que
• l’union civile co-parentale pour les couples homos,
• la co-parentalité non conjugale des couples stériles et des géniteurs CONNUS
• la coparenté non conjugale pour les célibataires

sont les seuls outils qui étendent la fécondation sexuée in utero, pour protéger l’embryon dans l’uterus protecteur de la mère, fécondée naturellement ou chez le gynécologue par son père ou géniteur CONNU. Ces outils protégent du même coup le génome humain, grâce à cette extension de fécondation sexuée à toute personne, au-delà du couple conjugal homme-femme.

Avec cette fecondation homme-femme extra-conjugale,  on renforce d’autant la famille homme-femme, comme référence absolue de procréation, et depuis la nuit des temps.
Cela suppose d’étendre à nouveau l’opposition vastement et de donner la parole aux porteurs de ces outils, en rassemblant tous les leaders de 2012-2013, avec leur programme spécifique, sur le podium de la mobilisation, en octobre prochain.

Grâce à vos dons Frigide Barjot-Virginie Tellenne, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng pourront à nouveau rassembler des millions de Français. Par votre soutien à leur association de L’Avenir pour Tous, vous les installerez à nouveau sur le podium de l’opposition institutionnelle aux PMA/Fécondation In Vitro anonymes et universelles. Et là ils pourront les contrer avec leur proposition de rendre également universelles les PMA/Fécondation IN UTERO avec géniteurs CONNUS

Or, cette œuvre d’unité des leaders et des différentes sensibilités de 2013 ne peut se faire sans un soutien financier à cette réunification, donc concrètement à ceux qui en ont été exclus, du fait de cette incompréhension : les leaders de L’Avenir pour Tous.

L’Avenir pour Tous doit pouvoir exister publiquement, car elle n’est là que pour faire vivre et entendre ses solutions
d’union civile,
de PMA/Fecondation In Utero Connue
et de co-parentalité
.

Il faut pouvoir tenir par vos dons d’argent afin d’expliquer aux français pourquoi ne pas faire de dons de sperme ! Et pour cela nous n’avons que vos adhésions : ce sont elles, nombreuses, qui permettront que nous rédigions avec des juristesles amendements étendant la procréation sexuée in utero au-delà du couple conjugal, pour faire contre-poids et concurrencer efficacement la toute-puissance du marché de la FIV anonymetranshumaine, modificatrice de l’embryon et du génome humains.

Pour une humanité durable dès sa fécondation, et réconciliée par ses représentants publics, merci de nous aider à l’unité dès maintenant.
Grâce à vous, nous serons prêts à lutter tous ensemble contre la PMA/FIV anonyme par la PMA/FIUtero connue, pour toute femme en couple ou seule,
dès le 24 septembre !
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page