PMA-GPA : LA CAMPAGNE EST LANCÉE par le Premier Ministre, après un mois de communication par ses principaux ministres

PMA-GPA : LA CAMPAGNE EST LANCÉE par le Premier Ministre, après un mois de communication par ses principaux ministres

Changement de la reproduction humaine par PMA-GPA anonymes :

Après un mois de promotion masquée,
le Premier ministre Edouard Philippe lance
la campagne officielle pour JUILLET.
Mobilisez-vous à 
L’Avenir pour Tous
dès maintenant !

Paris, mercredi 1er mai 2019

Chers amis,

Le mois d’avril a été marqué par une séquence de communication gouvernementale sans précédent en faveur des Procréation Médicalement Assistée (PMA) anonymes et Gestation Par Autrui (GPA). Cette longue série a été conclue ce lundi 29 avril par le Premier ministre Edouard Philippe, qui a annoncé pour juillet le dépôt de la loi dite bioéthique (voir rappel des faits en fin de mail). C’est bien elle qui fera muter la procréation humaine entre personnes physiques, de sexuée corporelle à genrée marchande, par la mise sur le marché, national et mondial, des semences et des embryons, et de leurs génomes germinaux.

La longue promotion non-dite pour la GPA et la cacophonie gouvernementale sur le contenu et la date de la PMA laissent craindre que la loi de juillet comprendra bien les deux filiations d’intention, par PMA et GPA. Mais surtout qu’elle sera débattue au cœur de l’été, au moment où toute mobilisation se révèle impossible du fait des vacances.

Lancement de la campagne antiPMA-GPA anonymes et proCoparentalité de L’Avenir pour Tous

C’est pourquoi L’Avenir pour Tous répond à la mobilisation gouvernementale par le lancement de la campagne citoyenne antiPMA-GPA anonymes, par celle informative de la Procréation Naturellement Assistée par CoParentalité, dès ce mercredi 1er  mai. Nous ne devons pas chômer dans le temps qui nous est imparti pour informer un maximum de Français de la réalité de l’objectif invisible, comme Virginie Tellenne le disait de la filiation cachée dans le mariage pour tous en 2013.

1- Donner à L’Avenir pour Tous les moyens financiers d’informer

La mission première de L’Avenir pour Tous est celle d’information pour rétablir la vérité sur tous les mensonges, non-dits et pièges tendus, comme nous vous les résumons plus bas. C’est ce premier combat qui doit être gagné.

Écrasés par la propagande ambiante, les Français sont sommés d’être favorables à la PMA/GPA, en avalant des sondages positifs, mais qui n’expliquent absolument pas la réalité de la situation. Notre rôle consiste à informer des réels dangers de la reproduction artificielle sur l’humanité sexuée elle-même, et des manœuvres politiques de clivage communautariste pour faire passer la loi par désertion du peuple violenté.

Or ce travail d’information (organisation de réunions, impression de tracts, envois de mails, mise en place de pétitions,…) nous mobilise à plein temps, comme depuis 6 ans, et a un coût important. Ce travail doit maintenant redoubler pour que nous puissions être suffisamment nombreux pour nous faire entendre en juillet. Il nous faut 1000 adhérents à 10 euros par mois pour être efficaces. Nous comptons donc sur votre généreux engagement pour pouvoir optimiser notre travail dès aujourd’hui…

2- Donner à L’Avenir pour Tous un espace pour informer

Les medias étant les caisses de résonnance du pouvoir techno-mondialisé, aucune place publique n’est offerte à L’Avenir pour Tous pour exprimer, face à la PMA anonyme, son projet alternatif de procréation naturellement étendue par coParentalité des personnes. Or il s’agit de la SEULE possibilité de sauvegarde de la procréation entre hommes et femmes, dans toutes les formes de familles existantes désormais.

Depuis 6 ans, le refus systématqiue des medias de laisser L’Avenir pour Tous informer sur la CoParentalité, exactement comme pour l’Union Civile en 2013, allié au
• refus systématique des réseaux laïcs d’Eglise de laisser L’Avenir pour Tous dans des réunions communes informer sur la CoParentalité, exactement comme pour l’Union Civile en 2013, et au
• refus systématique de tous les partis politiques de soutenir dans leurs programmes électoraux la CoParentalité, comme l’Union Civile en 2013,
ce triple refus laisse donc TOUTE PLACE PAR DEFAUT aux PMA/GPA anonymes et à l’avancée inéluctable du marché techno-mutant.

Le silence assourdissant de la droite LR comme RN durant ce mois d’avril de promotion des PMA-GPA en dit long sur la stratégie globale adoptée. Le refus (ou abrogation) du projet contesté sans une proposition alternative en fait une promotion cachée supplémentaire, dans le contexte médiatique actuel. 
Exactement comme depuis 60 ans…

Aussi, devant cette pénurie et l’importance de la campagne qui s’ouvre, nous faisons appel à vous afin d’organiser des réunions dans vos cercles personnels (amis, familles, voisins, associations, paroisses…). Il est très simple de réunir chez vous 10-15 personnes (et plus encore…) afin que Virginie Tellenne et Xavier Bongibault viennent vous présenter un exposé avec projection d’un heure, sur les enjeux d’Humanité du débat historique qui s’ouvre. Mais encore plus, pour vous faire comprendre les propositions pour les combattre, que L’Avenir pour Tous formule SEULE depuis 2013.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Virginie au 06 09 62 00 31.
Si vous ne pouvez pas organiser de réunion mais que vous souhaitez assister à une de nos réunions, merci de remplir ce formulaire afin que nous vous tenions informés des évènements près de chez vous.

Nous vous remercions d’emblée de votre soutien et comptons sur votre mobilisation massive.

Virginie Tellenne                                                                                                             Xavier Bongibault

Mardi 2 avril : GPA – Toute la presse fait écho du fait qu’une grand-mère accouche de sa petite-fille avec les gamètes de son fils et de la sœur de son mari, aux USA.

Mercredi 10 avril : GPA – Avis de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) légalisant l’inscription de la mère ou du père d’intention – celle ou celui qui commande la GPA – dans l’acte de naissance de l’enfant : celle qui accouche n’est plus la mère !

Lundi 15 avril : pour le lundi saint, le symbole spirituel et rayonnant dans le monde de la maternité, humaine et sacrée, de notre humanité sur laquelle repose sa civilisation occidentale, la Mère de Dieu, flambe avec Notre-Dame de Paris.

Mardi 23 avril : GPA – Déclaration en dernière page de Libération du secrétaire d’Etat auprès du ministre catholique de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, Gabriel Attal, favorable à une GPA « éthique » avec son conjoint – qui n’est autre que le directeur de campagne de la tête de liste européenne LaRem Nathalie Loiseau.

Mardi 23 avril La Croix publie un sondage BVA commandé par le ministère de la Santé selon lequel 65 % des français sont favorables à la PMA anonyme pour les couples de femmes (on ne sait pas pour les femmes seules, ce qui change tout et est prévu dans la loi !) et 60 % pour la GPA (!). Ces deux chiffres font immédiatement dire aux associations proPMA-GPA que le sujet fait consensus en France, alors que personne n’en est réellement informé !

Mercredi 24 avril : GPA – Nomination à la tête de BFM TV du promoteur le plus médiatique de la GPA, Marc-Olivier Fogiel, pour en avoir effectué deux aux USA avec son conjoint.

Vendredi 26 avril : PMA – Agnès Buzyn, ministre de la Santé, annonce sur BFM TV que la PMA « qui ne pose aucun problème éthique à la différence de la GPA qui marchandise le corps de la femme », sera déposée avec la loi de bioéthique en juin ou juillet (?) en Conseil des Ministres.

Lundi 29 avril : PMA+GPA – Nathalie Loiseau, tête de liste LaRem qui se dit catholique, traitée d’homophobe par les LGBT, rappelle dans Tétu son soutien constant aux PMA et GPA éthiques.

Lundi 29 avril : PMA – Le Premier Ministre Edouard Philppe, sortant du séminaire du Grand Débat, annonce, avec les mesures aux aidants familiaux et aux pensions impayées, que la PMA sera déposée en conseil des ministres en juillet. C’est une double surprise, pour les Gilets Jaunes qui n’avaient pas du tout cette priorité, et pour L’Avenir pour Tous qui se la voyait refuser lorsque LAVT incluait la loi de bioéthique dans les consultations sur la transition écologique, ou sur le referendum d’inititive citoyenne (RIC).

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page