L’euthanasie rejoint les PMA-GPA en cette fin de campagne européenne

L’euthanasie rejoint les PMA-GPA en cette fin de campagne européenne

Paris, vendredi 17 mai 2019

L’INACCEPTABLE MISE À MORT DE VINCENT LAMBERT À REIMS

MARLÈNE SCHIAPPA FAIT UN PAS DE PLUS VERS LA GPA SUR BFMTV

L’EUTHANASIE REJOINT LA PMA SANS GÉNITEURS ET LA GPA EN CETTE FIN DE CAMPAGNE EUROPÉENNE !

Chers amis de L’Avenir pour Tous,

Alors que nous entrons dans la dernière ligne droite de la campagne pour les élections européennes, qui se dérouleront dimanche 26 mai prochain, la décision invraisemblable de mettre fin lundi 20 mai à l’alimentation du tétraplégique Vincent Lambert, – ce qui le condamne à mort dans un pays où celle-ci est interdite ! – rejoint, dans l’actualité, la légalisation de la reproduction artificielle par le dépôt de la loi bioéthique avec PMA anonyme et GPA.

Ces deux sujets sont liés dans la conception, sacrées ou rentabilisées, que l’on a de la vie donc de la mort humaines. Cela nous engage sur la façon dont nous envisageons notre Humanité alors que l’Etat-marchand et sa loi ont décidé d’en disposer : notre Humanité doit-elle rester biologique, et alors nous nous engageons à résister avec le programme de coParentalité de L’Avenir pour Tous, ou accompagnons-nous sciemment notre mutation artificielle en laissant faire et en abandonnant le plus faible ?

En 2008, Vincent Lambert est victime d’un accident de voiture à la suite duquel il entre en état végétatif, mais depuis, il respire seul, déglutit, s’endort le soir et se réveille le matin.

La semaine dernière, après des années de recours de ses parents, jusqu’à la CEDH et  l’ONU, le CHU de Reims annonçait son intention d’interrompre l’alimentation et l’hydratation de Vincent Lambert à partir du lundi du 20 mai, alors qu’il n’est pas en fin de vie, que ses parents souhaitent s’occuper de lui et le laisser vivre, et que des centres spécialisés sont prêts à l’accueillir.

Les parents de Vincent Lambert avaient déposé en début de semaine un ultime recours auprès du Défenseur des Droits, Jacques Toubon. Celui-ci affirme ce soir qu’il ne lui « appartient pas » de trancher. Maîtres Jean Paillot et Jérôme Triomphe, les avocats des parents dénoncent « un coup de force de l’Etat » et « une violation manifeste du droit ».

Cette décision révoltante pose la question du rôle de l’État. Alors qu’il est soumis au marché mondial, l’État peut-il prendre la main sur la volonté de la mère, sur les  consciences de chacun, en ce qui concerne de mettre fin à la vie d’autrui, alors qu’il n’y a pas d’acharnement déraisonnable ?

Entrons-nous dans un régime de dégagement des 1500 grands cérébrolésés, physiques et mentaux, dès le lendemain du départ de Jean Vanier, qui a consacré sa vie aux handicapés mentaux ?

La réponse de L’Avenir pour Tous est claire : NON !

NOUS RELAYONS ICI L’APPEL DE LA MÈRE DE VINCENT LAMBERT À L’ENTOURER DEVANT LE CHU DE REIMS POUR DEMANDER LE MAINTIEN DE L’ALIMENTATION DE SON FILS,

CE DIMANCHE 19 MAI À 15 HEURES !

Dans le même temps, invitée de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi matin sur BFMTV, Marlène Schiappa a confirmé que le projet de loi dit bioéthique d’extension de la PMA anonyme à toutes femmes serait présenté fin juin-début juillet.

Elle a réaffirmé sa volonté de voir rembourser cet acte – non médical – par la sécurité sociale. L’Etat financera avec votre argent la reproduction artificielle, sur un marché ouvert à tout personne, dès lors asexuée, et à la concurrence du marché mondial des semences anonymes, des tris génétiques et des data numériques des GAFAM/BATX.
Ce sont eux qui prendront le contrôle de la vie humaine.

Alors qu’elle est accueillie sur la chaîne que va diriger dès le dépôt de loi bioéthique Marc-Olivier Fogiel, grand promoteur de la GPA pour tous, la secrétaire d’Etat à l’Egalité, présente pour honorer la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, a montré une évolution certaine vers la GPA : elle qui s’y opposait du fait de la marchandisation des corps s’est, ce matin, dite à l’écoute de tous, dont les enfants nés de GPA et violentés par les propos hostiles, et sensible aux arguments avancés par Marc-Olivier Fogiel dans son livre.

Ces deux sujets primordiaux de la procréation et de la fin de vie, dès lors administrées par l’Etat, nous invitent à une prise de conscience de ce qui est en train de se produire dans l’ignorance générale, voire dans le déni de cette réalité !

Aussi la gravité de la situation sur notre existence vitale, et la configuration politique du scrutin nous poussent à vous délivrer une consigne de vote claire :

Le 26 mai, dites NON à
la Renaissance de LOISEAU – MACRON !

Voilà, s’il en était encore besoin, une preuve de la nécessité de vous informer en temps réel sur l’évolution gouvernementale en matière de mutation de la vie naturelle en vie artificielle, et de vous mobiliser sur ces sujets si graves, avec des images et des contenus innovants.

L’Avenir pour Tous doit pouvoir continuer cette campagne d’information unique pour vous, et vous appelle à prendre part à cette mobilisation en soutenant activement notre association, elle-même unique. 

Vos soutiens nous permettent de réaliser ce travail d’analyse, de synthèse, de globalisation et de conception des réponses, indispensables à une résistance efficace.

Nous comptons sur vous et vous en remercions dès maintenant !

1 000 adhérents à 10 € par mois (3€40 après déduction fiscale) permettront à L’AVenir pour Tous d’avoir les moyens nécessaires de survivre pour faire une campagne d’information et de mise en place de ses propositions alternatives à la loi de PMA sans géniteurs, discutée à partir de juillet 2019.

Vous pouvez également nous adresser vos soutiens financiers par voie postale à :
L’AVENIR POUR TOUS – 9, rue du Dr Finlay – 75015 Paris

Tous les jeudis soirs de mai, juin et juillet, Virginie Tellenne vous propose une présentation de l’actualité très fluctuante des PMA-GPA-Euthanasie, et du programme très constant de L’Avenir pour Tous :
• l’extension de notre procréation avec géniteurs, dans toutes les formes de familles, en concurrence non-marchande des PMA sans géniteurs et GPA.
• Quant à la fin de vie, nous en restons à la loi Léonetti-Claeys, pour exiger qu’elle soit appliquée !
Par ailleurs, Virginie Tellenne sera en conférence à Nancy,
le lundi 27 mai à 18 heures.
Vous êtes les bienvenus pour venir vous informer, pour pouvoir vous-même informer vos proches,  en vous inscrivant ici.
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page