Compte-rendu Démocratie et Citoyenneté

Compte-rendu Démocratie et Citoyenneté

COMPTE-RENDU
Débat du 28 février 2018
sur le thème de Démocratie et Citoyenneté

Ligne générale : transparence, respect, dialogue pérenne
– la démocratie n’est pas assez représentative
– les élus ne respectent pas leurs promesses de campagne : il faut en finir avec les promesses non tenues après élection

 

Exemples de décisions prises contre la demande du peuple :
– 2005 : Constitution européenne rejetée à 55% et appliquée par traité de Lisbonne
-2013 : Opposition majoritaire à la loi Taubira avec demande d’union civile sans changement de la filiation sexuée représente 68% de la population. La loi est votée  modifiant la filiation sexuée et entraînant l’ouverture d’une reproduction sans sexes, est votée après rejet interne dans le mouvement de la sexuation de l’union civile.Cela signaifie que les familles hmosparentales et donc les homosexuels sont rejetés.

 

Propositions
– mesures pour instaurer un dialogue entre els diverses communautés, cathos, homos, , musulmans, juifs.  et obtenir un respect des citoyens entre eux. Il faut sortir des communautarismes et des conflits excités par le smedias et le spolitiques qui ne respectent pas leurs pormesses de campagne.
=> multiplier ce type de débats régulièrement après le Grand Débat, avec la possibilité de la mise en place d’États généraux annuels de la citoyenneté.
– mettre en place des outils informatiques de vote avec toute la porblématqiue du contrôle des palte-formes et des algorithmes (Cf : Les Etats Généraux de la Bioethqiue, Le CESE, le Grand Débat et le Vrai Débat, tous confiés à Cap Collectif !)
– sortir des débats trop souvent techniques ayant pour but d’embrouiller les citoyens

– rendre le résultat des référendums impératifs

Réponses aux questions posées


– Suppression du non-cumul des mandats locaux-nationaux, mais instauration d’un non cumul dans le temps (pas plus de deux mandats). Cette solution soulève une large majorité mais ne fait toutefois pas l’unanimité.

– Instaurer une dose de proportionnelle de 20% aux législatives ou une proportion qui ne rende pas les chambres ingouvernables.

– Ne par réduire le nombre de députés ni sénateurs compte tenu de l’augmentation démographique et de la désertification rurale, mais suppression du CESE, ou fusion avec le Sénat.

– Pas de vote obligatoire sauf si bulletins blancs et nuls pris en compte, avec ajournement du vote si blancs + nuls supérieurs à 50%.
Problème de liberté de conscience pour les opposants au suffrage universel (monarchistes, libertaires, libéraux censitaires).

 

– Pour un engagement de chacun dans la société :
– Soumettre l’ensemble des citoyens à l’IRPP, même pour une somme symbolique. Contestation du fait que l’on paye déjà la TVA et que l’IRPP à 1 euro coûte très cher.

– Mise en place d’un Referendum d’Initiative Citoyenne à 500 000 pétitionnaires.


– Elargissement du Referendum d’Initiative Partagée à 5% du corps électoral et 10% des parlementaires.

– Elargissement des RIC et RIP aux sujets touchant à la vie humaine (procréation et fin de vie, formes des familles).

 

– Soumettre la loi de bioéthique 2019 à un Referendum d’Initiative Citoyenne ou Partagée ainsin que l’aletrenative de co-parentalité pour conserver la porcréationnetre homme et femme dans toutes les familles et ne pas assigner une reproduction techno-numerique aux homosexuels, célibataires et couples stériles.

 

– Responsabiliser les parents afin qu’ils s’engagent dans l’éducation de leurs enfants.

– Faire payer les parents d’enfants posant problème à la société sans toutefois nécessairement retenir l’idée de la suppression des allocations familiales 

– Réquisitionner les chômeurs pour les travaux d’intérêt notamment écologiques.

Sur l’immigration
– Préférer l’assimilation à l’intégration forcée de cultures différentes, source de communautarismes
– Exiger la pratique de la langue, soumise à un examen

– Développer une vraie coopération internationale
– Revoir les obligations d’asile

 

En conclusion, il a été constaté l’immense précipice entre les souhaits rapportés ici des citoyens et la réalité du pouvoir politique. Cela tient au fait que les demandes des citoyens, que les politiques inscrivent dans leurs professions de foi pour se faire élire, ne sont pas réalisées du fait de la réalité du pouvoir qui n’est plus qu’économique et numérique; les medias étant chargés de faire voter pour le bon candidat.

C’est lié au fait que la vie naturelle est de plus en plus modifiée en vie artificielle par les biotechnologies numériques : elles tirent la croissance en rendant artificiel donc payant (finances) ce qui était naturel donc gratuit.
Ce processus s’effectue aux dépends de la vie huamine naturelle et de son organisation sociale, et politiuque : la démocratie qui est en train de disparaître sous le poids des modifs technologiu

Merci de faire parvenir ce CR à votre netourage et à vos proches.

   Send article as PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page