Parent1-Parent2 : la PMA de semences anonymes sans homme ni père se met en place activement

Parent1-Parent2 : la PMA de semences anonymes sans homme ni père se met en place activement

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

« Pére » et « mére » remplacés par « parent 1 » et « parent 2 » à l’école

LE POUVOIR PRÉPARE L’ARRIVEE DE

LA PMA DE SEMENCES ANONYMES

SANS HOMME NI PÈRE

  L’AVENIR POUR TOUS PROPOSE

DE LAISSER LE CHOIX AUX PARENTS PAR

LA CO-PARENTALITÉ DES PERES ET MERES

GÉNITEURS ET ÉDUCATEURS

POUR LES FAMILLES HOMOPARENTALES,

MONOPARENTALES OU STÉRILES.

Jeudi 14 février 2019

Un amendement de la députée La République En Marche (LREM)Valérie Petit voté par l’Assemblée nationale dans le cadre du débat sur le projet de loi L’école de la confiance remplace les termes de « père » et « mère » par « parent 1 » et « parent 2 » dans les formulaires de l’éducation nationale.

Cette évolution administrative, qui s’invite subrepticement au détour d’une loi sur l’école, n’a d’autre but que de préparer le terrain au remplacement des pères et mères géniteurs par un marché de semences anonymes : c’est l’extension de la PMA avec semences anonymes à toute personne, dont le vote est prévu d’abord pour toute femme, dans le cadre de la Loi de bioéthique, et après des européennes certainement victorieuses pour Emmanuel Macron en mai 2019.

Or, dès novembre 2012, à la veille des manifs qui réuniront des millions de français pacifiques sous sa figure, Virginie Tellenne, alors Frigide Barjot, mettait les français en garde sous les sarcasmes contre cette évolution sémantique imposée par la loi Taubira. Elle expliquait l’évolution juridique de la filiation pour valider le changement bio-technique et désormais numérique de la procréation, déjà de plus en plus pilotée par l’Intelligence Artificielle (IA). Virginie Tellenne proposait déjà la seule solution de maintien d’une procréation sexuée entre hommes et femmes, pères et mères, face à ce « changement de civilisation« , de l’aveu même de Christiane Taubira. A laquelle fait écho Jean-Louis Touraine, rapporteur de la mission parlementaire sur la loi de bioéthique, qui, lui, désigne la « modification la plus importante depuis le début de la bioéthique dans notre pays« .

Suivant les étapes législatives du Mariage Pour Tous et de la PMA pour toutes, ce maintien de la structure sexuée de notre humanité, qui rétablit les père et mère  sur les documents et dans la loi, propose deux volets d’extension de la procréation naturelle :

• face au mariage pour tous, une union civile distincte du mariage sexué afin de préserver la filiation et la procréation entre l’homme et la femme, par et dans cette union civile en tout point égal par ailleurs.

• face à la PMA de semences anonymes pour toute femme, une coparentalité éthique, permettant d’étendre filiation et procréation entre homme et femme géniteurs à toutes les formes de familles. Et ce par leur présence avec les éducateurs à la fécondation (sous forme sexuée, par relation, insémination ou même FIV), l’inscription des géniteurs dans l’acte de naissance et la sécurisation des parents éducateurs unis dans le livret de famille.

Proposition de co-parentalité de L’Avenir pour Tous avec inscription des géniteurs dans l’acte de naissance et des éducateurs unis dans le livret de famille.

Avec le rapport de la mission parlementaire Touraine/Breton et les déclarations d’Agnès Buzyn, notamment au JDD, nous découvrons aujourd’hui l’étendue du changement de reproduction, accompagnée de collecte des semences, et de numérisation des données génétiques. L’ensemble convergeant dans la construction d’un être d’une autre nature que biologique. C’est bien l’Etre Artificiel que les transhumains appellent déjà « Homo Deus », de Yuval Harari à Laurent Alexandre…

Dans le contexte de ces perspectives vertigineuses, L’AVenir pour Tous appellent les opposants à la PMA de semences anonymes, re-mobilisés contre cet amendement, à préserver l’unité du mouvement sans contester les solutions inclusives des homosexuels et désormais des mono-parents, comme des couples stériles. Le rejet de l’union civile a été fatal au mariage sexué en divisant la masse des citoyens, au lieu de les conserver en leur expliquant la situation; il est donc contreproductif de critiquer médiatiquement l’alternative de la co-parentalité des géniteurs et des éducateursplutôt que de s’attaquer, unis dans la diversité comme en 2012, à la loi de reproduction artificielle de 2019. Cette attitude de division du camp bio-sexué laisse passer le marché de la reproduction artificielle et fait de ceux qui disent s’opposer à la PMA sans homme ni père les promoteurs invertis de ce marché.

Le refus d’alternative de procréation entre hommes et femmes sous prétexte que les personnes ne sont pas en couple sexué efface tout choix dans les modes de procréation pour les couples de même sexe ou pour les célibataires, leur assignant la reproduction artificielle anonyme comme mode de reproduction « naturel »!. N’ayant que le choix de ne pas avoir d’enfant, dès lors les homos et monoparents vont recourir, dans la désinformation totale du nouveau marché ouvert, aux techniques de reproduction anonyme et marchande.

Pour informer les populations sur cette révolution de notre évolution , L‘Avenir pour Tous propose deux mesures urgentes :

• Multiplier des débats entre bio-conservateurs (LMPT), bio-humains (LAVT) et transhumains (LGBT et promoteurs de l’IA).

•  Soumettre à un Référendum d’Initiative Citoyenne, le choix entre

– la loi dite de « bioéthique » et

– les propositions alternatives d’union civile et de co-parentalité.

L’Avenir pour Tous demande plus de démocratie pour la pérennité de notre humanité hommes-femme.

Contacts presse

Virginie Tellenne – Frigide Barjot – 06 09 62 00 31 – [email protected]

Xavier Bongibault – 06 69 51 82 55 – [email protected]

SOUTENIR L’AVENIR POUR TOUS

Nos besoins sont mensuels. N’hésitez pas à mensualiser votre don en cochant la case : « Récurrence de l’action (mensuel) » sur le terminal de paiement Paypal.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. 1 personne 

Montant : 30 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. Couple.

Montant : 40 €




Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion réduite à L’Avenir pour Tous (-25 ans, chômeurs, étudiants). 1 personne 

Montant : 15 €




Pour faire un don ou adhérer par voie postale, merci de remplir ce bulletin et de nous le retourner accompagné de votre règlement à : L’Avenir pour Tous – 9 rue du Docteur Finlay – 75015 Paris

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page