Le Programme 2018

Le Programme 2018

L’OBJECTIF

Rétablir la seule filiation biologique de l’enfant avec ses parents géniteurs dans son acte de naissance en créant un statut parental dans le livret de famille pour le parent d’intention non géniteur

L’AVenir pour Tous (LAVT) milite contre l’anonymat des gamètes pour TOUS les couples, homme-femme comme femme-femme ou homme-homme et pour toute personne.
L’Avenir pour Tous (LAVT) milite pour un statut de coparentalité dans toutes les formes de familles qui ne peuvent procréer par conjugalité sexuée : couples stériles, couples de même sexe, célibataires.

Dans toutes les formes de familles, faire reconnaître le droit imprescriptible de l’enfant à son intégrité génétique humaine par le maintien de sa procréation biologique entre ses géniteurs homme et femme connus avant sa fécondation, et l’établissement de sa filiation juridique par sa filiation biologique contre une filiation artificielle de l’adulte qui efface ses origines biologiques (filiation d’intention dans acte de naissance, PMA de gamètes anonymes, GPA).

Les géniteurs ne doivent pas être effacés par le double remplacement, génétique d’une part du tiers-donneur et social d’autre part, de l’éducateur. Les parents géniteurs doivent être reconnus juridiquement avec le parent social dans les couples stériles comme dans les couples de même sexe.

Seule cette mesure permet de faire barrage à la source à la disparition de l’identité de sexe, à l’ouverture du marché de la reproduction humaine, à la manipulation et à la sélection des gènes d’intelligence des gamètes et des embryons, naturels d’abord et synthétiques bientôt, au séquençage de l’ADN par et dans l’Intelligence Artificielle (#IA),  à la fusion des neurones humains et artificiels dans l’Uterus Artificiel (#UA)

Car la mutation de l’Etre Humain (#EH) en Etre artificiel (#EA) est programmée de longue date et avance avec l’explosion des technologies NBIC (NanoBioInformatiqueCognitives).
Cette mutation détermine des enjeux stratégiques et économiques mondiaux incalculables, dont le marché des gamètes et embryons transformés pèse des milliards d’euros.
Qui contrôle cette nouvelle vie technologique contrôle la planète et l’humanité.

L’Avenir pour Tous s’oppose ainsi, et modestement mais sûrement, à la mutation génético-eugénique de notre espèce humaine dans cette post-humanité que va valider juridiquement la loi de « bioéthique » 2019 !

LE PROGRAMME

Au niveau international
Inscription de l’égalité de la filiation homme-femme des enfants dans la Déclaration universelle des Droits de l’Humanité afin d’empêcher les modes de reproduction marchands et d’abolir la GPA au niveau mondial.

• Au niveau national
Inscription dans la Constitution du principe de filiation biologique homme-femme dans le respect de l’article 16-4 du code civil

Pour l’enfant,
Réécriture de l’acte de naissance selon la naissance biologique de l’enfant, avec une ligne “père” et une ligne “mère”, sans avoir à “choisir le sexe du parent”, comme actuellement.
Inscription du co-parent social dans le livret de famille

Pour les couples homme-femme,
Restriction de l’adoption plénière aux enfants orphelins nés et ayant perdu leurs deux parents biologiques par décès, par abandon ou par destitution de l’autorité parentale.
Inscription des parents géniteurs  dans l’acte de naissance, quand ils sont connus ou en laissant une mention de ceux-ci s’il sont inconnus.
Suppression de la PMA de gamètes anonymes (avec tiers donneur)
Promotion de la PMA avec géniteurs par insémination médicale, FIV avec geniteurs,
Promotion et création de l’éducation en CoParentalité (délégation-partage de l’autorité parentale non révocable)

Pour les couples de même sexe,
remplacement de l’adoption plénière de l’enfant né par PMA ou GPA de gamètes à l’étranger par  un statut de co-parent non géniteur inscrit dans le le livret de famille (Cf. plus haut).
Les droits d’union et d’éducation, égaux à ceux du mariage, seront préservés dans un statut d’union civile avec le parent biologique géniteur de l’enfant.

Il s’agit que les couples de même sexe prennent conscience que la “filiation d’intention” qui fait des adultes non géniteurs les parents biologiques des enfants, déconnecte l’enfant de ses géniteurs.
C’est la mesure fondamentale de respect de l’ordre naturel de l’humanité sexuée et de blocage du marché des PMA-GPA de gamètes anonymes, individuelles et marchandes.

Pour toutes les personnes seules,
Suppression de l’adoption plénière par des célibataires, pour rétablir la double filiation sexuée et empêcher l’extension de la reproduction marchande par PMA-GPA pour femmes et hommes seuls.
Promotion de la procréation sexuée par insémination naturelle, médicale ou par FIV avec le co-parent connu avant la fécondation pour toute personne.

• Au niveau politique
L’Avenir pour Tous appelle à la résistance active par plusieurs mesures :
1/ Supprimer les termes d’“abrogation” et la mobilisation contre les personnes, qui s’entendent comme la suppression des droits d’union et d’éducation des couples homosexuels. C’est une discrimination dans l’égalité sociale des couples qui génère l’accusation justifiée d’homophobie, arme politique incontourbable. Dès lors, pour compenser l’homophobie établie par des revendications discriminatoires, les revendications reproductives conduisent à l’effacement par une demande mediatisée martelée, à l’intégrité génétqiue de la conception des enfants.
C’est donc bien l’«abrogation» qui appelle à la procréation eugénqiue par l’extension  de la PMA marchande  de gamètes et embryons anonymes, qui fait disparaître la dualité sexuée homme-femme. C’est cette disparition qui ouvre un droit « artificiel » à l’enfant et le marché de sa manipulation dans la posthumanité.
2/ Soutenir en les diffusant les demandes validées lors des Etats Généraux de la Bioéthique, qui constituent ce programme
3/ Signer la Charte de soutien à la CoParentalité

4/ Soutenir et financer une plate-forme concrète de CoParentalité  : #NotreBébéBio

5/Adhérer à l’Avenir pour Tous et militer pour son programme de procréation protégée.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page