Jeudi 26 juillet 2018

– COMMUNIQUÉ DE PRESSE –

SOUS L’AFFAIRE BENALLA,

ET LA COUPE DU MONDE…

LES PMA ET GPA EN MARCHE FORCÉE

POUR TOUS !

Derrière l’affaire Alexandre Benalla,                                le député Guillaume Chiche de la majorité présidentielle (LREM) dévoile le contenu du projet de loi Buzyn, annoncé pour septembre 2018.

Edition du rapport de synthèse des Etats Généraux de la Bioéthique du Comité Consultatif National d’Ethique (2 juillet 2018), avis du Conseil d’Etat sur la loi bioéthique (11 juillet 2018, au lendemain de la demi-finale victorieuse des Bleus (!)), annonce d’une proposition de loi de PMAanonyme ET GPA par la majorité LREM à l’Assemblée Nationale (15 juillet 2018, jour de la finale des Bleus (!)), publication de la proposition de loi (18 juillet 2018), vrai-faux retrait de la proposition de loi parlementaire redevenue projet de loi gouvernemental (19 juillet 2018), contenu du projet de loi PMA/GPA validé par le bureau exécutif LREM (23 juillet 2018)confirmation du contenu du projet de loi par la ministre de la Santé Agnès Buzyn (25 juillet 2018)  … 

Retrouvez l’intégralité de la proposition de loi au bas de ce communiqué.

Ainsi, sous la baguette présidentielle hyper-active malgré la crise élyséenne, nombre d’institutions, profitant de la victoire des Bleus, du scandale Benalla-Macron et des vacances estivales, se sont coalisées pour fait prospérer en ce mois de juillet la révolution du mode de reproduction humaine par PMAanonyme pour toute femme. Les élus LREM l’ont même renforcée par l’extension de la filiation d’intention aux mères commanditaires de GPA à l’étranger et le remboursement de l’ensemble par la Sécurité Sociale.

Les politiques de droite, comme les réseaux laïcs d’Eglise, donnent de la voix mais sans jamais émettre LA MOINDRE CONTRE-PROPOSITION face à cette reproduction marchande anonyme, qui subtilise les corps et les personnes génitrices, pour les remplacer par un marché de fécondation et gestation d’enfants par semences et embryons sélectionnés, séquençables et modifiables. Et uterus loués… A ce rythme, demain, matrices comme semences seront toutes artificielles.

Si L’Avenir pour Tous a pu se féliciter que la sortie par LeMonde.fr le 18 juillet dernier (20h) de l’ »affaire Benalla » ait semblé permettre à l’exécutif de retirer dès le jeudi 19 juillet la proposition de loi PMAnonyme du député Guillaume Chiche, sa déléguée générale Virginie Tellenne constate ce jeudi 26 juillet que c’était reculer pour mieux sauter !

Dans un télescopage qui ne doit rien au hasard, Emmanuel Macron affirme mardi 24 juillet devant la majorité députés LREM qu' »Alexandre Benalla n’est pas son amant » (sic !), laissant planer un doute évident sur son orientation homosexuelle, au lendemain du bureau exécutif de LREM arrêtant le contenu de la loi de reproduction destinée, entre autres, aux couples lesbiens et gays. Cette décision corrobore ce que Virginie Tellenne annonçait dès le 17 novembre 2012.

Six ans plus tard, à l’automne 2018, la PMAanonyme pour toutes sera donc bioéthique, déposée en septembre par le gouvernement après l’avis du CCNE (qui s’y est déjà déclaré favorable en juin 2017) et comprendra en plus de la double filiation entre femmes sans homme, l’extension de cette filiation d’intention à la GPA faite à l’étranger et le remboursement de l’ensemble par la Sécurité Sociale – ce qui confirme l’abrogation de la filiation biologique des enfants, insitutionnalisée en mai 2013 par la loi Taubira d’adoption plénière par les couples de même sexe.

A l’issue de cette séquence politique, on constate le profond mépris des pouvoirs publics pour les travaux des citoyens réalisés durant 6 mois lors de la consultation des Etats Généraux de la Bioéthique, qui concluaient exactement à l’inverse de ces récentes décisions : les Français consultés ont largement rejeté la PMAanonyme et lui préfèrent des contre-propositions opposées au projet gouvernemental, qui a été profondément renforcé lundi 23 juillet au soir par le parti présidentiel, faisant écho à la proposition de M.Chiche, aux propos intimes d’Emmanuel Macron et à l’avis prescripteur du Conseil d’Etat.

CONTRE-PROPOSITIONS DE L’AVENIR POUR TOUS

Devant la non-information manifeste des Français sur cette avancée au pas de charge, les citoyens étant tous subjugués par le mondial et désormais par la crise Benalla-Macron, L’Avenir pour Tous appelle les Français à redoubler de vigilance : ils doivent faire émerger une nouvelle demande sociétale en se rassemblant dès maintenant sur le CONTRE-PROJET à cette légalisation de la PMAanonyme et de la filiation non biologique des enfants nés de GPA :

Comme en 2012-13 avec le statut d’union civile des couples de même sexe face au mariage reproductif homosexuel,

Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous proposent face aux PMAanonyme et GPA pour tousla solution réaliste et humaniste qui reconnaît à toutes les personnes le droit d’avoir des enfants dans toute forme de familles, du moment qu’elles maintiennent la filiation biologique de ceux-ci, donc la nature sexuée de notre humanité.

Il s’agit de la Co-parentalité des parents géniteurs inscrits dans l’acte de naissance de l’enfant et des parents éducateurs inscrits dans le livret de famille, par un accord prénatal qui respecte la réalité de fécondation et de gestation de l’enfant et la volonté des parents qui le désirent.

Ce contrat de co-parentalité sera passé devant notaire.

L’Avenir pour Tous invite les citoyens à prendre connaissance de ses dispositions déposées et votées massivement sur le site des Etats Généraux de la Bioéthique, et comme telles reprises dans le rapport et les synthèses du Comité Consultatif National d’Ethique, et mentionnées par le Conseil d’Etat, en cliquant ici.

Pour les faire mieux connaître, Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous lanceront prochainement une web-TV. Elle aura pour but de faire comprendre au plus grand nombre de Français les tenants et les aboutissants de cette mutation de procréation sans précédent.

SOUTENIR L’AVENIR POUR TOUS, C’EST VITAL POUR L’HUMANITÉ BIO !

L’Avenir pour Tous met à disposition des citoyens des moyens d’expression, d’argumentation et de réformes inédits face à l’explosion des technologies NBIC (NanoBioInformatiqueCognitives) qui réalisent la duplication de la vie naturelle en vie artificielle. En commençant par la reproduction marchande anonyme, épicentre de la mutation vers un être artificiel.

L’Avenir pour Tous informe les populations depuis 2013 pour étendre la filiation et la procréation sexuée à tous, au-delà du couple homme-femme, pour conscientiser les parents homosexuels et célibataires afin qu’ils donnent un père ou une mère naturels à leurs enfants.

L’Avenir pour Tous est ainsi complémentaire des partis et réseaux institutionnels qui informent depuis 1974 (IVG/FondationLejeune), 1998 (Pacs/AllianceVita), et 2013 (Mariage homo/LMPT) sur l’avancée des technologies NBIC en matière de reproduction et de post-humanité. Du fait de la Doctrine Sociale de l’Eglise (DSE) et de leur subordination à cette dernière, les réseaux de cette institution ne peuvent proposer face aux réalités NBIC que l’abrogation des lois nouvelles, sans proposition sociétale autre que la famille constituée par le couple sexué marié.

C’est donc bien le rôle spécifique de L’AVenir pour Tous,

avec l’union civile co-parentale depuis 2013,

et avec la co-parentalité entre célibataires et pour couples de même sexe depuis 2017,

de mobiliser pour encourager

1/ le couple stable, homme-femme comme de même sexe, chez tous les adultes, et

2/ la filiation naturelle de tous leurs enfants.

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page