Découvrez le programme de L’Avenir pour Tous issu de la consultation des États Généraux de la Bioéthique

Découvrez le programme de L’Avenir pour Tous issu de la consultation des États Généraux de la Bioéthique

La consultation des États Généraux de la Bioéthique s’est clôturée le lundi 30 avril 2018 à minuit après un week-end de votes particulièrement pénible et démotivant. Vous avez été près de 600 personnes à donner une procuration à L’Avenir pour Tous.

Malgré une grande difficulté structurelle et technique de procéder aux votes, ce qui a conduit à une faible participation (20 000 participants sur 46 millions d’électeurs), votre mobilisation a été réelle pour construire des barrières bioéthiques efficaces face à l’émergence de la vie artificielle posthumaine, ou plutôt inhumaine. Comprenez que sans une définition claire et la mise en place réelle de ces barrières bioéthiques, le remplacement de la vie naturelle a déjà commencé. C’est l’objet-même de toute la législation en cours depuis l’abolition de la barrière première qu’est la filiation biologique avec la loi Taubira, suivie au Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) d’un avis positif sur la procréation marchande anonyme (PMA) et au Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) d’un vote ultra-majoritaire sur l’euthanasie. Notre pronostic vital collectif est en jeu, par l’augmentation exponentielle de l’Intelligence Artificielle du robot.

 

A- PROCRÉATION-DÉBUT DE VIE

Préserver la procréation et sa filiation naturelles pour tout enfant entre homme et femme, père et mère biologiques, dans tout cadre parental duo, homo, mono.

– Refuser la PMA marchande anonyme du gouvernement Macron consistant à « ouvrir l’AMP aux femmes seules et aux couples de femmes », avec spermatozoïdes, ovocytes et embryons anonymes ; ils ont ainsi disponibles sur un marché potentiel de 35 millions d’individus, soumis à sélection et surtout à modification et neuro-augmentation génétiques, ce qui modifie le génome humain. Le séquençage de l’ADN permet sa numérisation pour augmenter l’Intelligence Artificielle et faire advenir le robot conscient et destructeur de notre Humanité.
Cette proposition gouvernementale a obtenu 6358 voix dont 5703 contre (89,7%). Voir sur le site en cliquant ici.

Préférer une « procréation d’amitié » à une « procréation d’argent » : c’est la co-parentalité bioéthique, sans anonymat ni manipulation de gamètes et d’embryons, pour toute personne en espérance d’enfant, que ce soit les célibataires, les couples homos ou les couples homme-femme stériles.
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 2077 votes dont 1619 pour (77,9%). Voir sur le site en cliquant ici.

Toujours inscrire les géniteurs homme et femme de tout enfant dans son acte de naissance, dans tout cadre parental, duo, homo, mono. Ce qui rétablit la liation biologique en levant l’anonymat pour tout enfant, sans remettre en cause l’accouchement sous X. Pour les couples de même sexe, la co-parentalité qui restaure la filiation biologique, s’inscrit dans un contrat d’Union Civile.
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Constat et enjeux » : elle obtenu 2117 votes dont 1978 pour (93,4%). Voir sur le site en cliquant ici.

Mettre en place des structures publiques de co-parentalité entre les parents d’enfants à naître non désirés (embryons surnuméraires, fœtus en gestation) et des couples ou des personnes désirant devenir parents et n’en ayant pas la possibilité naturelle (célibataires, couples homos, couples homme-femme stériles).
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est une des plus favorables des non-gouvernementales dans le thème « Procréation et société », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 567 votes dont 520 pour (91,7%). Voir sur le site en cliquant ici.

B- VIE ARTIFICIELLE ET ROBOTS

Limiter la croissance de l’Intelligence Artificielle des robots à leur subordination à la personne humaine et augmenter l’humanité des hommes et des femmes en interaction croissante avec l’Intelligence Artificielle des robots.

Défendre l’interdiction du statut légal des robots et l’inclusion d’une norme de « bienveillance » des robots dans le plan d’expansion « AI for Humanity »;
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus favorable des non-gouvernementales dans le thème « Intelligence Artificielle et robotisation », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 221 votes dont 221 pour (100%). Voir sur le site en cliquant ici.

Mettre en place une Intelligence Artificielle « bonne », et non pas «forte», pour qu’elle soit véritablement au service de l’Humain et contribue à ce qu’il soit moralement meilleur;
Cette proposition de L’Avenir pour Tous est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Intelligence Artificielle et robotisation », rubrique « Pistes de discussion » : elle obtenu 947 votes dont 937 pour (98,9%). Voir sur le site en cliquant ici.

Mettre en place, au niveau international, un droit imprescriptible à la déconnexion.
Cette proposition citoyenne est la plus votée des non-gouvernementales dans le thème « Intelligence Artificielle et robotisation », rubrique « Constat et enjeux» : elle obtenu 658 votes dont 652 pour (99,1 %). Voir sur le site en cliquant ici.

C- FIN DE VIE

Préserver la mort naturelle pour toute personne

Défendre le principe d’interdiction de mise à mort de l’Humain;
Cette proposition gouvernementale a obtenu 4914 voix dont 4272 pour (86,9%). Voir sur le site en cliquant ici.

Refuser le principe de suicide assisté, même encadré;
Cette proposition gouvernementale a obtenu 4217 voix dont 3556 contre (83,4%). Voir sur le site en cliquant ici.

Refuser le principe d’euthanasie, même encadré;
Cette proposition gouvernementale a obtenu 3838 voix dont 3311 contre (86,2%). Voir sur le site en cliquant ici.

Favoriser l’extension des soins palliatifs dans tous les hôpitaux;
Cette proposition gouvernementale a obtenu 1014voix dont 984 pour (97%). Voir sur le site en cliquant ici.

Mettre en place un bilan des dérives sur l’euthanasie, comme l’illustre le cas du petit Alfie Evans, interdit d’être soigné en Italie par le juge britannique.
Cette proposition gouvernementale a obtenu 1153 voix dont 1143 contre (99,1%). Voir sur le site en cliquant ici.

Vous pouvez continuer de voter via un formulaire de L’Avenir pour Tous que vous trouverez ci-dessous :

 

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page