COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Pas de pma pour toutes « éthique » avec anonymat des gamètes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Pas de pma pour toutes « éthique » avec anonymat des gamètes

PMAnonymes dans la loi bioéthique de 2018

IL N’EST PAS ETHIQUE DE PROCREER

UN ENFANT INDIVIDUELLEMENT PAR SELECTION

DE GAMETES ANONYMES

 

C’était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron, validée par un avis favorable du Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) le 15 juin 2017. Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité « femmes-hommes » l’a confirmée ce mardi 12 septembre sur BFMTV et RMC, au micro de Jean-Jacques Bourdin : la Procréation Médicalement Assistée (PMA) – avec sperme ou ovocytes anonymes – sera ouverte aux femmes seules et aux couples de femmes en 2018, dans le cadre de la révision des lois de bioéthique.

C’est un livre d’entretiens inédit dans lequel le pape François annonce à la France une avancée historique contre les lois du Genre, qu’initie le mariage filiatif homosexuel (loi du 17 mai 2013) et que réalise la PMAnonyme individuelle : positionné depuis son élection – entre les deux grandes manifs de 2013 – comme l’adversaire planétaire du Genre, parce que cette idéologie change la « nature des choses« , le pape affirme à plusieurs reprise que le mariage homosexuel n’est pas un mariage, parce que c’est l’union d’un homme et d’une femme, et que dès lors l’union homosexuelle doit être une union civile. 
Et surtout il insiste (p.324) : pour lutter contre le Genre, « il n’y pas d’autre voie » que l’union civile.

 

Après des siècles de condamnation des unions homosexuelles, jusqu’à l’élection de François en 2013, l’année de la Miséricorde en 2015 et l’exhortation apostolique Amoris Laetitia en 2016, cette disruption* du message de la tête de l’Eglise, donnée personnellement en France pour la politique et la société, est à la mesure de celle de l’idéologie du Genre et de la reproduction individuelle, qui font muter l’Humanité homme-femme.

 

Or en France avec Emmanuel Macron, cette reproduction individuelle mutante sera décrétée éthique par son inclusion dans la loi de… bioéthique !

 

La reproduction individuelle avec disparition de l’homme, père géniteur de l’enfant, ou même de la mère biologique en cas d’infertilité médicale, dans le trafic de gamètes anonymes et sélectionnés, sera donc un principe incontestable !

 

« Le plus grave est qu’il sera éthique de procréer individuellement un enfant par sélection de gamètes anonymes (sexe, taille, couleur de peau, des yeux, des cheveux et même QI) sans que les enfants ne connaissent leurs géniteurs. Face à la pénurie de dons de sperme, rien n’empêchera le libre-service sur internet. Il existe pléthore de plate-formes telles que « justababy.com » ou « cryosinternational.com » » déplore Virginie Tellenne (exFrigide Barjot), déléguée générale de L’Avenir pour Tous.

 

Face à cette disruption* sans précédent de nos valeurs humaines, il devient aujourd’hui urgent de rassembler les réseaux institutionnels pour organiser la résistance à la mutation biotechnologique de l’humanité, que le gouvernement Macron et sa majorité veulent nous imposer comme « bioéthique » !

 

L’Avenir pour Tous œuvre dès à présent au rassemblement de tous les réseaux qui s’opposent à cette évolution juridique et technique, et qui le réaliseront par l’accueil qu’ils réserveront à la seule association qui porte, intuitu personae depuis 2012, la solution inédite, car distincte du PACS et du mariage pour tous, du blocage de la PMA anonyme : l’union civile réservée aux couples de même sexe, sans filiation de genre mais dans une co-parentalité nouvelle.

 

Pour Virginie Tellenne, « la solution est de supprimer l’anonymat des gamètes dans une co-parentalité responsable, en inscrivant le géniteur extra-conjugal de l’enfant dans son acte de naissance. Et ce dans toutes les formes de familles, mono et homoparentales comprises, avec, dans ce dernier cas, une délégation de droit de l’autorité parentale au conjoint non géniteur. »

 

L’union civile sans filiation de genre réhabilite la filiation biologique de chaque enfant et rend ainsi obsolète la PMA avec donneur anonyme. En supprimant l’anonymat des géniteurs, on bloque la mutation à la source, en commençant dans le couple homosexuel d’où la filiation bio a été effacée par la loi Taubira. Cette union civile est, selon le pape François « la seule voie possible » pour contrer le Genre et rétablir la sexuation homme-femme.

 

C’est lui-même qui l’affirme : « Faisons comme ça ! »**

L’Avenir pour Tous est là pour cela depuis le 23 avril 2013, et invite tous les Français, et spécifiquement les couples gays et lesbiens conscients de leur rôle face à ce tournant de l’Humanité à les rejoindre sur  avenirpourtous.fr.

 

* Disruption : fracture, rupture liée à une évolution technique rapide entraînant changement de la société, avec perte des repères traditionnels chez les individus.

 

** p.320 à 324 de « Politique et société« , entretiens avec D. Wolton, Ed. de L’Observatoire.

 

Contacts presse
Virginie Tellenne
06 09 62 00 31 – [email protected]
 
Xavier Bongibault
06 69 51 82 55 – [email protected]

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page