L’Avenir pour Tous appelle au rassemblement sur la filiation biologique.

L’Avenir pour Tous appelle au rassemblement sur la filiation biologique.

Capture d’écran 2015-11-26 à 12.23.57

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Après les Etats Généraux de Sens Commun à Lille, L’Avenir pour Tous met en garde contre les attaques affaiblissant les candidats qui soutiennent la restauration de la filiation homme-femme

Depuis sa création à l’application de la loi Taubira en 2013, L’Avenir pour Tous défend la restauration de la filiation biologique des enfants, seul rempart éthique à la Gestation pour autrui (GPA) et à la Procréation médicalement assistée (PMA) avec donneur anonyme pour les couples non stériles et les célibataires, quelle que soit leur orientation affective et sexuelle. Face aux avancées de la recherche transhumaniste, c’est aussi la barrière indispensable à la manipulation des embryons et du génome humain.

L’Avenir pour Tous propose donc de rétablir la filiation biologique de tout enfant, indépendamment des unions ouvertes par la loi Taubira, et ce par une réforme constitutionnelle l’y inscrivant et par la création d’une alliance civile égale en mairie et hors filiation pour les couples de personne de même sexe.

C’est cette double proposition, reprise, entre autres, dans le Livre blanc des juristes de l’Institut Famille & République que Virginie Tellenne (présidente de L’Avenir pour Tous) et Jean-Marc Veyron la Croix (porte-parole d’Homovox) ont pu proposer, sans la moindre contestation, lors des Etats Généraux sur la Famille organisés par Sens commun, mouvement interne au parti Les Républicains, le jeudi 28 janvier dernier à Lille.

Dans la foulée de cette réunion, à laquelle elle était présente, Catherine Giner, conseillère régionale PACA et soutien du projet de LAVT, a été nommée déléguée nationale à la famille chez Les Républicains.

« Le mariage c’est une chose, la filiation c’en est une autre »

Une semaine plus tard, et devant les critiques liées à son désengagement sur la loi Taubira, le président des Républicains a tenu à clarifier sa position dans l’émission de France 2Des paroles et des actes.

« Le mariage c’est une chose, la filiation [et ses conséquences sur la GPA et la PMA], c’en est une autre » a-t-il pu réaffirmé. Nicolas Sarkozy avait en effet clairement exprimé, un an et demi plus tôt et devant le congrès national de Sens Commun, son intention de se saisir à nouveau du sujet de la filiation biologique, rappelant que depuis 2007 il défendait une union civile de droit en mairie, seul statut garant de la nécessaire reconnaissance sociale de l’amour de chaque couple, et protecteur de la filiation universelle des enfants.

Dans la foulée des Etats Généraux de Lille et de cette émission, on apprenait la nomination de la maire-adjointe d’Asnières et ex-Mère Veilleuse, Caroline Carmantran, à la présidence de la commission Famille du Conseil régional d’Ile-de-France. Comme Catherine Giner, Caroline Carmantran est partisane du retour à la filiation biologique des enfants sans diminuer les droits des couples de personnes de même sexe, hors filiation. La filiation est un droit de l’enfant lié à sa naissance, pas celui des adultes de s’approprier un enfant moyennant finances.

Enfin, se tenait ce lundi 8 février à l’Assemblée nationale, un colloque de la France Juste, cercle de réflexion créé par le député-maire du Touquet, Daniel Fasquelle, trésorier des Républicains. Y assistaient, à côté de Virginie Tellenne, diverses personnalités des mouvements issus des manifs de 2013 (Gonzague de Chantérac de La Manif pour Tous, Marie-Laure des Brosses de Sens Commun, Jean-François Iung de L’Avenir pour Tous) et des juristes ayant travaillé au Livre blanc de reforme de l’Institut Famille et République. Au cours d’interventions de haut niveau, diverses propositions de réformes ont été formulées, dont celle d’une révision en profondeur du droit de la famille et de la personne, visant à replacer l’enfant au centre du dispositif et du Code Civil.

L’Avenir pour Tous salue cet ensemble d’actions, de nominations et d’affirmations qui vont dans le bon sens pour engager une campagne de terrain et de présence sur le retour à la filiation sans abrogation auprès des candidats, jusqu’aux primaires. LAVT met en garde tous ceux des partisans de la filiation biologique qui, sous prétexte de positions trop modérées de la part des candidats, reprochent paradoxalement à ceux qui font à nouveau exister le sujet, de l’abandonner. Mais, comme Virginie Tellenne le disait au moment du Congrès de Sens Commun de 2014, abroger la loi sans laisser les droits d’union des couples en l’état conduit à vouer toute action de révision à l’échec, les cours suprêmes se chargeant de sanctionner tout proposition qui discriminera une catégorie de couples, en dehors de la filiation. Seule une demande populaire massive en ce sens permettra de faire admettre le droit de filiation biologique pour tous.

C’est pour cette raison que l’avenir pour tous demande aux militants pro-filiation  d’épargner tout candidat à la primaire faisant le choix de défendre, ou à tout le moins de ne pas contester, des positions pro-filiation, en les convainquant de pouvoir fédérer un soutien massif sur ce sujet.

Compte tenu de la doxa obligatoire sur le mariage homosexuel, et de ce fait de la faiblesse d’adhésion des candidats sur le sujet, il est politiquement irresponsable de  de critiquer ouvertement l’un quelconque des porteurs de la réforme de la filiation. C’est signer publiquement le maintien de la loi Taubira et son élargissement à la PMA.

Pour faire comprendre ceci, L’Avenir pour Tous entend toujours se mobiliser par une campagne de terrain afin de convaincre les Français de l’importance de la restauration de la filiation, de minorer les attitudes qui divisent la « majorité de la filiation« , et enfin de soutenir les candidats à la primaire de la droite et du centre qui s’empareront du sujet pour l’inscrire dans leurs programmes de novembre 2016.

Tous les soutiens à L’Avenir pour Tous dans ce sens commun seront garants en 2017 de la réussite du retour à une juste généalogie humaine.

L’Avenir pour Tous, association loi de 1901 ayant pour objet la restauration des origines biologiques, de la filiation de l’enfant et du mariage homme-femme par une alliance civile égale sans filiation pour les couples de personnes de même sexe. Son but est de faire échec à l’instauration des modes de procréation humains génésiques (transhumanisme qui créer une nouvelle généalogie, eugénisme). Sa devise est : « Tous nés d’un homme et d’une femme dans nos diversités »

Pour garantir notre indépendance, nous ne sommes financés par aucun parti politique ni institution. Seule votre générosité, témoin de votre engagement nous permet de déployer nos actions.

Tous les dons et adhésions donnent droit à une déduction fiscale de 66%*.

* Déduction fiscale de 66%* du montant de votre versement dans la limite de 20% des revenus imposables. (cinq pour mille du chiffre d’affaire pour les entreprises)

Nos besoins sont mensuels. N’hésitez pas à mensualiser votre don en cochant la case : « Récurrence de l’action (mensuel) » sur le terminal de paiement Paypal.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. 1 personne 

Montant : 30 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. Couple.

Montant : 40 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion réduite à L’Avenir pour Tous (-25 ans, chômeurs, étudiants). 1 personne 

Montant : 15 €




Pour faire un don ou adhérer par voie postale, merci de remplir ce bulletin et de nous le retourner accompagné de votre règlement à : L’Avenir pour Tous – 9 rue du Docteur Finlay – 75015 Paris

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page