Après les Européennes, l’Avenir pour Tous lance #ElysezLHumanitéHF

Après les Européennes, l’Avenir pour Tous lance #ElysezLHumanitéHF

Après les Européennes,
pour une insurrection démocratique,
l’Avenir pour Tour lance #ElysezLHumanitéHF

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Paris, le jeudi 29 mai 2014
A la suite de résultats aux Européennes extrêmement inquiétants pour la démocratie représentative en Europe et d’abord en France,
(écroulement du PS, faiblesse persistante du Centre, implosion de l’UMP, brouillard des listes citoyennes, implantation durable des mécontentements avec celle du parti de contestation FN)
et pour sortir de cette crise politique sans précédent en France depuis 50 ans,
Virginie Tellenne, alias Frigide Barjot, présidente de L’Avenir pour tous, repartant avec le LAVT Tour arrêté à Lyon vendredi 23 mai dernier, lance la campagne,
Pour une insurrection démocratique,
#ElysezLHumanitéHF
Après une campagne fructueuse, Virginie Tellenne sera à nouveau dans les Pays de la Loire, à La Baule en Conférence aux Rendez-vous d’Atlantia,
ce vendredi 30 mai à 18h, 119, avenue de Lattre de Tassigny, 44500 La Baule
Elle y appellera à nouveau, comme depuis septembre 2012, à un référendum sur le retour à la filiation biologique par l’inscription du principe de l’altérité homme-femme procréative dans la Constitution
en réalisant les droits d’union des couples de même sexe par une union civile égale en mairie,avec la pétition « Tous nés d’un homme et d’une femme »
Pour les européennes, devant l’absence de débat L’AVenir pour Tous s’est engagé dans la campagne pour les élections européennes afin de remettre la question de l’engendrement humain et la filiation au cœur du débat européennes, avec #EuropeforHumanity2014.
Seules les listes Debout la France, animées par les valeurs universelles d’identités humaine et nationale ouvertes au monde, ayant accepté cette déclaration d’engagement sortent en progression de ce scrutin avec un score de 4%, doublant le pourcentage de Debout la République.
Pour autant le refus de débat sur la question fondamentale de l’Humain par les trois partis de gouvernement que sont l’UMP, l’Alternative UDI-MoDem et le PS ont créé les conditions d’une forte abstention et d’un vote contestataire historique sur le FN. A 25%, Marine Le Pen est désormais lancée dans la course à la présidence de la République.
Face à elle, les autres partis de gouvernement sortent en morceaux de ce scrutin, l’UMP ne pouvant éviter plus longtemps la restructuration politique nécessaire sur les valeurs humaines et familiales d’une société en mouvement.
Face à cela, une nouvelle façon de faire de la politique est possible comme l’a initié le mouvement citoyen diversifié et unitaire de l’année 2013 qui a montré la puissance de sa propagation des manifs millionnaires aux urnes européennes. Aujourd’hui, faute d’une unité contrariée par l’absence de débat externe sur le sujet et interne sur l’union civile , certains votes de ce grand mouvement des consciences se sont éparpillés sur de nombreuses « petites listes », mais par défaut, et nous le déplorons, une bonne partie s’est mutée en renfort de voix pour le Front National.
Un seul enseignement doit être tiré de cela : face à un parti de « majorité » qui ne réussit plus à convaincre malgré les changements d’équipe, face à un président totalement démonétisé à 3% d’intentions de renouvellement, face au refus généralisé de débat sur les questions fondamentales de la filiation et la procréation par l’ensemble des partis, il faut que :
Le mouvement de 2013 retrouve son unité dans une diversité d’options afin de rendre réellement la parole aux Français en portant une demande commune de référendum sur la question de la filiation avec une demande spécifique mais majoritaire de novation de la loi de mariage en loi d’union civile. Cette solution, seule réaliste aujourd’hui, est même préconisée par les évêques… du Brésil !
L’AVenir Pour Tous ira porter cette demande au Président de la République, au Premier ministre, aux membres concernés du gouvernement.
Il y rajoutera sa pétition pour une suspension et une renégociation des ABCD de l’égalité au ministre de l’Education nationale, Benoît Hamon, à qui il rappellera le score de déjà 27 000 signatures.

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page

Facebook