Stop à la récupération et à la politisation du Mouvement des Consciences

DSC_0050Frigide Barjot, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng s’indignent et disent
STOP à la récupération et à la politisation du Mouvement des Consciences, des Couples et des Familles

initié et porté par eux jusqu’à leur éviction forcée de La Manif Pour Tous le 23 avril 2013
pour cause de refus du couple homosexuel par une poignée de dirigeants auto-proclamés
en violation démocratique des millions des sympathisants et des manifestants.

Maintenant que la loi est votée, les dirigeants de l’Avenir pour Tous
invitent ces manifestants à les rejoindre dans la demande de la réforme du « Mariage pour Tous » par un referendum
pour une union civile en mairie pour les couples de même sexe
et l’inscription de la filiation et du mariage dans la Constitution.

Demande citoyenne
Pétition « Tous nés d’un Homme et d’Une Femme »

Demande par les élus
Charte aux candidats de tous mandats.

En cette fin d’année, L’Avenir pour Tous s’indigne et décide de réagir aux multiples manœuvres de récupération du Mouvement pour Tous, créé en novembre 2012 par Frigide Barjot, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng. Dans l’habituel processus de récupération violente du pouvoir par les plus radicaux, le fait qu’elle émane des anciens plus proches collaborateurs des leaders de la diversité et des couples homos ne peut être passé sous silence plus longtemps. Frigide Barjot, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng tiennent, dans le même esprit bienveillant que celui qui les a fait lever et les maintient actifs contre le mensonge anthropologique de la loi Taubira sur la filiation, à dire la vérité aux citoyens et aux manifestants qui sont aujourd’hui trompés par des dirigeants auto-proclamés jouant de la frustration de ne pas avoir été entendus jusqu’à aujourd’hui par le gouvernement. La radicalisation et le détournement du combat à des fins électoralistes désormais à l’œuvre au sein de LMPT-UMP ne sauraient pas plus satisfaire les citoyens dans leur volonté de sauver la filiation et de voir respecter les couples de même sexe. Bien au contraire, cela fait, largement au-delà de leurs espérances, le jeu habilement orchestré de M. Hollande et de Mmes Taubira et Bertinotti…

STOP A L’ENTRISME POLITIQUE VIA L’UMP, OU TOUTE AUTRE FORMATION POLITIQUE, SAUF POUR Y PROMOUVOIR LA REFORME DE LA CHARTE DE L’AVENIR POUR TOUS (LAVT). TOUT ABANDON DE LA DEMANDE CONDUIT A LA RECUPERATION POLITIQUE DU MOUVEMENT ET ACCROIT LE VOTE CONTESTATAIRE AU FN.

Or, ce jeudi 19 décembre avait lieu au siège de l’UMP le lancement de Sens Commun, un sous-groupe politique de LaManifPourTous créé avec l’accord de l’UMP par d’anonymes cadres de LMPT afin de détourner les sympathisants du mouvement a-partisan, a-confessionnel et pluraliste qui s’est levé à la faveur de la lutte contre une partie de la loi Taubira, en un « lobby LMPT » au sein de l’UMP. Ce courant « catho de droite » refuse l’union civile et plaide en mode mineur, au milieu d’un catalogue de vœux pieux, pour une abrogation totale et sèche de la loi Taubira. Comme la ligne officielle de LMPT.
Cela est parfaitement contraire à tout le discours du Mouvement pour Tous et des parlementaires de l’UMP pendant la discussion de la loi Taubira. (Cf. Débat à l’AN le 30 janvier 2013)
Le plus grave est que M. Bouthéon, le fondateur le moins anonyme de ce courant LMPT au sein de l’UMP s’y présente à l’envie comme l' »ex-directeur de cabinet de Frigide Barjot » sans la prévenir ni même l’inviter à cette opération de récupération politqiue. A plusieurs reprises, Frigide Barjot a donc demandé à M. Bouthéon que son nom et cette ancienne fonction soient retirées de toute communication de Sens Commun, compte tenu de son abandon de l’Union civile et du Referendum qu’il a pourtant à l’époque promus dans la Charte de LAVT. A ce jour, cette demande n’est pas exécutée.

Dans ces conditions, il y a bien une volonté de récupération laissant entendre que M. Bouthéon soutient toujours la ligne originelle et permanente d’une réforme pro-union civile et pro-mariage constitutionnel de Frigide Barjot. Or, à la lecture de la « Charte de Sens Commun » et à l’écoute attentive des propos des intervenants d’hier soir, ceci n’est en rien le cas, la réforme de la loi par la promotion de l’union civile et du referendum n’étant même pas abordée sous forme de questions avec la salle (car aucune question n’y était autorisée). Cela laisse aussi sous-entendre que la scission idéologique incompressible sur l’homosexualité entre LaManifPourTous et LAVenir pourTous serait résolue par l’émergence d’un courant « Mouvement pour Tous » au sein de l’UMP. Ceci n’en est pas plus – loin s’en faut – le cas. Enfin cela laisse sous-entendre, et c’est le plus grave, un quelconque soutien de Frigide Barjot à cette initiative non-négociée de récupération. Ceci est un procédé tout à fait inadmissible, et dont tous les sous-entendus sont contestés fermement par Frigide Barjot, qui réitère ici l’interdiction de tout usage de son nom et de ses propos dans le cadre de LMPT-SensCommun-UMP sur une ligne anti-union civile et anti-referendum pour inscrire la filiation dans la Constitution.

STOP A LA POLITISATION DU MOUVEMENT VIA LA COMMERCIALISATION DE PRODUITS DE PROPAGANDE UTILISANT ABUSIVEMENT L’IDENTITE DE FRIGIDE BARJOT, DE LAURENCE TCHENG, ET DE XAVIER BONGIBAULT.

​Dans le même temps, à l’occasion des fêtes de fin d’année, La Manif Pour Tous commercialise un « livre de Noël » réécrivant l’histoire et le sens du mouvement en publiant sans concertation les photos des trois fondateurs et les citations de Frigide Barjot. Cet ouvrage, présenté comme « un livre militant pour soutenir la suite du combat de La Manif Pour Tous » véhicule un message anti-gouvernemental ultra contraire aux principes fondateurs (ouverture aux homosexuels, a-politisme, a-religion) du mouvement de Septembre 2012. Cette récupération de l’image et des propos pour un support permettant la récolte de fonds d’un mouvement dont les initiateurs récusent la ligne politique actuelle est inacceptable. Et ne sera pas plus acceptée que son utilisation abusive au sein de LMPT-Sens Commun-UMP.

Malgré ces comportements dangereux pour la démocratie et l’issue du mouvement, les portes de L’Avenir pour Tous restent ouvertes à tous ceux qui accepteront via la Charte des Elus et la Pétition des Citoyens la réforme par voie de référendum du mariage pour tous en union civile et en mariage et filiation inscrits dans la Constitution.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page